Posts Tagged ‘automobile’

Molex – Toujours suite, avec un médiateur

23+01:00p31+01:0008bmar, 18 Août 2009 18:36:23 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP

Le médiateur dans le conflit social à l’usine Molex de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), Francis Latarche, a entamé ses consultations mardi par une réunion avec les représentants du personnel, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les salariés ont posé comme préalable aux négociations la réouverture totale du site aux salariés, et non aux seuls représentants du personnel.

La direction de l’équipementier automobile américain a fermé provisoirement son usine après que l’un de ses dirigeants eut été bousculé le 4 août par des salariés à la sortie de l’usine.

Les salariés de Molex réclament notamment « le maintien de l’outil de travail sur le site, des indemnités de licenciement dans le cas contraire, et le respect de la procédure de consultation du comité d’entreprise« .

Publicités

Casse industrielle : toujours et encore New Fabris

33+01:00p31+01:0007bjeu, 30 Juil 2009 12:50:33 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le Ministre de l’Industrie Christian Estrosi se porte au secours des patrons de New Fabris, l’équipementier automobile de Chatellerault.

«  En conservant cette attitude menaçante, ou en laissant planer le doute sur leurs intentions, les salariés de New Fabris semblent ignorer à la fois l’esprit de dialogue et d’ouverture. Sans  une renonciation explicite et sans ambiguïté à tout recours à la menace et la violence, le protocole de fin de conflit, qui reprend tous les aspects acquis au cours de la négociation, ne pourra être mis en œuvre ».

Le ministre croit pouvoir noter qu’

« une proportion importante des salariés de New Fabris ne se reconnaissent pas dans ce genre d’action »

et il affirme espérer « une conclusion digne et calme de ce conflit

Il attire l’attention de ceux qui veulent utiliser des procédés de chantage à la violence sur la responsabilité qu’ils prennent devant leurs collègues et leurs familles, qui pourraient être privés de l’accompagnement qu’il est parvenu à leur proposer.

Fermez le ban.

Sans attendre, les salariés manifestent cet après-midi devant l’usine. Ils menacent toujours de « faire sauter l’usine ».

Ils seront accompagnés d’une vingtaine de délégations de salariés d’entreprises en difficulté (Aubade, Continental, Philips, Molex, Ford, SBFM, Goodyear, etc.).

Le sénateur Vert de Paris Jean Desessard a annoncé qu’il serait également présent, de même qu’une délégation du NPA, le parti d’Olivier Besancenot.

Il s’agit toujours d’obtenir une prime de départ de 30.000 euros.

A l’issue d’une réunion mercredi au ministère de l’Industrie, une prime de 11.000 euros, financée par les deux constructeurs, anciens clients de l’entreprise, avait été proposée aux salariés.

Ils ont fixé un ultimatum au 31 juillet pour obtenir leur prime de 30 000 euros, faute de quoi ils menacent toujours de faire sauter leur usine. Les salariés ont réclamé mercredi « de vraies propositions actées » à leur direction et aux pouvoirs publics.

« Il n’y a pour l’instant aucun dialogue avec la direction ou la préfecture. Il faut de vraies propositions actées. Si c’est par oral, on n’acceptera rien », a prévenu Guy Eyermann (CGT), coordinateur du mouvement des salariés.

Industrie US : le jour où le mythe de Detroit s’est effondré

08+01:00p30+01:0006blun, 01 Juin 2009 10:16:08 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ce « lundi de Pentecôte » doit être marqué par une gigantesque pierre noire. Une stèle sombre pour commémorer la disparition de l’industrie automobile américaine telle que nous l’avons connue dans les années passées.

Le même jour un juge de New-York valide le plan de reprise de Chrysler par Fiat, tandis que la banqueroute de General Motors est définitivement reconnue.

L’ex-numéro un mondial du secteur, a officiellement déposé lundi 1er juin son bilan devant le tribunal des faillites du district sud de New York. GM a demandé à bénéficier de la protection du chapitre 11 du code américain des faillites, qui permet à une entreprise de se restructurer à l’abri de ses créanciers, sous la supervision d’un juge. C’est la troisième plus grosse faillite de l’histoire des Etats-Unis.

Plus de veaux, vaches, cochons, Cadillac, Pontiac, Dodge, Hummer et autres monstrueux SUV (Sport Utility vehicles) emblématiques de l’industrie automobile américaine. Laquelle, à dire vrai, s’est tuée toute seule. Plus exactement elle a été affectée par le syndrome du gigantisme, le syndrome des dinosaures qui implique que les monstres ne cessent d’être plus monstrueux jusqu’à leur disparition.

Le plus curieux est que cette course à la monstruosité avait entraîné bien des constructeurs non américains, à commencer par Toyota, dans la course à l’énormité. Et Toyota doit aussi payer le prix fort de l’effondrement des « car makers » US.

Ce que l’on dit peu : une des raisons de l’effondrement de GM est directement liée à la crise des subprimes. Pour assurer l’écoulement de sa production, GM avait bâti un système de financement à crédit de très grande ampleur. Mal surveillé et par les responsables du conglomérat et par les autorités de régulation des financements. GM a accordé des crédits sans la moindre mesure, le trou de la filiale de financement n’a cessé de se creuser au point d’entraîner dans la chute tout l’ensemble. Un ensemble châteaux de cartes.

Retraites et filiales, les autres victimes de la faillite GM

Le problème est que la faillite entraîne aussi celle du système de retraite au demeurant très généreux dont bénéficiaient les travailleurs de GM. Petite leçon à ne pas oubleir quand les allumés libéraux voudront pousser encore plus la privatisation de nos propres systèmes de retraite. Le seul système qui fonctionne correctement est celui fondé sur la solidarité et la répartition, le système par capitalisation presque généralisé dans les pays anglo-soxons est dangereux par difinition : très efficace quand la croissance économique est continue, extraordinairement dangereux en cas de récession.

Autres victimes probables de cet effondrement : les constructeurs automobiles nordiques, Volvo et Saab. Et certains constructeurs européens qui, à la suite de BMW, Mercedes et même Ferrari, s’étaient lancés à leur tour dans la course aux SUV : il est à cet égard fort étrange que Peugeot et Renault sortent leurs propres SUV, plus ou moins 4×4, à l’heure où cette conception disparaît dans les poubelles de l’histoire industrielle.

Dernière note : Renault peut se féliciter de n’avoir jamais réussi à s’implanter sur le marché américain. Les patrons et les designers de la firme française n’avaient pas compris la mentalité profonde de l’automobiliste américain. Celui-ci attendait de très gros véhicules très clinquants, et non les « compact cars » que proposait Renault.

Casse et crise : le plan d’aide à GMC

35+01:00p31+01:0005bsam, 09 Mai 2009 09:20:35 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Selon le Washington Post 7 mai : Government Says GMAC ( General Motors) Must Raise $13.1 milliards de dollars. The Federal Reserve has ordered the financing arm of General Motors to raise $13.1 milliards in new capital to ensure the firm’s stability in the face of heavy losses in mortgage and auto lending and costs related to taking over new loans for Chrysler dealers and customers, said sources familiar with talks between government and industry officials. The sum is among the biggest required for any U.S. financial institution, and could prove difficult for GMAC to raise because of the limited nature of its business and poor quality of its loans.

Apparaît clairement une vérité jusqu’alors plus ou moins occultée : les plus grandes pertes subies par General Motors proviennent de sa division « financement de crédits » qui soutenait les ventes d’automobiles. On est toujours bien dans la configuration des « bad loans » atribués n’importe comment avant de couler l’économie américaine

Casse industrielle : la crise de l’automobile US en voie de dénouement douloureux

48+01:00p31+01:0005bdim, 03 Mai 2009 10:56:48 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Selon le NY Times, forts de leur réussite dans leur effort pour pousser Chrysler vers le dépôt de bilan, le Président Obama et son équipe espèrent que le choix de cette ligne dure va leur servir de levier pour contraindre General Motors à de grands changements. Même si GM est un groupe industriel plus important et plus complexe.

Toutefois, la politique de restructuration de GM sera beaucoup plus difficiles à mener. Le constructeur sera contraint de supprimer des dizaines de milliers d’emplois, et de fermer des usines et des circuits de districbution sur tout le territoire américain.

Et, ça ce n’est pas évident.

La casse industrielle (suite et pas fin)

15+01:00p31+01:0003bdim, 22 Mar 2009 10:14:15 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

En cette fin de premier trimestre, les indicateurs traduisant le mouvement de casse industrielle deviennent de plus en plus inquiétants. Ainsi le constructeur et équipementier automobile Heuliez – qui produit en particulier des carrosseries et des voitures électriques -, confronté à des difficultés de financements depuis plus d’un an, risque une cessation de paiement en avril qui menacerait un millier d’emplois dans les Deux-Sèvres, s’est inquiété la CFDT du groupe.

Je me demande cependant parfois si certains industriels ne noircissent pas le tableau pour obtenir des subventions, en agiyant la menace de licenciements massifs..

Ainsi, un plan de refinancement du constructeur français basé à Cerizay (Deux-Sèvres), qui assemble le cabriolet Tigra du groupe Opel, est en cours de négociation. Il repose notamment sur un apport de 10 millions d’euros par l’Etat via le Fonds stratégique d’investissement (FSI) mis en place par le gouvernement pour soutenir des entreprises stratégiques confrontées à la crise.

Selon le site Boursier.com, d’après l’Inse, au quatrième trimestre 2008, l’emploi salarié du secteur concurrentiel se réduit de -106.800 postes (-0,6%), après -28.100 (-0,2%) au troisième trimestre. Dans les secteurs principalement marchands, les effectifs diminuent de -117.300 postes (-0,7 %) au quatrième trimestre, après -41.500 au trimestre précédent. L’emploi intérimaire accentue nettement son repli : -79.500 postes (-13,3%), après -21.800 (-3,5%) au troisième trimestre 2008. Hors intérim, l’emploi de l’ensemble des secteurs principalement marchands se réduit de -37.900 postes (-0,2%), après -19.700 (-0,1%) au trimestre précédent. Entre le 31 décembre 2007 et le 31 décembre 2008, l’emploi s’est réduit de -100.500 postes (-0,5%) dans l’ensemble des secteurs concurrentiels, après une augmentation de +330.000 en 2007 (+1,9%).

Crise, pollutions et mauvaises solutions

47+01:00p31+01:0012bven, 05 Déc 2008 15:00:47 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Et l’écologie, bordel ! L’Ecologie, ça existe ?

La suite de ma réflexion porte naturellement sur la destruction rapide de l’environnement liée à l’expansion de la société de consommation.
Donc, le solution à tous nos maux, c’est l’écologie. Active. Ah oui ? Mais « keskecsé », l’écologie ?
Je ne suis pas vraiment ce qu’on appelle un écolo fanatique c’est-à-dire obsessionnel, hostile au fond de moi-même à toute forme de progrès parce que j’ai peur, parce que je ne veux pas montrer ma peur, donc je l’habille avec un jargon écolo-réactionnaire. Il y a les écolos qui ont peur de tout, et les observateurs de l’environnement qui se dégrade, le combat des uns et des autres n’est pas toujours, n’est pas forcément le même.
Il ne s’agit ap sseulement de la société de consommation. En vérité, la présence de l’homme a toujours contribué à la destruction de l’environnement, à partir du moment où la race humaine est sortie de sa niche initiale. L’homme prend la place de la nature, plus il y a d’hommes, moins est importante la place de la nature. Désormais on doit compter ce qui reste de nature sauvage. Nouvelle Guinée, Amazonie, quelques arpents du Nord Canadien et du Nord russe. Ou encore dans les marais de Louisiane et de Floride. Chez nous, en Europe, nos champs sont labourés depuis des millénaires, nos forêts sont toutes artificielles puisque nos forêts primaires ont été détruites dès l’invasion des Celtes, quelques siècles avant Jean-Claude (before JC). Parfois aussi, la sauvage nature reprend le dessus, comme dans certaines portions du Mexique. Sinon… En allant au Niger, j’ai été frappé par l’invasion des espaces semi désertiques par les sacs en plastique noirs. La steppe est noire et mouvante, ce sont les sacs poubelles qui volent sous la poussée du vent.
La mer… La mer est, on le sait, une poubelle, les marins se débarrassent de leurs ordures en les jetant par dessus bord… Les pétroliers nettoient leurs cuves avec de l’eau de mer, aussitôt polluée, aussitôt rejetée…
Pire : la plus grande partie de nos ressources naturelles fossiles a été détruite par les nécessités de l’expansion. Seuls les noms de villages et de vallées rappellent que la France a été un pays incroyablement riche en or.
Tout serait réglé si on respectait de façon stricte les règles fondamentales et détaillées de l’écologie. Ah oui ? Je vais vous choquer encore : l’écologie n’apporte aucune solution, c’est un combat de défense, d’arrière garde, et, comme tel, perdu d’avance. C’est un combat contre les effets d’une civilisation aussi galopante qu’incontrôlée. Le chant d’un retour à la nature sauvage n’est même pas utopique, il relève de l’impossible. On ne revient jamais en arrière, contrairement à ce que veulent croire les écologistes.
Prenons un exemple parmi d’autres d’une situation aberrante. Pour économise les énergies fossiles, tous les pays du monde se lancent à la conquête des énergies renouvelables. Parmi lesquelles l’éolien, c’est-à-dire la récupération de l’énergie du vent. On peut escompte 10, 15 % d’économies.  A condition de multiplier les « fermes d’éoliennes », comme on peut en voie en Californie, à l’entrée de Palm Springs ou de San Francisco. Ou en Beauce, entre l’autoroute A 20 et la ligne de chemin de fer. Des centaines d’éoliennes géantes poussent un peu partout dans le monde. Or ces tours hautes souvent de plus de 100 mètres sont un vrai facteur de pollution visuelle. Et de bruit. Des groupes d’écolos sont en train de se constituer pour bannir ces engins monstrueux. Ce n’est qu’un détail, dans un problème d’une immense complexité. Alors, faut-il agir sur la source des pollutions, c’est-à-dire notre mode de vie toujours plus exigeant en énergie, ou sur les effets de la pollution, c’est-à-dire la consommation excessive d’énergie fossile ?
Réfléchir à la crise, c’est aborder ces questions sans œillères.
Et voici qu’un de mes amis me pose la question : et si la crise était un événement salutaire ? Et Si elle nous obligeait à rechercher d’autres solutions ?
En France, on n’y est pas encore : dans son plan de relance, pour sauver l’emploi des ouvriers de l’automobile, Notre excellent Président, mon OmniPrésident, privilégie le soutien économique à l’industrie de la bagnole. La source de toutes les pollutions. Et nous voici reparti pour un tour…