Archive for the ‘Santé’ Category

Sarkozy : réformer à tout va, mais le tout va ne va pas bien

43UTCp28UTC02bThu, 04 Feb 2010 13:43:43 +0000UTC 9,2008

La réformite aigüe du Président se heurte à de terribles obstacles. Sans parler des « habitués de la grève » comme à la SNCF, en matière judiciaire, face aux perspectives d’une profonde refonte de la procédure pénale, la grogne secrète des magistrats, et pas seulement de gauche. Pour les plus récalcitrants, comme à Paris, on les prive de travail intéressant. On les punit.Ce n’est pas forcément la bonne manière.

Pas plus que l’idéologue ultra libéral  Fillon n’avait besoin d’annoncer pour les fonc tionnaires des mesures suggérant que la fonction publique pourrait voir intégrer les mesures de licenciement. Rare maladresse à un mois des Régionales.

Les policiers viennent de manifester leur mauvaise humeur lors des élections professionnelles.

Publicités

Grippe A – Une campagne grippée et desaxée

50UTCp31UTC01bThu, 28 Jan 2010 08:01:50 +0000UTC 9,2008

Révélation la plus stupéfiante d’une campagne de vaccination grippée : j’ai reçu au courrier de ce matin 27 janvier le « bon de vaccination contre la grippe A », que j’attendais naturellement avec impatience. Avec indication, me concernant, de trois centres de vaccination spécialisés. Pour deux injections alors qu’une seule est considérée comme utile. Seul problème : la Préfecture de police a annoncé que 21 des 22 centres de vaccination de Paris avaient été fermés le 25 janvier. Tandis que la fin de l’épidémie a été annoncée très officiellement.

Reste donc la possibilité d’être vacciné par mon médecin généraliste. Qui doit s’approvisionner dans un seul centre à l’autre bout de Paris. Je vois tout à fait mon gentil généraliste prendre le temps d’aller cherher les doses, entre ses visites et ses consultations au cabinet, il n’a sûrement pas d’autre préoccupation urgente.

Mme Bachelot, êtes-vous au courant de ces impedimenta ? De qui se moque-t-on ? Un tel niveau d’incompétence me stupéfie.

Hôpital : et on n’a pas encore viré les médecins « en trop »

18UTCp31UTC01bWed, 27 Jan 2010 08:16:18 +0000UTC 9,2008

Laurent Opsomer est sorti de sa hantise sécuritaire pour nous proposer ce témoignage tout à fait personnel sur le service des urgences enfants de Valenciennes (Nord).

UNE SOIRÉE AUX URGENCES

Une soirée aux urgences rime avec patience. Arrivés à 18 heures, nous ne sommes pas sortis avant 23 heures ! Des urgences exceptionnellement débordées ? Pas du tout ! C’est, au contraire, un jour ordinaire. Pourtant des gens s’impatientent, s’agacent, s’énervent de cette interminable attente ponctuée de pleurs d’enfants ; exaspérés, certains partiront avant d’avoir rencontré un médecin. «Sommes-nous vraiment aux urgences ?», s’interroge l’un d’eux avec colère. «C’est digne d’Haïti !», renchérit un autre. «Mais que fait le personnel soignant ?», lance sa voisine. Il travaille ! Il ne cesse de travailler ! Durant tout le temps de ma présence (cinq longues heures), je l’ai observé s’activer continuellement en tous sens, gérant les arrivées, les priorités, les soins… Le dévouement du personnel soignant est tout aussi évident que leur nombre est insuffisant… Il paraît pourtant que les effectifs hospitaliers sont pléthoriques. Pas aux urgences en tout cas…

casse industrielle : la santé

21UTCp31UTC01bTue, 12 Jan 2010 16:48:21 +0000UTC 9,2008

Selon la Fédération hospitalière de France, citée par le quotidien Les Echos, les effectifs des hôpitaux publics ont baissé pour la première fois en 2009 depuis au moins 10 ans, avec 1.800 postes de moins – soignants et non soignants.

L’Assistance publique Hôpitaux de Paris prévoit de supprimer un millier de postes en 2010 et plus encore les années suivantes et 900 médecins menacent de démissionner de leurs fonctions administratives si ces chiffres sont maintenus.

Ailleurs, comme à Lyon, Nancy, Le Havre et Caen, les suppressions de postes prévues se comptent par centaines.

Hôpital et médecine : privatisation à tout va ?

47UTCp31UTC01bTue, 12 Jan 2010 16:41:47 +0000UTC 9,2008

Avec reuters

Sarkozy veut accélérer la réforme de l’hôpital et de la médecine

Emmanuel Jarry

Nicolas Sarkozy a souhaité mardi une accélération de la réforme de l’hôpital et la mise sur pied d’un « nouveau modèle » de médecine libérale et des soins de premier recours en France, lors de ses voeux aux personnels de santé.

Le président de la République s’adressait à environ 1.500 personnes, essentiellement des personnels et professionnels de santé, dans un palais des congrès aux abords strictement bouclés par les forces de l’ordre à Perpignan (Pyrénées orientales).

Il a souhaité que l’ensemble des décrets d’application de la loi sur la réforme de l’hôpital soient publiés avant le premier anniversaire de la promulgation de ce texte, le 21 juillet 2009.

Il a plaidé pour une amélioration de la performance de l’hôpital et réaffirmé son souhait de voir les établissements hospitaliers publics ramener leurs déficits à zéro d’ici 2012.

Toute la question est de savoir si la santé peut être une simple question comptable.

tts-france-voeux-sante-sarkozy-ca02f96.html

Grippe A : la panique et la gabegie à 2 Md d’Euros

35UTCp31UTC01bMon, 04 Jan 2010 08:09:35 +0000UTC 9,2008

Mise à jour à 13 h 15

Grippe A : qui est l’auteur(e) de la panique qui a conduit à la gabegie ? Des dizaines de millions de vaccins contre la grippe A,  94 millions de doses achetés pour un coût de 869 millions d’euros, sont remis en vente par la France qui n’en a que faire. Le principe de précaution, c’est bien. Mais le principe de gaspillage, à un moment où les finances sont mauvaises, s’est scandaleux. Mme Roselyne Bachelot, pharmacienne eet soi-disant ministre de la Santé,  ne reconnaîtra rien. Dans n’importe quel autre pays, elle aurait démissionné depuis longtemps. Même revendre ces vaccins à prix coûtant est scandaleux puisque les délais de péremptions seront très prochainement atteints ! Il y en a pour des centaines de millions d’Euros, tout bénéfices pour les laboratoires. La France a acheté 10% du stock mondial de vaccins anti grippe A/

Dernier bilan établi au 27 décembre de la grippe H1N1  : au moins 12.220 morts pour le monde, en France 219 morts, la plupart victimes d’une pluripathologie où la grippe n’a joué qu’un rôle additionnel grippe-h1n1-la-fin-de-la-pandemie-approche

Que voilà un gouvernement responsable et économe de ses deniers ! Et le président de continuer à prêcher l’ardente nécessité de la vaccination : seulement 5 millions de personnes vaccinées en France sur 65 millions. Mais la campagne a été menée n’importe comment : il était si difficile de trouver un lieu de vaccination que nombre de personnes ont évidemment renoncé. Sans compter celles qui comme l’auteur de ces lignes n’a jamais reçu de « convocation » alors que j’entre dans la définition des groupes à risques.

A rappeler avec insistance, la carrière de Roselyne Bachelot : très liée à l’industrie pharmaceutique, elle est elle-même propriétaire d’une pharmacie. Selon Wikipedia, Roselyne Bachelot-Narquin a occupé, avant d’entrer dans la politique au début des années 1980, le poste de déléguée à l’information médicale au sein du laboratoire ICI Pharma de 1969 à 1976, puis elle est chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989. Son doctorat de pharmacie obtenu en 1988, elle est titulaire d’une pharmacie à Angers de 1984 à 1991

Avec Le Nouvel Obs

Parmi les voix accusatrices, le professeur de médecine et député UMP Bernard Debré a dénoncé le manque de prudence de la France qui a

« acheté 10% des vaccins du monde ». « Nous avons le tiers du Tamiflu mondial, qu’on est en train de fourguer aux pharmacies ; nous avons 10% des vaccins du monde », a lancé Bernard Debré, sur RTL.
« Le coût est plus que le déficit de tous les hôpitaux français, trois fois le plan cancer, il fallait peut-être un peu plus de prudence ».
« Il y a eu en juillet une pression des laboratoires absolument fantastique ».  « Je comprends qu’on ait pu céder à la tentation des laboratoires », dénonçant également le « principe absurde, poussé à l’extrême, de précaution ».
Bernard Debré, qui s’est lui-même fait vacciner, a par ailleurs exclu « un deuxième pic aussi virulent que le premier ». « Ce n’est pas possible étant donné qu’il y a des barrières, les gens vaccinés, les gens qui ont été en contact (avec le virus pandémique, NDLR) ».

En juillet dernier, le professeur affirmait déjà que la mobilisation contre la pandémie « ne servait qu’à nous faire peur », parlant alors de « grippette ».
Sur France Info cette fois, il a estimé que la France dispose de quelques 50 à 70 millions de vaccins en trop. Un stock difficile à écouler au prix coûtant, comme annoncé, à cause des dates de péremption, a-t-il souligné, évaluant le coût total de la campagne contre la grippe A à 2 milliards d’euros

Lire avec la plus grande attention cet article de Jean-Yves Nau sur Slate grippe-vaccin-pandemie-gouvernement-schizophrenie-francaise, et aussi, cette fois avec circonspection mais intérêt quand même ce billet grippe-h1n1-procedure-judiciaire-contre.html

Grippe H1N1 : la fin de la pandémie approche

37UTCp31UTC01bFri, 01 Jan 2010 12:53:37 +0000UTC 9,2008

Dernier bilan établi au 27 décembre de la grippe H1N1  : au moins 12.220 morts pour l’ensemble du monde. La pandémie semble décliner dans la plupart des régions, rapporte l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dont la patronne Margaret Chan, au moins aussi activiste que notre ministre Roselyne Bachelot, a reconnu qu’elle n’avait pas été vaccinée.

Des travaux menés à Marseille tendent à démontrer que cette forme très bénigne de grippe a atteint des millions de personnes en France, sans qu’on s’en aperçoive. Cette histoire ressemble au conte de Buzatti qui décrit un  veilleur au sommet d’une tour chargé de lancer l’alerte quand il apercevra l’ennemi. Vingt ans après,il est toujours dans sa tour, on vient le chercher. Pourquoi restes-tu là ? J’attends l’ennemi. L’ennemi ? Il a pris la ville il y a vingt ans. Et tu n’as rien vu…

Quant aux énormes stocks de vaccins accumulés par la France pour traiter trente millions de personnes, que vont-ils devenir, la date de péremption ne dépassant pas la fin du printemps ?

A propos du Téléton

55UTCp31UTC12bTue, 08 Dec 2009 16:40:55 +0000UTC 9,2008

Les syndicats de chercheurs s’insurgent cotre le système du Téléton

SNTRS / CNRS-INRIA /INSERM-IRD/INEDINRETSINRP

En bref…

SNTRS-CGT – 7, rue Guy Môquet, 94800 Villejuif – Tel : 01 49 58 35 85 – Télécopie : 01 49 58 35 33

Courrier électronique : sntrscgt@vjf.cnrs.fr – – Site web : http://sntrscgt.vjf.cnrs.fr

Numéro 217 du 3 décembre 2009

Le Téléthon 2009 :

La charité publique pour les maladies génétiques et le handicap

alors que le gouvernement asservit la recherche publique aux industriels !

Pour les recherches valorisables, l’Etat mobilise des moyens, …

Le gouvernement ne cesse de restructurer l’organisation et le financement de la recherche publique  pour mieux l’asservir aux stratégies des industriels et de l’Etat. Le plan stratégique de l’Alliance Nationale des Sciences de la Vie et de la Santé, qui regroupe tous les Etablissements de recherche de ce secteur, et le Comité Stratégique des Industries de Santé, qui s’est tenu à l’Elysée le 26 octobre 2009 avec les 13 dirigeants des majors pharmaceutiques présents en France, prévoient de transférer

aux laboratoires publics une grande partie de la Recherche-Développement (R&D) des industries pharmaceutiques.

Pour aider au pillage des laboratoires publics par les industriels, le gouvernement mobilise des moyens conséquents. Sur les 35 milliards € du grand emprunt, 16 milliards seraient affectés directement pour la recherche et la formation (25 milliards d’euros en comptant les aides indirectes). 2 milliards € seraient attribués spécifiquement aux sciences de la vie. De telles sommes constituent des

moyens puissants pour contraindre les laboratoires à délaisser la recherche fondamentale pour se consacrer à la valorisation. La dérive de l’Inserm et du CNRS vers la R&D et la recherche clinique va amplifier la politique des créneaux si préjudiciable à l’avancée des connaissances.

Mais pour les recherches à long terme, il recourt à …la charité !

La recherche sur le traitement des maladies génétiques repose essentiellement sur la charité. L’Etat finance peu ces recherches car elles ne sont pas susceptibles de déboucher à court terme sur des traitements qui ne rapportent pas assez de profits pour les grands groupes pharmaceutiques. Le Téléthon finance la recherche sur les maladies génétiques et l’aide au handicap dû à ces maladies.

Le handicap

Le gouvernement se désintéresse du handicap comme le montre sa décision de fermeture fin 2009 du Centre Technique National d’Etude sur le Handicap et les Inadaptations (CTNERHI). Ce centre, créé en 1975, a pour objet permanent d’« éclairer le ministre des affaires sociales sur les besoins des enfants adultes et handicapés ou inadaptés, les méthodes de prévention et d’observation en matière

de handicap ou d’inadaptation, l’efficacité des politiques publiques ». A cet effet, le Centre « entreprend ou suscite, soit à la demande du ministre soit à la demande de personnes publiques ou privées, soit à sa propre initiative, toutes les enquêtes ou travaux nécessaires ». Les personnels du

centre n’ont aucune information quant à leur devenir !

Le gouvernement s’appuie sur la charité télévisuelle pour compenser la casse du système de santé. Les plus faibles se retrouvent dans une situation de dépendance vis-à-vis des donateurs. Quand on voit le nombre de malades laissés pour compte, de familles abandonnées avec un parent malade, quand on voit l’Etat diminuer l’aide aux personnes dépendantes et fiscaliser les accidentés du travail, l’appel à la générosité publique avec ses bons sentiments ses discours moralisateurs suscite un malaise. Evidement nous avons beaucoup de gratitude et de respect pour les généreux donateurs, mais la charité au 21e siècle ne peut ni compenser ni encore moins se substituer à un système de santé structuré sur la solidarité collective

Les maladies génétiques

Le Téléthon récolte environ 100 millions d’euros par an. Son faible bilan thérapeutique comparé aux espoirs suscités ne plaide pas en faveur d’une recherche structurée par des campagnes médiatiques organisées par des associations de malades ou de parents de malades. La recherche nécessite du temps, de l’humilité, elle ne peut reposer sur l’émotion, le sensationnel. Le Téléthon renforce la politique de créneaux, en ne finançant que des projets finalisés. Or la thérapie génique se heurte à bon nombre de problèmes fondamentaux. Quant aux cellules souches, la recherche fondamentale doit encore progresser pour envisager leur utilisation en thérapie cellulaire. Il est très réducteur de ne concevoir les thérapies des maladies génétiques qu’en terme de thérapies géniques et cellulaires.

Face aux espoirs suscités, les organisateurs du Téléthon sont condamnés à surenchérir chaque année afin d’entretenir la machine à récolter les fonds.

L’impérieuse nécessité de la recherche fondamentale

La finalisation à outrance, en ne tenant pas compte de la nécessité de la recherche fondamentale, réduit considérablement les possibilités d’application. Il faut desserrer l’étau de la finalisation qui enserre la recherche publique. Si l’AFM veut réellement contribuer au traitement des maladies génétiques, elle doit financer les recherches fondamentales non finalisées qui contribuent à faire progresser la compréhension des mécanismes inducteurs des pathologies et ne pas se limiter à une vision réductrice de la recherche.

Villejuif, le 1er décembre 2009

Santé, France : fermeture de blocs opératoires

56UTCp31UTC10bSun, 25 Oct 2009 21:00:56 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Correction à 21 h 00.

Selon le Quotidien du Médecin, le ministère de la Santé envisage de fermer les blocs opératoires dans 186 établissements hospitaliers. Motifs : ils sont le cadre de moins de 1500 actes chirurgicaux par an. A ce niveau, la sécurité ne pourrait plus être assurée.

Mais ces fermetures seraient en fait justifiées par des mesures d’économie. Elles auraient une conséquence grave au niveau des urgences, en éloignant les centres de traitement des malades. Or il faut savoir que le taux de survie est inversement proportionnel à la distance entre le domicile des malades et les centres hospitaliers. Plus le malade est loin d’un hôpital, moins il a de chance de survivre.

Les grands gagnants seront les compagnies privées de transports médicaux, qui vivent déjà grâce à l Sécurité sociale et à la nécessité de transporter les malades nécessitant des soins « ambulatoires », sans hospitalisation/

Seraient également visée, les « petites » maternités.

Déchets industriels : Christina Troncia persiste et signe

59UTCp31UTC10bFri, 16 Oct 2009 12:11:59 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ma correspondante Christina Bianca Troncia se refuse à voir délaissé le débat sur les rejets de déchets industriels en Méditerranée. Elle nous apporte de nouveaux éléments.

J’ai trouvé du nouveau sur ce sujet ! Hélas !!! Je suis de plus en plus pessimiste quand au devenir de certaines populations, notamment sardes et siciliennes ! Je vous traduit un extrait d’article que je viens de lire sur :
http://www.ilmanifesto.it/archivi/fuoripagina/anno/2009/mese/10/articolo/1644/
“La prima notizia è pessima: i rifiuti pericolosi al largo di Cetraro ci sono. Due aree vicine alla zona del ritrovamento del relitto dello scorso 12 settembre – una un po’ più a nord, l’altra più a est, vicina alla costa – sono contaminate da metalli pesanti: arsenico, cobalto, alluminio e cromo. Tutte sostanze che non possono provenire dalla costa, dove non esistono industrie. Tutte sostanze, quindi, che qualcuno ha gettato in mare.”

La première information est pessimiste : les déchets dangereux au large de Cetraro (ville située sur le dos de la botte d’Italie non loin des eaux préservées entre Sicile et continent italien) sont bien présents ! Deux sites tout près de la zone de la trouvaille en dernière date du 12 Septembre -une un peu plus au nord, l’autre plus à l’est, près de la côte- sont contaminés par des métaux lourds : Arsenic, cobalt, alluminium et chrôme. Toutes des substances qui ne peuvent provenir de la Côte sur laquelle n’existe aucune industrie. Toutes des substances que quelqu’un a jeté à la mer !”

On peut difficilement imaginer que ces déchets trouvés sont uniques ! Ils en ont trouvé également sur les collines non loin de Amantea, plus à l’intérieur ! Il est très aisé de comprendre que plusieurs navires ont été dépêchés et que des tonnes de déchets (y compris industriels) ont été déversés partout dans ces zones de Mer Méditerranée, Mer Thyrénéenne, sans parler de la Mer Adriatique qui ne doit pas être en reste !!!

Le procureur chargé de l’affaire a dû en Septembre passer les cartes dans les mains de la Direction du district antimafia de Catanzaro !
L’article dit qu’une très haute personnalité, Francesco Fonti demande à travers son avocate, d’être protégé lors de sa convocation auprès des 3 magistrats Lombardo, Borrelli e Pignatone, de la Direction anti-mafia, devant répondre de ces terribles fautes commises, ceci est maintenant prouvé, à l’insu des autorités compétentes pour les accords à délivrer ! Il accuse de plus hautes autorités de lui avoir donné des directives !

Le plus terrible est que personne n’a prévenu la population de pêcheurs qui a continué à tirer du poisson distribué loin autour de la zone de Cercaro ! Des cancers seront certainement encore déclarés dans très peu de temps (notamment cancers des poumons de par l’évaporation dans l’athmosphère des métaux lourds et cancers des parois intestines et digestives de par l’ingestion des poissons avalés !) Les touristes sont également concernés puisque ces pêcheurs ont leurs principaux clients parmi les restaurateurs !

Je reviens à l’article cité plus haut qui précise que l’amiral Bruno Branciforte, nouveau commandant de l’AISE , vient de confirmer que pas moins de 55 navires ont été secrètement utilisés pour évacuer ces déchêts !

En attendant, combien de morts auront-ils sur la conscience ?!!!

Alerte verte : pour prévenir la grippe A

14UTCp31UTC10bThu, 01 Oct 2009 17:42:14 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Je reçois d’un de mes très chers correspondants ce message que je ne peux passer sous silence. Dans votre bien. A bon lecteur, salut. Et Salud. Salute. Pace e salute. Santé.

Pas de panique

Vous avez sûrement entendu les propos rassurants de Roselyne Bachelot sur le fait que la France dispose de traitements en quantité bien suffisante pour traiter, le cas échéant, la fameuse « Grippe Porcine »
Evidemment, elle a évoqué le Tamiflu, également utilisé contre la Grippe Aviaire.
Depuis, tous les anxieux se précipitent dans les pharmacies pour obtenir ce fameux Tamiflu, qui n’est d’ailleurs délivré que sur ordonnance.

Surtout  pas de panique, mes amis !
En effet, de quoi est constitué le Tamiflu ?
Eh bien d’Ostelamivir, qui est produit à  partir d’Acide Shikimique, lequel tire son nom du Shikimi, autrement dit la vulgaire Badiane Japonaise.
Or qu’est-ce que la Badiane ?
Eh oui, c’est bien la fleur qui contient l’Anis Gras que l’on utilise dans la fabrication de notre Pastis.
Alors, un seul bon conseil !
Si vous voulez être vraiment immunisés contre cette Grippe Porcine
….
Buvez du Ricard, du Casanis, …. !
Et surtout commencez la vaccination dès ce midi au bar du coin !
C’est très important !

Ce message est bien sûr libre de toute publicité.

L’autre épidémie dont on ne parle pas

56UTCp30UTC09bWed, 23 Sep 2009 11:31:56 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

On se répand à longueur de colonnes sur les conséquences épouvantables de la grippe dite A, sur ses ravages supposés à venir. Je connais certaines personnes qui ont définitivement décidé de ne plus toucher les autres, ni leurs potes, ni leurs voisins. Vraiment trop dangereux. On a beau leur expliquer que ce n’est pas si grave que ça, qu’ils s’en remettront, qu’il y a pire, eh bien, ils ne vous écoutent pas, ils prennent un air entendu en vous considérant avec un peu de commisération.Comme si vous étiez un irresponsable grave.

Bizarrement, le contrepoint nous vient des USA. Un blogueur du NYTimes, rubrique « wheels » (roues) rappelle que la pire épidémie, qui ravage le monde, est représentée par les accidents de la route. 4000 morts en France chaque année, et on est en progrès ; 3000 en Grande Bretagne. Et pour le monde ? A comparer à la grippe A, moins de dix cas en France continentale, une trentaine avec ces iles que l’on dit françaises. L’OMS se déclare très préoccupée par cette véritble épidémie. Il est vrai qu’il ne faut pas trop en parler, sinon on risquerait de mettre à bas l’industrie automobile.

Alors, lisez-ça, et calmez-vous sur la question de la grippe A, ou saisonnière, ou n’importe quoi…

?nl=automobiles&emc=wheelsema1

Sardaigne : trafic de déchets ?

19UTCp30UTC09bWed, 23 Sep 2009 09:50:19 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ma correspondante Christina Bianca, qui suit de près l’écologie en Sardaigne, m’envoie ce matin un billet alarmé et alarmiste à propos d’un possible (probable ?) trafic d’ordures en Sardaigne.

On vient de trouver un navire plein à ras bords d’ordures industriels (cette fois !), au fond de la Méditerrannée, non loin des côtes ! La rumeur qui trainait comme quoi les ordures de type “industriel” s’amassant à Naples parmi les ordures ménagères, avaient été évacuées via navires, vers des lieux inconnus (et sans accords !!!) vient d’être confirmée ; on peut, hélas, maintenant, parler d’un véritable désastre écologique !!! Cela vient aussi confirmer que les Sardes disaient juste lorsqu’ils dénonçaient que des navires plein à ras bords arrivaient de nuit au port de Cagliari et qu’un véritable trafic de camions transportant ces “fiutti” circulaient à travers toute l’île de la Sardaigne. Elles sont  ensuite certainement enterrées, voire incinérées dans des lieux encore inconnus mais vu la petite superficie de l’ile, certainement en des endroits proches des populations, et surtout en des sites protégés ! Lorsqu’on pense que l’île est une véritable nappe phréatique à elle seule puisqu’elle dénombre une grande quantité de sources naturelles dans ses maquis (quelquefois 2 à 3 sources par village, on peut imaginer la pollution que celles-ci ont subi !!!

Sport : le tour et la dope

58UTCp31UTC07bTue, 28 Jul 2009 16:51:58 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

L’information sur la dope est-elle interdite de séjour sur le net ? Ou, du  moins, sur certains sites spécialisés du net ? Telle est la question que pose mon camarade Guillaume Payre, qui conte une singulière mésaventure que je rapport telle quelle. En évitant les mises en cause personnelles.

le forum du site Vélo 101 censure des fils sur le dopage

Versac sur son nouveau site http://www.meilcour.fr se réjouissait le 21 juillet 2009 que les “spectateurs passionnés” avaient pris le relai des journalistes sportifs qui ne font plus leur travail en ne parlant plus de dopage. Mais, et j’en ai fait l’expérience, les forums sur Internet ne sont pas forcément plus libres que les journaux sportifs ou châines de télévision retransmettant du sport.

Voici l’histoire :

Hier lundi 27 juillet j’ouvre plusieurs fils sur le forum de Vélo 101 pour poster plusieurs informations parues dans les médias

– 2 fils ayant pour origine un article du Monde relatant des propos de Pierre Bordry, président de l’Agence Française de  Lutte contre le Dopage, sur les autotransfusions et 2 nouveaux produits pour l’instant indétectables;

– 1 fil signalant que le quotidien Libération consacrait hier une édition spéciale sur le Tour de France et le dopage;

– 1 fil attirant l’attention sur l’interview de Pierre Bordry, président de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage, sur la radio RMC.

Ce matin, vers 10h15, je reçoit un coup de téléphone d’un inconnu, apparemment modérateur sur Vélo 101, qui me dit textuellement “vous avez foutu le bordel sur le forum, c’est intolérable”. Et ce, à cause des fils que j’avais ouvert sur le dopage. Je suppose  que j’ai été dénoncé par un forumeur, Michel C., car cette personne, qui écrit des articles sur Vélo 101 (en réalisant l’exploit de ne jamais parler de dopage) est intervenue plusieurs fois sur “mes” fils et a des liens avec la modération.

Je regarde immédiatement après avoir reçu cet appel téléphonique le forum de Vélo 101 et effectivement, je découvre avec stupeur que TOUS les fils que j’avais ouvert et TOUS les posts que j’avais écrit, même ceux qui n’avaient pas de rapports directs avec le dopage (comme un fil où je demandais si quelqu’un pouvait enregistrer et chronométrer la montée du Ventoux), ont été censurés.

Une raison était avancée dans l’un des fils : pointer du doigt certains coureurs louches était diffamatoire.

L’omerta sur le dopage dans le milieu cycliste, même amateur, est encore forte. Malheureusement, elle est présente même sur Internet qui pourrait sembler plus libre.

 

Pendant le Tour de France 2009 à la télévision sur France 2, il n’y a pas eu une référence au dopage (à part l’annnonce du contrôle positif de Danilo di Luca) et aux travaux d’Antoine Vayer, comme le fait remarquer Versac.

Cette curieuse attitude mérite sûrement des explications un peu moins sommaires que la justification par le risque de diffamation


Santé : grosse grogne du monde hospitalier. Au Sénat et à l’Assemblée Nationale

19UTCp31UTC05bFri, 15 May 2009 12:45:19 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Un appel national à la grève et à des manifestations des personnels des hôpitaux est lancé pour jeudi par les principaux syndicats.

Les sénateurs ont commencé à examiner mardi 13 mai dans un climat houleux le projet de loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) » de Roselyne Bachelot sur la réforme de l’hôpital, qu’ils entendent profondément remanier pour répondre à une contestation inédite de la communauté médicale.

Quand la Ministre a commencé son discours au Palais du Luxembourg, une vraie bronca s’est élevée dans les rangs des Sénateurs. Ils ont imposé à la ministre un bouleversement de l’ordre d’examen du texte. L’opposition contestait la procédure d’urgence, maintenue par Roselyne Bachelot.

La ministre de la Santé a dès le début été mise en minorité, les sénateurs lui imposant de bouleverser l’ordre d’examen du texte. Le président de la commission des Affaires sociales, le centriste Nicolas About, avec l’appui du président UMP Gérard Larcher, a fait voter contre son avis le regroupement de l’examen du titre I sur l’organisation des hôpitaux et du titre IV créant les ARS (Agences régionales de santé), laissant les titres II (accès aux soins) et III (santé publique) pour la fin du débat.e député PS de Paris.

14 mai, 16 h 20 -Jean-Marie Le Guen affirme jeudi 14 mai que les engagements pris par Nicolas Sarkozy, notamment sur la mise en place d’un directoire collégial, n’apparaissent pas dans les amendements au projet de loi Bachelot de réforme de l’hôpital. Jean-Marie Le Guen est député et président du Conseil d’administration de l’AP-HP (hôpitaux de Paris).

Accusé par le PS de ne pas avoir repris les propositions de Nicolas Sarkozy sur la mise en place d’un directoire collégial, le cabinet de Roselyne Bachelot dément. Le rapporteur du projet de loi explique pour sa part que « le gouvernement a le temps de déposer d’autres amendements » au projet de loi, actuellement débattu au Sénat.

De quoi s’agit-il ? Le projet entend remettre en cause le système actuel de l’hospitalisation publique, reposant sur un ensemble relativement hétérogène où les CHU – Centre hospitalo-universitaires -, voisinent avec ces hôpitaux publics de toutes dimensions.

Dans les établissements, le pouvoir de décision est largement partagé entre un directeur souvent désigné au niveau de la Collectivité locale, et les médecins chefs de service.
La grogne est entretenue par le Mouvement de défense de l’Hôpital public (MDHP), qui fédère des représentants des médecins hospitaliers et demande « de lever la procédure d’urgence parlementaire » sur le texte HPST.

Selon le MDHP, « même amendée, la loi Bachelot met en place un pouvoir vertical politisé détenu par les directeurs d’Agences régionales de santé (ARS) ». Sa seule finalité, selon le MDHP, est « l’équilibre budgétaire », avec pour corollaires les suppressions d’emplois et la dégradation des soins.

Jean de Kervasdoué, professeur de l’économie de la santé au Conservatoire national des arts et métiers, analyse les raisons du conflit (Le Monde- 12 mai 2009)

La réforme projetée en France est partie de la volonté du président Sarkozy d’offrir à l’hôpital un « vrai patron ». Il est en effet nécessaire de rechercher une autorité capable de fédérer les forces divergentes. A condition, bien entendu, de choisir la bonne. Or, si cette loi est votée, l’autorité sera celle de l’Etat : autant dire la mauvaise. L’hôpital public français perdra toute autonomie et cela aura, pour tout gouvernement à venir, un coût politique élevé.

« Les objectifs de ce projet paraissent inattaquables. Certes, il ne traite d’aucune des deux urgences du moment en matière de soins médicaux : la maîtrise du déficit de l’assurance-maladie et l’inéluctable déclin du nombre de généralistes, faute de reconnaissance suffisante.

Mais le projet s’efforce de réorganiser les services de l’Etat, d’adapter l’offre hospitalière, de mettre un peu d’ordre dans la médecine de ville et de favoriser l’éducation pour la santé et la prévention.

L’étonnement ne provient donc pas des objectifs recherchés, mais des moyens imaginés pour y parvenir. Il est surprenant qu’un gouvernement de droite s’en remette aussi aveuglément à l’Etat. Il est inattendu qu’il s’échine à faire perdre à l’hôpital toute autonomie, alors qu’il se bat pour tenter d’en offrir un peu à l’Université.

Le pouvoir devrait être désormais exercé par un directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), une sorte de préfet sanitaire, nommé en conseil des ministres. Il contrôlera les ressources, la stratégie de tous les établissements de sa région. Les nominations, non seulement des directeurs, mais des cadres médicaux de chaque hôpital, remonteront jusqu’au ministère de la santé, voire au conseil des ministres !

Au sujet de la composition du conseil de surveillance, Roselyne Bachelot, a enlevé la nomination par le maire et le président du conseil général de trois des cinq personnalités qualifiées de ce conseil (les deux autres étant nommées par le préfet). L’amendement déposé par le gouvernement spécifie que trois personnalités qualifiées seront nommées par le préfet et deux par l’Agence régionale de Santé (ARS). La gestion des hôpitaux devient hyper centralisée.

Pourtant, lundi à Nancy, pour apaiser la tension, le Président Sarkozy avait promis d’accepter de nombreux amendements au projet initial

La CSMF, le principal syndicat des médecins libéraux, a apporté son soutien à la journée de mobilisation des hospitaliers rappelant mardi que l’hôpital n’était pas le seul sujet contesté du projet de loi.

Les médecins et personnels hospitaliers ont rejoint dans la rue les Universitaires qui poursuivent leur combat, même si les universités bloquées sont moins nombreuses. Des manifestations sont prévues à Paris et en province pour protester contre les réformes des universités et de la recherche. François Fillon envisage un report des examens en septembre.

Grippe A : « Flu in a flush »

26UTCp31UTC05bTue, 05 May 2009 09:15:26 +0000UTC 9,2008

Is Flu in a flush ? That is the question… La grippe aux chiottes ? Parce qu’après tout c’est (aussi) l’actualité internationale, mon expert de Londres s’est penché sur les Unes « on line » des quotidiens Britanniques pour voir si le « flu » faisait la une.. eh bien c’est assez « flu » mais pas trop. Nos voisins  » oversea » sont des voisins qui ont été très à la mode et dont on envie parfois et le flegme, et la politique. Et d’autres choses encore, comme les sandwiches triangulaires au concombre et pickle.. Visiblement, ils ont des cas dans des écoles de Londres, ce qui justifie un des titres de une. ( Guardian, The Independant) Mais le Times ne s’en préoccupe guère. Sans parler des Tabloids qui n’en font pas une ligne ( Sun, News of The World, Evening Standard) préferant le sport et Kate Moss  » Topless ». J’ajouterais que, en prime, « The Independant » titre en disant que c’est plus « effrayant que serieux » Pour dire leur niveau d’angoisse.. Non, les Anglais se souviennent surtout qu’il y a trente ans, Margaret Thatcher devenait « prime minister » (unanimement exceptés les Tabloïds). A quelques temps des élections et avec le probable retour des Conservateurs aux affaires ( D. Cameron est très populaire) voilà qui est bien plus intéressant que quelques cochons grippés.

Cette tragédie nous vaut une autre perle que nous devons au président mexicain Felipe Calderon. Manière comme une autre d’écrire l’histoire Annonçant que l’activité économique reprendrait progressivement à partir de mercredi au Mexique, avec, notamment, la réouverture des restaurants, le Président mexicain a promis lundi 4 mai de remettre le pays sur pied.

« Nous avons sauvé des milliers de vie, non seulement au Mexique mais dans le monde entier ».

Il faut reconnaître que, malgré le tapage, les Britanniques semblent avoir été plus raisonnables que nous : pour le monde entier, on ne compte que 700 cas confirmés pour la grippe A. dont 506 au Mexique même, avec 19 décès. Comme je l’ai écrit hier : rassurez-vous, la « A » reviendra à l’automne avec beaucoup plus de virulence. Mais on aura alors du mal à la distinguer des grippes automnales habituelles. Au demeurant toujours ravageuses. Pour rester sur ce registre porçin, le site web Bakchich consacre une belle enquête d’Amédée Sonpipet aux origines de la grippe A, que le site impute à un élevage industriel de porcs. Je cite :

Tout commence en 1994, lorsque sanctionnée et expulsée des Etats de Virginie et de Caroline du Nord pour contamination environnementale,« Smithfield Food », la plus grande entreprise d’élevage et de conditionnement de porcs des Etats-Unis, s’installe au Mexique –devenu la même année membre de l’accord de libre-échange entre les Etats-Unis et le Canada (accords ALENA).

Etendue sur une cinquantaine de sites dans l’Etat de Veracruz, « Granjas Carroll », la filiale mexicaine de « Smithfield Foods » a fait, depuis, l’objet de sérieuses plaintes de la part de la population pour ses pratiques d’élevage et de confinement qui mettent en danger la santé publique[…]

Le quotidien mexicain La Jornada publiait, en mars 2009, un article sur le décès de trois enfants en bas âge affectés par une maladie respiratoire qui touchait également 60% de la population, sur les trois mille habitants de La Gloria.

D’après le quotidien, des manifestations arborant des photos de cochons barrés d’une croix et portant la légende « Attention, danger : Granjas Caroll », ont eu lieu dans la localité début avril.

Et selon le Los Angeles Times, le premier cas confirmé de grippe A (H1N1) avait été détecté le 2 du même mois chez un garçon de quatre ans vivant dans la municipalité de Perote, dans l’Etat de Veracruz, à proximité « d’un élevage de porcs géré par la société américano-mexicaine, Granjas Carroll ».

Ce n’est donc pas un hasard que le foyer ce soit déclaré au Mexique. Pour la grippe Aviaire, il s’agissait de la Chine, un pays émergent et peu regardant sur les normes sanitaires et environnementales.

Nul doute alors, que ces élevages industriels soient de véritables bombes à retardement pour les épidémies mondiales.

De mexicaine à porcine, la nouvelle grippe qui effraie son monde a adopté un nom encore plus barbare. AH1N1. Pas une simple pudeur de langage…

Le catacysme grippal renvoyé à l’automne

05UTCp31UTC05bMon, 04 May 2009 09:43:05 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

L’effrayante épidémie de grippe A, dite mexicaine ou du porc, aurait franchi son cap maximum durant le week-end, affirment les autorités mexicaines. En tout moins d’un millier de personnes atteintes, au maiximum une dizaine de morts avérés. Moins qu’un simple week end sur la route en France.

Mais rassurez-vous, bonnes gens. Dangereux cassandres, les « grippologues »  nous révèlent que la pandémie n’en était qu’à sa première offensive, bénigne. La véritable pandémie ravageuse est prévue poue l’automne. Donc, enlevez vos masques, gardez-les pour le mois d’octobre.

Hospitalisation publique : dans la rue

02UTCp30UTC04bTue, 28 Apr 2009 10:59:02 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Aujourd’hui mardi, journée test pour les opposants au projet de loi « Hôpital Patients, Santé, Territoires ».
Loin de se calmer, la contestation dans le monde de l’hospitalisation publique prendrait plutôt de l’ampleur. En tout cas, c’est ce qu’espèrent prouver les détracteurs de la loi HPST, défendue par une Roselyne Bachelot inflexible. Aujourd’hui plutôt soutenue par Claude Evin, l’ancien ministre socialiste de la Santé. La manifestation de mardi, les professionnels de la santé l’ont voulue la plus unitaire possible, afin de prouver que le mécontentement dépasse largement le simple cercle des seuls médecins, accusés lundi par certains de « corporatisme », et ne se limite pas aux seuls établissements parisiens.
La liste des organisations appelant à la manifestation parle d’elle-même. Les six syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC et Sud) de personnels de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et cinq organisations de médecins – mêlant syndicats d’internes, de praticiens hospitaliers et de chefs de service- mèneront le cortège, auquel prendront part des associations de lutte contre le sida, la Coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité, ou encore le Collectif national contre les franchises médicales.

Sécurité : des menaces « officielles »

34UTCp31UTC03bWed, 04 Mar 2009 14:52:34 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Je ne comprends rien à cette révélation soudaine d’une avalanche de « menaces de mort ». Tous les spécialistes de la sécurité ont appris :

1/que les menaces de mots de ce genre sont totalement inopérantes, toujours le produit mental de déséquilibrés. Chaque jour les courriers des personnalités et des services de police sont envahis par des messages relevant de ce genre particulier.

2/Qu’on ne doit pas répercuter dans les médias ces menaces de mort, sauf à provoquer des cataractes de menaces identiques.

La suite des événements, avec l’interpellation d’un homme de 42 ans dans l’Herault, prouve d’ailleurs l’inanité de la menace.

Question : qui a intérêt à rendre publiques ces menaces ?

La mémoire et la justice

54UTCp31UTC01bWed, 21 Jan 2009 09:00:54 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Les affaires de justice, et singulièrement le problème posé par les jugements fondés sur une intime conviction, reposent la question du témoignage en particulier, des souvenirs et de la mémoire en général.

J’ai écrit dans mon billet consacré à la suite de l’affaire Colonna :

Nous sommes  à l’heure d’une remise en cause fondamentale de la véracité des témoignages : tous les travaux actuellement menés sur la Mémoire tendent à établir que celle-ci est essentiellement fugace et versatile, à l’opposé de tout fait établi dans des conditions scientifiques.  Les souvenirs sont éminement flous, incertains, non maîtrisables ; ils ne sont parfois que des rêves. Je peux me souvenir mieux d’un cauchemar de quelques secondes que d’événements circonscrits, dans l’histoire, mais non dans ma mémoire. Or demain comme hier les magistrats jurés doivent se reposer sur des témoignages exprimés sur des faits survenus cinq ou dix ans plus tôt. Vous vous souvenez, vous, de ce que vous avez vu ou entendu le 14 janvier 1999 ? Saviez-vous au moins où vous vous trouviez ? Etes-vous certain de votre souvenir, votre souvenir n’est-il pas inspiré par des récits ultérieurs ?

Contrairement  à une image que l’on se plait à entretenir, la mémoire est d’une grande complexité dans son fonctionnement. Certes les souvenirs sont inscrits dans les circonvolutions du cerveau, pas comme les images d’un film mais comme des éléments déjà retravaillés, retransformés par les émotions, par les perceptions diverses qui ont entouré l’inscription de l’événement daans la mémoire. L’exemple le plus célèbre est celui d’une expérience conduite il y a de nombreuses années déjà par des psychologues travaillant pour les Sapeurs Pompiers de Paris, à la suite d’un incendie dans une boutique galerie des Champs Elysées : il a été demandé aux personnes qui avaient échappé à l’incendie de dessiner les lieux, qui comportaient un couloir constituant l’issue de secours ; à la grande surprise des chercheurs, les témoins ont dessiné ce couloir mais selon des longueurs variables d’une personne à l’autre, parfois au double de la longueur. Cette longeur fictive mesurait en fait l’intensité de l’émotion ressentie par le sujet pendant sa fuite devant les flammes.

Cette expérience signifie très simplement que le souvenir n’est pratiquement jamais conforme à la réalité, mais modelé en fonction de l’émotion. Autre exemple : les aveux obtenus après de longs interrogatoires, a fortiori après des tortures, ne permettent jamais de reconstituer une autre histoire que celle dictée, édictée, par l’interrogateur. Et le pire est que cet interrogateur n’est pas toujours conscient de sa part dans la fabrication du « souvenir extorqué ».

Gabrielle Hallez, une des personnes inquiétées dans l’affaire des caténaires SNCF, arrêtée à Tarnac décrit ainsi une partie de son interrogatoire (Le Monde caté du 21 janvier 2009) :

[Au siège de la DCRI à Levallois-Perret] les interrogatoires s’enchaînent. Une fois huit heures sans pause, va-et-vient de nouveaux officiers qui se relaient. Mauvaises blagues, pressions, menaces : « Ta mère est la dixième personne mise en garde à vue dans le cadre de l’opération Taïga, on va la mettre en détention », « Tu ne reverras plus ta fille ». Leur bassesse n’est pas une surprise. Ils me questionnaient sur tout : « Comment vivez-vous? », « Comment êtes-vous organisés pour manger? », « Est-ce que tu écris? », « Qu’est-ce que tu lis? » Ils voulaient des aveux pour donner corps à leur fantasme de cellule terroriste imaginaire.

C’est un témoignage, et il y a gros à parier que les officiers de la DCRI vont le mettre en cause, comme non conforme à la réalité. Après, on peut attester tout ce qu’on veut, mais on se doit de constater que la mémoire ne restitue jamais une réalité objective, en quelque sorte « cinématographique ». Il y a des images le plus souvent incomplètes, des continuités d’images et de couleurs, des montages même qui organisent la mémoire en fonction des données individuelles essentiellement variables. En outre, plus on s’éloigne du moment où se sont déroulés les faits, plus les souvenirs sont déformés.Qui plus est, chez une même personne les souvenirs sont l’objet d’importantes variations.

En bref, on peut affirmer que ce que l’on appelle le souvenir, base du témoignage n’est qu’une tentative pour reconstituer, pour reconstruire une histoire cohérente à partir des bribes de la mémoire, qui ne sont pas cohérentes. Il n’y a pas de différence substantielle entre le souvenir et le rêve. Qui n’est lui-même qu’une histoire bâtie à partir d’éléments dispersés, un kaléidoscope hors de tout contrôle. Croire que la mémoire puisse être d’une véracité assez forte pour établir des preuves à propos de telle ou telle action relève d’un fantasme absolu.

En clair, fonder un jugement, une condamnation, sur des témoignages paraît incompatible avec les données de la science. Les policiers et les magistrats auront beau multiplier les propos contraires, ils ne peuvent rien contre le fonctionnement en vérité aléatoire de notre cerveau. Alors, dans ce cerveau, notre mémoire nous aménerait-elle à vivre dans un rêve permanent ? Probablement.

Les interrogatoires… à la question. Les méthodes d’interrogatoire musclées, fondées sur les menaces physiques ou psychologiques, sur l’épuisement après de longues périodes d’incrcération ne permettent d’obtenir que ce qu’on en attend, c’est-à-dire l’exposé d’une « vérité » présupposée, imaginée au préalable par les interrogateurs. Ils construisent un système, ensuite ils tentent de démontrer sa véracité en se fondant sur des témoignages obtenus par la force. C’est par exemple le cas pour les prisonniers de Guantanamo. L’administration Bush a prétendu qu’il fallait les maintenir enfermés jusqu’à les obliger à parler. Après des années, il ne leur restait rien à dire, il n’y avait plus rien dans leur mémoire.