Mon clavier, janvier 2009

Mon clavier, 31 janvier
16UTCp31UTC01bSat, 31 Jan 2009 09:23:16 +0000UTC 9,2008 by phmadelin

# Un précision pour commencer : j’ai actualisé mon billet sur les rapports entre les avocats et les notaires, vous trouverez ce matin la nouvelle version. Une nouvelle actualisation interviendra lundi en fin de journée, avant publication dans un support plus généraliste.

# Sur la crise, lire un article du Guardian britannique qui passe en revue les “Ving cinq grands types sérieux” à l’origine de la crise. 26 janvier

Vous pouvez lire aussi ce matin dans le New York Times cet article majeur sur la situation actuelle de l’économie.

http://www.nytimes.com/2009/01/31/business/economy/31econ.html?_r=1&hp

Le président Barack Obama a qualifié le recul du PIB de “catastrophe”, “C’est comme le rêve américain à l’envers”. Jugeant que “l’économie américaine continue à se contracter gravement”. Il est pour lui “essentiel d’agir immédiatement pour soutenir à la fois le secteur financier et la demande”.  Selon Le Monde, que je cite,  la Réserve fédérale américaine estime que le PIB US devrait reculer pour l’ensemble de l’année en cours. Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé cette semaine que cette baisse pourrait atteindre 1,6 %. if

# Selon une information confidentielle qui m’est parvenue hier soir, le climat à l’Elysée est franchement morose, certains ministres seraient même proches de la panique face à la détérioration de l’économie. Les discours officiels ne reflètent en rien cet état d’esprit. Ainsi le samedi 31 janvier devant le Forum économique mondial à Davos (Suisse)  Christine Lagarde, la Ministre de l’Economie (en titre, le vrai est à l’Elysée) a exprimé sa crainte de voir la crise économique mondiale provoquer “des troubles sociaux”. Ce climat et ces préoccupations pourraient expliquer l’insolite modération de MBAOP à la suite des grèves et des manifestations de jeudi dernier. Tout comme le MEDEF, il ne les a même pas condamnées. D’où également sa décision de présenter son nouveau programme de relance à la Télévision (TF1 et France 2) jeudi soir prochain.
Vous dirigez une petite ou moyenne entreprise. La crise rend-elle plus difficile l’obtention d’un crédit ?

“Crise financière et non crise économique”, commente avec sobriété le responsable d’une fédération de micro-entreprises.

Mon clavier, 30 janvier : Obama en colère, suite de la grève,casse chez Cecilia
47UTCp31UTC01bFri, 30 Jan 2009 10:00:47 +0000UTC 9,2008 by phmadelin

# Barack Obama a piqué un boeuf hier, contre les banquiers qui se sont copieusement servis – 18 milliards de dollars en bonus – avant de fuir le navire en perdition.

# Qui a lancé :

“Le capitalisme financier a déconné grave”

Jean-Marie Messier, un expert en matière de déconnade financière.

Nicolas Sarkozy parait plutôt satisfait de la grève d’hier, qui a exprimé “l’angoisse des travailleurs” face à la crise. Il est dans la ligne de l’UMP qui veut relayer les préoccupations de la classe ouvrière. MBAOP en tire une leçon : il faut parler avec les syndicats, ce que répète Brice Hortefeux

quand il déclare ouverte sa porte pour des discussions. Savez-vous pourquoi ? Pour débattre du rythme des réformes, contre lesquelles la grève a été précisemment organisée. Ils ont tout compris.

Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat à l’emploi, prend les devants :

“On rentre dans une période de crise dure, ça se voit au niveau des chiffres de l’emploi : on va avoir des mauvais chiffres”

Evidemment, avec la crise, la promesse du plein emploi est depuis longtemps effacée des tablettes.

# Le sénateur Jean-Luc Mélenchon rêve dur. Il ne se contente pas d’être un fractionniste. Il rêve aussi de voir son Parti de Gauche (PG) approcher les 4.000 militants fin janvier et devancer le Parti Socialiste aux Européennes de juin. Il croit à la formation d’un « Front de gauche », constitué dans la foulée de la déclaration unitaire de dix partis de gauche sur la mobilisation sociale de jeudi. Le congrès fondateur de son mini parti s’ouvre aujourd’hui à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). Contrairement à Olivier Besancenot, Mélenchon croit à la “révolution par les élections”. Comme chacune des petites chapelles de ce Front de gauche est prostrée dans une culture minoritaire, selon ses propres termes, Mélenchon ne risque pas d’aller très loin.

# Dans un billet joint, j’évoque le rapprochement en cours entre les avocats et les notaires. A la demande d’un de mes lecteurs, j’ai exploré cette question qui n’est technique qu’en apparence. Elle concerne toute notre vie civile, les droits à la défense pénale, et la dévolution de nos biens de famille. Or, on doit le rappeler, la France est une grande nation de propriétaires, même dans les milieux les plus modestes.

# People : casse chez Cecilia. Des cambrioleurs ont volé début janvier pour  500 000  € de bijoux chez Cécilia Attias, ex-épouse Sarkozy, à l’ancien domicile de Nicolas Sarkozy à Neuilly (Hauts-de-Seine). Les cambrioleurs sont parvenus à contourner le système de sécurité de l’hôtel particulier. Le casse s’est déroulé sans témoin car Cécilia Attias et son mari résident dans l’émirat de Dubaï.

On plaint toujours les victimes, surtout dans l’ère Sarkozy, surtout dans le clan Sarkozy. Mais cette infromation appelle quelques questions. 1/Comment peut-on être assez inconséquent pour laisser 500 000 € de bijoux dans un logement inoccupé durant des mois ? C’est presque de la provocation. 2/La petite Cecilia Ciganer a fait du chemin depuis que quasi misérable elle a rencontre Jacques Martin : Jacques Martin + Nicolas Sarkozy + Richard Attias = 500 000 € de bijoux ? Une équation qui exprime une jolie performance. Qui a été le plus généreux des trois ? 3/ L’ancien logement de Nicolas à Neuilly serait donc un hôtel particulier ?

Les manifestants qui ont parcouru les rues de France hier auraient dû avoir présente à l’esprit cette information sur “les gens d’en haut”.

Mon clavier, 29 janvier : on voit la grève. Elle est massive.Besancenot ne veut pas gouverner.
55UTCp31UTC01bThu, 29 Jan 2009 08:50:55 +0000UTC 9,2008 by phmadelin

# Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit”, avait balancé Nicolas Sarkozy le 5 juillet dernier lors du Conseil national de l’UMP.

“On va s’en apercevoir pour celle d’aujourd’hui”, la grève de l’anniversaire blingbling. Une grève censée ne servir à rien puisque MBAOP a déclaré d’avance qu’il n’écouterait pas les clameurs qui montent de la rue. Bizarrement, l’un de ses plus fidèles, Jean-François Copé, qui vient d’accepter une mesure qu’il avait déclaré ne pas accepter, lui vivant (l’augmentation de la redevance audiovisuellle), est lui-même monté au créneau pour prendre le contrepied de … Xavier Bertrand :   “J’entends beaucoup d’inquiétudes. Évidemment qu’il y a des gens qui sont en colère parce qu’ils pensent que leur pouvoir d’achat devrait continuer de pouvoir augmenter”.

Je regarde par ma fenêtre : pas d’embouteillage en vue. Et j’aperçois des bus.
Vu dans le métro, l’appel à la grève (Ph. PhM)

Mais les millions de manifestants, 1 million pour les services de police, 2,5 millions pour les organisateurs des innombrables manif de province et de Paris, ne sont pas passés sous me fenêtres; je suis trop loin de la Bastille et de la République.

# Une distraction ce matin : le ci-devant Elkabach, Jean-Pierre interviouve sur Europe 1 le révolutionnaire Besancenot, Olivier. On ne se souvient même plus qu’en mai 68 les étudiants en colère ont crié : “Elkabach, au poteau”. Le vieux renard est toujours là, il pose des questions, il n’écoute pas les réponses, il ne cesse de couper la parole à con interlocuteur. Besancenot se souvient bien, lui, de mai 68 : c’est, dit-il en substance, la dernière fois qu’on a obtenu une augmentation massive de salaires. Et d’expliquer que seule la manif permet d’imposer ce genre de mesure, il ne faut pas compter sur les gouvernements. De droite, ou de gauche. On sent qu’il n’a pas envie de gouverner. Il revendique une augmentation de salaire uniforme de 300 € pour tous les travailleurs. Naturellement François Fillon s’oppose à tout accroissement des salaires, au nom de de la compétivité. N’oubliant pas qu’il est postier, Besancenot rappelle aussi, dans le registre de la casse industrielle, que la Poste a supprimé 60000 emplois en trois ans. Ça me paraît un peu beaucoup, mais il est vrai que les pouvoirs publics sont largement responsables du chômage. C’est d’ailleurs un des motifs de la grève, aujourd’hui.

# MBAOP n’écoutera pas. Mais, comme il n’écoute pas, personne ne l’écoute, en France, dans les milieux atteints par la crise, c’est-à-dire presque tout le monde, sauf ses thuriféraires. Il ne respecte pas ses interlocuteurs, donc on ne le respecte pas. C’est le sens des incidents survenus à Saint-Lô, dans la Manche le 12 janvier. Et un préfet débarqué pour n’avoir pas su organiser une belle réception à Nicolas. Ce jour-là, à l’occasion des voeux de Notre Président à l’Education nationale, des centaines de personnes avaient manifesté contre les suppressions de postes et la réforme du lycée. Nicolas se voulait un bain de foule mais seule une vingtaine de ses sympathisants avaient pu franchir le cordon de CRS. Des chaussures et autres projectiles avaient par ailleurs volé. Conséquence : Jean Charbonniaud, préfet de la Manche en poste depuis six mois, a été nommé préfet hors cadre le mercredi 28 janvier. Il a été suivi dans le limogeage par  Philippe Bourgade, le directeur départemental de la sécurité publique de la Manche, qui a annoncé, jeudi 29 janvier, sa mutation Il faut respecter le Président. Qu’on se le dise.

# Des nouvelles people de Rachida. Selon le magazine Voici, et je cite : ses vœux le  28 janvier aux personnalités du monde judiciaire, politique et à la presse n’étaient apparemment pas les plus chaleureux du gouvernement. Certains observateurs rapportent un discours récité sans conviction et un départ quasiment express de la part de ministre. Commentaire du journal : l’exercice était difficile pour la ministre alors que sa démission ( son éviction ) du gouvernement est acquise. Dans les “milieux informés” et très macho on lui conseiller d’aller élever sa fille.

# Ségolène R. ne mâche pas ses mots dans le nouveau livre publié sous sa signature. A propos de MBAOP :

“Il est bien plus fade qu’on ne le croit. Sa force vitale est impressionnante, mais c’est vraiment un m’as-tu-vu (…) Un petit gamin heureux d’être au milieu de ses nouveaux jouets, vous savez, le môme qui a gagné le pompon sur le manège. Avec sa petite étoile de shérif et son pistolet en plastique, son déguisement de cow-boy. Il est monté sur le plus grand cheval et il a décroché le pompon”.

Benoit Hamon ne l’en aime pas plus. Décidemment, ces caciques socialistes sont hargneux.

# Je n’ai pas été sympa avec notre Grand Père à tous en le chargeant de tous les péchés. Je me dois de rappeler que le pape Benoît XVI a été contraint, mercredi, de se fendre d’un communiqué spécial pour condamner la Shoah : «meurtre féroce de millions de juifs, victimes innocentes d’une haine raciale aveugle et religieuse».

Mon clavier, 28 janvier : quelle grève ? Fêtez-lui son anniversaire
02UTCp31UTC01bWed, 28 Jan 2009 12:35:02 +0000UTC 9,2008

# Oyez, oyez, il a 54 ans ! qui ? Eh bien Mon bien aimé omni Président. Fêtez-lui son anniversaire. A noter dans les tablettes, parce que c’est exceptionnel : il a renoncé à une grande tournée en Afrique, grève de demain oblige. Signe d’inquiétude véritable.

Un qui n’a pas compris le sens réel des événements : pour Xavier Bertrand le mouvement de grève de demain n’est pas du tout dirigé contre le gouvernement, au contraire. Enfin si l’on en croit ses propos tenus ce matin à France Info :

“Si ce mouvement de jeudi est suivi, si ce mouvement est important, c’est parce que nombres de salariés du privés veulent s’exprimer face à cette crise. Les salariés ne veulent pas être la variable d’ajustement de ce qui s’est passé.” “Le service minimum a apporté ses preuves, et il y aura jeudi prochain des métros, des trains, des RER… grâce au service minimum. Mais certains sont en train de prendre en otage le service public dans certaines situations, et notamment avec les fameuses grèves de 59 mn.”

Si vous avez bien compris, la grève quasi générale de demain ne serait pas organisée pour protester contre la politique de Sarkozy et Fillon. Pour un peu Xavier Bertrand va nous expliquer que la rue vole au secours du gouvernement ! Ainsi, pour appliquer la nouvelle doctrine du parti, l’ancien ministre du travail devenu Secrétaire général de l’UMP,  apporte son soutien à la “classes ouvrière” tout en essayant de remettre en cause l’un de ses droits les plus essentiels, le droit de grève. Ce qui prouve seulement qu’une longue intiation sera nécessaire avant que Xavier Bertrand comprenne quelque chose à “la classe ouvrière”.

Tout aussi autiste, François Fillon, le Premier ministre, sur France 2 mardi soir  :

Le “rôle d’un gouvernement” n’est “pas de faire des gestes” mais “de tenir le cap de la réforme”.

Quelle réforme ? La poursuite de la casse économique ? Pour montrer comment Mon bien Aimé Omni Président comprend la situation de la classe ouvrière, dans l’Express la députée socialiste Aurélie Filipetti revient pour sa part sur l’affaire de Grandange en Moselle. Un an après la visite le 4 février 2008, du président de la République sur le site d’Arcelor-Mittal , la députée répercute la déception des ouvriers des ouvriers de l’aciérie, toujours menacée de fermeture avec 575 licenciement en perspective.

« Sarkozy n’est pas le sauveur […] il avait annoncé un plan “inouï” de 10 millions d’euros. On n’en a jamais vu la couleur. Et la situation de l’emploi a empiré: sur le site, un haut-fourneau va être arrêté en 2009. Et 1400 postes administratifs vont disparaître en France. Le président avait dit: “Je reviendrai à Gandrange.” On l’attend toujours. »

# Mon article sur l’affaire des prud’hommes LVMH publié par rue89 continue sa carrière : on en est à plus de 4180 visites, alors que je pensais voir le flux s’interrompre dès le retrait des titres du billet. Le jugement sera rendu public le 23 mars, et non le 21 comme annoncé par le Président d’audience.

http://www.rue89.com/philippe-madelin/2009/01/24/prudhommes-la-secretaire-reclame-son-licenciement-a-lvmh

# Les catholiques sont de mauvaise humeur : l’hebdomadaire La Vie lance une pétition déjà signée par de nombreux intellectuels catholiques contre la levée par le pape Benoît XVI de l’excommunication frappant l’évêque britannique Mgr Richard Williamson, schismatique et intégriste. Si même les catholiques décident de désobéir au Pape, où allons-nous ?

Mon clavier, 27 janvier
00UTCp31UTC01bTue, 27 Jan 2009 09:00:00 +0000UTC 9,2008

Cette nuit, un peu après 11 heures hier soir, à 9003 j’ai  passé  le cap des 9000 visites uniques. La moyenne quotidienne progresse, péniblement.

Les secrets de la présidence : dans le billet joint, tout ce que vous voulez savoir sur la Présidence et qu’on ne vous dit pas.

Comme prévu et annoncé, MPV est à Châteauroux, aujourd’hui, il visite l’entreprise PGA électronique et il doit défendre ses mesures en faveur de l’emploi. Il est accompagné par sa vaste cour : la ministre de l’Économie Christine Lagarde et des secrétaires d’État à l’Industrie Luc Chatel et à l’Emploi Laurent Wauquiez. Après l’usine, la tchatche, c’est-à-dire la participation à une table ronde. Pour l’UMP la reconquête de la classe ouvrière devient un impératif. Impératif bling bling ?

La facture du BlingBling Peut-on rattraper d’un claquement de doigts une énorme bévue ? Qui a dit qu’on n’entendait plus parler des grèves quand elles se déclenchent ? Le mouvement de grève massif annoncé pour jeudi n’est rien d’autre qu’un rendu pour un prêté : avec son cortèges de chômeurs, la crise n’est pas la seule explication du mal être, les régressions sociales multiples – atteintes au droit de grève, révision des contrats de travail, baisse continue du pouvoir d’achat, hausse des cotisations d’assurances complémentaires –  contribuent de façon encore plus large à l’agitation. Et quand on pense que l’UMP s’et fixée comme objectif la reconquête de la “classe ouvrirère”. Il faut retourner dans les usines, dit-ile. Sait-il seulement que désormais la très large majorité de la “classe laborieuse” ne travaille plus en usine ? Les usines sont délocalisées, loin, toujours plus loin! MBAOP doit aussi porter ce poids, dont il n’est d’ailleurs pas le seul responsable. Mais il est le chef, il se veut le seul chef, la poutre faîtière. Ça se paie aussi.

A l’Elysée, on se refuse à minimiser cette journée d’action. L’exécutif la trouve même “légitime”, selon un conseiller du chef de l’Etat, car “les syndicats ont une fonction de protestation”.

“Nous ne sommes pas inquiets mais attentifs car une mobilisation sociale de ce type exprime des préoccupations”, affirme même  Claude Guéant, qui promet aussi des initiatives “pour des syndicats plus forts”, ajoutant :

“Depuis le début, Nicolas Sarkozy est à l’écoute très attentive des partenaires sociaux. Le dialogue social est redevenu réalité”.

En tout état de cause, à Châteauroux MBAOP a déclaré qu’il refusait d’arrêter le mouvement de réforme, tout en comprenant l’inquiétude des salariés :

“Ce qui est sûr, c’est qu’il faut qu’on profite de cette crise pour s’adapter, pour changer et pour construire une économie plus forte et plus compétitive”.

La casse sociale : RFI, 206 emplois supprimés. Alors, que devient la Voix de la France ? Apparemment, Christine Okrent s’en fout.

Même topo aux Etats-Unis. Là-bas les dégagements sont massifs. voir le billet joint.

Trop de sécurité nuit gravement à la liberté : Télérama consacre cette semaine sous ce titre audacieux une enquête au vitriol sur les atteintes constantes et multiples aux libertés publiques commises par Sarkozy et les siens.

Mots-clefs :chômage, MBAOP, Okrent, PGA Electronique, politique
Publié dans Clavier quotidien de Philippe Madelin | Modifier | Aucun commentaire »

Mon clavier, 26 janvier
00UTCp31UTC01bMon, 26 Jan 2009 10:00:00 +0000UTC 9,2008

# Je mets en ligne ce matin une opinion de mon ami internaute Laurent O. consacré au lobbying des polices municipales. Ne pas manquer son commentaire complémentaire à propos des compétences de PJ dans les polices municipales. Je complète par ailleurs l’information sur le conflit de travail concernant une filiale de LVMH.

# Environnement, rupture dans l’administration américaine. Ce lundi le Président Obama va ordonner aux régulateurs fédéraux d’autoriser la Californie et 13 autres Etats à imposer des règles strictes en matière d’émissions automobiles polluantes et de standards pour l’efficacité des carburants.
On doit rappeler que Georges W., face visible du lobby pétrolier américain, a toujours été hostile à ces mesures. Cette opposition est en grande partie responsable des immenses difficultés de l’industrie automobile américaine dont les modèles se sont  révélés de moins en moins adaptés aux impératifs de lutte contre la pollution.
La troisième place d’un humvee dérivé d’un véhicule militaire au rallye “Dakar” en Argentine a peut-être été le chant du cygne de ces “utilities vehicles” qui ont constitué les gros bataillons des productions chez Ford, General Motors et… Toyota USA! Et entraîné le désastre industriel. La vogue des V.U. a été soutenue par leur classement en véhicule commercial, soumis à un régime fiscal privilégié.

Humvee est l’aronyme de High mobility multipurpose wheeled vehicule (ou HMMWV), véhicule tous usages 4×4 de l’armée américaine, fabriqué par American Motors. Utilisé parfois en version civile malgré son coût d’achat et d’usage très élevé : c’est terriblement snob, mais d’autant plus absurde que ses dimensions le rendent pratiquement inapte à la circulation urbaine et au stationnement.

# Selon l’Express Carla Bruni-Sarkozy affirme n’avoir eu “aucun rôle” dans la décision du Brésil de refuser l’extradition en Italie de Cesare Battisti l’ex-activiste italien d’extrême gauche, actuellement réfugié au Brésil. Le démenti m’attriste, je trouvais l’initiative sympathique.

# L’Union européenne a décidé de retirer de sa liste des organisations terroristes interdites l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI). Dirigée par Mariam Radjavi, la femme de son fondateur, opposée au régime de Téhéran, l’OMPI a révélé en 2002 le programme nucléaire secret de l’Iran. Pendant la guerre entre l’Irak et l’Iran, l’OMPI s’était joint à l’Irak. Depuis de nombreuses années les Moudjahidines du Peuple sont considérés comme des « ennemis » par les services secrets français, qui n’ont cessé de les persécuter.

Mots-clefs :environnement, Obama, police, Sécurité
Publié dans Clavier quotidien de Philippe Madelin | Modifier | Aucun commentaire »
Mon clavier, 25 janvier : une parole cardinalice provocante, liberté de la presse
01UTCp31UTC01bSun, 25 Jan 2009 18:05:01 +0000UTC 9,2008

# L’arête d’André Vingt-trois. Surtout ne confondez pas le pape Jean XXIII avec l’actuel archevêque de Paris, Président de la Conférence des évêques de France (CEF), le cardinal André Vingt-Trois. Le premier a participé à une large ouverture de l’église catholique, le second se plie aux injonctions de l’actuel pape Benoit XVI, ex-cardinal Ratzinger, et pour le moins conservateur, le promoteur du retour en arriève à toute vapeur. Le pape projette de réintégrer dans l’église quatre evêques schismatiques, dont un Britannique révisionniste, qui nie l’existence des chambres à gaz dans les camps nazis. “Monseigneur Cardinal” considère que cette décision est un peu difficile à admettre par les catholiques d’aujourd’hui. C’est en quelque sorte, lâche-t-il, une arête dans la gorge. 6 millions de juifs, des centaines de milliers de tziganes : une arête quand même encombrante, gênante, insupportable. Et savez-vous ce que précise cet aimable prélat ? Une arête dans la gorge n’a jamais empêché quelqu’un de respirer.

# Mon billet publié hier par rue89 à propos de l’affaire de prud’hommes opposant une assistante à son employeur, une filiale de LVMH en l’occurrence, a provoqué de nombreuses réactions très intéressantes. Je les récapitule dans un billet joint car elles éclairent et complètent mon information. Quelques lecteurs se croient obligés de me me balancer quelques compliments à propos de mon travail. Un travail bien mené ne mérite pas de compliments particuliers, seulement d’être reconnu. On ne le soulignera jamais assez, les blogs et les sites en ligne permettent une liberté d’expression malheureusement plus que rare dans la presse classique. Les Etats généraux n’ont pas traité cet aspect, puisque les journalistes ont été mis de côté des débats, et les lecteurs ignorés. Les lecteurs, nous les retrouvons donc sur les sites internet. Ils sont parfois désagréables, c’est vrai, car d’aucuns confondent inulte et liberté d’expression. Mais le plus souvent, le dialogue interactif est très positif. Certains des visiteurs de mon blog deviennent même des amis !

# La participation à une manifestation deviendrait-elle une faute pénale, alors que l’expression libre des opinion est un droit consititutionnel ? Les forces de l’ordre ont interpellé samedi 24 janvier à Paris une centaine de personnes -des manifestants et des passants- , lors d’une manifestation en soutien à trois militants placés en détention provisoire dans le cadre d’une enquête antiterroriste.

# La presse locale de Chateauroux annonce la bonne nouvelle : l’eventuelle visite mardi prochain de MBAOP alias MPV. Il devrait visiter la société PGA Electronics et participer à  une table ronde sur l’emploi, M. Piaulet de PGA est également le président d’Indre Initiative, association qui se met au service des futurs créateurs d’entreprise. Notre cher Président Volant a décidemment les pieds ailés, puisqu’il était aujourd’hui en Gironde pour porter secours aux victimes de la tempête.
Chateauroux a reçu la visite de Poincaré, de Pétain, de De Gaulle et de Chirac. Pourquoi pas Nicolas ? Sans oublier l’auteur de ce blog et son grand père, René.

# Nous avons vu le film Les Insurgés, un film réalisé par Edward Zwick. Voir le billet joint.

Mon clavier, 24 janvier :Obama, Prud’hommes, UMP, graphes urbains
32UTCp31UTC01bSat, 24 Jan 2009 11:17:32 +0000UTC 9,2008

# Il cause, un peu, juste ce qu’il faut. Sans s’agiter. Il téléphone, beaucoup. Mais surtout, il agit. Sans son de trompe, mais avec efficacité. Tout ça, c’est Barack “L’Eclair” Obama. Pourquoi l’Eclair ? Je l’ai déjà écrit : parce qu’en hébreu barak signfie éclair, je trouve bien de le surnommer comme ça. Prisons secrètes, rétablissement du droit à l’avortement, plus exactement de l’aide aux ONG qui militent pour l’avortement ; pressions sur le Sénat et la Chambre des représentants pour accélérer la mise en oeuvre du programme économique de redressement. Il suit sa liste de promesses, il y en a plus de 500, il cherche à les remplir, une à une. Non sans s’imposer tout de suite sur la scène de Moyen-Orient. Sans présider rien du tout, sans courir de droite à gauche pour le plaisir de montrer qu’il a un avion pour lui tout seul. Avec ce flegme et ce demi sourire “habité” qui peuvent agacer. On attend de voir le résultat.

# Ne manquez pas le billet en ligne aujourd’hui où je raconte une extravagante affaire de droit du travail : quand une employée demande à la justice d’obliger son patron à la licencier !

# Mon Omniprésident à la manoeuvre politique. Une obsession : reconquérir la majorité en France, alors que le score des prochaines européennes se présente mal avec 22% des intentions de vote. Donc, aujourd’hui grand raout de l’UMP à la Mutualité, le parti de la majorité (et non majoritaire comme l’écrit l’Express). Stupéfaction : Xavier Bertrand sera numéro un, flanqué de Brice Hortefeux, Eric Besson et Jean-Louis Borloo, Axel Poniatowski et et la gaulliste Michèle Alliot-Marie représentant les grands courants. Sans avoir consulté la base, l’UMP va désigner ses têtes de listes dans les huit circonscriptions européennes, dont l’Ile-de-France, où devrait être officialisé un ticket comprenant deux membres du gouvernement, le ministre de l’Agriculture Michel Barnier en numéro 1, devant la garde des Sceaux Rachida Dati. Une élection en bonne et due forme serait de toute façon inutile car les plus grands doutes continuent à peser sur la sincérité des consultations électorales à l’UMP. J’oubliais : l’UMP a aussi l’intention de devenir un grand mouvement populaire, avec 500 000 adhérents. Avec exonérations fisclaes sur les revenus des nouveaux membres, je présume. Damned, je vais avoir encore plus d’ennemis à l’UMP.

# L‘histoire suisse de la semaine, révélée par Patrick Vallélian, journaliste du Matin de Lausanne, le 20 janvier dernier : Un site Internet croate a dévoilé une masse d’informations classées «secret défense» de l’armée suisse. Problème: elle ne peut rien faire pour qu’elles soient effacées. Gros embarras à Berne.

# Dans un billet joint je rends compte d’un film présenté dans le cadre du Premier festival “Un état du monde… et du cinéma”, qui sortira bientôt sur les écrans : Nulle part, terre promise, d’Emmanuel Finkiel. Prix Jean Vigo 2008. L’histoire de trois voyages à travers l’Europe, de la Hongrie à Calais. Des voyageurs qui se croisent, sans jamais se rencontrer, dans un décor nocturne et un climat directement inspirés de l’art des Graphes urbains.

Notre plaisir (ma femme et moi) a failli être gâché par un propos liminaire d’Hubert Védrine, ancien ministre et parrain du festival. Qui a commencé son petit discours en reconnaissant qu’il ne connaissait rien au cinéma. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait ensuite aligné un blabla tissé de poncifs éculés sur la toute puissance du cinéma, sur sa nécessité comme lien politique. dans le genre, je cite de mémoire, “Il y a un lien, mais on ne sait pas très bien comment il joue”. Il faudrait cesser de demander leur avis sur tout et rien à des gens qui n’y connaissent rien. Le problème est que ces incompétents tout farauds acceptent de causer en public.

Mon clavier, 23 janvier
27UTCp31UTC01bFri, 23 Jan 2009 09:45:27 +0000UTC 9,2008

# Nous apprenons ce matin que le total des dettes bancaires dans le monde est évalué à 3200 milliards de dollars. Une fois et demi le PIB de la France. C’est le prix de l’ère Bush. Terrible héritage pour la nouvelle administration démocrate. Clinton avait laissé à son départ une situation parfaitement saine. Les Républicains se sont empressés de tout démolir.

# Il paraît que Rachida Dati a été convaincue par le Président de se présenter aux élections européennes, en deuxième position sur la liste UMP Ile de France. C’est une manière de se débarrasser d’elle. Mais, attention, pas tout de suite : on attend la fin du printemps pour la voir quitter la Place Vendôme. Donc un échéancier plus tardif qu’annoncé précédemment.

# MBAOP Sarkozy présente ce matin ses voeux à la Presse, clôturant ainsi son tour de France et tour des sujets du nouvel an. Par la même occasion, il va dévoiler ses arbitrages mettant un terme aux travaux des Etat généraux de la presse. J’actualiserai mon blog cet après-midi. S’il y a révolution, je consacrerai un billet à part.

# Encore plus grave que ce que j’avais suggéré. Les policiers chargés de l’affaire dite des caténaires SNCF tenaient tellement à leur histoire qu’ils semblent avoir cru sur parole un témoin à charge important, dont il se révèle qu’il et un affabulateur, poursuivi en justice comme tel. Doutes importants sur cette enquête essentiellement fondée sur des témoignages, sans preuve matérielle évidente.

Dans un entretien ce matin sur RTL avec l’excellent Jean-Michel Apathie, Jean-Claude Marin, procureur de la République de Paris, reste pour sa part dubitatif quant à l’absence de preuves. Témoin cette déclaration alambiquée :

” “Ce dossier n’est pas vide.” “Je ne dis pas que Julien Coupat est coupable, (…) il est encore présumé innocent… Le juge est en train de voir si les éléments qui sont dans le dossier sont à charge ou pas suffisamment à charge à l’égard de ce garçon et d’autres”,

# Je n’ai pas commenté la mise en cause du STIC par la CNIL parce que tout le monde en parle. Je rappelle néanmoins que ce répertoire des infractions constatées est tenu n’importe comment, mis à jour dans le désordre. Ou pas mis à jour. Il faut savoir en plus que dans ce fichier les victimes sont indexées au même titre que les auteurs d’infraction.  Ce qui intéresse les policiers et la justice, c’est de ficher, pas de consulter. Rappelons-nous le fichage des juifs et des francs-maçons, pendant la guerre : les fiches étaient par elles-mêmes des pièces à conviction.

Mon clavier, 22 janvier : Barack l’Eclair, Darcos le déçu, Amos Guitaï, décevant
21UTCp31UTC01bThu, 22 Jan 2009 09:00:21 +0000UTC 9,2008

Barack Obama – vous savez celui qui prétend remplacer MBAOP à la tête du monde – n’a pas perdu de temps pour tenir ses promesses. La rupture annoncée dans son discours d’investiture sur les marches du Capitole, à Washington, elle est tout de suite là. Il a commencé par annoncer la fermeture du bagne de Guantanamo. Mais il faut un an. Pourquoi ? Pour trouver des points de chutes aux prisonniers dont la plupart ne peuvent même pas être renvoyés dans leur pays d’origine. Sa décision est en réalité de portée très large, puisqu’il ordonne la fermeture de toutes les prisons et centres de détention secrets. Puis, dans la foulée, Barack l’Eclair fonce sur le Proche Orient, il téléphone à tout le monde pour montrer que c’est bien lui le patron, maintenant. Il a oublié de téléphoner à Nicolas, comme s’il n’existait pas. Aïe.

Yes, we can. Le plus drôle est quand même Guy Birenbaum avec le clip “Yes we can”? A se demander s’il n’a pas inventé cette insondable nunucherie. Je ne parle pas du slogan, je respect” trop Obama, mais du clip de la Fédération française de football : Yes we can…

J’ai volé à la vieille dame de la table voisine dans un café, à l’Odéon, un Point de Vue Image du Monde. L’un de mes très fidèles lecteurs voudrait que je donne dans ce genre de people, au lieu d’être toujours trop sérieux. Alors là, voilà, au jourd’aujourd’hui, kes ke j’apprends ? Qu’on nous a volé Caroline de Monaco ! Kon voudrait la récupérer. Vous savez pourkoi ? Je vous le donne en mille : pour remplacer Carla à l’Elysée. Ça, ça serait classieux, quand même. Franchement, je me demande d’où je tire ça… Un cauchemar ? Je ne peux vous en dire plus. Le reste est secret défense.

En plus, de nombreux Italiens seraient bien contents si Caroline remplaçait Carla à l’Elysée, au moins ils seraient sûrs que Lula – le Président du Brésil, nouvel ami de Nicolas – ne recevrait pas de coup de fil intempestif demandant la vie sauve pour Cesare Battisti.

En dehors de ça j’ai passé la moitié de ma journée au tribunal des Prudhommes de Paris. C’est tout neuf, calme, ça sent presque bon, on est en sécurité avec le commissariat de police juste en face. Dans les salles d’audience, décor de bois blond, dimensions modestes, c’est presque cosy. Les juges – échevins élus – sont bienveillants, plutôt bien informés. Quant aux histoires, c’est l’habituelle lutte du pot de terre contre le pot de fer. Licenciements abusifs, affaire 1, affaire 2, affaire 3. Les avocats des plaignants exposent les griefs, les avocats des patrons qui ne comprennent pas ce qu’on leur veut. Le manager d’une équipe de vendrux dans un grand magasin ; un pauvre petit cadre auquel on réclame le remboursement de sa formation accélérée ; un directeur technique de l’Opéra licencié pour concurrence déloyale. Enfin, du tout venant de la vie. Dans un billet joint je vous raconterai dans la journée une histoire à proprement parler de fous. Mais le plus fou n’est pas celui qu’on pense, en tout cas celui qui a été taxé comme tel.

Je ne comprends rien à la politique du gouvernement dans l’Education nationale : d’un côté on vire 15000 professeurs, de l’autre on projette de recruter 5000 sous fifres qui auront pour missionde prévenir les famille en cas d’absence de leurs enfants. Il me semble me rappeler qu’on devait utiliser le courrier internet pour ce faire. Dans le temps, c’était les boulot des SurGé, les surveillants généraux. Dois-je comprendre que la qualité principale de ces nouveaux venus sera de n’avoir aucune compétence en matière d’enseignement ? Surveiller, sanctionner, mais surtout pas former.

L’optimisme mesuré de Xavier Darcos. Dépouillé de la partie la plus forte politiquement de son mandat ministériel au profit de Richard Descoings, le Directeur de Science Po chargé de suivre la réforme des lycées, on prête à Xavier Darcos l’intention de se retirer sur la pointe des pieds du Ministère de l’Education. Pour aller prendre en Aquitaine la tête de liste pour les Européennes, que lui propose Alain Juppé. Descoings a déjà lui-même un nouveau concurrent en la personne du député le député Benoist Apparu, un ancien du cabinet Darcos, qui veut lui aussi prendre en main la réforme des lycées. Encore un suicidaire.

Décidemment, tout va bien, dans ce gouvernement, avec au moins deux ministres importants – Dati et Darcos – dans leurs bureaux, mais sur la touche. Et une belle bataille entre Acoyer, le Président de l’Assemblée nationale, et Jean-François Copé, le Pdt du groupe parlementaire UMP.

La casse économique : la société de bourse Euronext va licencier le tiers de son effectif : 100 sur 325.

Je n’ai pu voir que la fin du téléfilm diffusé mardi soir sur France 2, Plus tard tu comprendras, réalisé par le cinéaste israélien Amos Guitaï. Belle histoire, que peu ou prou toutes les familles juives et leurs proches ont vécue. Comment, grand-mère, tu es juive ? Malheureusement, ce que j’ai vu du film ne m’a guère plu. Sauf l’époustouflante création de Jeanne Moreau en Mutti juive proche de la mort qui transmet son fardeau à ses petits enfants. Vous arrières grands parents sont morts dans les camps d’extermination. Mutti, c’est grand-maman en allemand.

Vraiment, il eut fallu être élogieux sans réserve. Qu’est-ce qui me gène ? Peut-être la réalisation d’Amos Guitaï, éléphant dans un magasin de porcelaine, ivre du plan séquence ennuyeux. Séance de rattrapage au cinéma à partir de mercredi.

Entre les murs, le film de Laurent Cantet, nominé pour un Oscar étreanger. L’Académie des arts et des sciences du cinéma a annoncé jeudi 22 janvier les nominations pour la 81e cérémonie des Oscars, le 22 février prochain à Hollywood. Le film “Entre les murs” de Laurent Cantet, Palme d’or à Cannes, figure parmi les cinq finalistes à l’Oscar 2009 du film étranger où il représente la France. J’en ai rendu compte voilà plusieurs semaines. Voir ma rubrique “Livres, films”.

Mon clavier, 21 janvier
30UTCp31UTC01bWed, 21 Jan 2009 10:04:30 +0000UTC 9,2008

Comme prévu MPV (volant) doit se préparer à une grosses crises de jalousie : Obama élu, intronisé, installé à la Maison Blanche, notre tout petit Président (par la taille, pas d’allusion grossière) devra compter un rival de taille (par la taille, il est très grand) sur la scène internationale. Mais il paraît que relever cette nouvelle configuration internationale où MBAOP ne serait pas le premier est un crime de lèse nation.

Cette prestation de serment était magnifique, émouvante. Même pas réfrigérante tant la cérémonie était belle et la chaleur de la foule massive évidente. Maintenant, au travail. Il paraît qu’il doit commencer par le pire : comment organiser la sortie de bourbier de l’Irak.

Certains citoyens du Proche Orient, à Gaza par exemple, semblent avoir déjà compris que si le nouveau Président des Etats-Unis porte deux prénoms musulmans il n’en sera pas plus favorable aux thèses extrémistes. Chez les extrémistes en question, ça signifie qu’il ne va pas “abandonner” Israël.

Mon clavier, 20 janvier : Obama, casse économique
34UTCp31UTC01bTue, 20 Jan 2009 10:30:34 +0000UTC 9,2008

D Day pour Obama. Il prêtera serment ce soir (cet après-midi pour l’Europe). Bienvenue, Monsieur le Président. Et il ne cesse de rappeler qu’il n’est pas un Noir Président, mais un Président noir. Nuance capitale.

Frédéric Lefebvre (UMP) se moque de Ségolène Royal qui est à Washington pour assister à l’investiture. Mais n’est-ce pas la même UMP qui veut copier les méthodes politiques Obama pour gagner les prochaines élections ? Et est-il très astucieux de la part de Nicolas Sarkozy de bouder cette investiture alors qu’il entend être le “meilleur allié de l’Amérique” ? N’était-il pas surtout le “meilleur allié de Georgs W” ?

Comme je l’observais hier, Nicolas doit se faire du souci, il risque de ne plus être au premier rang du monde dans l’actualité, sauf en France pour les journalistes thuriféraires. Guy Birenbaum relève en plus en se marrant que Carla (Bruni) doit aussi se faire du souci l’Américaine va la concurrencer durement : Michèle Obama est par nature explosive. Glamour ? Je n’en sais rien. Mais spectaculaire, sûrement. Et elle ne portera pas du Dior pour l’investiture de Monsieur. Qui est aussi celle de Madame.

La casse économique… La Commission de Bruxelles nous annonce pour 2009 une baisse de 1,8 % du PIB et un chômage à 10%. Où en sont les promesses de campagne ?

MBAOP en est réduit à tancer les banquiers : A 18h00, il recevra à l’Elysée les dirigeants des banques, en présence du Premier ministre François Fillon. Mon Président pressera une nouvelle fois les patrons de banques de renoncer à leurs bonus en contrepartie du soutien de l’Etat. Problème : il ne peut rien imposer, la décision relève des Conseils d’administration des banques. Seule la BNP a promis.

Aujourd’hui commencent les Etats généraux de l’automobile. Ou comment sauver la bagnole. En contrepartie de certains engagements, en particulier sur la non délocalisation et même la relocalisation de la production, le gouvernement pourrait apporter une aide de 5 à 6 milliards d’euros. Formidable. Mais où ira-t-on chercher le pognon ? Et se pose-t-on la question fondamentale : la bagnole, ce n’est pas seulement une question industrielle ; notre civilisation est actuellement toute entière organisée autour de la bagnole. Avec un désastre environnemental à la clé, peut-être irréversible. Et désastre de la ville. Comment sortir de ce cercle vicieux ? L’humanité mourra-t-elle pour sauver la bagnole ?

J’ai reposté une version actualisée du papier sur l’intime conviction en matière judiciaire, en y ajoutant le point de vue de l’avocat Gilles-Jean Portejoie. Je ne peux pas abandonner cette question. Tout comme je ne peux pas renoncer à mon propos sur les juges d’instruction : leurs institution relève du même esprit antidémocratique que le jugement sans preuve.

Mon clavier, 19 janvier, J-1
24UTCp31UTC01bMon, 19 Jan 2009 09:00:24 +0000UTC 9,2008

# Obama : J – 36 h

# Deuxième nuit de trêve à Gaza.  Les six dirigeants européens présents à Charm-el-Cheikh (Allemagne, France, Espagne, Italie, Royaume-Uni et République tchèque) se sont rendus en Israël pour rencontrer le Premier ministre Ehud Olmert. Lequel n’a d’yeux que pour les Etats-Unis : il est prévu que Tsahal, l’armée israélienne, ait évacué ses principales positions dans Gaza avant l’investiture du Président Obama. Ainsi Nicolas se verrait-il frustré de sa gloire ?

# Le Président volant J’ai trouvé un nouveau surnom pour MBAOP : mon Président volant, my wing rider’s Président. Il n’est plus président de l’Europe, mais il a réussi à être co-président autoproclamé de la mini conférence de Charm-el-Cheikh, les médias français affirment qu’il a “mené” les dirigeants européens à Jérusalem, dictant ses conditions. Il a volé, il vole, il volera.

# Le tout est d’occuper le terrain avant que Barack Obama ne lui vole la vedette. Et le poids pour exercer une influence décisive. Nicolas n’a plus qu’une journée pour exister. Une bonne idée : et si MBAOP-MPV transférait son bureau de l’Elysée dans son Airbus 319 présidentiel ? Il n’en sortirait que pour déménager dans son Airbus 330 également présidentiel, quand il sera prêt. Une autre bonne idée : et si Nicolas remettait les pieds sur terre, en France ? Ça urge, il y a toujours le feu dans l’industrie.

# Gérard Depardieu veut traiter le deuil de son fils en se retirant en Italie. On le comprend. Mais on ne peut pas se débarrasser de son deuil, même en Italie. En attendant, pour revevoir en exclusivité une journaliste du Journal du Dimanche, il s’installe au bar de l’Hôtel Lutetia pour étaler ses projets. Quelle audace ! Un comédien reste toujours égal à lui-même : il ne sort jamais de sa comédie, même dans sa vie privée.

# Banque : MBAOP.MPV trouve quand même le temps de se fâcher contre les banques qui ne joueraient pas selon les nouvelles règles : pas question de recevoir une aide en capital si les patrons ne renoncent pas à leur bonus annuel, et s’il n’y a pas modération des dividendes.  Par ailleurs, selon mes informations,  la fusion entre la Caisse d’Epargne et les Banques Populaires pein à se concrétiser. Christine Lagarde a demandé à ce que le calendrier soit accéléré. La fusion entre les deux établissements est toujours prévue pour le printemps, mais des tensions seraient apparues dans les discussions entre les deux groupes.

# Instruction Mon propos sur l’intime conviction reçoit aujourd’hui un renfort de choix avec l’entretien accordé à L’Express par l’avocat Gilles-Jean Portejoie :

Il n’est pas admissible que les décisions les plus graves de l’ordre judiciaire -je pense aux arrêts de cours d’assises- ne soient pas motivées. A fortiori depuis qu’il existe un second degré de juridiction. J’ajoute qu’il est grand temps de supprimer la référence à la notion d’intime conviction sur laquelle s’appuient les arrêts de cours d’assises. N’oublions pas ce principe fondamental: on ne peut pas condamner sans preuve.

Gilles-Jean Portejoie n’était pas présent au procès Colonna. Mais il a beaucoup plaidé en Assises.

# Je vous ai mis en ligne ce matin la totalité du tapuscrit de la Sérénade italienne. Toutefois j’attire votre attention sur mon projet d’apporter des modifications substantielles dans les semaines à venir.

Mon clavier, 18 janvier
18UTCp31UTC01bSun, 18 Jan 2009 09:09:18 +0000UTC 9,2008

Les voeux itinérants du Président. J’avais oublié l’étape d’Orléans, pourtant ma ville natale. Voir le billet ci-contre. Et sur Orléans, ne pas oublier les photos de la foule devant la Préfecture, en août 1944. La première pour l’ultime visite du Maréchal Pétain le 7 mai 1944 : foule énorme. La deuxième pour la première visite de De Gaulle après la libération, le 18 septembre. Foule énorme encore, et des petits malins ont cru reconnaître les mêmes badauds béats dans l’une et l’autre image.

Aujourd’hui, tentative de cessez-le-feu à Gaza, Hosni Moubarak appelle à une grande conférence de réconciliation et de paix à Charm-el-Cheikh, avec son grand copain Nicolas Sarkozy comme co-président. Mais sans la participation des Israéliens et du Hamas, qui refuse le cessez-le-feu. C’est ça l’Orient compliqué auquel mon Président tient essentiellement à se frotter. En tout cas, il ne pourra pas se targuer d’avoir obtenu son cessez-le-feu personnel. A-t-il saisi que les Israéliens n’ont que faire de son avis, même s’il va courir ce soir à Jérusalem ? Il vaut se rattraper en donnant des “instructions” aux Israéliens.

“Nous [les dirigeants européens] allons nous rendre en Israël pour dire à Israël que nous sommes à ses côtés pour assurer son droit à la sécurité mais qu’il faut maintenant qu’Israël indique clairement, que si les tirs de roquettes s’arrêtent, l’armée israélienne doit quitter Gaza”,

Déclaration lors d’une conférence de presse en présence notamment du président égyptien, Hosni Moubarak, et de plusieurs chefs d’Etat européens. Mon Président veut réussir là où tout le monde s’est planté. Vous me direz que c’est courageux. Réaliste ? C’est autre chose. Et quelque peu présomptueux.

Quand Barack Obama a été élu, souvenez-vous, j’ai publié plusieurs analyses sur le devenir des Etats-Unis après sa prise de fonction. Ce n’était pas rose. Le Président a confirmé samedi l’avertissement dans son dernier discours avant prise de fonction : “des jours difficiles” attendent les Etats-Unis en crise, a-t-il lancé, tout en se félicitant du passage de témoin paisible avec la précédente administration. Le 43° depuis la fondation de la fédération.

Une révélation du New-York Times, hier matin : Il  y a dix-sept ans, des enquêteurs fédéraux ont recherché comme Bernard Madoff avait pu mettre en place son escroquerie, selon le schéma de Ponzi. L’enquête s’est focalisée autour d’un certain Frank Avellino, un expert comptable habitant aujourd’hui Nantucket qui dès 1960 a orienté des investisseurs vers Madoff. Des archives de la SEC (Security & exchange commission, gendarme de la bourse américaine ) remontant à 1992 révèlent l’existence de nombreux “drapeaux rouges” (alertes rouges), et pose évidemment des questions quant aux défaillances du contrôle exercé par la SEC sur les rapports entre Madoff et Avellino. http://www.nytimes.com/2009/01/17/business/17ponzi.html?hp

Lire aussi le gros dossier publié par Le Monde daté de ce dimanche. Le plus impressionant est qu’on ne parvient pas à avoir une idée très précise des pratiques de Madoff. d’un point de vue extrême on peut même se demander s’il a été vraiment un escroc !

J’allais oublier : j’ai été serrer la pince hier de Guy Birenbaum à la librairie Tropiques, rue Losserand dans le 14°. Il y signait son livre Le cabinet noir. J’aime bien ce bouquin, j’aime bien Birenbaum, mais je n’aime toujours pas son éditeur. Il paraît que les ventes marchent très correctement, c’est un exploit, par les temps qui courent.

Et j’attire votre attention : j’ai modifié de façon substantielle mon clavier d’hier, pour ramener à aujourd’hui la note sur Madoff.

Selon mon fils, l’un de mes meilleurs lecteurs, je suis trop dense, trop sérieux dans les propos. Qu’en pensez-vous ? Des réactions sont les bienvenus.

Mon clavier, 17 janvier : mon site, Mon Président démagogue
34UTCp31UTC01bSat, 17 Jan 2009 10:02:34 +0000UTC 9,2008

Bonne nouvelle, au moins pour moi : mon site internet d’affichage http://www.phmadelin.com est enfin opérationnel. Vous pouvez y aller, c’est plus confortable que le blog pour consulter les textes de fond. Je vais de toute façon alléger les archives du blog en conséquence.

Les Verts prennent position de façon ouverte pour les Palestiniens. Les Verts, réunis en Conseil national Interrégional (Cnir) à Paris, en présence de la déléguée générale palestinienne en France, Hind Khoury, vote à l’unanimité un texte condamnant l’”agression israélienne” et demandant son arrêt immédiat.

Yldune Levy est désormais en liberté provisoire, comme elle était en détention non moins provisoire. Elle avait été incarcérée il y a deux mois, à la suite du raid du RAID contre le village où vivaient les membres du Comité des Invisibles, accusé d’avoir saboté les caténaires de la SNCF. Ne reste incarcéré que Julient Coupat, le “chef” du groupe, chargé d’une multitude d’accusations. Farfelues pour les membres de sa famille. Des accusations que les policiers peinent à étayer. Pour ne pas dire qu’ils ne parviennent à rien. Dans ce dossier comme bien d’autres les magistrats s’assoient sans façon sur la présomption d’innocence. Le juge d’instruction soi disant garant de nos libertés démocratiques – ne riez pas bonnes gens qui avez eu à affronter un jour un juge d’instruction – ne paraît pas savoir ce que signifie l’expression présomption d’innocence. André Vallini, le député PS spécialiste des questions de justice a quelque raison de se demander si les magistrats instructeurs ont la volonté de ne pas appliquer la loi sur la présomption d’innocence. Pour la suite de la diatribe contre les magistrats de l’inquisition moderne, je vous renvois à mon papier sur Yvan Colonna,il y a deux jours, le 15 janvier.

Selon Le Monde Diplomatique, 2008 s’achève pour les Etats-Unis avec une perte de 2 600 000 emplois, dont 1 900 000 rien que sur les quatre derniers mois de l’année. La performance française est un peu moins mauvaise, mais les effets sont presque aussi nocifs. De toutes parts me parviennent des informations alarmantes concernant les interruptions de commande, notamment dans le domaine des services, publicité, etc. Fillon ne cause plus, mais alors plus du tout, MBAOP tient tout le devant de la scène, y compris sur le plan social.

Démagogie Notre Président n’a-t-il pas réclamé – ce qui veut dire exigé – que les grands patrons renoncent à leur bonus annuel, ordre aussitôt exécuté par les patrons de Paribas, et que les entreprises ne versent pas de dividendes à leurs actionnaires. Cette deuxième exigences est moins astucieuse, et même économiquement aberrant : sans espoir de dividende pour quelle bonnes raisons les investisseurs consacreraient-ils leurs capitaux au développement de l’entreprise ? Le crédit bancaire ne suffit pas. Avec cette question : d’où sortent les fonds prêtés par les banques ? En préconisant cette mesure Mon bien Aimé Président se livre certes à une belle action populaire, démagogique, mais dénuée de sens économique.

Les lycéens de nouveau dans la rue aujourd’hui, côte à côte les syndicats d’enseignants, les principales organisations lycéennes et étudiantes, la FCPE (parents d’élèves) et de nombreuses associations du secteur éducatif, soit plusieurs milliers de participants à Paris. Ils dénoncent la politique du gouvernement à l’Education nationale, et notamment les 13.500 suppressions de postes prévues cette année. Un de mes amis, Inspecteur général de l’enseignement secondaire, affirme ne pas comprendre ce que veulent les lycéens. C’est pourtant simple, c’est de la politique au premier degré.

Mon clavier 16 janvier : banques
55UTCp31UTC01bFri, 16 Jan 2009 09:15:55 +0000UTC 9,2008

Voeux décentralisés : après Orléans, Strasbourg, Nîmes, Mon bien aimé Président a atterri hier à Vesoul. Forteresse ouvrière, totalement sous la coupe de Peugeot. MBAOP avait carressé dans le sens du poil les infirmières, les lycéens, les intermittents du spectacle. A Vesoul, il a tapé du poing. Sur la tête des banquiers.

Obama : J-4

A propos : j’ai franchi hier le cap des 8 000 visites depuis le lancement de mon blog. C’est correct, mais pas suffisant.

Mots-clefs :économie, Crise, industrie, Peugeot, Vesoul, voeux
Publié dans Clavier quotidien de Philippe Madelin | Modifier | Aucun commentaire »
Mon clavier, 15 janvier – immobilisme, Jeunes
28UTCp31UTC01bThu, 15 Jan 2009 08:45:28 +0000UTC 9,2008

MBAOP remanie le gouvernement sans rien changer… Au Travail, Brice Hortefeux (pour mater les syndicats rebelles au service minimum ?) ; à l’Immigration Eric Besson, naguère hostile  à toute la politique de l’immigration il doit bouffer le chapeau de sa trahison ; secrétaire d’Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique, Nathalie Kosciusco-Morizet, jusqu’à présent secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Ecologie. Un remaniement qui ne laisse pas espérer la rupture nécessaire pour  gagner les élections européennes, qui approchent. Et Rachida s’accroche. Tandis que Gérard Larcher, le Président du Sénat, s’oppose ouvertement à la limitation du droit d’amendement dans les débats parlementaires. Il considère ce droit comme  “consubstantiel à l’exercice de la fonction parlementaire”. Il a de l’avenir, notre vétérinaire Président des sages, moteur de notre aile pensante de la démocratie.

Mon Bien Aimé Président aime tellement les djeunes qu’il a transformé un Haut commissaire pour les paumés, Martin Hirsch, en haut-commissaire pour les djeunes. Encore un petit effort, Martin,tu seras bientôt un vrai ministre. Roselyne Bachelot et Fadela Amara – paur ne pas se souvenir de Rama Yade dont on ne parle plus n’ont qu’à bien se tenir. Maintenant, Martin (par Bouygues, mais Hirsch) a tendance à cumuler.

La sollicitude du Président paraît d’autant plus justifiée que les lycéens ne désarment pas, malgré la froidure. Protestant encore et toujours contre les suppressions de poste dans l’Education nationale, et contre la réforme des lycées qui reste en arrière plan malgré sa suspension, L’Union nationale lycéenne (UNL) et la Fidl, les principales organisations lycéennes, appellent à une journée de manifestations partout en France ce jeudi 15 janvier,.

Quant à l’organisation gouvernementale, qui devrait quand même se préciser aujourd’hui, où va-t-on dans le flou ? Jean-Michel Apathie a raison d’évoquer une certaine confusion dans l’organisation gouvernementale, inspirée par la transversalité. Sans compter Rachida qui , entre deux séances d’allaitement, a déclaré tout de go que la tête de liste UMP pour les élections européennes, naguère dévolue à Rama Yade, ne l’intéresse pas du tout. Elle elle se trouve très bien comme maire du 7° arrondissement. En lorgnant sans doute du côté du grand Hôtel de Ville de Paris, celui de Delanoë que MBAOP a soudain trouvé si mesquin de ne s’occuper que des Nuits blanches et de Paris Plage. Rachida, l’Immaculée conception, elle ne serait pas mal du côté de Paris Plage. On peut toujours rêver, non ?

Mon clavier, 14 janvier, culture, Bertossa
By phmadelin

photo_1231853933949-1-0

Cette image : c’est un intermittent du spectacle soutenu par le nouveau Conseil pour la création artistique, décrété par Mon excellent Président.

Hier, MBAOP était à Nîmes pour les voeux décentralisés à la Culture. Même les manifestants sont venus. Pas pour l’écouter, mais pour être entendus.

