Argent sale et paradis

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

On redécouvre aujourd’hui la question de l’argent sale parce que, enfin, l’administration Obama ose mettre les pieds dans le plat. Pour récupérer un peu de sous afin de combler les trous de son budget massacré d’avance par l’administration de Georges W.

Une voie que suit allègrement notre bon, notre excellent Président Nicolas Sarkozy. Le roi des Schnorers. Vous ne savez pas ce que c’est, un Schnorer ? C’est du yddish, et ça veut dire mendiant. Mon Président en est réduit à mendier pour combler les trous de son budgets, et réparer ses poches percées.

Bien, comme dirait le Président Didier Wacogne pour clore un débat qui l’agace.

Bien. Donc Mon Président participe à la chasse aux Paradis fiscaux. Et tout le monde de découvrir cet horrible monde souterrain, le monde des gnomes de Zurich. Les fondations du Lichtenstein. Les comptes secrets de Monaco et d’Andorre. Les comptes encore de Man, Jersey et Guernesey… Enfin tous ces pays qui ont fondé leur prospérité sur la fraude fiscale.

Savez-vous que toutes les sociétés du CAC 40 entretiennent des filiales dans ces pays bénis par les conseillers fiscaux ? Pour planquer leurs bénéfices, ces bénéices qu’ils se refusent à partager avec leurs actionnaires et leurs salariés.

Pour vous informer mieux, lisez donc le livre de Jean de Maillard, Un Monde sans loi, avec Pierre Xavier Grézaud, Stock, 1998.

Et, par Jean Ziegler, La Suisse lave plus blanc, Le Seuil, 1990. Et, mieux encore, par Jean-François Couvrat et Nicolas Pless, La face cachée de l’économie mondiale, Hatier, 1989.

J’ai choisi volontairement des références anciennes pour montrer que le problème est ancien, incrusté dans l’économie criminelle.

Pour rafraîchir certaines mémoires défaillantes, rappelons à Gordon Brown, le Premier Ministre anglais, qu’un de ses lointains prédécesseurs a proposé et obtenu l’échange suivant : contre la création de la Zone franc lors de la décolonisation de feu l’Empire français, le Royaume Uni a obtenu la création du statut spécial au regard de la défiscalisations des Îles Anglo-Normandes.

Rappelons aussi aux Allemands, les plus grands fraudeurs de la Communauté européenne, que Le Luxembourg tire sa fortune de la gestion de la fraude fiscale en Allemagne !

Aujourd’hui, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg, l’Autriche, Monaco, Andorre et autres semblent prêts à accepter des sacrifices sur le secret bancaire pour ne pas figurer sur la liste d’infamie que prépare le G 20. S’agit-il de choisir la voie du sacrifice sincère, ou celle de la survie ?

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :