fiction : 23 heures pour sauver Paris

Philippe Madelin et Yves Ramonet

Thriller

Editions de l’Archipel, 1998

Afin d’obtenir la libération de leur chef, emprisonné à la suite d’un homicide, les responsables du RNF (Renouveau National Français), une faction d’extrême-droite, imaginent de prendre Paris en otage grâce à une action militaro-terroriste de grande envergure. Elle est exécutée par 500 militants surarmés, encadrés par une cinquantaine de mercenaires bien renseignés par une secte mystérieuse. Leur moyen d’action majeur est la neutralisation de la capitale, en coupant l’alimentation électrique, en rendant l’eau impropre à la consommation, en bloquant le métro et les grands axes. Et surtout en piratant les réseaux informatiques.
Un jour de novembre, la capitale est mise à feu et à sang, des explosions géantes détruisent les principales voies de communication, Canal +, le Forum des Halles, le RER, le Pont de l’Alma.
Un commando d’élite dirigé par Strelli, est chargé par le gouvernement de déjouer ce complot. Pour y parvenir, il utilise lui aussi des moyens techniques et des armes extraordinairement sophistiqués : les uns et les autres ne relèvent pas du roman, mais de la réalité.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :