Posts Tagged ‘Israël’

En direct de Jérusalem, à propos d’Obama

06+01:00p30+01:0006bsam, 06 Juin 2009 16:23:06 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Marina est à Jérusalem, elle nous rapporte les réactions mitigées de l’opinion israélienne après le discours d’Obama…

Tout de suite après le discours d’obama un sondage a été effectué en Israël d’où il ressort qu’environ 55 % des Israéliens en sont mécontents,

Une Israélienne ( de gauche) pointe un reproche et relève plusieurs points positifs.

D’abord le reproche : avoir comparé et mis à égalité les souffrances des Israéliens et des Palestiniens.

Points positifs : en s’adressant au peuple arabe directement et en la flattant, il rétablit une confiance qui lui permet d’affirmer en retour que le lien U.S.A Israël est indestructible.

Il demande d’arrêter les implantations sans parler de démanteler celles existantes. Enfin, il évoque la création de deux Etats sans mentionner le problème des réfugiés.

Les réfugiés sont les Palestiniens demandant leur retour dans les territoires qu’ils ont dû quitter en 1947.

Ces points essentiels étant probablement inacceptables par le gouvernement Natanyaou, celui-ci risque de tomber, ce que semblent souhaiter Obama, et la plupart des Israéliens.

Deuxième écho, émanant cette fois d’un diplomate israélien ( retired), vivant le plus souvent hors d’Israël

Quant au discours magistral de notre ami tres admiré, Barack Hussein
Obama, nous l'avons entièrement suivi et approuvé sauf pour
l'omission plutôt inexplicable du DROIT HISTORIQUE ET MILLENAIRE des
juifs sur la Terre Promise et Sainte (et je ne nierai jamais le meme
droit aux Palestiniens!). Je n'aime pas que la justification de notre
"présence" et "retour" chez nous sont justifiées à cause de la
tragédie de la Shoa. Nous n'y sommes pas pour des raisons
"humanitaires" mais par "droit", basé sur notre Histoire!!! Même si
c'est la "mauvaise conscience" du monde après la Shoa qui a sans
doute aidé a la création de l'Etat d'Israël. Les prochains mois
seront fort interessants et pleins de tension, afin d'arriver à une
vraie solution de notre probleme principal, un accord de paix qui
donnera tant aux Israeliens qu'aux Palestiniens leur sécurité
respective et egalite devant la loi internationale, deux entités
souveraines (comme c'etait d'ailleurs prévu lors du vote des Nations-
Unies sur la partition de la Palestine mandataire en deux Etats, l'un
juif, l'autre arabe). Plus de soixante ans plus tard, cette
resolution reste à réaliser dans sa totalité!
Et, elle le sera un jour...car il n'y pas de paix possible sans cela.

Sondage : les incertitudes de la Turquie

36+01:00p30+01:0006bmar, 02 Juin 2009 08:58:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Un sondage initié par l’Université  Bahcesehir d’Istamboul pour mesurer le radicalisme et l’extrémisme en Turquie, et publié dans le quotidien turc Milliyet samedi indique que 64% des Turcs n’aimeraient pas avoir un Juifs pour voisin. Et que le niveau de tolérance des Turcs pour les autres modes de vie est faible. Pas de voisin chrétiens pour 52%, 67% refusent des couples non mariés comme voisins, et 43% des Américains.

Appréciation de Ylmaz Esmer, professeur de Sciences politiques à l’Université Bahcesehir, qui a dirigé ce sondage  :

« Religious  extremism and nationalism have remained level in Turkey this decade, although  anti-Israeli sentiment was on the rise »,

Israël serait le pays le plus impopulaire en Turquie, suivi par l’Arménie et les Etats-Unis. Israël porterait la plus grande responsabilité des problèmes mondiaux, suivi par les Etats-Unis Et la Communauté européenne.

Mais de façon assez contradictoire, la majorité des Turcs soutient les efforts du gouvernement d’Ankara pour un accord pour se joindre à la Communauté européenne, bien que ce ne soit pas sans risque du fait que la Turquie est un pays musulman. 57% des Turcs souhaite que la Turquie devienne un membre à part entière de la Communauté, malgré de sérieux doutes émis par la majorité concernant la volonté de l’Europe d’intégrer la Turquie.

Les trois quarts des Turcs estiment que les Etats-Unis ont la volonté de diviser la Turquie et 81 % que le bloc occidental soutient l’expansion du christianisme.
Pour 66 % des Turcs la religion resterait la priorité principale, contre 15 % pour la démocratie laïque.

Sondage auprès de 1715 personnes dans 34 villes, du 12 avril au 3 mai 2009.
Deux réserves : ces éléments ont été publiés par l’gence israélienne Haaretz, et m’ont été transmis par un activiste français d’origine arménienne.

Religion : les fous de Jérusalem

47+01:00p28+01:0002bjeu, 12 Fév 2009 09:15:47 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

A propos des élections israéliennes, mon ami m’écrit de Nétanya : On dit : »il y a autant de partis politiques due de juifs… »
Il y a des juifs ultra orthodoxes pour qui Israel ne peut être rétabli que par le messie ; et donc, l’Israël d’aujourd’hui est une insulte à la face de dieu.
Ce qui amène à toutes les dérives.
Heureusement, ils sont très peu nombreux, mais groupés sur une place donnent l’impression de foule.
Il y a un ou deux ans, un de leurs chefs a été reçu, embrassé, chouchouté par le président iranien Amadinedjad.
Heureusement, le peuple israélien est un modèle de démocratie, ce dont il vient de fournir la preuve hier. C’est vrai que le système ne facilite pas la gouvernance (voir nos anciennes républiques) mais tous peuvent être représentés, jusques et y compris les partis arabes israéliens reconnaissant le hamas.
Il faut se souvenir qu’Israël est la seule démocratie de tout le proche orient et que, de mémoire d’homme, jamais deux démocraties ne se sont fait la guerre.
La conclusion s’impose !

Gaza : le Hamas a-t-il gonflé le chiffre des victimes ? 600 ou 1300 morts ?

55+01:00p28+01:0002bmer, 04 Fév 2009 11:11:55 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

« Incertitude sur le nombre des victimes à Gaza, elles seraient 600 et non pas 1 300. », une enquête de Lorenzo Cremonesi Corriere Della Sera, 21 janvier 2009.

Vous pouvez retrouver l’enquête originale en composant ce lien :

http://www.corriere.it/esteri/09_gennaio_21/denuncia_hamas_cremonesi_ac41c6f4-e802-11dd-833f-00144f02aabc.shtml
Le journaliste italien a personnellement enquêté à Gaza après la fin de l’intervention israélienne. Ses conclusions sont plutôt dérangeantes : les nombre de victimes serait bien moindre que celui annoncé par les Services de santé contrôlés par le Hamas. Extraits – Rapportant tout d’abord des mouvements d’hostilité de la population gazaouite à l’encontre des miliciens du Hamas, Cremonesi raconte :

« Les miliciens du Hamas, le plus souvent de jeunes garçons de 16 ou 17 ans armés de mitraillettes, cherchaient expressément à provoquer les Israéliens. Ils ne pouvaient rien faire contre les tanks et les avions, ils savaient qu’ils étaient beaucoup plus faibles qu’eux mais ils voulaient que nos maisons soient prises comme cibles pour pouvoir ensuite accuser l’ennemi de crimes de guerre. » C’est ce que soutient Abu Issa, 42 ans, habitant du quartier Tel Awa. « Pratiquement tous les immeubles les plus élevés de Gaza comme le Dogmoush, l’Andalou, le Jawarah, le Siussi et beaucoup d’autres avaient sur leur toit des rampes de lancement de missiles ou des postes d’observation du Hamas. Ils en avaient installés aussi tout près du grand dépôt de l’Onu, celui qui a été détruit par les flammes. Et c’est la même chose en ce qui concerne les villages sur la ligne de frontière qui furent ensuite dévastés par la furie punitive insensée des sionistes » lui répond en écho sa cousine, Um Abdallah, âgée de 48 ans.
Celui qui raconte une version différente de la fable imposée par la « muhamawa » ( la résistance ) est automatiquement un « amil », un collabo et risque sa vie. Mais la récente lutte fratricide entre le Hamas et l’Olp vient à notre aide. Si Israël et l’Égypte avaient permis plus tôt l’entrée aux journalistes étrangers tout aurait été plus facile. Les journalistes locaux sont en effet souvent menacés par le Hamas.
« Ce n’est pas un fait nouveau, au Moyen Orient, dans les sociétés arabes, il n’y a jamais eu de tradition culturelle des Droits de l’Homme. Sous le régime d’Arafat il était fréquent que la presse soit persécutée et censurée. Avec le Hamas la situation est pire» affirme Eyad Sarraj, psychiatre renommé de Gaza City.
Et une autre donnée devient de plus en plus évidente en visitant les cliniques, les hôpitaux et les familles qui furent victimes des tirs israéliens : en vérité, leur nombre semble beaucoup plus réduit  que les 1 300 morts et les plus de 5 000 blessés rapportés par les hommes du Hamas et diffusés par le personnel officiel de l’Onu et de la Croix-Rouge locale. « Le nombre des morts pourrait ne pas dépasser 500 ou 600, et pour la plupart des jeunes garçons entre 17 et 23 ans, recrutés dans les rangs du Hamas et qu’on a envoyé littéralement se faire massacrer. » c’est ce que nous dit un médecin de l’hôpital de Shifah qui ne veut absolument pas être identifié, il en va de sa vie.
Mais ces chiffres sont aussi confirmés par les journalistes locaux : « Nous l’avons déjà fait remarquer aux chefs du Hamas. Pourquoi insistent-ils à gonfler le nombre des victimes? Il est tout aussi étrange, d’autre part, que les organisations non gouvernementales, même celles des pays occidentaux, les rapportent sans les vérifier. À la fin la vérité pourrait se savoir et ce pourrait être comme à Djénine en 2002 : au début on avait parlé de 1500 victimes et finalement on a su qu’il n’y avait eu que 54 morts dont au moins 45 terroristes morts au combat. »
Il suffit de visiter quelques hôpitaux pour comprendre que les chiffres ne sont pas exacts. Beaucoup de lits sont libres à l’Hôpital Européen de Rafah, celui qui devrait être le plus impliqué dans la prise en charge des victimes de la « guerre des tunnels » israélienne. On peut dire la même chose dans le cas de l’hôpital « Nasser » de Khan Yunis. Quant à l’hôpital privé Al-Amal, seulement 5 lits sur les 150 disponibles sont occupés.
Même le Shifah, le plus grand hôpital de la ville, est bien loin d’afficher le « tout complet », par contre, en terme de densité, le taux d’occupation de ses souterrains semble avoir été très élevé. « Le Hamas y avait installé sa prison secrète avec cellules d’urgence et salle d’interrogatoire, pour y détenir les prisonniers du Fatah et ceux du Front de la Gauche Laïque qu’on avait évacué de la prison de Saraja. » selon ce que nous disent les militants du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine. On a assisté à une guerre dans la guerre, le Fatah contre le Hamas. Les organisations humanitaires locales, la plupart contrôlées par l’OLP, nous parlent de dizaines d’exécutions, de cas de torture, d’enlèvements perpétrés par le Hamas au cours des trois dernières semaines.

Ce billet ne peut être considéré comme une prise de position, mais je dois avouer être assez agacé par mes confrères qui n’enquêtent pas, qui ne recoupent pas, qui se contentent de rapporter sans prendre de distance les propos tenus par leurs interlocuteurs d’un jour.