Encore une grande déclaration d’amour. Il les aime tous, surtour quand les sondages lui sont défarobles. Les infirmières, les lycéens, les prof, les intermittents du spectacle. Il promet à tout le monde monts et merveilles. Là, il vient de découvrir qu’en Angleterre, l’entrée des musées est gratuite. Il n’ira pas jusque là : il se contente de décréter l’entrée des musées gratuite pour les moins de 25 ans. C’est déjà le cas tous les vendredi. Il ne le sais pas, car on ne lui a pas dit. Lui, je ne suis pas sûr qu’il aille aux Musée.Bon, je ne suis a-pas gentil, je ne devrais pas. Là, il généralise. Quel bon protecteur des Beaux Arts nous avons là, dans la grande tradition des rois et des présidents. Il luit faut son musée à lui. Donc ce sera le musée de l’historie de France. Il ne sait pas encore où, mais il y aura. Il a aussi décidé la création d’un “conseil pour la création artistique” qu’il coprésidera avec la ministre de la Culture Christine Albanel et qui sera animé par le producteur de cinéma Marin Karmitz. Rien qu’une présidence de plus pour Mon bien aimé Président. Moins difficile à négocier que la présidence de l’Union pour la Méditreranée. Plus tranquille qu’une quelconque présidence d’unquelconque groupe de réflexion sur la fin de la crise économique. Un Conseil pour la création artistique, ça sert à koa ? Louis XIV a-t-il eu besoin d’un Conseil pour sponsoriser Molière ? Il est vrai que le roi soleil a fondé l’Académie française. Alors, pourra-t-on évoquer un Nicolas soleil ?

La casse industrielle, Caterpillar 600 emplois en vue de suppression – sur 2700 – dans la principale usine Caterpillar ( engins de chantier) dans l’Isère. Le niveau de commande pour 2009 représenterait à peine la moitié de la capacité de production.

En 2008, près de 218.800 salariés (+26%) ont été directement concernés par la défaillance de leur entreprise, révèle une étude de Euler Hermes SFAC. Déjà en hausse de 6% en 2007, les défaillances d’entreprises en France ont progressé de 15% en 2008, conséquence de l’accélération de la détérioration de l’environnement économique et financier au deuxième semestre.

Le marché immobilier se porte mal, une décrue sévère s’amorce, après dix ans de spéculation galopante, de 1998 à 2008, selon l’indice FNAIM, les prix immobiliers ont augmenté de 125%, 140% pour les appartements. Conséquence, 20% des 35 000 titulaires de carte d’agent immobilier pourraient mettre la clé sous la porte.

Contrepartie dans la crise : la pratique des “parachutes dorés” ( rémunérations complémentaires du salaire pour les hauts cadres et responsables d’entreprises) ne reculerait pas, malgré les promesses et les recommandations du MEDEF. Selon le cabinet Hewitt Associates, 27 % des dirigeants de sociétés cotées à la SBF 120 continueraient à recevoir ces avantages hors de proportions avec les salaires normaux.

Bernard Bertossa, l’ancien procureur de Genève, vient de publier un livre d’entretien :La justice, les affaires, la corruption, avec Agathe Duparc. Editions Fayard.

Une citation à propos de la crise financière qui ravage le monde :

Le vrai problème, c’est que nous devons faire face à un système – appelons-le capitalisme – qui montre ses incapacités congénitales à régler les problèmes qui se posent à la population. Le seul contre-modèle, le communisme, a été perverti» et a sombré il y a vingt ans, avec la chute du mur de Berlin.

Alors que j’enquétais sur les fonds détournés par le clan haïtien Duvalier, et cachés en Suisse, j’ai naguère eu l’honneur de rencontrer Bernard Bertossa dans son cabinet au Palais de Justice de Genève. Cet homme suroccupé trouvait toujours le temps pour recevoir les chercheurs qui tentaient de cerner une certaine vérité.

Mon clavier, 13 janvier : Sarko, Crise,Jeunes, Obama
38UTCp31UTC01bTue, 13 Jan 2009 09:45:38 +0000UTC 9,2008

Mon blog a dépassé ce soir les 7815 visites depuis son lancement. Merci à vous tous.

Et selon une information qui demande à être confirmée, Rachida quitterait son portefeuille de Garde des Sceaux le 30 janvier.

Sarko, au secours, encore un schizo en liberté… Il y aurait quelque chose de pas mal à lui proposer : pourquoi Mon bien aimé Président n’accueillerait-il pas tous les jeunes schizophrènes à l’Elysée ? Allusion à la nouvelle affaire d’agression commise à l’encontre d’un prof à Chateau-Gonthier.

J’aurai à revenir prochainement sur la question de l’hospitalisation d’office en matière psychiatrique, à propos d’une affaire d’hospitalisation d’office à la demande d’un tiers (HDT) qui arrive en justice d’ici à la fin du mois. Un domaine où, souligne l’avocat Raphaël Mayet, grand spécialiste de la question, “le droit progresse doucement”. Une manière élégante et prudente de constater que l’on n’est pas loin de la zone de non droit. Je vous renvoie à ma chronique consacrée à l’Echange, le film de Clint Eastwood. En France, on en est encore presque là.

La nouvelle bulle financière. Elle est alimentée cette fois par la ruée sur les obligations publiques, le T.bonds émises pour alimenter la gigantesque dette américaine, 3 000 milliards de dollars. Ainsi, après des années de soi-disant stricte orthodoxie financière, de libéralisme dur condamnant sans appel le financement de la croissance par le déficit, nous voici revenu au temps du New Deal et de J.M.Keynes, au temps dominé par le déficit. On se précipite là-dedans avec autant d’enthousiasme et d’inconséquence que dans le finacement de la croissance par le crédit privé illimité. Qu’en pense François Fillon et Angela Merkel, les deux libéraux extrêmes qui ont tant freiné à engager des politiques de relance qu’il faut aller beaucoup plus loin que le raisonnable ? Après bien des atermoiements, Merkel a fini par imposer à l’Allemagne un plan de relance de 50 milliards d’euros. Essentiellement pour le développements d’équipements publics. Du Roosevelt tout pur.

Les événements de Grèce ont effrayé Mon bien aimé Président. Voici qu’il tente tout pour séduire les “djeunes”, lesquels, il est vrai, ne le lui rendent guère. Voici Martin Hirsch, hier mobilisé pour s’occuper des très pauvres et des miséreux réinvesti dans l’action en faveur des jeunes, et le Directeur de ScPo chargé de remettre sur pied le dossier des lycées et de leur réforme si maladroitement géré par Xavier Darcos. Ça s’appelle du pilotage à vue, ou je ne m’y trompe. On est bien loin de la “rupture” qui était censé exiger qu’on ne prennen plus aucune décision réactionnelle au profit d’une politique cohérente de réforme et de “libération des contraintes de l’Etat”.

Aujourd’hui, mini remaniement ministériel : Xavier Bertrand s’en allant à l’UMP pour préparer les élections européennes, qui ne se présentent pas bien, par le jeu de chaises musicales, presque tout le gouvernement va bouger.

Côté socialiste, relevons la démission de André Vallini, secrétaire à la justice du PS, qui a peu apprécié d’être tancé comme un gamin par Martine Aubry pour s’être exprimé sans autorisation dans Le Monde sur le dossier des juges d’instruction. Martine Aubry révèle ainsi sa vraie nature.

Les juges remuent encore : cette fois, ce sont les juges antiterroristes qui donnent de la voix pour défendre leur “indépendance”. Quelle indépendance, quand on est sous la coupe étroite du parquet, malgré les quelques exemples d’indépendance ? Ils ne semblent pas se souvenir des interminables instructions, avec détention préventive… Excusez-moi : provisoire, à l’appui infligées à ceux qui sont suspectés de participer à une entreprise terroriste, des instructions annoncées  à son de trompe, et qui se terminent souvent dans les sables.

Barak Obama a annoncé qu’il prendrait la décision de fermer le camp de Gunatanamo dès son accession à la Maison Blanche, le 20 jnvier prochain, précisant que le chantier de fermeture prendrais sans doute une année !

Sérénade italienne J’ai ajouté les chapitres 11 à 16

Mon clavier : 12 janvier MBAOP, presse
37UTCp31UTC01bMon, 12 Jan 2009 09:00:37 +0000UTC 9,2008

Ca matin : flanqué de Xavier Darcos, le Ministre de l’Education, Mon Bien aimé Président va aujourd’hui à Saint-Lô, dans la Manche, visiter une école primaire, et prononcer un discours de voeux pour les enseignants dans un centre culturel. Problème : les syndicats d’enseignant ont décidé de jouer la chaise vide, de ne pas assister à cette petite sauterie pour ne pas cautionner la réforme des lycées que prépare Darcos. Voeux décentralisés : MBAOP ne peut s’empêcher de courir à droite ou à gauche.

Je vous recommande de revenir sur mon papier d’hier consacré aux Etats Généraux de la presse. Et j’ai même pris le temps d’aller au cinéma : j’ai vu “Un barrage contre le Pacifique“, au St-Lazare-Pasquier. Un fil magnifique dont je vous offre un compte-rendu dans un billet ci-joint. J’aime bien ce petit cinéma que je fréquentais déjà quand j’étais étudiant, car j’habitais tout près, rue Portalis. Et quand je passe à St-Lazare , je ne manque jamais de me souvenir de mon père qui logeait dans un hôtel près de cette gare quand il venait à Paris pour les grandes réunions du CNPF (on dit aujourd’hui le MEDEF) où il avait trouvé un job important après sa carrière militaire. Nous dinions ensemble à la Taverne alsacienne, un décor classé aujourd’hui occupé par un MacDo. Nous étions là ensemble le 13 mai 1958.

A partir d’aujourd’hui, vous pouvez consulter directement sur mon site internet http://www.phmadelin.wordpress.com toutes les rubriques… sauf les enquêtes : cette fonction n’est pas encore opérationnelle. Elle le sera bientôt. Du coup, je supprimerai dans mon blog tous les articles correspondants. On peut rattraper le blog éalement apr le site internet.

Mon clavier, 11 janvier, Proche Orient
39UTCp31UTC01bSun, 11 Jan 2009 12:25:39 +0000UTC 9,2008

Proche Orient : 125000 manifestants en France. Comment l’opinion publique française réagirait-elle si chaque jour les militants de l’ETA balançaient une quinzaine d’obus sur Saint-Jean-de-Luz ou Biarritz, au pays basque français au titre de la guerre menée pour l’indépendance du Pays basque dans sa totalité ? Autre configuration : l’Allemagne bombardant chaque jour Sarreguemines, Strasbourg ou Colmar pour revendiquer le retrour de la Lorraine et de l’Alsace au Grand Reich allemand ? On ne peut même pas l’envisager. Et heureusement, le concept de grand Reich allemand a disparu dans les poubelles de l’histoire. Alors pourquoi exiger d’Israël qu’il accepte ces bombardement ?  Et quelle est la part d’antisémitisme virulent et militant dans les manifestations d’hier en France ? Qu’allez vous chercher dans cette manipulation,  M. le Sénateur JeanLuc Mélenchon qui a préféré quitter son parti socialiste parce qu’il risquait de ne pas être élu comme patron ? Et se pose-t-on des questions sur la manipulation de l’opinion occidentale de gauche (dite de gauche) par le Hamas qui sait si bien utiliser sa propre population comme bouclier humain pour protéger ses chefs et ses soldats qui n’arborent pas l’uniforme pour éviter d’être visés ?

Lire à ce propos la lettre de Francin Kaufman, que je publie à part et dans le New York Times l’article “In Gaza, a war full of traps and trickery”, que vous trouverez sous ce lien :

http://www.nytimes.com/2009/01/11/world/middleeast/11hamas.html?_r=1&hp

Le grand trip du Président : quel résultat ? S’en souvient-on encore ? Il y a exactement une semaine, le Présiddent s’envolait pour un grand tour du Proche Orient, Egypte, Territoires palestiniens, Israël, Syrie, Liban et encore l’Egypte. Il en est rentré en affirmant qu’il avait obtenu que soient discutées les conditions d’un cessez le feu immédiat. Toute la presse a célébré l’exceptionnelle volonté du Président, sa réussite. La réponse du Hamas : reprendre ses bombardement avant même le retour de Mon bien aimé Président en France. Avec, à la clé,les inévitables bombardements israéliens. Sinon, je ne vois toujours pas de trêve autre que les trois heures quotidiennes dévolues au transit de l’aide alimentaire.

Ne manquez pas mon papier sur les Etats généraux de la presse.

Lire aussi la chronique que j’ai consacré hier au roman “C’était notre Terre”, de Mathieu Belezi, en précisant que j’ai toujours été un farouche anti-colonialiste.

Mon clavier : 10 janvier Rachida, Eva, Hôpital
04UTCp31UTC01bSat, 10 Jan 2009 12:18:04 +0000UTC 9,2008

Rachida et la vierge Marie Eureka, pour Rachida et Zohra, j’ai trouvé, elle a eu raison de célébrer la nativité à la Mairie du 7° arrondissement : Rachida Dati est la réincarnation de la Vierge Marie. Vous me direz que la clinique de la Muette est moins chicos que la grotte de Bethléem, surtout par les temps qui courent. Tout le monde a cherché le père. Il n’y a pas de père. C’est l’immaculée conception. Et l’ange Nicolas est venu annoncer la bonne nouvelle. Alléluia.

Eva Joly monte au créneau : pas de surprise, Eva Joly monte au créneau pour défendre le juge d’instruction. Elle-même ancienne titulaire de la fonction, aujourd’hui rentrée dans son pays d’origine, en Norvège, cette dame peut bien tempêter, sans se souvenir qu’elle a beaucoup oeuvré pour la déconsidération de sa fonction. Elle a construit sa gloire et sa réputation en instruisant notamment le dossier Elf, mais elle n’a jamais été capable de le boucler. Même topo pour bien d’autres instructions. Mais elle a écrit un livre où elle a tenté de nous donner des leçons de morale, du haut de sa hauteur.

Hôpital : J’attendais beaucoup du discours sur la Santé de notre bien aimé Président à Strasbourg. Je suis déçu. A part quelques banalités sur la nécessité de redresser les comptes, je n’ai rien trouvé de vraiment clair.

Je développe la question dans le billet joint.

La crise aux Etats-Unis Le chômage aux Etats-Unis atteint 7,2%, le plus fort aux en 16 ans, en décembre 524 000 emplois ont été détruits. Le nombre total des chômeurs américains est désormais de 11,1 millions. Une grande crainte : que la récession rejoigne les niveaux de la grande crise, en 1930.

Gaza : une photo éternelle

2009_01_09_gaza_offensive_terrestre_inside

Qu’est-ce qui vous frappe dans cette photo ? D’abord, j’ai l’impression d’avoir vu cette pauvre dame mille  fois. Mais surtout, observez les gamins, à l’arrière plan : contrairement au sujet principal, ils ont l’air plus que paisibles. Comme s’ils assistaient à une mise en scène. Qui peut me donner la réponse ? Au moins un début : tous les documents photographiques illustrant la situation à Gaza sont strictement contrôlés par le Hamas. De là à penser que les miltiants du Hamas ne balancent que ce qui les arrange… Ça pourrait s’appeler de la propagande, non ?

Mon clavier quotidien, 9 janvier
47UTCp31UTC01bFri, 09 Jan 2009 12:02:47 +0000UTC 9,2008

J’oublie toujours de vous le signaler : il m’est difficile de mettre quelque chose en ligne avant 11 heures du matin. Plus tôt, vous devez revenir au travail de la veille.

Appel pour la liberté de la presse à lire dans le billet ci-joint.

A suivre avec attention : le discours de MBAOP à Strasbourg sur la réforme hospitalière. Rentré de ses vacances dorées au Brésil plein d’ardeur au travail, après un saut au Proche Orient pour régler la question palestinienne d’un coup de cuiller à pot (mais sans l’assentiment des Israéliens, ce qui limite la portée de l’opération), voici mon Bien Aimé Président repris par l’addiction frénétique à la réformite. Après la justice avant hier, aujourd’hui ce sera l’hôpital. On a tout lieu d’être inquiet.

D’ici la fin de la journée, je mettrai en ligne un article évoquant le contexte de cette réforme hospitalière.

A ce propos, ma femme de ménage algérienne, Louisa, qui ne manque pas de jugeotte, se déclare outrée par les roues de paon effectuées par Rachida Dati à peine sortie de la clinique. Cette excellente musulmane lance à propos de Dati : “Non seulement elle vit dans le péché [parce qu’elle a eu un enfant sans être mariée] mais encore elle ose donner à sa fille le prénom de  Zohra, qui est celui de la soeur du Prophète.” De nombreuses autres jeunes femmes, jeunes mères présentes ou futures sont également furieuses que Rachida Dati aille parader au Conseil des Ministres cinq jours après son accouchement, au mépris des lois sociales les plus élémentaires. “Après, les patrons vont nous demander de revenir tout de suite au travail, regardez, c’est possible puisque Rachida Dati l’a fait”. Les jeunes mères pourront-elles aussi arborer une nouvelle bague de grand prix ? Pour revenir à l’accouchement de Rachida, il semblait me souvenir qu’une règle appliquée bien que non écrite imposait aux ministres du gouvernement d’êtres soignés à l’hôpital public. Faisant fi de cette discipline républicaine, La Garde des Sceaux a chosi la très privée et non moins huppée et très coûteuse Clinique de la Muette.

Si Thyerry Meyssan n’existait pas, il faudrait l’inventer. Petit retour en arrière : à la suite des accusations d’affabulation portées contre lui, assorties de soupçons quant au financement critiquable de ses activités éditoriales, Meyssan s’est “réfugié” au Proche Orient. Il se situe lui-même aujourd’hui au Liban. Où il a repris la publication de sa lettre confidentielle “Réseau Voltaire”. Il vient de frapper un coup très fort en republiant un long article rédigé à partir de son intervention dans le cadre de la table ronde de clôture de l’Eurasian Media Forum (Kazakhstan, 25 avril 2008), consacrée à la peopolisation et au glamour en politique. La thèse de Meyssan est simple : Nicolas Sarkozy ne serait autre que le représentant patenté du groupe mafieux l’Union Corse, sponsorisée par la CIA. En clair, notre bien aimé Président serait un agent patenté de la CIA. Et par conséquent manipulé en sous main par Israël. Le problème avec Meyssan est qu’il larde des informations connues avec des élucubrations ni vérifiables, ni étayées. Rappelons qu’il a eu pour partenaire le commissaire des RG Marty-Vrayance lors de la préparation de son livre délirant sur le 11 septembre 2001. Lien : http://www.voltairenet.org/article157210.html

Mon clavier quotidien, 8 janvier 2008
06UTCp31UTC01bThu, 08 Jan 2009 11:33:06 +0000UTC 9,2008

Comme prévu le proposition Sarkozy de supprimer la fonction de juge d’instruction provoque de violents remous. Souvent mal argumentés, parfois intéressés dans le sens de la défense des intérêts corporatistes. Et, en France, on n’aime pas trop abandonner de vieilles habitudes. On ne comprend pas toujours très bien ce qu’est la justice : un régulateur de la société et non un moyen de vengeance.

Un exemple caractéristique d’une réaction mal fondée, énoncée par un personnage que j’aime bien par ailleurs, Jean-Michel Apathie. Dans son blog il n’y va pas avec le dos de la cuiller :

Il se trouve même dans la presse, ce matin, quelques juges d’instruction pour soutenir le bien fondé de la disparition de leur fonction. Incroyable, non? Il n’empêche, rappelons-le, nous voilà en dictature. Par quoi le juge d’instruction va-t-il être remplacé? Voilà où, à l’évidence, le propos présidentiel fut faible, hier. Il a indiqué, comme attendu, qu’un magistrat du parquet deviendrait le juge de l’instruction.

On a moins relevé une autre proposition tout à fait capitale (au moins pour les journalistes et les écrivains) : la dépénalisation de la diffamation. On ne se rappelle pas toujours que la diffamation est un délit, relevant du tribunal correctionnel, déterminé par des conditions assez strictes, au demeurant.

Et on n’a pas non plus retenu deux autres dispositions importantes : lors de toutes comparution judiciaire, les charges seraient débattues en « audience publique » dans le souci d ’ un « réel débat contradictoire » . De même le placement en détention provisoire serait décidé en audience collégiale et publique. Actuellement, le juge d’instruction quand il y a lieu, ou le représentant du parquet le plus souvent, expose les charges contre le prévenu dans le silence de son cabinet. Quant à la détention provisoire, elle est décidée par le juge des libertés (loi Guigou de l’an 2000) qui officie seul.

Israël Surtout ne croyez pas que je ne m’intéresse pas à la question. Au contraire, pour de multiples raisons, je suis le conflit aps à pas. Mais je pense ne pas disposer des compétences nécessaires pour en parler. Je suis simplement intrigué par le caractère totalement ontradictoire des informations publiées par les deux camps, notamment en matière de pertes humaines. Je flaire des actions de propagande de part et d’autre. Mais comme ni le Hamas ni les Israéliens ne laissent pas les journalistes travailler à leur main et en toute liberté, je ne suis pas capable de me prononcer sur la réalité des faits. Il est quand même étrange que le nombre de morts et de blessés annoncé par le Hamas et les ONG soit si élevé, et le nombre de morts et de blessés côté israélien si faible, alors qu’on évoque des combats d’une rare violence dans Gaza.

Mon clavier quotidien – 7 janvier 2009
22UTCp31UTC01bWed, 07 Jan 2009 17:40:22 +0000UTC 9,2008

Je reviens dès aujourd’hui sur le débat très vif ouvert à propos des juges d’instruction. On sera peut-être surpris que je ne sois pas hostile à cette réforme. Voir le billet joint.

Nouvel épisode de casse à l’emploi : à Sochaux Montbéliar, Peugeot décide la suppression de l’équipe de nuit à partir du mois prochain : 1000 emplois d’intérimaires risquent d’être mis en cause. Même le Ministère de l’Intérieur s’y met, la Place Beauvau vient d’annoncer que au titre de la RGPP – Révision générale des politiques publiques – 4800 emplois seront supprimés dans la police d’ici à 2012. Principaux services visés : la PJ, la PAF (Police aux Frontières); et même la DCRI dans sa composante ex-RG. En contrepartie 1400 postes d’adjoints de sécurité – gardiens de la paix rabais – vont être ouverts aux chômeurs de longue durée.

A partir de ce matin, les soldes : comment les commerçants peuvent-ils prévoir des rabais allant jusqu’à 70 % du prix des articles mis en vente ? Sauf à avoir gonflé leurs prix de telle façon auparavant qu’ils peuvent accepter aujourd’hui de grands sacrifices. En vérité, en bonne gestion, dans le commerce – comme dans la restauration – le prix affiché inclut le prix coutant, la marge commerciale et les pertes prévues.

Mon clavier quotidien, 6 janvier 2009
43UTCp31UTC01bTue, 06 Jan 2009 18:30:43 +0000UTC 9,2008

Vous retiendrez aujourd’hui l’analyse des rapports entre le chômage et le temps partiel, alors que les ouvriers de plusieurs constructeurs de voitures onr repris le travail lundi matin, après plusieurs semaines d’inactivité forcée.

Dns un billet ci-joint, j’amorce l’information sur la transformation de la procédure pénale avec la suppression programmée du juge d’instruction. Ça sera encore une grosse affaire. Pour une fois, je suis loin d’être en désaccord avec Mon bien aimé Président.

Et que voilà une bonne idée pour le samedi 17 janvier de 17 h à  20 h 30 : aller écouter Guy Birenbaum parler de son livre  “Le cabinet noir” à la librairie Tropiques 63 rue Raymond Losserand Paris 14° .

CIA : pour diriger la Central Intelligence Agency, le Président élu Barak Obama a designé Leon Panetta, 70 ans. Ancien représentant de la Californie au Congrès de 1976 à 1992, Leon Panetta enseigne les politiques publiques à l’Université de Santa Clara. Il devra restaurer l’image de la CIA,. Le message d’Obama est sans équivoque, c’est la fin des politiques  “Approving Waterboarding, Renditions, Harsh Interrogations, Warrantless Wiretapping Are Over… Emploi sans mesure des écoutes téléphoniques, méthodes d’interrogatoire souvent assimilées à de la torture, transferts illégaux de prisonniers d’un pays à l’autre par des « vols secrets » dénoncés par l’écrivain britannique Stephen Grey dans son livre Ghost Plane; utilisation de prisons secrètes, notamment à Guantanamo (Cuba). Sans résultats probants : l’efficacité de la CIA a été largement mise en doute pendant les conflits d’Irak et d’Afghanistan. Leon Panetta serait assisté par le général Dennis Blair, ancien chef des forces armées américaines de la zone Pacifique.

Si j’étais riche… Si j’étais vendeur chez AFIVA (mini, filiale de Pozzi, distributeur de Ferrari et autres Béhemes) j’agirais comme eux, c’est-à-dire que je garerais ma voiture (immatriculée provisoire) systématiquement dans le couloir de bus. Le Code de la route ne serait pas pour moi. Pourquoi se priver de gêner les autres, les usagers des bus et des taxis ? On se le demande…

p1030168

Pas de problème, l’infraction est évidente. On a beau leur dire, ils ne comprennent pas. Puisqu’ils sont au service des très riches !

Mon clavier quotidien – 5 janvier
46UTCp31UTC01bMon, 05 Jan 2009 10:20:46 +0000UTC 9,2008

Une photo de neige, prise par ma fenêtre, ce matin : j’aime bien que les saisons aient l’air de vraies saisons. p1030156

Sinon, ce matin l’actualité est toujours dominée par le conflit autour de la bande de Gaza. Avec cette remarque importante : compte-tenu de la stricte censure militaire imposée par le gouvernement israélien, les seules images disponibles proviennent ou des éléments que le Hamas veut bien laisser diffuser – ce sont donc des éléments de propagande – ou bien d’archives diffusées en boucle. Difficile donc de savoir ce qui se passe vraiment.

MBAOP dans l’Orient compliqué. Nicolas doit aujourd’hui courir les routes du ciel oriental pour prêcher sa bonne volonté, pour afficher sa disponibilité, en bref pour tenter de résoudre la crise dont le conflit de Gaza n’est qu’un aspect somme toute mineur. Il va en Egypte, il va à Ramalah, il va à Jérusalem (ouest), il vole vers Damas, puis enfin Beyrouth. Pas de rencontre prévue avec un repésentant du Hamas. Il prendra même le temps de rencontrer au Liban nos petits soldats qui veillent sur la frontière libano-israéleinne. Nicolas a annoncé la couleur avant son périple. La France a qualifié samedi soir l’offensive terrestre israélienne, d’”escalade militaire dangereuse”, puis dans une déclaration publiée ce matin par trois quotidiens libanais, Mon bien aimé Président constate sans ambages que le Hamas “porte une responsabilité lourde dans la souffrance des Palestiniens de Gaza”. Cette manière de négocier en affichant d’avance ses intentions est pour le moins curieuse. En tout cas, on voit que MBAOP se vit encore en Président de l’Europe et sauveur de l’humanité.

Ma réflexion du jour : quand je lis le journal (papier) je “logue” : c’est-à-dire que je pratique de façon intensive le langage du temps qui passe et la langage des intempéries, , le langage des astres, le langage de la politique, le langage de la mort. Vous avez bien lu : chronologie, météorologie, astrologie, politologie, nécrologie. Et ainsi, grâce à cette logologie, comme le veut un proverbe provençal, je me couche chaque soir plus savant, plus et mieux rempli de science. Plus sage ? C’est une autre question.

Regroupement J’ai rassemblé mes chroniques quotidiennes de septembre à décembre 2008 dans un seul document

Mon clavier quotidien, 4 janvier 2009
08UTCp31UTC01bSun, 04 Jan 2009 12:10:08 +0000UTC 9,2008

90 millions de textos

Les opérateurs téléphoniques se frottent les mains : pour les fêtes du Nouvel n, en France, 90 millions de textos ont circulé pour les voeux, dont 60 millions pour Orange. Et moi, et moi… Je pratique moi-même le texto du Nouvel an sur une grande échelle. C’est peut-être moins joli que les cartes de voeux traditionnelles, mais c’est plus rapide, et plus écolo puisqu’on ne consomme plus des masses de papier. 90 millions de textos, ce sont 900 tonnes de papier carton !

Demandez le programme.

Pour mon retour au clavier en ce début d’année, le programme n’est guère réjouissant. J’attire cepdnant votre attention sur la critique d’Australia, mise en ligne hier.

Sinon, on retrouve les sujets qui fâchent. D’abord, seulement évoquée dans le clavier, la stratégie d’Israël contre des petits chefs obtus. Quelle autre solution pour Israël que d’aller guerroyer dans la bande de Gaza, puisque le Hamas veut la guerre à tout prix ? Quitte à laisser en première ligne, sans protection, sa propre population. Sur les images, on voit les gosses qui courent les rues alors que tournent dans le ciel les bombardiers. Pour les Islamistes, c’est le choix du sacrifice. Depuis l’évacuation de la bande de Gaza par les Israéliens, les Palestiniens ont laissé l’économie locale aller à vau l’eau. Au lieu de consacrer les ressources assez considérables de l’aide internationale et en provenance du monde musulman au développement du pays, les responsables d’abord du Fatah, puis du Hamas n’ont cessé d’acheter des armes, des roquettes, de creuser des tunnels, de construire des fortins, de miner le pays. Mais pas d’abris pour la population, seuls les chefs peuvent se protéger. C’est pourquoi les bombardements israéliens provoquent tant de morts chez les civils toujours plus exposés. Il est vrai que le sacrifice conduit direct au 7° ciel. Paraît-il. Je n’aime pas la guerre, j’ai un souvenir épouvantable des bombardements vus dans mon enfance. Mais, au moins, on nous mettait à l’abri, autant que faire se peut, et surtout les enfants. A Gaza, il semble nécessaire aux responsables du Hamas que meurent les enfants pour stigmatiser Israël.
Morgan, faillite et complot des incapables

Dans le billet joint, je reviens sur une des déconfitures les plus spectaculaires en France, celle de la chaîne de prêt à porter féminin, Morgan. Il est clair que si la crise a précipité les événements, le destin de Morgan était déterminé depuis longtemps : mauvaise gestion. Où il apparaît que la conjuration des imbécile, le complot des incapables, l’aveuglement des grands et des petits sont bien à l’origine de la crise.
La sécurité des transactions par voie électronique

Sur intervention d’un internaute, je reviens sur le problème posé par la sécurisation des communications et des transactions par voie électronique. Depuis la polémique sur rue89 j’ai rencontré de nombreux spécialistes, ils sont tous d’accord pour convenir qu’aucun système de transmission de données, quelque soit la voie utilisée, ne peut être totalement sécurisé. Même les système anciens comme le telex et le fax, qui pouvent être interceptés sans mal. C’est d’ailleurs un grand problème pour le monde judiciaire qui se voit imposer par la Chancellerie un système de transmission des données judiciaires confidentielles qualifié de “sécurisé” et qui ne l’est pas plus que les autres. Je ne suis pas un grand expert en matière de cryptographie, je peux vous indiquer seulement que les crypto les plus sophistiquées sont susceptibles d’être brisées pourvu qu’on dispose des outils informatiques assez puissants. Sinon, quel intérêt la puisance publique aurait-elle à entreteni des outils d’interception aussi puissants que les satellites Helios et Syracuse, la frégate d’interception Dupuy de Lôme, armée par la marine nationale et le réseau de tracking des satellites utilisé pour l’interception de toutes les communications par voie herzienne, et ceci dans le monde entier. Equivalent de la NSA américaine, le nouveau service commun mis en place par la DGSE (renseignement extérieur), la DCRI( renseignement intérieur) et la DRM (renseignement militaire) n’a pas d’autre objectif que d’exploiter les “données recueillies”. Il est évident que nos libertés pèsent peu face aux impératifs stratégiques.

Et merci à ce site belge SecuNews.be d’avoir repris mon papier consacré à la dimension criminelle de la crise.

Mon clavier quotidien – 3 janvier
28UTCp31UTC01bSat, 03 Jan 2009 17:00:28 +0000UTC 9,2008

Je reprends donc mon activité. Pour commencer, une vision critique du film Australia, moins sévère que vous ne pourriez espérer. Pour tout dire, je ne me suis pas embêté.

Il me faudra plusieurs jours pour écluser mon retard.

Ahurissant : Jacques Dallest le procureur de Marseille exige l’incarcération de Joël Gaillard, le schizophrène qui s’était évadé avant d’être repris dans la nuit du Nouvel An à Aix-en-Provenc, au motif qu’il s’est conduit comme un… fou en provoquant une série de bagarres. Il est réputé avoir été armé, mais la nature de son arme n’a pas été clairement définie. On a même évoqué un couteau… en bois !  Invoquant des “raisons de sécurité publique”, le parquet de Marseille a pris des réquisitions en vue de sa mise en examen et de son placement sous mandat de dépôt. Toutefois, sa garde à vue a été suspendue jeudi “en raison de son état de santé” et il a été placé sous hospitalisation d’office dans l’attente de la décision du juge d’instruction. On est encore loin d’une gestion sereine de la maladie mentale. Pourquoi ne pas incarcérer le cancéreux au motif qu’ils risque de coûter cher à la Sécu ?

Zohra : pourquoi tant de mystère ? Après avoir séjourné au Maroc où son mari participait à la guerre du Rif, ma grand mère avait appelé sa chienne Zohra. Donc voici la fille de Rachida Dati prénommée elle aussi Zohra. Congratulations pour la mère. Mais pouruoi tant de mystère sur le père ? Que doit-elle cacher ? Les meilleurs investigateurs de la presse people ne sont pas parvenus à éclairer cette énigme. Est-il sain qu’un (une) ministre de la République maintienne une telle opacité ? En son temps, la droite a hurlé contre les mystères de Mazarine et François Mitterrand. Pourquoi se taire aujourd’hui ?

Mon clavier quotidien – 2 janvier
28UTCp31UTC01bFri, 02 Jan 2009 10:00:28 +0000UTC 9,2008

Voilà (on doit toujours dire “voilà”) je suis rentré, à partir de demain, je reprends mon clavier en main. J’ai d’ailleurs beaucoup à dire. Et encore bonne année.

Mon clavier quotidien – 1er janvier
44UTCp31UTC01bThu, 01 Jan 2009 10:28:44 +0000UTC 9,2008

Et bonne année, heureuse année, amusez-vous et j’espère que le réveillon a été e

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :