Archive for the ‘Technologie internet’ Category

Secrets… en voyage

17UTCp28UTC02bMon, 01 Feb 2010 08:40:17 +0000UTC 9,2008

Je répercute volontiers cette information importante

Lancement d’un passeport de conseils aux voyageurs :

« Comment protéger ses informations lors de déplacements à l’étranger »

L’emploi de téléphones mobiles, d’ordinateurs portables et d’assistants personnels favorise le transport et l’échange de données. Parmi ces informations, certaines peuvent présenter une sensibilité importante, tant pour les entreprises que pour les administrations. Leur perte ou leur vol peut avoir des répercussions importantes sur l’activité des entités concernées. Il est donc nécessaire, dans ce contexte de nomadisme, de protéger ces informations, tout particulièrement lors de déplacements à l’étranger. C’est pourquoi l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et le Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) se sont associés pour lancer, le jeudi 28 janvier 2010, un guide de conseils aux voyageurs destiné à conseiller les voyageurs sur la protection des informations lors des déplacements à l’étranger.

gp_article712.html

spip.php?article460

Microsoft : attention à certaines versions Word

39UTCp31UTC12bWed, 23 Dec 2009 10:21:39 +0000UTC 9,2008

La cour d’appel fédérale américaine a confirmé, mardi 22 décembre, la condamnation de Microsoft à 290 millions de dollars d’amende dans le cadre d’un conflit avec une entreprise canadienne pour violation de brevet. Cette cour a également confirmé une décision du tribunal de première instance qui interdit au géant des logiciels de vendre certaines versions de son logiciel de traitement de texte phare Word, qui utilisent la technologie brevetée objet du litige.

Un juge fédéral du Texas (Etats-Unis) avait estimé, le 12 août, que certaines versions de Word violaient bien un brevet déposé en 1998 par la société i4i de Toronto et relatif au langage XML. Le fondateur d’i4i, Michael Vulpe, a salué la décision de la cour d’appel : « nous ne pourrions pas être plus satisfaits de la décision de la cour d’appel qui a confirmé la décision du tribunal de première instance dans sa totalité ».

Seules les versions 2003 et 2007 de Word sont concernées

Internet : les limites de l’illimité

18UTCp30UTC11bThu, 19 Nov 2009 11:33:18 +0000UTC 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Plusieurs abonnés d’Orange viennent de recevoir des factures de communication internet. Comment, s’exclament-ils, mais en achetant une « clé 3G », nous avions opté pour un contrat « illimité ». Sans lire les clauses annexes, bien sûr, ni demander de précisions à l’opérateur. Il faut être un peu beaucoup naïf pour croire à ce concept d’illimité. L’éternité, en quelque sorte. C’était trop beau.

Top logiciels donne une explication très pertinente :

Les offres de connexion Internet illimitée en 3G semblent  être en cause. En réalité, il s’agit d’un « illimité limité ». En effet, la durée de connexion est illimitée mais pas la quantité de données téléchargées. Au-delà de 1 ou 5 giga-octets, selon les abonnements, soit le service est automatiquement dégradé soit on passe hors forfait. L’information est indiquée dans les toutes petites lignes des contrats. Celles que personne ne lit ! Les opérateurs sont certes obligés de limiter leur réseau pour éviter les surcharges, mais il y a de quoi s’étonner sur ce concept marketing d’illimité.

Attention, clients de SFR, le problème peut s’avérer être le même.

Je reste surpris que des personnes intelligentes et sensées se soient laissé prendre à un tel piège de marketing.

Lire aussi sur le site de l’Expansion surfacturations-chez-orange-et-maintenant_207961.html#xtor=AL-189