Archive for janvier 2010

Mon clavier, 31 janvier

57+01:00p31+01:0001bdim, 31 Jan 2010 13:33:57 +0100+01:00 9,2008

Un peu de congé, aujourd’hui

§ Nicolas Sarkozy est-il un ignare ? un-clavier-mobilise-pour-le-francais langue-et-sarkozy-suite et comment nous considère-t-il ?langue-et-sarkozy-suite

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

§ Haïti etats-unis-floride-difficultes-pour-la-prise-en-charge-de-blesses-haitiens

§ Golfe : barrage anti-missiles US us-barrage-anti-missiles-dans-le-golfe

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne. Je vous informerai quand ce sera finalisé.
Publicités

Police : vote à gauche significatif

24+01:00p31+01:0001bsam, 30 Jan 2010 08:20:24 +0100+01:00 9,2008

Avec Reuters

Les élections professionnelles dans la police française ont confirmé le poids des syndicats proches de la gauche et la persistance du malaise des forces de l’ordre face à la politique de sécurité du gouvernement. 

Environ 140.000 fonctionnaires de police étaient appelés à désigner leurs représentants syndicaux et la participation a été très forte, avec plus de 82%, rapporte vendredi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Chez les gradés et gardiens de la paix, l’union entre Unité police, classée à gauche, et le SGP-FO a remporté près de la moitié des suffrages avec 47,8%, contre 37,6% au syndicat Alliance, réputé proche de la majorité.

Le syndicat Unsa Police a obtenu pour sa part 9,7% des voix.

Chez les officiers, le Snop, classé à gauche, a obtenu 54% des voix, devant le syndicat Synergie (44,5%), classé à droite.

Langue et Sarkozy, suite !

06+01:00p31+01:0001bsam, 30 Jan 2010 08:05:06 +0100+01:00 9,2008

Mon correspondant Jean-Pierre V., psychologue de son état, appote sa contribution à la question du langage sarkozyste. Il avant plus en profondeur.

Quand j’étais lycéen, on m’a expliqué que le langage était l’autre face de la pensée.

De fait, aligner des fautes de français peut interroger sur la pensée de notre glorieux président.

Puis, quand j’étais étudiant à la fac, une prof de psychologie clinique  nous disait qu’il fallait obliger les enfants à ranger leur chambre. Pour elle, savoir ranger ses affaires permettait plus tard de savoir ranger ses idées dans sa tête et d’avoir donc les idées claires.

Ne pas parvenir à ranger les mots dans la phrase interroge alors encore sur la clarté de la pensée de notre bien aimé.

Est-ce méchant de penser cela ? Peut-être !

Il n’en reste pas moins que plus tard encore, j’ai appris que le mode de communication et la façon de communiquer reflétaient le rapport social à l’autre. On ne s’adresse pas de la même manière envers une personne qu’on respecte et une autre qu’on rejette. Faire des phrases correctes, c’est être soi-même correct envers l’autre, du moins c’est le respecter puisqu’on cherche à en être compris en respectant les règles de la communication. C’est sans doute pour cela que bien des gens déconsidèrent ceux qui s’adressent à eux par moult fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe. Notre président nous déconsidère-t-il ?

En conclusion : on peut donc se demander si notre glorieux président ne souffre pas de quelques troubles de la pensée. Sinon, on peut quand même s’interroger son respect à l’égard envers ses interlocuteurs.
Remarquons bien que l’un n’empêche, hélas, surtout pas l’autre. Bien au contraire ! Et cela expliquerait tant de choses…

Mon clavier, 30 janvier

17+01:00p31+01:0001bsam, 30 Jan 2010 07:40:17 +0100+01:00 9,2008

§ Nicolas Sarkozy est-il un ignare ? un-clavier-mobilise-pour-le-francais langue-et-sarkozy-suite et comment nous considère-t-il ?langue-et-sarkozy-suite

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

§ Le gouvernement désavoué par la police police-vote-a-gauche-significatif

§ Pas de procès du 11/09 à NY ny-le-proces-du-1109-hors-de-la-ville

§ Bio d’Henry Dunant livre-bio-du-fondateur-de-la-croix-rouge-une-vie-tumultueuse

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne. Je vous informerai quand ce sera finalisé.

L’histoire la plus acide, un dialogue Sarkozy-DDV

45+01:00p31+01:0001bven, 29 Jan 2010 17:54:45 +0100+01:00 9,2008

Toujours de mon ami Dominique Many, qui n’en rate pas une dans le genre pince sans rire.

Le procureur Jean-Claude Marin n’a pas pu résister à l’appel de l’amer…

Quant à Notre Président, voici son dialogue avec DDV :

« Dominique, finissons-en. Puisque la Justice, elle fait pas son travail, eh ben moi je vous provoque en duel ! »

« C’est entendu, Monsieur le Président. Mais vous me laissez le choix des armes. »

« Si vous voulez. »

« Je choisis le Droit et la syntaxe. Vous êtes mort ! »

Un clavier mobilisé pour le français

28+01:00p31+01:0001bven, 29 Jan 2010 11:12:28 +0100+01:00 9,2008

Vous savez que je ne m’exprime en mon nom propre que par exception. Or, pour une fois, je mobilise mon blog et mon clavier pour exposer mon point de vue à propos des connaissances de Mon Président dans deux domaines précis, et fondamentaux : la langue française, partie inhérente de l’identité nationale française à laquelle Il tient tant, et le Droit, qu’il devrait parfaitement maîtriser en tant qu’avocat.

  • On doit le constater lors de chacune de ses interventions publiques, Mon Président Sarkozy n’a pas intégré les automatismes basiques de la langue. Le Canard Enchaîné prend un plaisir manifeste et malin à le souligner sans répit. Je ne choisirai qu’un exemple symptomatique. Dans le fil de ses propos lors de l’émission « La parole aux Français » sur TF 1 lundi 25 janvier, dans la même phrase il a asséné :

 » Ce sont nos principals concurrents, nos principals partenaires ».

Le correcteur automatique de mon ordinateur me signale dans l’instant la faute de grammaire grossière. N’importe quel élève de l’école primaire apprend que « principal » devient au masculin pluriel « principaux ». La répétition prouve que l’orateur ignore cette règle basique.

Les fautes du même acabit sont innombrables, les exemples peuvent être multipliés, à commencer par l’usage immodéré du « plein de… »

En tant qu’écrivain, je suis profondément choqué que Mon Président, qui devrait être notre modèle en matière de pratique linguistique, se laisse aller à de tels relâchements. La Constitution devrait-elle imposer un examen de grammaire à tous les candidats comme on contraint tous les postulants à la Nationalité française à démontrer leur bonne pratique de notre langue ?

  • Observation identique pour le droit. Mon Président manifeste une ignorance avérée des règles de droit les plus élémentaires. En matière de présomption d’innocence, pour commencer : dans deux affaires distinctes, à propos d’Yvan Colonna puis de Dominique de Villepin, le Président a déclaré les prévenus « coupables » bien avant le rendu des jugements. Si la motivation politique a peut-être inspiré ces positions, j’en suis beaucoup moins sûr à propos de l’Appel auquel a « renoncé » le Président après la relaxe de Villepin dans l’affaire Clearstream. Comme si l’avocat Sarkozy ignorait qu’une partie civile ne peut interjeter appel. Plus grave : ou bien il n’a pas écouté ses conseillers juridiques, ou bien il ne les a pas consultés. Qu’en pense son propre avocat, Maïtre Thierry Herzog, lui aussi si prompt à accuser ? Et le Procureur Marin, qui s’acharne dans les poursuites ?

Une question me turlupine : Nicolas Sarkozy a-t-il fréquenté l’école primaire (privée d’après sa biographie officielle) et la faculté de droit, comment a-t-il pu obtenir son CAPA (Certificat d’aptitude à la profession d’avocat) avec de telles lacunes ?

Mon clavier, 29 janvier

37+01:00p31+01:0001bven, 29 Jan 2010 08:06:37 +0100+01:00 9,2008

§ Nicolas Sarkozy est-il un ignare ? un-clavier-mobilise-pour-le-francais

§ Et son interprétation … lhistoire-la-plus-acide-un-dialogue-sarkozy-ddv

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

Dernier bilan officieux : 170 000 morts identifiés pour la seule ville de Port au Prince, 190 000 blessés et 1 million de sans abris, pour lesquels il faudra trouver une solution avant la saison des pluies en mai ! Les autorités craignent que 200.000 autres cadavres ne soient encore enfouis sous les décombres.

§ Haïti, entr’aide international  haiti-la-france-propose-de-reconstruire-le-palais-presidentiel_1297736_3222.html

§ J’ai oublié de Lui souhaiter Son anniversaire : 55 ans et un petit fils, ça n’a pas l’air de trop lui plaire. Mais en guise de cadeau, le procureur Jean-Claude Marin interjette appel de la relaxe prononcée par la 11° correctionnelle en faveur de Dominique de Villepin : le croc de boucher est toujours là. Erreur : si je suis mon Président, je dis : la croque du bouchers (au pluriel) sont toujours las.

§ Après des années d’atermoiements le projet Loppsi 2 sera examiné au Parlement les 9 et 10 février loppsi-2-un-texte-durci

§ Zemmour a encore sévi zemmour-eric-le-kabyle-voue-aux-gemonies

§ Pour les amateurs d’histoire, vous devez vous intéresser à cette thèse de chartiste these-100-ans-de-paris-au-moyen-age

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne. Je vous informerai quand ce sera finalisé.

Zemmour ( Eric, le Kabyle) voué aux gémonies

22+01:00p31+01:0001bven, 29 Jan 2010 07:53:22 +0100+01:00 9,2008

A ma demande expresse, mon ami avocat Dominique Many a trempé son clavier d’ordinateur dans le fiel, pour vouer aux gémonies Eric Zemmour – mais oui, le Berbère exilé en France – .

J’apprends ce jeudi (source : Marianne2) qu’Eric Zemmour fait l’objet d’une plainte du syndicat de magistrats USM, auprès de Michele Alliot-Marie, pour ses propos tenus lors d’une chronique radiophonique sur RTL, le 26 janvier dernier.

Il se trouve que j’avais devancé l’indignation -justifiée- de l’USM par un billet d’humeur sur Facebook, intitulé « tes états d’âme, Eric » :

Mardi 26 janvier, 7 heures du matin. Une voix familière me tire de mes brumes ouatées. Non pas celle de ma chère et tendre épouse, encore dans les bras de Morphée à défaut des miens. Mais celle d’un animateur de la radio RTL qui m’annonce tout de go, dès le saut du lit : «restez avec nous, à 7 h 15, vous entendrez la chronique d’Eric Zemmour et il n’est pas content du tout !»

Eric Zemmour en colère ? Quel scoop ! C’est justement pour cela qu’il a été embauché par la Station numéro 1 en France (et qui ne se prive pas de le rappeler) : être en colère tous les matins. Un matin sur RTL sans son Zemmour donnant un grand coup de pied dans la fourmilière, ce serait aussi triste et plat que Rio sans son pain de sucre, Venise sans ses gondoles, ou Vire sans son andouille.

J’attends donc bien au chaud sous la couette, retenu par ce suspense insoutenable : mais qui donc sera aujourd’hui la cible du courroux Zemmourien ? Les profs gauchistes ? Les bobos bien-pensants ? Pour tout vous confesser, je m’en délecte à l’avance.

Après les incontournables publicités, enfin je touche au Graal de la pensée Zemmourienne. Et ne suis pas déçu de l’attente. Car le bel ( ?) Eric a décidé de parler immigration, plus précisément, de ces quelques dizaines de malheureux Kurdes qui se sont échoués il y a quelques jours, sur une plage corse.

J’assiste alors à un grand moment de radiophonie comme on en voudrait moins souvent : celui où un chroniqueur, un dispensateur de la pensée la plus réfléchie et la plus profonde, s’en prend, non pas aux passeurs qui profitent de ce trafic de chair humaine, non pas aux absurdités géopolitiques qui font de ces personnes des apatrides, non pas aux disparités économiques ou aux persécutions qui les poussent à venir se réfugier chez nous au prix de tous les périls. Non, pour Eric Zemmour, LE scandale, dans cette affaire, ce sont…les juges. Oui, ces juges gauchistes, droit-de l’hommistes, pourris par leur idéologie bien-pensante, qui ont osé les remettre en liberté, tous ces gueux qu’il fallait interner puis retourner à l’envoyeur !

Que la procédure de rétention n’ait pas été respectée ? Que les intéressés aient été placés en garde à vue sans notification de leurs droits ni possibilité de voir un avocat ? Pour Eric Zemmour, là n’est pas la raison de leur libération. Non, elle est fatalement dans l’esprit de ces juges, de ces magistrats rouges jusqu’à la moelle, «grands prêtres des droits de l’Homme», qui n’ont de cesse de remettre en liberté, ces délinquants de clandestins que ce brave Besson et la Maréchaussée peinent tant à traquer, nous assène Eric, chiffres à l’appui.

Sauf que. Les juges de la Liberté et de la Détention, je les connais (un peu). Je n’ai rien d’un rouge. Mais je suis Avocat, voyez-vous, Monsieur Zemmour. Et particulièrement bien placé pour vous dire que ces juges-là, sont tout sauf des tendres. Ainsi, pour que le JLD de Lyon accepte de libérer l’ensemble des Kurdes qui lui étaient présentés, de deux choses l’une : soit il entendait se refaire une virginité, après avoir récemment mis en détention provisoire sans avoir pris la peine de lire le dossier, deux français d’origine indienne , aux motifs qu’ils seraient Pakistanais. Soit les irrégularités de procédure qu’il a constatées étaient à ce point énormes qu’il n’a pu que faire ce pour quoi il est juge : appliquer le Droit. A tout prendre, je crois bien qu’il s’est agi de la seconde solution.

Car oui, Monsieur Zemmour le Droit protège certes l’honnête citoyen français qui n’aime pas qu’on vienne investir ses plages, fut-ce en plein hiver et hors saison touristique, ni qu‘on prenne son territoire pour une auberge espagnole. Mais ne vous déplaise, il protège également tout homme, toute femme, tout enfant, d’où qu’ils viennent, notamment contre la détention arbitraire, ou l’absence de traitement digne. Fussent-ils clandestins. C’est précisément ce qui différencie notre beau pays, des pires dictatures. En déplorant que des juges aient simplement appliqué le Droit, et protégé ces individus contre l’arbitraire, et en n’y voyant qu’un choix idéologique, vous nous avez montrés que vous étiez mûr pour la dictature. Ou qu’en tout cas, le placement en centre de rétention puis l’expulsion de ces malheureux Kurdes, vous aurait moins scandalisé que la violation de leurs Droits fondamentaux d’êtres humains.

Contrairement à ce que vous assénez en conclusion de votre chronique, ce ne sont pas les passeurs qui sortent vainqueurs de cette triste aventure, mais le Droit. Car retenir ces personnes hors de tout cadre légal, car ne pas leur garantir le minimum minimoris de droits procéduraux, c’eut été justement, les traiter comme des animaux, et conforter en ce sens ces exploiteurs de chair humaine dans leur sentiment d’être convoyeurs de bétail.

La brève de comptoir du chroniqueur radiophonique, me laisse sonné.

Je me souviens alors qu’Eric Zemmour remplace sur ce créneau horaire, Eugène Saccomano et sa «pensée d’Eugène». Pensée, bien grand mot pour celui qui venait nous démontrer chaque matin, avec une rare persévérance, combien la réflexion et le football pouvaient être antithétiques. A grands coups d’anathèmes aux relents populistes, qui l’avaient ainsi conduit notamment à qualifier les Békés de Martinique de «tontons macoutes», rien de moins.

Et en entendant la relève «brillamment» assurée par Eric Zemmour, je me dis que décidément,à RTL, on ne fait pas dans la dentelle.

Commentaire du blogueur Madelin

Heureusement que pour se rattraper RTL dispose de la voix de Jean-Michel Apathie !

LOPPSI 2 – Un texte durci

41+01:00p31+01:0001bven, 29 Jan 2010 07:23:41 +0100+01:00 9,2008

Après des années d’atermoiements, le nouveau projet de loi sur la Sécurité intérieure va enfin parvenir au Parlement. Ce ne sera que le vingtième et quelque texte destiné à gérer ce domaine, multipliant les mesures pour « juguler l’insécurité » qui ne sont vraiment efficaces que dans les discours du Président et de son ministre de l’Intérieur. Un cheminement « baroque », selon le socialiste Jean-Jacques Urvoas, qui n’a pas empêché les députés de durcir le texte discuté en séance à partir du 9 février. « L’objectif de parvenir à une version plus musclée de la Loppsi a été rempli », s’est félicité le rapporteur, Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes.

Revue de détail des grandes dispositions adoptées en Commission des lois

  • La visioconférence dans les centres de rétention La commission des lois propose de créer des salles d’audience dans les centres de rétention administratifs, réservés aux étrangers en situation irrégulière, pour contrer une jurisprudence de la Cour de cassation qui s’y était opposée en 2008. Le juge des libertés et de la détention, pourra, depuis son tribunal, statuer par visioconférence sur le sort d’un étranger, présent dans la salle d’audience du centre de rétention, elle-même ouverte au public.
  • Couvre-feu pour les mineurs. Les préfets, à la demande du gouvernement, pourront « restreindre la liberté d’aller et de venir des mineurs de 13 ans » non accompagnés sur la voie publique, entre 23 heures et 6 heures s’ils les jugent exposés « à un risque manifeste pour leur santé, leur sécurité, leur éducation ou leur moralité ». La mesure doit être motivée et d’une durée limitée. L’enfant, sous contrôle du procureur, sera remis à ses parents ou, à défaut, au service d’aide sociale à l’enfance. Les parents seront punis d’une amende maximale de 450 euros.
  • Contrat de responsabilité parentale. Créé par la loi du 31 mars 2006, ce contrat devrait dorénavant être proposé aux familles dont l’enfant a été interpellé pendant un couvre-feu. Le président du conseil général, comme le préfet, devra être informé des infractions commises par des mineurs dans son département. Il aura le pouvoir de passer outre l’opposition des parents au contrat, qui verront leurs prestations familiales suspendues, et de dicter des mesures d’action sociale. Le préfet pourra imposer un couvre-feu individuel au mineur considéré.
  • Police municipale. La qualité d’agent de police judiciaire (APJ) est conférée aux directeurs de police municipale de plus de 40 agents, afin de « seconder » les officiers de police judiciaire de la police nationale. Le directeur de service, mais non ses membres, serait autorisé à contrôler l’identité de toute personne ayant commis un crime ou une infraction ;  procéder à des dépistages d’alcoolémie, et fouiller les sacs lors de rassemblements de plus de 300 personnes.
  • Visioconférence. Pour économise du « temps police et gendarmerie » l’audition des détenus, sauf avis contraire de l’autorité judiciaire et hors confrontation, se fera par visioconférence.
  • Vidéoprotection ( on maintient la désignation erronée). Le préfet pourra autoriser l’installation de caméras, en cas de « manifestation ou de rassemblement de grande ampleur présentant des risques pour l’ordre public (rassemblements festifs, sportifs, rave parties) ». Mais les préfets n pourront se passer de l’accord des maires pour installer des caméras.
  • Fichiers et logiciels. Les services de police et de gendarmerie seront équipés de logiciels « de rapprochement judiciaire » afin de « faciliter le rassemblement de preuves des infractions et l’identification de leurs auteurs ». Ils pourront ainsi croiser les données contenues dans des fichiers.
  • Cambriolages. Le code pénal punit de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende les cambriolages, définis aujourd’hui comme des vols « par ruse, effraction ou escalade ». Le gouvernement propose de supprimer la définition du moyen du cambriolage, qui sera puni de sept ans de prison et 100 000 euros d’amende. Les vols simples commis sur des personnes vulnérables sont portés de trois à sept ans d’emprisonnement, et l’amende de 45 000 à 100 000 euros, voire dix ans et 150 000 euros en cas de vol aggravé.
  • Vente de biens confisqués. L’autorité administrative aura la faculté de demander au parquet ou au juge de vendre aux enchères les biens saisis dans le cadre d’une procédure judiciaire, « sans attendre l’issue de l’enquête ou de l’instruction en cours ». En cas de non-lieu, de classement sans suite, de relaxe ou d’acquittement, le propriétaire touchera une indemnité équivalente « à la valeur d’usage » des biens confisqués.
  • Réserve civile. Outre des retraités de la police, des volontaires de nationalité française, âgés de 18 à 65 ans, sans casier judiciaire, pourront devenir des « collaborateurs occasionnels » de la police dans la limite de 90 jours par an. Ils souscriront un contrat d’un an, renouvelable tacitement cinq ans.
  • Délits routiers. Le procureur pourra proposer, dans le cadre de la procédure plaider-coupable, l’installation d’un « éthylotest antidémarrage ». Le délit de fuite en cas d’accident est porté de deux à trois ans d’emprisonnement et de 30 000 à 75 000 euros d’amende. En cas d’infraction grave (conduite sans permis, sous emprise de stupéfiants, récidive), le préfet pourra mettre en fourrière le véhicule du contrevenant.

Politique la cohérence en droite ligne de Mon Président

18+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 15:12:18 +0100+01:00 9,2008

Sous prétexte d’analyse politique, Sophie Landrin, journaliste au Monde, met cruellement en valeur l’incohérence et les sinuosités de la politique voulue par le Président, qui change au gré des sondages et des mouvements d’humeur :

Il y a un an, M. Sarkozy avait conçu la réforme des collectivités territoriales comme l’arme décisive pour gagner ces élections et diviser la gauche aux commandes de vingt régions. Mais la réforme, couplée avec celle de la taxe professionnelle a, avant tout, divisé la majorité et suscité l’hostilité des élus locaux.

Le Président se heurte au même obstacle avec son dégagement sur la dette publique, qui devait lui permettre de mettre la gauche en accusation. Les élus de gauche ne s’y sont pas laissé prendre.

Le chef de l’Etat a ensuite privilégié le développement durable, jusqu’à l’échec de Copenhague et le camouflet de la censure de la taxe carbone par le Conseil constitutionnel. Puis il a encouragé le débat sur l’identité nationale, l’immigration et l’islam. L’Elysée, redoutant des triangulaires avec le FN, qui avaient fait chuter la droite en 2004, souhaitait avant tout s’adresser aux électeurs frontistes.

Déficit : quand le Président s’en prend aux autres

45+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 13:03:45 +0100+01:00 9,2008

C’est son grand truc, au Président Sarkozy : c’est toujours la faute des autres, lui il est blanc comme l’oie qui vient de naître. La conférence chargée de réfléchir aux moyens de réduire les déficits publics de la France n’a pas échappé à ce qui semble une règle d’airain : alors que 79 % du déficit est imputable à l’Etat central, en hausse galopante de 257 milliards d’euros en deux ans ( + 21 %), Mon Président croit pouvoir accuser les collectivités locales d’être responsables de cet envol ! Autrement dit, suivez mon regard : le déficit, ce n’est pas moi avec mes cadeaux fiscaux aux riches, c’est la faute de la gauche qui gère 22 régions sur 24, et de nombreuses collectivités locales, départements, mairies importantes…

Conséquence, la grande majorité des représentants des collectivités locales ont tout simplement refusé de participer à ce qui leur paraît non sans raison comme une opération électorale avant les élections régionales. lutte-contre-les-deficits-l-etat-veut-enroler-les-elus_1297327_3234.html

Avec reuters

Le chef de l’Etat comptait mobiliser pour l’exercice tous les acteurs de la dépense publique – Etat, sécurité sociale et collectivités locales – mais sa quête de consensus s’est heurtée au boycottage des élus de gauche à l’approche des élections régionales de mars.

« Notre premier devoir est de faire un diagnostic partagé pour élaborer ensemble la stratégie de redressement », a-t-il dit dans son discours introductif.

Le président socialiste de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, Didier Migaud, était le seul représentant de l’opposition à la conférence organisée à l’Elysée en présence de plusieurs ministres et du chef du gouvernement, François Fillon.

L’Association des régions de France (ARF) et l’Association des départements de France (ADF), toutes deux présidées par des élus PS, ont boycotté les travaux en reprochant au gouvernement de vouloir faire porter aux collectivités locales la responsabilité de la dérive des déficits.

Seule association d’élus représentée, l’Association des maires de France l’était par son président, l’UMP Jacques Pélissard. Il avait indiqué par avance qu’il soulignerait que les communes ne sont pas responsables du déficit et ne peuvent pas « continuer à subir les décisions nationales en matière de normes ».

CONTRAT SOCIAL MENACÉ

Accusées d’augmenter les effectifs de leurs fonctionnaires au moment où l’Etat s’efforce de réduire les siens, les collectivités locales ont représenté en 2008 un peu plus de 20% des 1.027 milliards d’euros de dépenses publiques de la France, dont elles ont été le troisième poste derrière les régimes sociaux (45%) et l’Etat (28%).

Dans son intervention, Nicolas Sarkozy s’est contenté d’un constat global en soulignant que la France était entrée dans la crise « avec un déficit public hérité de trente ans de croissance constante de la dépense publique ».

Avec cette crise, l’écart entre dépenses et recettes s’est accru de 80 à 100 milliards d’euros et, même avec le retour de la croissance, « une partie de cet écart perdurera si nous n’agissons pas », a-t-il dit.

« Nous dépensons trop et nous dépensons mal », a-t-il encore déclaré, en soulignant une nouvelle fois que, représentant le niveau record de 55% du produit intérieur brut en 2009, le niveau des dépenses publiques de la France était le plus élevé de la zone euro.

Toujours pour le chef de l’Etat, qui a répété son opposition à toute hausse d’impôt, l’enjeu de la réduction des dépenses publiques va bien au-delà des engagements européens de la France, qui doit ramener ses déficits publics sous 3% du PIB à l’horizon 2013 alors qu’ils devraient culminer à 8,2% en 2010.

« Financer nos dépenses courantes par l’emprunt n’est pas raisonnable, handicape notre avenir au lieu de le préparer et menace notre contrat social », a-t-il indiqué.

Le ministre du Budget, Eric Woerth, a estimé que la croissance économique devrait contribuer pour moitié aux 100 milliards d’euros nécessaires pour ramener les déficits sous 3% du PIB, ce qui signifie que le reste de l’effort devra être réalisé en agissant sur les dépenses.

Mon clavier, 28 janvier

27+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 13:00:27 +0100+01:00 9,2008

Attention : mon clavier est aujourd’hui très fourni. Tout se bouscule, d’Haïti au Président en passant par Obama et Villepin, etc.

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

Dernier bilan officieux : 170 000 morts identifiés pour la seule ville de Port au Prince, 190 000 blessés et 1 million de sans abris, pour lesquels il faudra trouver une solution avant la saison des pluies en mai ! Les autorités craignent que 200.000 autres cadavres ne soient encore enfouis sous les décombres.

§ Clearstream : Villepin relaxé, Gergorin et Lahoud condamnés à de la prison ferme clearstream-dominique-de-villepin-relaxe_1297985_3224.html#ens_id=1290669

§ Chômage : un paysage contrasté chomage-un-paysage-contraste

§ Selon Mathieu Aron (France Info), le nombre de gardes à vue aurait atteint le chiffre faramineux de 830 000 pour 2009 ! les-statistiques-officielles-sous-estiment-le-nombre-reel-de-gardes-a-vue_1297232_3224.html Gérard Gachet, le porte-parole du Ministre de l’Intérieur, a reconnu 800 000 gardes à vue !

§ Sécurité encore : dans le cadre du débat sur la loi LOPPSI 2, une nouvelle poussée de Polices municipales, les « sherifs » des Maires securite-loi-lopsi-2-nouvelle-poussee-des-polices-municipales

§ Parlement : 2000 pages de lois en 2009 parlementaires-au-bord-de-la-crise-de-nerfs_1296859_823448.html
En outre la plupart de ces lois sont inapplicables faute de textes d’application ! Toujours le bonne gestion (bis).

§ Conférence sur les déficits publics : comment faire porter aux régions le chapeau d’une gestion irresponsable du budget de l’Etat lutte-contre-les-deficits-l-etat-veut-enroler-les-elus_1297327_3234.html Pire, tel est pris qui croyait prendre, le « tel » étant le Président qui ne cesse de prendre des positions incohérentes politique-la-coherence-en-droite-ligne-de-mon-president

§ Sur mon blog « Le Monde » : Obama : un discours sur l’Etat de l’Union très offensif obama-leconomie-au-coeur-de-son-discours-sur-letat-de-lunion;  Suisse et secret bancaire, évolutions suisse-et-secret-bancaire-limpasse-ubs et Davos davos-les-banquiers-refusent-toute-discipline

§ Dépenses inutiles ? gabegie-a-la-reunion

§ Le scandale de la campagne de vaccination contre la Grippe A grippe-a-fermeture-des-centres-de-vaccination.html

§ Un correspondant accablé à cause de Notre Président tf1-le-president-et-perte-seche

§ Le nouveau pseudo-télé réalité sur TF1 tf-1-sur-le-plateau-et-par-le-petit-bout-de-la-lorgnette%E2%80%A6

§ I-Pad, le suprême produit d’Apple. ?emc=na En attendant le suivant !  epilogue_du_mystère_sur_la_tablette_d_apple.html et la présentation par Apple de cet OVNI ?cid=CDM-US-DM-P0009044&Email_PageName=P0009044-&Email_OID=dfd5b430bc4db2c2836d0227ad9ac0c4&cp=em-P0009044-&sr=em ##     apple-peut-il-faire-decoller-le-marche-des-tablettes_225490.html#xtor=AL-189

§ Le fabricant de voitures de luxe néerlandais Spyker a conclu un accord avec General Motors pour racheter le constructeur suédois déficitaire Saab.industrie-saab-sauve-des-mains-chinoises

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne. Je vous informerai quand ce sera finalisé.

Gabegie, à la Réunion

40+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 09:04:40 +0100+01:00 9,2008

Réflexion acide de mon correspondant Remi, à propos du voyage à la Réunion : environ 1,6 million d’Euros a été déplacé pour ce déplacement long de 24 heures du Président Sarkozy à la Réunion. Dont 50 000 euros pour la climatisation de la salle où il a prononcé son discours, selon « le Journla de la Réunion ». Mais on peut puiser aussi dans les crédits du Ministère du Drapeau et de la rafle ( identité nationale et immigration) et également sur l’identité nationale. Oh combien de capitainx, et pas de chômage !

TF 1, sur le plateau et par le petit bout de la lorgnette…

06+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 08:27:06 +0100+01:00 9,2008

Mon très cher ami Dominique M., l’avocat lyonnais, commente avec un humour très… lyonnais (bien qu’il ne soit pa lyonnais, mais il doit être contaminé), c’est-à-dire à froid les prestations des marionnettes présentes l’autre soir sur le plateau de TF 1. Une télé réalité par le petit bout de la lorgnette, nous explique-t-il.

S’il y en a un qui aurait dû se sentir dans son élément sur TF1 lundi soir, c’est bien Jean-Pierre Pernault. Car celui qui depuis des années, à treize heures, nous bacle en 5 minutes une catastrophe naturelle ou la crise mondiale, pour mieux nous parler pendant 25 minutes du dernier savetier du haut-Poitou, était servi .

Pensez : sur son plateau, une productrice laitière, un jeune de banlieue, un syndicaliste CGT d’un sous-traitant automobile, un retraité, un jeune entrepreneur, une infirmiere… et même, très accessoirement, un Président !

Chacun conviendra que choisir Jean-Pierre Pernault pour animer une émission politique ne va pas naturellement de soi. Sauf qu’en l’espèce il s’agissait d’une émission de proximité voire de télé-réalité. Mon Président dans le loft, au plus près des Français. Et cela, Jean-Pierre, il sait faire !

Enfin, des français, le Président n’a vu que quelques échantillons peu représentatifs. Choisis parce qu’ils avaient déjà fait l’objet de reportages sur TF1 et que le recyclage, comme la proximité, c’est furieusement tendance.

Un panel de Français, fort différents mais avec un point commun : tous étaient venus avec leurs problèmes personnels et avaient oublié de les laisser au vestiaire. Même ceux qui semblaient s’en sortir (un chef d’entreprise, une auto-entrepreneuse) étaient présents non pas pour délivrer un message d’espoir et de dynamisme, mais pour se plaindre. La France représentée par ces 11 geignards était aussi noire que le perfecto du syndicaliste au look de Florent Pagny de la fin des eighties. En voilà un qui a le look de ses idées, témoin d’une période qu’on croyait à jamais révolue.

Dès lors, personne pour poser les questions qui fâchent du genre «quelle vision avez-vous pour nous sortir de la crise ?» ou «est-il bien raisonnable de laisser filer autant les déficits publics ?»

Non, pour Nicolas Sarkozy, lundi soir, il ne s’agissait que de trouver un emploi à la jeune bac + 5 au chômage, parler Clio avec le cégétiste, réconforter l’artisan retraité en faillite, rassurer la productrice de lait, promettre de passer à l’hôpital de l’infirmiere… Nous avons tout juste échappé aux troubles du voisinage, qui auraient pourtant permis au Président de rebondir sur le thème de la sécurité.
.
Mais comme le dit fort justement Eric Zemmour, pour une fois bien inspiré, dans sa chronique radiophonique de ce matin, à force de laisser tomber sa couronne à terre, le roi a du mal à la ramasser et à la remettre sur la tête.

Car aussi vrai que «de minimis non curat praetor», notre Président confronté à cette somme de cas particuliers, nous est apparu aussi peu à l’aise que pourrait l’être une poule devant un couteau. Et ses réponses ont surtout traduit son impuissance : « je veux La taxe carbone aux frontières, mais il faut que les autres pays européens soient d’accord,» «je ne peux pas empêcher les laitiers polonais de vouloir être auto suffisants ni de vendre leur production», «une voiture de marque française devrait être construite en France (mais je n’ai pas les moyens de l’imposer à Renault et encore moins à Peugeot), «oui, trouver du travail c’est difficile»…

Chaque fois que Nicolas Sarkozy tentait de s’extraire du cas particulier pour aborder une vision plus générale, c’était peine perdue.
Ainsi ce désespérant «tout ça c’est des chiffres» lancé par le cégétiste, entre deux regards haineux de bouffeur de patrons, à son Président qui tentait de lui expliquer la conjoncture économique.

Qu’en est-il ressorti ? Rien. Chacun de nos 11 « représentants » est reparti de son côté, se débattre seul avec ses problèmes exposés comme chez le psy, mais non résolus. Les téléspectateurs n’ont pas eu de réponse à leurs questions et ont toujours l’impression que ce gouvernement navigue à vue, en prenant des lois de pure circonstance.

Le Général de Gaulle s’est un jour exclamé: «comment voulez vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromages ?» Le Grand Homme avait tout compris.

Car le plateau de Pernault sur TF1, lundi soir, c’était bel et bien un plateau de fromages.

Sécurité, loi LOPPSI 2 – nouvelle poussée des polices municipales

47+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 08:17:47 +0100+01:00 9,2008

La discussion en commission de la loi LOPSI 2 – qui attend depuis deux ans sa discussion au fond – est l’occasion d’une nouvelle poussée du logbby des polices municipales grâce à un amendement défendu par le député Éric Ciotti, le député UMP rapporteur du projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure.

Cet amendement viserait  à conférer à un directeur de police municipale  la qualité d’agent de police judiciaire (APJ).

Selon Le Figaro, cette disposition, si elle devait être votée, ne toucherait que les seuls directeurs en titre, c’est-à-dire des fonctionnaires de catégorie A, qui assurent la direction fonctionnelle et opérationnelle de services d’au moins quarante agents. Autant dire les chefs des polices municipales des grandes villes telles que Nice, Lyon ou Mulhouse. Ce qui représente, pour l’heure, une centaine de personnes en France. La grande majorité des chefs de police municipale conserveraient donc leurs prérogatives de simples agents de police judiciaire adjoints (APJA). En clair : un fonctionnaire cantonné au devoir de rendre compte au maire, mais aussi à tout officier de police judiciaire (OPJ), des crimes, délits et contraventions dont il a connaissance. Sans pouvoir lui-même effectuer aucun acte d’enquête (et encore moins à procéder à des interpellations), en dehors du rapport qu’il doit adresser «sans délai» au procureur, via les OPJ.

Avec l’amendement Ciotti, les directeurs pourraient «seconder» les OPJ des services d’État, dresser des procès-verbaux, mais aussi enquêter, en auditionnant et en confrontant éventuellement des témoins, c’est-à-dire, «toutes personnes susceptibles de leur fournir des indices, preuves et renseignements sur les auteurs et complices» d’infractions. Ils auraient le droit d’effectuer des contrôles d’identité, sous la houlette des OPJ, et des contrôles d’alcoolémie à l’aide d’un éthylomètre, ce qui leur est interdit actuellement. Ils pourraient également auditionner des personnes dans le cadre d’une enquête sur un trouble de voisinage, par exemple.

Ainsi, observe mon contributeur Laurent Opsomer, le lobby des PM  avance à nouveau ses pions ! Accorder la qualité d’APJ aux directeurs de PM revient ni plus ni moins qu’à leur accorder des pouvoirs d’enquête ! A quoi cela leur servirait-il ? A pister les opposants du maire ? Ils n’ont pourtant nullement besoin de cette qualité d’APJ en l’état de leurs compétence, à moins de vouloir créer une police parallèle puisque l’on aurait ainsi une hiérarchie complète : maire et adjoints OPJ, directeur de PM APJ et APM APJA ?

Chômage : un paysage contrasté

50+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 08:02:50 +0100+01:00 9,2008

Chômage : un paysage contrasté. Le nombre d’inscrits au chômage, sans aucune activité, a baissé en décembre en France métropolitaine de 18.700 sur un mois, pour s’établir à 2,61 millions fin 2009, mais a augmenté de 8.600 avec ceux en activité réduite, à 3,82 millions, a annoncé mercredi le ministère de l’Emploi.

Le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant pas du tout travaillé dans le mois, à la recherche de tout type de contrat (catégorie A), a baissé de 0,7% sur un mois, à 2.611.700 en métropole. Un repli qu’avait laissé augurer le secrétaire d’Etat à l’Emploi Laurent Wauquiez, en parlant mardi d’une « bonne » tendance. Lundi soir, sur TF1, le président de la République Nicolas Sarkozy, avait assuré que les Français verraient « reculer le chômage » dans « les semaines et les mois qui viennent ».

Grippe A – Une campagne grippée et desaxée

50+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 08:01:50 +0100+01:00 9,2008

Révélation la plus stupéfiante d’une campagne de vaccination grippée : j’ai reçu au courrier de ce matin 27 janvier le « bon de vaccination contre la grippe A », que j’attendais naturellement avec impatience. Avec indication, me concernant, de trois centres de vaccination spécialisés. Pour deux injections alors qu’une seule est considérée comme utile. Seul problème : la Préfecture de police a annoncé que 21 des 22 centres de vaccination de Paris avaient été fermés le 25 janvier. Tandis que la fin de l’épidémie a été annoncée très officiellement.

Reste donc la possibilité d’être vacciné par mon médecin généraliste. Qui doit s’approvisionner dans un seul centre à l’autre bout de Paris. Je vois tout à fait mon gentil généraliste prendre le temps d’aller cherher les doses, entre ses visites et ses consultations au cabinet, il n’a sûrement pas d’autre préoccupation urgente.

Mme Bachelot, êtes-vous au courant de ces impedimenta ? De qui se moque-t-on ? Un tel niveau d’incompétence me stupéfie.

Industrie : Saab sauvé des mains chinoises

13+01:00p31+01:0001bjeu, 28 Jan 2010 07:50:13 +0100+01:00 9,2008

Le fabricant de voitures de luxe néerlandais Spyker a conclu un accord avec General Motors pour racheter le constructeur suédois déficitaire Saab, pour un total de 400 millions de dollars (284 millions d’euros) dont 74 millions en numéraire et le solde en actions à paiement différé. Spyker doit encore obtenir un prêt de 400 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI) garanti par l’Etat suédois.

TF1, le Président et perte sèche

55+01:00p31+01:0001bmer, 27 Jan 2010 14:47:55 +0100+01:00 9,2008

Mon correspondant Henry est atterré :

Je viens d’apprendre avec effarement et consternation que Télé Bouygues, le relais naturel de la propagande Elyséenne, venait d’enregistrer un manque à gagner de 900.000 € consécutivement au show de notre Bien Aimé Polyvalent Président sur TF1.
En effet, son sponsor, à ordonné à ses opérateurs de ne pas servir de réclame au bon peuple pendant toute la durée de la représentation organisée sur ses antennes par l’Illustrissime Gardien de la Sublime Porte et ses séides.
Pourtant des publicités relatives aux détartrants pour wc, aux couches culottes jetables, etc., n’auraient pas rompu l’homogénéité de la prestation du Grand Leader, Père Compatissant de tous les travailleurs.
Les responsables du marketing du Grand Couleur de Béton devront y penser lors d’une prochaine co-production Bouygues – Elysée.

Mon clavier, 27 janvier

52+01:00p31+01:0001bmer, 27 Jan 2010 08:32:52 +0100+01:00 9,2008

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

Dernier bilan officieux : 150 000 morts pour la seule ville de Port au Prince, 190 000 blessés et 55 000 familles sinistrées ! Les autorités craignent que 200.000 autres cadavres ne soient encore enfouis sous les décombres.

Et pourtant, la vie reprend ! Je vous incite à effectuer un don pour les Haïtiens, aussi modeste soit-il.

Espérons que mes confrères ne vont pas oublier ce cataclysme dès que surgira un nouvel événement ! Les télés multiplient les reportages larmoyants sur les orphelins, reléguant le récit de la vraie réalité en arrière plan.

§ Demain, verdict dans le procès Clearstream clearstream-la-these-de-lescroquerie-au-renseignement

§ « Meet the Frenchies » sur TF1 a rencontré un succès indéniable. Selon Reuters, Nicolas Sarkozy a réuni 8,8 millions de spectateurs, soit 33% de part de marché, lundi soir au journal de TF1 et 8,6 millions lors de l’émission spéciale « Paroles de Français » qui a suivi, selon TVMag.com.

§ Nicolas Sarkozy ne semble pas avoir abordé la question hospitalière. Il aurait dû, ce témoignage le prouve hopital-et-on-na-pas-encore-vire-les-medecins-en-trop

§ Mon Président annonce une « embellie de l’emploi ». chomage-l-optimisme-de-sarkozy-sur-tf1-ne-convainc-pas-les-experts-26-01-2010-755502.php Du moins des chiffres officiels, qui ne prennent pas en compte le million de chômeurs en fin de droit qui vont apparaître sur le marché dans les semaines à venir. Conséquence de la crise sur l’emploi : 27 millions de chômeurs ( répertoriés) dans le monde un-million-chomeurs-fin-droits.html

§ Parlement : 2000 pages de lois en 2009 parlementaires-au-bord-de-la-crise-de-nerfs_1296859_823448.html
En outre la plupart de ces lois sont inapplicables faute de textes d’application ! Toujours le bonne gestion.

§ Sur mon blog « le Monde » Finances publiques, Obama veut donner le bon exemple usa-obama-veut-lutter-contre-la-dette-massive-en-gelant-de-nombreux-programmes Version actualisée le 27 janvier à 9 h 30

§ Au Japon, pas encore de rigueur, mais de la dette… japon-une-situation-financiere-preoccupante

§ Télé, France 5 : avec les pirates de la Côte somalienne tele-reportage-la-saison-des-pirates

§ Télé-Arte : les anti-éoliens tele-les-anti-eoliens-sur-arte

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne. Je vous informerai quand ce sera finalisé.

En fonction du résultat je compte suivre la même voie pour Nuits bleues.