Posts Tagged ‘Europe’

Géorgie : l’Europe toujours présente pour le respect de la paix

36+01:00p31+01:0007bmer, 29 Juil 2009 09:42:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP. reportage photo : Ph.Madelin

Malgré la mauvaise volonté des Russes, l’Union européenne prolonge d’un an sa mission d’observation en Géorgie.

Alors que le mandat d’origine arrivait à échéance à la mi-septembre, au cours d’une réunion à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé de la laisser sur place une année supplémentaire, jusqu’au 14 septembre 2010, a annoncé la présidence suédoise de l’UE.

La mission avait été mise en place en octobre 2008, après le conflit armé russo-géorgien d’août au sujet des régions séparatistes d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie. Son objectif est de faire respecter l’accord de cessation des hostilités. L’EUMM est donc née des conflits en Abkazie et en Ossétie, aspect des multiples mouvements de contestation qui agitent la périphérie de la Russie, laquelle soutient les deux entités

Le conflit s’est terminé par un cessez le feu en 6 points 8 septembre 2008, pour application le 15 septembre, déclaration formelle accord EU

La mission européenne, forte de près de 300 personnes, policiers et gendarmes surtout, est aujourd’hui la seule sur le terrain depuis que Moscou a refusé le renouvellement de celles de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et de l’ONU. Mais les Européens n’ont jamais obtenu l’accès aux républiques sécessionnistes et se bornent à surveiller les zones adjacentes en Géorgie même.

les véhicules des observateurs européens.

les véhicules des observateurs européens.

Le lundi 27 juillet, les ministres ont rappelé que leur mission avait un mandat « sur l’ensemble du pays » et réclamé « un accès sans restriction à l’Abkhazie et à l’Ossétie du Sud.

« Il faut passer de l’autre côté », a renchéri le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, « c’est un combat quotidien ».

L’arrêt des missions de l’OSCE et de l’ONU pose surtout à présent la question d’une éventuelle extension de la mission européenne aux Etats-Unis ou à la Turquie, pour lui donner des contours plus internationaux.

Tbilissi milite en ce sens et a déjà approché Washington.

« Nous espérons qu’avec cette prolongation il sera possible d’élargir le mandat de la mission, y compris l’éventualité de la participation de pays tiers non membres de l’UE », a déclaré à l’AFP à Tbilissi la responsable du Conseil national de sécurité de Géorgie, Eka Tkeshelashvili.

Mais lors de sa récente visite à Tbilissi, Jo Biden, le Vice-Président américain, s’est contenté de promesses évasives et prudentes. Pour l’heure, l’administration Obama ne semble pas vouloir braquer la Russie pour une question aussi périphérique que la Géorgie. A condition que la Russie n’exerce pas une nouvelle poussée vers la mer noire.

Je rappelle qu’en juin dernier j’avais participé à une rencontre entre les Auditeurs de l’INHES et les responsables de la mission européenne à Tbilissi.

L’Europe et a France sont donc très présentes à travers la mission de l’EUMM que décrit son patron l’ambassadeur allemand Haber, qui dirige actuellement la mission, accompagné par le général Corps d’armée gendarmerie Gilles Janvier.

Hans Joerg Haber ambassadeur d' Allemagne

Hans Joerg Haber ambassadeur d’ Allemagne

L’EUMM garantit l’engagement du Président Sakachvili de ne pas recourir à la force.

1er octobre 2008 : début des patrouilles non armées pour vérifier le retrait des forces des deux côtés. 200 observateurs sur le terrain, répartis en 4 bureaux. Peu d’incident : un par semaine. Tirs, mines, errements de troupeaux, enlèvements.

L’accord est reconduit tous les trimestres

«  Nos armes, ce sont le stylo et le mail »

Le général Gilles Janvier

Le général Gilles Janvier

«  Nous avons réussi à faire signer de nouveaux accords. Nous ne sommes pas indispensable, mais intéressants »

Voir aussi mon reportage en Géorgie, juin 2009

voyage-georgie-dans-le-caucase-un-monde-flou

Publicités

Suisse : la neutralité en voie de dissolution dans les têtes ?

44+01:00p31+01:0007bmar, 28 Juil 2009 11:39:44 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La dame décompte avec soin ses abricots. Plus exactement, elle les tire avec de les ranger dans des cassettes-paniers en carton. Elle rejette sans hésitation les fruits qui présentent les moindres défauts.

– Vous voyez, dit-elle, nous sommes astreints à des règles de normalisation stricte. les normes européennes que nous devons appliquer alors que nous n’appartenons pas à l’Europe. Enfin : pas encore. Pour le moment, ce sont toutes les contraintes, mais pas d’avantages.

Le ton est résigné. Il sous-entend : de toute façon, l’Europe, nous devons y aller.

P1060238

C’est désormais un point de vue largement répandu en Suisse : la neutralité qui caractérise la Confédération n’est plus un tabou sacro saint. Même dans une micro perspective chez cette maraîchère de Leytron, à l’enseigne d’Agri-Iles.

Entre Martigny et Sion, Leytron est une petite bourgade agricole dans la vallée du Rhône, au cœur du Valais. Quand le fleuve n’est encore qu’un torrent furieux déboulant des montagnes alpines. L’activité principale est ici le vignoble qui escalade sans façon les pentes les plus abruptes, et, dans le plat, le maraîchage. En ce milieu d’été, triomphe des abricots, les plus succulents du monde. Charnus, juteux, colorés.

Mais cette production ne sortira pas de Suisse. A peine du Valais, ce canton loin de tout, partagé entre les français et l’allemand. Faute d’être compétitifs, les fruits resteront sur place.

P1060079

Comme toujours en Suisse, le paysage est un décor de carte postale, chalets anciens agrippés à flanc de montagne, grosses bourgades paisibles. Vaches dans l’alpage. Mais ce paysage masque une véritable inquiétude. Le Franc suisse est trop fort. On n’exporte plus. Hormis dans quelques sites particulièrement prestigieux comme Gruyère, les touristes étrangers sont rares. Dans les parkings des hôtels et des résidences, dans leur majorité, les places sont vides. Il est caractéristique qu’en pleine saison on est loin de s’écraser alors que la région présente mille attraits, à commencer par un thermalisme très actif, qui a généré des installations hôtelières et aujourd’hui des opérations de promotion immobilière souvent disproportionnées.

D’où l’inquiétude chez les Valaisans, qui relaie d’ailleurs l’inquiétude dans toute la Suisse : face à la déconfiture de l’économie financière, sur laquelle a reposé la prospérité du pays depuis la deuxième guerre mondiale, comment va évoluer la situation. On observe avec angoisse les limitations multiples et progressives imposées au Secret bancaire, cheville ouvrière de l’économie. Avec ses prétentions de faire rentrer la Suisse dans le rang, le Président américain Barack Obama apparaît désormais comme une sorte de loup garou. On est suspendu aux résultats du procès intentés par l’administration américaine contre l’UBS – Union des banques suisses – qui se voit enjoindre de révéler les noms des « ayants droits économiques » américains titulaires de comptes secrets dans la banque.

Soupçonnée d’avoir aidé 52 000 contribuables américains à cacher 14,8 milliards de dollars entre 2002 et 2007 sur des comptes offshore, la banque helvétique est sommée de communiquer l’identité des fraudeurs. Fort malmenée par la crise financière qui lui a coûté sa place de numéro un mondial, UBS a déjà écopé d’une amende de 780 millions de dollars et a dû révéler le nom de 250 clients aux États-Unis.

– Nous avons fait fortune en cachant l’argent des bandits et des dictateurs, observe avec sévérité E., un ancien cadre d’une banque privée de Genève. Ça ne pouvait pas continuer.

Il a travaillé pendant plus de vingt ans à Wall Street, dans la succursale américaine de la banque suisse qui l’employait. Il a fini par s’écarter de ce travail avec dégoût. Il est revenu au pays, à Genève. Et il donne à comprendre que désormais, si la Suisse veut survivre, il lui faudra trouver un autre modèle économique.

Les Suisses sont loin d’être tous d’accord, bien au contraire, même dans la famille de notre interlocuteur, de nombreux Helvètes espèrent encore que la crise financière passée, on reviendra au bon vieux temps des chalets dressés au-dessus des nuages, des vaches grasses dans les alpages et des glaciers qui dominent les vallées.

Rien n’est moins certain que ce retour vers le passé. Les plus lucides se rendent bien compte que la survie d’une Suisse strictement neutre au cœur de l’Europe est problématique. La Confédération est déjà intégrée dans l’espace européen de sécurité Schengen. Difficile d’imaginer qu’on s’en arrête là.

La cultivatrice avec ses serres protégeant les légumes de saison et les ses abricotiers a certainement raison. La neutralité suisse ne pourra perdurer éternellement

14 juillet

45+01:00p31+01:0007bmar, 14 Juil 2009 11:43:45 +0100+01:00 9,2008
Le rêve accompli et les journalistes à ses pieds

Le rêve accompli et les journalistes à ses pieds. Jean-Claude Narcy (TF1) et Marie Drucker (France 2)

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ce que j’en vois de ma fenêtre

La patrouille de France et la tour Lafayette

La patrouille de France et la tour Lafayette

Des hélicoptères de combat sur les toits de Paris

Des hélicoptères de combat sur les toits de Paris

Sécurité : la nouvelle guerre froide se déroulera sur le champs du numérique

30+01:00p30+01:0006blun, 29 Juin 2009 14:04:30 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Les décombres du World Trade Center à NY le 11 septembre 2001 appartiennent à l’histoire, la même histoire que les ruines de Dresde ou des villes japonaises ravagées par les engins nucléaires en 1945. Et nous ne sommes déjà plus dans cette histoire-là.

Les décombres de la prochaine guerre totale ne seront pas visibles, pas photographiables. Et pourtant les ravages seront infiniment plus graves. Les ravages d’un conflit absolu sur les territoires du numérique, de l’information, du contrôle des grands systèmes.

Selon Valérie Andrianavaly, de la Commission européenne, le forum économique mondiale estime que la probabilité d’un effondrement total des services informatiques affectant le monde entier se situe entre 10 et 20% dans les dix années à venir. Coût prévu : 250 milliards de dollars.

La récente crise financière serait donc rangée au rang des petits accidents de l’histoire. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui le numérique a tendance à tout régir, sans qu’on en mesure réellement les risques.

Les 25-26 juin  2009 j’ai assisté au Sénat à un colloque sur La sécurité numérique des activités d’importance vitale en France.

Heureusement, je ne me suis pas précipité pour rendre compte de ce colloque consacré a la La sécurité numérique des activités d’importance vitale en France car pendant week-end est tombée une nouvelle inquiétante : les Russes et les Américains seraient en total désaccord pour la régulation de la sécurité numérique au plan mondial.

Ce sera l’un des principaux thèmes de discussion entre Barack Obama et ses interlocuteurs russes lors du voyage du Président américain à Moscou cette semaine.

Je vais être amené à revenir en détail sur les problèmes soulevés : les risques réels et leur ampleur à partir d’exemples concrets, dont certains à ce jour non répertoriés comme des accidents informatiques ; le niveau de maîtrise de ces risques informatiques ; les politiques de prévention et de correction élaborées notamment au niveau de la Communauté européenne.

Nous somme en présence d’une révolution probablement sans précédent, au niveu de la révolution industrielle du 19° siècle. On ne s’en rend pas compte parce qu’on ne la mesure pas, on ne la voit pas.

Et il sautera encore plus vite, plus souvent, plus haut : notre Président

41+01:00p30+01:0006bdim, 21 Juin 2009 17:54:41 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP

L’hyperactivité de l’hyper Président Sarkozy. Ça le reprend, bien que Villepin lui aie conseillé de se calmer un peu pour être plus crédible, Notre bien aimé Omniprésident se lance des actions tous azimuth.

La semaine dernière il était à Bruxelles pour tirer les conséquences des élections européennes, écorchant au passage les familles des victimes de l’attentat contre les ingénieurs de la DCN en décembre 2002.

Puis, ce lundi discours devant le Congrès à  Versailles à 500 000 sinon 1 million d’euros de l’heure. Les analystes se perdent en conjecture sur le contenu, voire sur l’intérêt d’une telle procédure solennelle. Qu’est-ce qu’il va nous sortir encore comme coup publicitaire ? Quatre thèmes prévus quand même, quatre priorités : l’environnement, l’aménagement du territoire, la vie après 60 ans et la réforme des collectivités territoriales.

Ce qui est presque certain, annonce mardi du remaniement ministériel, sans cesse remis mais rendu obligatoire par le départ a minima de Rachida Dati, la Garde des Sceaux, et de Michel Barnier, le ministre de l’Agriculture. Les ministres en activités s’inquiètent, les candidats piaffent.

Et ce qui n’est pas le moins anodin jeudi départ pour la Martinique et la Guadeloupe dans le cadre des états généraux de l’outre-mer lancés par le gouvernement le 21 avril après la crise sociale sans précédent qui avait secoué les deux îles de janvier à mars.

Ces états généraux doivent déboucher à la rentrée sur un conseil interministériel de l’outre-mer, qui déterminera les suites à donner aux propositions qui auront été faites. Les états généraux sont boudés par les principaux mouvements à l’origine des grèves générales en Guadeloupe et en Martinique.

En pleins Etats généraux de l’outre-mer, ce voyage avait été repoussé à plusieurs reprises, le temps que retombent les tensions nées du long conflit social de cet hiver.

Entre autres manifestations et réunions, il devrait y inaugurer le 26 juin l’aéroport Aimé-Césaire au Lamentin, en Martinique.

Mais en Guadeloupe les manifestants risquent de ne pas tous être débonnaires : les centrales syndicales membres du LKP – qui a été à l’origine de la grève générale de six semaines en début d’année – appellent à une « semaine de mobilisation », à partir de ce lundi, sous forme d’une grève de 24 heures reconductible.

Le LKP — en Guadeloupe– et plusieurs leaders syndicaux ont appelé, par voie de tract et déclarations, « le peuple de Guadeloupe » à participer « en toute fierté aux rendez-vous de solidarité », à compter de ce lundi, devant des entreprises dont le personnel est en grève.

Dans la quinzaine d’entreprises concernées, les grévistes revendiquent « l’application de l’accord Bino initial » qui prévoit une majoration de salaire de 200 euros, prise en charge par l’Etat et les collectivités pour 150 euros, et qui devra être intégralement payée par les entreprises dans trois ans. L’accord, négocié durant la grève générale, a été étendu à toutes les entreprises insulaires, mais la majoration de salaire n’y est pas garantie au-delà des trois ans.

Les principaux services publics –eau, électricité, hôpitaux et cliniques– ont été destinataires de préavis de grève pour la semaine à venir, selon des sources syndicales. Aucune indication n’a pu être obtenue sur la forme que pourraient prendre les « rendez-vous de solidarité » prévus par le LKP.

Un appel est lancé pour un meeting à Basse-Terre, où doit se tenir un congrès des élus départementaux et régionaux, et à Pointe-à-Pitre vendredi, au soir de la visite de M. Sarkozy. Une manifestation est prévue samedi prochain à Pointe-à-Pitre.

Question : combien de policiers ont-ils été convoyés depuis la Métropole pour assurer la quiétude du Président ? 1000 ? 1500 ? Set seront-ils cagoulés (pour rapporter de l’argent à l’Etat !)

Sondage : les incertitudes de la Turquie

36+01:00p30+01:0006bmar, 02 Juin 2009 08:58:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Un sondage initié par l’Université  Bahcesehir d’Istamboul pour mesurer le radicalisme et l’extrémisme en Turquie, et publié dans le quotidien turc Milliyet samedi indique que 64% des Turcs n’aimeraient pas avoir un Juifs pour voisin. Et que le niveau de tolérance des Turcs pour les autres modes de vie est faible. Pas de voisin chrétiens pour 52%, 67% refusent des couples non mariés comme voisins, et 43% des Américains.

Appréciation de Ylmaz Esmer, professeur de Sciences politiques à l’Université Bahcesehir, qui a dirigé ce sondage  :

« Religious  extremism and nationalism have remained level in Turkey this decade, although  anti-Israeli sentiment was on the rise »,

Israël serait le pays le plus impopulaire en Turquie, suivi par l’Arménie et les Etats-Unis. Israël porterait la plus grande responsabilité des problèmes mondiaux, suivi par les Etats-Unis Et la Communauté européenne.

Mais de façon assez contradictoire, la majorité des Turcs soutient les efforts du gouvernement d’Ankara pour un accord pour se joindre à la Communauté européenne, bien que ce ne soit pas sans risque du fait que la Turquie est un pays musulman. 57% des Turcs souhaite que la Turquie devienne un membre à part entière de la Communauté, malgré de sérieux doutes émis par la majorité concernant la volonté de l’Europe d’intégrer la Turquie.

Les trois quarts des Turcs estiment que les Etats-Unis ont la volonté de diviser la Turquie et 81 % que le bloc occidental soutient l’expansion du christianisme.
Pour 66 % des Turcs la religion resterait la priorité principale, contre 15 % pour la démocratie laïque.

Sondage auprès de 1715 personnes dans 34 villes, du 12 avril au 3 mai 2009.
Deux réserves : ces éléments ont été publiés par l’gence israélienne Haaretz, et m’ont été transmis par un activiste français d’origine arménienne.

Sarkozy : petites nouvelles du front

52+01:00p31+01:0005bsam, 30 Mai 2009 11:03:52 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Les informations qui m’ont échappé cette semaine
Carla Bruni serait un avatar de la… Pompadour.
C’est du moins ce que l’on suggère dans les « milieux bien informés » lorsqu’on détaille le nombre de nominations à des postes importants qui seraient dues à Carla.
Nicolas Sarkozy accumule les incidents diplomatiques et les humiliations !
La plus extraordinaire est l’annulation surprise d’une visite d’Etat en Suède, prévue pour le mardi 2 juin, L’annulation est présentée par l’Elysée comme étant due uniquement à «des problèmes d’agenda ». Le palais considère sans doute cette excuse comme étant diplomatiquement acceptable par la Suède, et la justifie par la nécessaire préparation de sa rencontre avec Barack Obama le 6 juin. Cette explication est évidemment absurde.
D’ailleurs, il ne semble pas que la Suède, qui va usurper et voler à mon Président la présidence de l’Europe le 1er juillet prochain, l’entende vraiment de cette oreille.
De graves divergences concernant la candidature turque à l’Europe seraient à l’origine de cet éclat diplomatique.
Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles, rapporte à ce propos de bien étranges paroles prêtées à mon Président :

L’histoire se raconte dans les chancelleries européennes. Nicolas Sarkozy, recevant le Premier ministre irlandais, Bertie Ahern, le 21 septembre 2007, puis suédois, Fredrik Reinfeldt, le 3 octobre, se serait livré à une véritable diatribe anti-musulmane devant ses invités. Selon mes sources, le chef de l’Etat s’est lancé dans un monologue confus d’une vingtaine de minutes, « dans un langage très dur, très familier, choquant pour tout dire», contre le « trop grand nombre de musulmans présents en Europe » et leurs difficultés d’intégration. Il a aussi décrit de façon apocalyptique le « choc de civilisation » qui oppose les musulmans à l’occident. Le tout, manifestement, pour justifier son opposition à l’adhésion de la Turquie à l’Union[…] Le  discours était décousu et hors de propos avec l’objet de ces rencontres, la préparation du Sommet de Lisbonne des 18 et 19 octobre 2007. Ils en ont, en tout cas, retiré la désagréable sensation que Sarkozy, non seulement avait un sérieux problème avec les musulmans, mais avait du mal à maîtriser ses nerfs.

voire à ce propos, sur rue89, l’analyse de Marie Antide

http://www.rue89.com/paristanbul/2009/05/29/la-turquie-encombrante-invitee-de-sarkozy-leuropeen

Sur quoi, deuxième incident diplomatique grave : la fâcherie d‘Elizabeth II,  la Reine d’Angleterre.
Elle n’a pas été invitée aux cérémonies du 65° anniversaire du débarquement de Normandie le 6 juin, avec Barack Obama.
Outre-manche, la presse affirme que la reine fulmine,  les tabloïds condamnent sans ménagement l’impair de l’administration Sarkozy. Même si le Palais affirme que ça n’a pas d’importance…
Les explications sont embarrassées. On observe à l’Elysée que la Grande-Bretagne ne sera pas oubliée puisque le Premier Ministre Gordon Brown sera présent. Selon Luc Chatel, porte-parole du gouvernement,

«il n’appartient pas à la France de désigner la représentation britannique…] Il y aura d’autres 6 juin » cet anniversaire est «d’abord et surtout une cérémonie franco-américaine, eut égard à la récente élection du président Outre-Atlantique».

Sur quoi le Daily Mail réplique que

« Les Français ne nous pardonnent pas de les avoir sauvés ». L’oubli diplomatique est une  «insulte à la Reine, le seul chef d’Etat encore en vie à avoir servi à quelque chose durant la guerre».

Il est vrai que si la Reine était présente, Nicolas devrait s’effacer derrière elle au plan protocolaire.

Côté américain on n’apprécie pas non plus comme en témoigne le porte-parole de la Maison-Blanche à propos de l’absence de la Reine :

« Nous ne sommes pas chargés de la liste des invités », mais « le fait que sa contribution et sa présence seraient importantes ne fait aucun doute ».

Mon Bon Nicolas n’en est pas à ses premières bourdes diplomatiques : rappelons-nous ses jugements à l’emporte-pièce sur Zapatero, le Premier Espagnol, et même sur Obama lui-même. Comme si Nicolas ne se consolait pas du départ de Georges W de la scène internationale. Tout en regrettant que l’ancien Président américain l’aie mal soutenu dans l’affaire géorgienne : une contre vérité qui a jeté la consternation dans l’administration Obama.

Sans compter, en remontant à peine plus loin, le tonitruant discours de Dakar qui a horrifié les Africains.

En raillant à peine, le blogueur Bruno Roger-Petit, sur LePost, croit savoir qu’en réalité Nicolas est atteint d’une maladie cachée, absolument incurable
http://www.lepost.fr/article/2009/05/28/1553875_la-terrible-maladie-cachee-de-nicolas-sarkozy.html

Cette maladie serait un défaut de langage terrible découvert par les journalistes pendant le voyage du 25 mai aux Emirats arabes Unis.

Le chef de l’Etat s’était lancé dans une ode à l’oeuvre majeure de Zola, « Les Rougon-Macquart », et se met à évoquer les personnages de cette fresque en parlant des « Roujon-Macquart ». Oui les « Roujon » et pas les « Rougon », négligeant cette petite règle élémentaire de la langue française qui consiste à prononcer les « g » suivis d’un « e » en « j » et non en « g ».
Et personne dans l’assistance n’a osé le corriger.

Bruno Roger-Petit de relever :

« Ce malade qui s’ignore fait-il à ce point peur à son entourage, journalistes compris que tous ont opté pour la conspiration du silence? »

Politique : les humeurs de mon Président

08+01:00p31+01:0005bven, 08 Mai 2009 10:34:08 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Mon Président aime de moins en moins la presse, qui pourtant ne cesse de le célébrer.

Mon Président Sarkozy n’a toujours pas avalé les critiques non voilées et les railleries des confrères à propos du voyage au Mexique et de ses hôtes contestables.

Du coup, pour raisons d’économie et rien d’autre l’Elysée a décidé que les journalistes ne bénéficieraient plus des facilités de transports à bord des avions de la République lors des voyages officiels en Europe. Donc Easy jet et la classe bestiaux, et plus de champagne à bord des appareils officiels. Les journalistes y sont remplacés par les policiers de l’escorte. Tout un programme.

Prochain déplacement, dimanche à Berlin, meeting de campagne commun avec Angela Merkel. Mon Président finirait donc par s’intéresser à cette joute électorale européenne.

Les rumeurs continuent à circuler sur la formation d’un futur gouvernement, après les élections européennes de juin. Contrairement aux bruits qui courent, David Levitte, le scherpa, ne quitterait pas l’Elysée.

Le Président apparait de plus en plus nerveux, il semble avoir renoncé à toute « visite à risque ». Il devait se rendre aux Antilles avant la fin avril, mai est bien engagé, pas de traversée en vue vers les Antilles.

En revanche, il est évident que la « revue maritime » à Ste Maxime ne présentait pas la moindre difficulté. On n’imagine pas que des foules hostiles puissent se rassembler sur les plages du débarquement de Provence.

En revanche il se confirme que Martin Hirsch et Yazid Sabeg sont très en cour, et pourraient se voir en effet récompensés. Annoblis, en quelque sorte.

Deux ans après, l’Omniprésident est rattrapé par la crise

56+01:00p31+01:0005bjeu, 07 Mai 2009 07:45:56 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Deux ans de Sarkozy, ou l’extrême volontarisme de l’éternel candidat Président.
Ce mercredi soir il n’a pas daigné participer à la Salle Gaveau à la célébration du deuxième anniversaire de sa victoire, organisé par l’UMP. Il n’est pas du genre à apprécier les bilans, quand ce ne sont pas les siens.

Pourtant le Président se vante à tous les vents d’avoir « réformé la France » plus que n’importe lequel de ses prédécesseurs.

Le grand thuriféraire Luc Châtel va jusqu’à affirmer lors du compte-rendu devant la presse mercredi 6 mai, que les deux premières années du mandat de Nicolas Sarkozy ont été marquées par le redémarrage de la « pensée universelle française« .

Pour un peu on se croirait revenu à l’époque bénie du Grand Timonier, Mao Dzeu Dong.

Quelles réformes ? Avant tout  détricoter les acquis traditionnels considérés par ses amis oligarques comme des freins au développement. La lutte contre les 35 heures n’est qu’un symbole d’une volonté profonde, beaucoup plus vaste.

Le socle est une idéologie hyper libérale précise, mélange de l’Ecole de Chicago, de Reaganisme et de Thatchérisme : avec une obsession,  libéraliser l’économie et la société française. En vérité jeter à bas toutes les structures contribuant à protéger peu ou prou les entreprises et les travailleurs, au profit d’un patronat et d’un capitalisme triomphants.

Au nom de la souplesse de gestion et des capacités d’adaptation, Il s’agit bien de détruire les acquis cumulés du Front populaire de 1936, du Gaullisme de 1945 et de la révolution sociétale de 1968.

L’hôpital, l’Université, les contrats de travail, tout doit passer par la moulinette sarkozyste.

Mais, alors que la crise économique historique s’installe, ses réformes tardent à produire leurs effets et à convaincre les Français.

A  l’heure où le pays s’installe dans le chômage, le discours de Nicolas Sarkozy a du mal à convaincre. Contraint par le dérapage inquiétant des déficits publics de privilégier la relance par l’investissement, il est dénoncé à gauche pour avoir négligé le soutien à la consommation et oublié en route ses promesses de « président du pouvoir d’achat ».

Il se caractérise aussi par un entêtement qu’il appelle volontarisme.

« Les difficultés qui nous attendent en 2009 seront grandes » mais pas question de « rester immobiles », répète-t-il à l’envi, « la crise appelle à continuer les réformes, pas à les stopper (…) grâce aux réformes, nous sortirons plus forts de la crise ».

Il est bien obligé quand même de revenir à une certaine forme de dirigisme.

La méthode

Ce libéral est en vérité très autoritaire. Il supporte mal la moindre concurrence. Il lui faut écarter systématiquement tout rival possible dans le paysage médiatique
L’omniprésident veut tout, partout.  Il est hyperactif, superprésent et omnipotent, toujours en mouvement, prenant la parole à chaque instant et décidant de tout.

De déplacements dans l’hexagone en visites à l’étranger, il a fait voler en éclats l’image « jupitérienne » d’un chef de l’Etat rare, donc forcément sage et respecté.

Ceux qui ne voyaient ( qui espéraient ?) dans cette agitation qu’un feu de paille de début de mandat en ont été pour leur frais. Nicolas Sarkozy se veut du souffle. Et loin de l’apaiser, la tempête économique qui s’est abattue sur le monde à l’automne dernier a boosté le tourbillon présidentiel.

Depuis qu’il a décrété la mobilisation générale contre la crise à Douai en décembre, le chef de l’Etat multiplie les sorties pour décliner, en régions ou à l’Elysée, le même discours.

Il continue d’afficher une foi inébranlable dans sa politique et sa méthode. « La relance par la consommation, ça ne marche pas » et « je n’ai pas été élu pour rester enfermé dans mon bureau ».

Il se vante d’avoir parfaitement mené l’Europe pendant son semestre de présidence, mais à y regarder de près ses succès sont modestes. Gaza ? La Géorgie ? Il est le seul à vraiment croire à son discours. Avec ses thuriféraires.

En vérité la méthode Sarkozy est remise en cause. A ceux qui dans l’opposition dénoncent depuis deux ans la « frénésie » du président se joignent désormais ceux de la majorité qui, comme l’ex-Premier ministre Dominique de Villepin, « n’attendent pas d’un président qu’il soit survitaminé (mais) sage ».

Des nuages ont voilé l’horizon. Sa peur provoque la peur. La longue crise sociale dans les Antilles, la multiplication des manifestations massives contre sa politique, ou encore l’entrée d’un concurrent de poids sur la scène internationale, le charismatique Barack Obama.

A droite, ses prétentions à renforcer la régulation de l’économie par l’Etat inquiètent le Medef et les libéraux. Et son refus de lever son très controversé « bouclier fiscal » irrite la frange sociale de son électorat.

« Depuis deux ans, la France a eu le courage de se réformer. Elle a bousculé les conservatismes qui, en la paralysant, la condamnaient à un déclin irrémédiable », a déclaré le chef de l’Etat lors de la « réunion républicaine » tenue à Nîmes (Gard).

Ce discours de Nîmes n’en a pas moins été accueilli par la presse avec circonspection. Et sa cote de popularité est faible.

Nombre d’observateurs n’en considèrent par moins que, deux ans après son arrivée à l’Elysée, Nicolas Sarkozy reste sans véritable rival dans l’échiquier politique français.

Sondage : mitigé
Face à cet empilement de difficultés, sa cote de popularité reste en berne. Une majorité de Français demeure mécontente du président, même si elle n’atteint plus l’étiage de sa période « bling bling » fin 2007.
Les Français jugent encore que Nicolas Sarkozy a de fortes qualités personnelles mais ils sont de plus en plus nombreux à critiquer le président, selon un sondage CSA publié mercredi par Aujourd’hui en France/Le Parisien.
Selon le sondage – qui établit une comparaison avec une enquête d’opinion de février 2008 – les Français jugent notamment Nicolas Sarkozy « dynamique » (85%, -3%), « Courageux » (75%, -1%), sachant « prendre des décisions difficiles » (66%, =) avec « le sens de l’Etat » (60%, +3%).
En revanche, les sondés sont 55% (+3%) à penser qu’il ne fait pas « un bon président » car pour 73% (+12%) d’entre eux il n’est pas « suffisamment à l’écoute des Français », pour 67% (+3%) il n’apporte pas de solutions aux problèmes des Français » et 54% (+11%) estimant qu' »il n’a pas de vrai projet pour la France ».
Publiquement, Nicolas Sarkozy assure ne voir dans ces sondages et le succès des récentes mobilisations syndicales que la traduction « normale » de l’inquiétude des Français face à la crise.

Un nouveau pas vers une véritable Europe, en Tchéquie

10+01:00p31+01:0005bmer, 06 Mai 2009 18:09:10 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Europe : le discours de Nîmes prononcé hier mardi par notre Excellent Président Sarkozy a ramené au premier plan la Traité de Lisbonne qui doit transformer profondément les institutions européennes.
Sa mise en vigueur était bloquée notamment par la République Tchèque et l’Irlande, dans une moindre mesure par la Pologne.
Pendant son semestre de présidence, Nicolas Sarkozy n’avait pas réussi à obtenir la levée de ces obstacles. Au contraire, le rejet de l’adhésion par référendum par l’Irlande avait jeté la consternation.
Le principe d’un deuxième référendum en Irlande semble acquis et il apparaît que, en raison de la crise mondiale, les Irlandais reviennent sur leur hostilité.
En revanche un pas important vient d’être franchi mercredi 6 mai, avec l’approbation du traité par le Sénat tchèque. Après la validation du texte mi-février par la chambre basse, la voie est ainsi ouverte à sa ratification finale par le président tchèque. Le document destiné à réformer les institutions de l’UE a obtenu la majorité constitutionnelle requise, avec 54 voix sur 79 sénateurs présents.
Après l’approbation des sénateurs tchèques, « il reste à obtenir la signature du traité de Lisbonne par le président Vaclav Klaus, adversaire notoire du traité »
Le traité de Lisbonne a encore « trois obstacles de taille plus ou moins importante » à franchir, « le second vote de l’Irlande, la signature du président polonais et un examen par le tribunal constitutionnel allemand ».
Ensuite, notre Président pourra rêver, comme Valery Giscard d’Estaing en son temps, d’être élu Président de l’Europe.

Ces pays qui lavent plus blanc, l’argent

23+01:00p30+01:0004bdim, 05 Avr 2009 10:06:23 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La liste publiée par l’OCDE. Elle est précédée par la mention de pays visés, mais épargnés. Telles la Grande-Bretagne (place de Londres) et la Suisse qui minimise l’évènement. Sur la TSR jeudi soir, Hans-Rudolf Merze, le président de la Confédération, a rappelé :

« La présence de la Suisse sur la liste n’est pas une surprise.

C’était pour éviter de figurer sur cette liste noire que le Conseil fédéral avait retiré les réserves émises sur les conventions [d’entraide fiscale] de l’OCDE.

La liste grise de l’OCDE concerne 38 pays qui n’ont pas tenu leurs engagements en matière de transparence financière. on relèvera que huit de des pays sont physiquement situés à l’intérieur de la Communauté européenne ! Et que l’Etat américain du Delaware n’est pas mentionné !

  • Autriche
  • Andorre
  • Anguilla
  • Antigua et Barbuda
  • Aruba
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Brunei
  • Les îles Caïmans
  • Chili
  • Les îles Cook
  • République dominicaine
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Guatemala
  • Liberia
  • Liechtenstein
  • Les îles Marshall
  • Luxembourg
  • Monaco
  • Montserrat
  • Nauru
  • Antilles néerlandaises
  • Niue
  • Panama
  • Saint-Kitts et Nevis
  • Sainte-Lucie
  • Saint Vincent et les Grenadines
  • Samoa
  • Saint-Marin
  • Singapour
  • Suisse
  • Iles Turks et Caïques
  • Vanuatu
  • Les îles Vierges

Argent sale et paradis

36+01:00p31+01:0003bsam, 14 Mar 2009 14:12:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

On redécouvre aujourd’hui la question de l’argent sale parce que, enfin, l’administration Obama ose mettre les pieds dans le plat. Pour récupérer un peu de sous afin de combler les trous de son budget massacré d’avance par l’administration de Georges W.

Une voie que suit allègrement notre bon, notre excellent Président Nicolas Sarkozy. Le roi des Schnorers. Vous ne savez pas ce que c’est, un Schnorer ? C’est du yddish, et ça veut dire mendiant. Mon Président en est réduit à mendier pour combler les trous de son budgets, et réparer ses poches percées.

Bien, comme dirait le Président Didier Wacogne pour clore un débat qui l’agace.

Bien. Donc Mon Président participe à la chasse aux Paradis fiscaux. Et tout le monde de découvrir cet horrible monde souterrain, le monde des gnomes de Zurich. Les fondations du Lichtenstein. Les comptes secrets de Monaco et d’Andorre. Les comptes encore de Man, Jersey et Guernesey… Enfin tous ces pays qui ont fondé leur prospérité sur la fraude fiscale.

Savez-vous que toutes les sociétés du CAC 40 entretiennent des filiales dans ces pays bénis par les conseillers fiscaux ? Pour planquer leurs bénéfices, ces bénéices qu’ils se refusent à partager avec leurs actionnaires et leurs salariés.

Pour vous informer mieux, lisez donc le livre de Jean de Maillard, Un Monde sans loi, avec Pierre Xavier Grézaud, Stock, 1998.

Et, par Jean Ziegler, La Suisse lave plus blanc, Le Seuil, 1990. Et, mieux encore, par Jean-François Couvrat et Nicolas Pless, La face cachée de l’économie mondiale, Hatier, 1989.

J’ai choisi volontairement des références anciennes pour montrer que le problème est ancien, incrusté dans l’économie criminelle.

Pour rafraîchir certaines mémoires défaillantes, rappelons à Gordon Brown, le Premier Ministre anglais, qu’un de ses lointains prédécesseurs a proposé et obtenu l’échange suivant : contre la création de la Zone franc lors de la décolonisation de feu l’Empire français, le Royaume Uni a obtenu la création du statut spécial au regard de la défiscalisations des Îles Anglo-Normandes.

Rappelons aussi aux Allemands, les plus grands fraudeurs de la Communauté européenne, que Le Luxembourg tire sa fortune de la gestion de la fraude fiscale en Allemagne !

Aujourd’hui, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg, l’Autriche, Monaco, Andorre et autres semblent prêts à accepter des sacrifices sur le secret bancaire pour ne pas figurer sur la liste d’infamie que prépare le G 20. S’agit-il de choisir la voie du sacrifice sincère, ou celle de la survie ?

Livre : le blog de Montaigne

44+01:00p28+01:0002bsam, 28 Fév 2009 22:05:44 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Curieusement qualifiée d’adaptation par son promoteur André Lanly, une nouvelle traduction des Essais de Montaigne apparaît chez Gallimard, « Quarto ».

Une adaptation en français moderne qui donne à découvrir un aspect surprenant des Essais du presque le plus célèvre des écrivains français. Qui à lm’époque, a eu le culot d’écrire en français « vulgaire » pour être lu par tous.

Et il me vient cette idée a priori incongrue, mais pas tant que ça : les Essais, n’est-ce pas le Blog de Michel de Montaigne ? Un blog où il se promenait en toute liberté, sans égard pour les canons de son temps ?

Les Essais, blog de Montaigne ? Il fallait y penser. Lui, il citait en latin, moi je cite en anglais. Chacun utilise comme il le peut les ressources de son temps. La règle est de donner à penser, de donner à réfléchir.

Mais il faut surtout savoir que Montaigne a été un infatigable voyageur. Voyageur dans l’Europe de son temps. Irremplaçable voyageur de l’esprit. Et un esprit libre.

Mon Président Sarkozy : Pauvre petit Président, pas riche

36+01:00p28+01:0002bven, 20 Fév 2009 11:09:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Humeur du jour, de parfaite mauvaise foi, naturellement. Mais j’avais envie de me défouler pour une bonne fois.

Si j’étais Carla B., la Carla B. qui tient son journal dans Le Canard Enchaîné, je plaindrais Mon Mari, Nicolas Sarkozy. Comment en est-il parvenu au fond de ce gouffre dans les sondages ?

N’a-t-il pas été royalement élu ? Pour célébrer sa gloire, n’a-t-il pas mobilisé ses amis les grands patrons de presse, Bouyges, Lagardière et autre Bolloré ? Pour arme sa garde rapproché, n’a-t-il pas mis au pas le moindre de ses ministres, transformé en vulgaire porte-parole que l’on envoie au front et rejeté avant même la fin de sa mission ? Le thuriféraires n’ont-ils pas célébré son exceptionnelle maîtrise à la tête de  l’Europe pendant les six mois de Ma Présidence ? N’-a-t-il pas bouleversé les structures de l’information audiovisuelle pour la mettre au garde-à-vous ? N’a-t-il pas accordé aux riches d’énormes cadeaux, et une quasi immunité avec le bouclier fiscal ?

Et pourtant, ils sont tous sur le dos de Mon Bien aimé Président…Il recule, il recule encore en proclament qu’il avance et qu’il a compris, pourtant ils refusent de rentrer à la niche.

# Les lycéens qui ne veulent pas entendre parler de Xavier Darcos et de sa Réforme.

# Les enseignants-chercheurs qui par dizaines de milliers défilent dans la rue pour rejeter les décrets Pécresse – Pécheresse – et refuser toute suppression de poste.

# Les salariés qui réclament à cors et à cris des augmentations de salaire, une amélioration du pouvoir d’achat.

# Les banquiers qui ne sont jamais contents des cadeaux à eux dispensés par Mon Président.

# Les paysans qui à la veille du Salon de l’Agriculture commencent à grogner à l’unisson.

# Les Français d’Outre mer, de la Guadeloupe, qui se révoltent sur l’état post colonial de leurs départements et partent à l’assaut du pouvoir.

# Et jusqu’aux magistrats de la Cour d’Assises de Paris chargés de juger le Corse Yvan Colonna qui, nonobstant Ma condamnation déjà prononcée depuis longtemps, depuis six ans, se mêlent de pinailler et commencent peut-être à se poser des questions sur la culpabilité du dit Colonna.

Tout ça, pour ça ? Mon Président a beau argumenter expliquer à la radio, à la télé, à RFO, plus les semaines passent, plus les agitations de la racaille se multiplient. Et on approche du printemps, des jours moins froids où il est moins dur de descendre dans la rue. Et on approche des élections européennes. Vous me direz que depuis que Mon Président n’est plus aux commandes de l’Europe, l’enjeu européen n’est plus aussi important.

Quand Mon Président a été interviewé l’autre jour à la télé par quelques journalistes très respectueux au milieu d’une salle de bal vide, on a eu l’impression qu’il était bien seul. Un mois ne s’est pas passé depuis : il a l’air encore plus seul, notre pauvre Petit Président.

Donc, je dois vous le dire, je ne suis par Carla B. Mais je plains Son mari, Nicolas Sarkozy.

Suisse : pour ou contre les Roumains et les Bulgares

34+01:00p28+01:0002bdim, 08 Fév 2009 12:15:34 +0100+01:00 9,2008

aleqm5glr9lhasgcsddxldnqxyfozvdtaw

 

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Pour ou contre les Bulgares et les Roumains, votation en Suisse (avec l’Agence France Presse)
Les Suisses votent aujourd’hui dimanche par référendum populaire sur la libre circulation des travailleurs avec l’Union Européenne. Il s’agit de reconduire et étendre à la Bulgarie et à la Roumanie des accords sur la libre circulation des travailleurs avec l’Union européenne. Ce vote met en balance des années de coopération entre Berne et Bruxelles. En cas d’issue négative ce scrutin pourrait remettre en question le rapprochement économique entre la Suisse et l’Europe. La libre circulation, en vigueur depuis 2002, est en effet associée à six autres accords facilitant les échanges commerciaux entre la Confédération et les membres de l’UE. En cas de rejet de cette dernière, tous ces accords sauteraient automatiquement selon la « clause de la guillotine ». Alors que les Suisses ont jusqu’à présent toujours plébiscité la voie bilatérale avec Bruxelles, la crise économique pourrait faire cette fois basculer le vote vers le non. La crainte du chômage est le principal argument avancé par la seule force d’opposition aux accords, la droite populiste menée par l’Union démocratique du centre (UDC, animée par Christophe Blocher). en a fait son cheval de bataille, assurant que les Bulgares et les Roumains allaient « voler » leurs emplois aux Suisses. Selon Le Matin-dimanche de Lausanne, d’abord seuls, les petits partis de la droite dure à l’origine du référendum ont pu ensuite compter sur le soutien de l’UDC. Après bien des tergiversations, le parti de Christophe Blocher a opté pour le « non », au grand dam de son aile économique. Pour les démocrates du centre, qui affirment ne contester que le volet visant Bucarest et Sofia, la décision du Parlement de nouer un seul paquet a été la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

On doit replacer cette « votation » dans la lignée des mouvements plus ou moins xénophobes qui traversent l’Europe de la crise. En Irlande, on se pose la question de la présence massive de travailleurs polonais. Au royaume Uni, des ouvriers manifestent pour obtenir « l’expulsion » de travailleurs migrants italiens, en Espagne de fortes pressions s’exercent pour donner prioritairement les emplois vacants à des Nationaux espagnols. En Italie et en France, les politiques visant à expulser les travaillerus clandestins se ressèrent. Parmi les mesures les plus étonnantes, pour ne pas dire scandaleuses, la proposition d’Eric Besson, un transfuge du PS, ministre de je ne sais plus quoi, en charge de l’immigration : il imagine d’accorder des titres de séjour provisoires aux clandestins qui dénonceraient leurs passeurs. On n’est pas loin de la  » L’Affiche Rouge », l’affiche dénonçant les « terroristes » étrangers qui participaient à la résistance.

Politique : désordre à gauche, désordre à droite

07+01:00p28+01:0002bdim, 01 Fév 2009 12:23:07 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Jean-Luc Mélenchon, le sénateur ex-socialiste de l’Essonne poursuit sans fléchir son entreprise fractionniste. Hier il a donc lancé son «Parti de gauche » avec quelques centaines de militants revendiqués. Il veut en découdre aux élections européennes et il imagine indispensable pour gagner de s’associer à d’autres particules – minuscules partis – . Le PC mais surtout le Nouveau parti anticapitaliste d’Olivier Besancenot lequel, à la grande fureur de Mélenchon, montre qu’il n’entend pas cet appel pour la formation d’un front uni de la gauche. Fureur du Sénateur. Il faut dire que, comme le relève Ouest-France, Mélenchon est

« toujours en colère contre quelque chose ou quelqu’un. Une colère rouge comme son écharpe. Comme ses idées. Emporté par sa gouaille révolutionnaire et populiste, il a constamment besoin de se fâcher, d’engueuler. »

Il faut également souligner que la tolérance n’est pas vraiment la force du bonhomme. Il s’en prend à tout le monde, en gros et en détail. A droite, mais à gauche, également. En bref il ne semble pas vraiment souhaiter que la gauche puisse un jour revenir au pouvoir. Son frationniste militant apparaît en effet comme un bon moyen de perdre, et de conduire les autres à la perte. Mais puisqu’il est le seul à avoir raison…

Heureusement, malgré un calme apparent, le désordre est tout aussi total à droite. On se bat et on se contrebat pour n’avoir pas à figurer sur les listes des Européennes. Comme mon Président Sarkozy MBAOP n’est plus le Président de l’Europe, celle-ci ne peut survivre. A moins que Nicolas vienne à son secours comme on lui en prêt l’intention. Pour lui le Président tchèque de la Communauté est un fantôme.

Film : Nulle part, terre promise

36+01:00p31+01:0001bsam, 24 Jan 2009 17:38:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Un film d’Emmanuel Finkiel, Prix Jean Vigo, Festival de Locarno, sélection officielle. Présenté le 23 janvier comme ouverture au Forum des Images d’un nouveau festival, « Un état du monde… et du cinéma » soutenu notamment par rue89. FRANCE – Fiction – Couleur – 1h34 – Avec Elsa Amiel, Nicolas Wanczycki, Haci Aslan, Haci Yusuf Aslan, Abdurrahim Apak, Joanna Grudzinska.

Vous prenez trois groupes de personnages en principe sans rapport entre eux : un cadre sup français chargé de la délocalisation en Hongrie d’une usine de réfrigérateurs : la délocalisation étant entendue comme le paradis des entreprises à la recherche des bas salaires ; trois clandestins kurdes qui franchissent les frontières d’Europe pour atteindre le paradis britannique, de l’autre côté de la Manche. Et une étudiante, peut-être anglaise, qui explore l’Europe de la crise, en filmant tout ce qui tombe sous son regard, de la France à la Hongrie en passant par l’Allemagne. Vous battez les cartes, vous les installez dans des fonds de décor nocturnes et glauques inspirés des graphes urbains, hantés par des chauffeurs de camions bulgares, des futurs chômeurs français, des ouvrières hongroises au rabais, des clodos.

Et vous obtenez un film subtil racontant les trois voyages des personnages dans cette Europe désarticulée. Planqués dans des camions ou dans des trains, les Kurdes pourchassés par les flics courent d’étape en étape du fin fond de la Turquie au bord de la Manche, à Calais. Deux adultes, et un gamin superbe, à la fois candide et apeuré, images de la désolation et d’une volonté farouche de s’en tirer. Arrogant, futur directeur de l’usine délocalisée, le cadre sup assiste au démantèlement de l’usine en France sous les huées des ouvriers, il assiste encore à sa réinstallation en Hongrie, et, peut-être il commence à comprendre. Quant à l’étudiante, lien entre tous, elle court ici et là. Avec sa mini caméra numérique elle filme les ouvriers, elle filme les pauvres. Pas parce qu’ils sont pauvres, mais parce que leurs images sont fortes. A Budapest, après une soirée agitée, elle rencontre un couple d’ouvriers avec lesquels elle se lie d’amitié. Elle, enceinte, travaille dans un atelier déjà opérationnel de l’usine délocalisée. Les Kurdes se planquent dans les camions derrière des marchandises entassées, des produits pas cher pour l’Europe prospère. Ils survivent, et le gamin demande : quand est-ce qu’on prend le bateau ?

Très beau film, presque esthétisant dans sa volonté de transcrire au cinéma le monde des grapheurs. Un film très subtilement construit, magnifiquement interprété, alors que la plupart des comédiens sont des non professionnels. Evidemment, les histoires ne sont pas très réjouissantes. Encore que la solidarité entre les uns et les autres réchauffe le coeur. Sobre dans le propos : Finkiel ne donne pas dans l’émotion larmoyante. Et pourtant l’émotion est sans cesse présente. On comprend mieux l’état de la crise. Il n’y a pas de terre promise.

affiche4