Et il sautera encore plus vite, plus souvent, plus haut : notre Président

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP

L’hyperactivité de l’hyper Président Sarkozy. Ça le reprend, bien que Villepin lui aie conseillé de se calmer un peu pour être plus crédible, Notre bien aimé Omniprésident se lance des actions tous azimuth.

La semaine dernière il était à Bruxelles pour tirer les conséquences des élections européennes, écorchant au passage les familles des victimes de l’attentat contre les ingénieurs de la DCN en décembre 2002.

Puis, ce lundi discours devant le Congrès à  Versailles à 500 000 sinon 1 million d’euros de l’heure. Les analystes se perdent en conjecture sur le contenu, voire sur l’intérêt d’une telle procédure solennelle. Qu’est-ce qu’il va nous sortir encore comme coup publicitaire ? Quatre thèmes prévus quand même, quatre priorités : l’environnement, l’aménagement du territoire, la vie après 60 ans et la réforme des collectivités territoriales.

Ce qui est presque certain, annonce mardi du remaniement ministériel, sans cesse remis mais rendu obligatoire par le départ a minima de Rachida Dati, la Garde des Sceaux, et de Michel Barnier, le ministre de l’Agriculture. Les ministres en activités s’inquiètent, les candidats piaffent.

Et ce qui n’est pas le moins anodin jeudi départ pour la Martinique et la Guadeloupe dans le cadre des états généraux de l’outre-mer lancés par le gouvernement le 21 avril après la crise sociale sans précédent qui avait secoué les deux îles de janvier à mars.

Ces états généraux doivent déboucher à la rentrée sur un conseil interministériel de l’outre-mer, qui déterminera les suites à donner aux propositions qui auront été faites. Les états généraux sont boudés par les principaux mouvements à l’origine des grèves générales en Guadeloupe et en Martinique.

En pleins Etats généraux de l’outre-mer, ce voyage avait été repoussé à plusieurs reprises, le temps que retombent les tensions nées du long conflit social de cet hiver.

Entre autres manifestations et réunions, il devrait y inaugurer le 26 juin l’aéroport Aimé-Césaire au Lamentin, en Martinique.

Mais en Guadeloupe les manifestants risquent de ne pas tous être débonnaires : les centrales syndicales membres du LKP – qui a été à l’origine de la grève générale de six semaines en début d’année – appellent à une « semaine de mobilisation », à partir de ce lundi, sous forme d’une grève de 24 heures reconductible.

Le LKP — en Guadeloupe– et plusieurs leaders syndicaux ont appelé, par voie de tract et déclarations, « le peuple de Guadeloupe » à participer « en toute fierté aux rendez-vous de solidarité », à compter de ce lundi, devant des entreprises dont le personnel est en grève.

Dans la quinzaine d’entreprises concernées, les grévistes revendiquent « l’application de l’accord Bino initial » qui prévoit une majoration de salaire de 200 euros, prise en charge par l’Etat et les collectivités pour 150 euros, et qui devra être intégralement payée par les entreprises dans trois ans. L’accord, négocié durant la grève générale, a été étendu à toutes les entreprises insulaires, mais la majoration de salaire n’y est pas garantie au-delà des trois ans.

Les principaux services publics –eau, électricité, hôpitaux et cliniques– ont été destinataires de préavis de grève pour la semaine à venir, selon des sources syndicales. Aucune indication n’a pu être obtenue sur la forme que pourraient prendre les « rendez-vous de solidarité » prévus par le LKP.

Un appel est lancé pour un meeting à Basse-Terre, où doit se tenir un congrès des élus départementaux et régionaux, et à Pointe-à-Pitre vendredi, au soir de la visite de M. Sarkozy. Une manifestation est prévue samedi prochain à Pointe-à-Pitre.

Question : combien de policiers ont-ils été convoyés depuis la Métropole pour assurer la quiétude du Président ? 1000 ? 1500 ? Set seront-ils cagoulés (pour rapporter de l’argent à l’Etat !)

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

Une Réponse to “Et il sautera encore plus vite, plus souvent, plus haut : notre Président”

  1. Tita Says:

    L’hyperactivité de notre bon président a un je-ne-sais-quoi des shadocks.

    Notre bon président s’active, s’active, s’active…
    et les shadoks pompaient, pompaient, pompaient…

    Les shadoks ne voyaient pas le résultat de pomper, pomper, pomper…
    et notre bon président s’active, s’active, s’active… pour cacher ses résultats

    En attendant, notre bon président doit être un fan des shadoks, car il nous pompe, pompe, pompe … le fric (et si j’osais, l’air aussi).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :