Posts Tagged ‘propagande’

MBAOP (Mon bien aimé omniprésident etc.) en campagne

43+01:00p31+01:0007bmer, 15 Juil 2009 06:31:43 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Je n’ai pas regardé ce lundi soir sur la 5 le « remarquable » portrait du Président « à visage découvert ». Sa description  par « Le Monde » m’en a carrément dissuadé. Triomphe du journalisme de complaisance, tempête Olivier Beuvelet.

le Monde daté du 15 juillet.

L’émission de cette chaîne publique dotée d’une dimension pédagogique par sa vocation “éducative” s’est très précisément placée dans la ligne de com’ de l’Elysée telle qu’elle s’est montrée pour la première fois dans l’interview du Nouvel Observateur. “changement personnel de l’homme transformé par la fonction” (regrets, modestie, culture…) “Présidentialisation” (retenue, recul, universalisme bon teint), et surtout “nécessité du second mandat” (pour avoir le temps de tout faire et de sauver la France de sa paresse congénitale). Il était sûrement normal dans le monde enchanté de Rintintin que des employés du service public s’en fassent les relais efficaces.

La propagande c’est bien, mais quand on arrive à se servir de journalistes politiques comme chroniqueurs mondains, quand en plus, on peut refaire le monde en studio sans que rien de réel ne vienne gâcher le plaisir de se voir si beau en ce miroir, c’est encore mieux…

On comprend mieux l’arrivée rue de Valois, au ministère de la culture, de Frédéric Mitterrand. Le choix de mon Président ne s’est-il pas porté sur  le chroniqueur emphatique et nasillard des princesses et des stars ? Mon Bien aimé Président devrait se méfier : le vrai triomphe de Frédéric aux dents longues se situe dans les registres des stars déchues et des nécrologies.

Il est vrai que le choc des évènements n’a pas mené Le Monde vers la complaisance, puisque au moment où l’émission était diffusée, un jeune journaliste stagiaire du quotidien était raflé à Montreuil parmi des « manifestants », et placé sans motif en garde-à-vue toute la nuit.

Gaza : le Hamas a-t-il gonflé le chiffre des victimes ? 600 ou 1300 morts ?

55+01:00p28+01:0002bmer, 04 Fév 2009 11:11:55 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

« Incertitude sur le nombre des victimes à Gaza, elles seraient 600 et non pas 1 300. », une enquête de Lorenzo Cremonesi Corriere Della Sera, 21 janvier 2009.

Vous pouvez retrouver l’enquête originale en composant ce lien :

http://www.corriere.it/esteri/09_gennaio_21/denuncia_hamas_cremonesi_ac41c6f4-e802-11dd-833f-00144f02aabc.shtml
Le journaliste italien a personnellement enquêté à Gaza après la fin de l’intervention israélienne. Ses conclusions sont plutôt dérangeantes : les nombre de victimes serait bien moindre que celui annoncé par les Services de santé contrôlés par le Hamas. Extraits – Rapportant tout d’abord des mouvements d’hostilité de la population gazaouite à l’encontre des miliciens du Hamas, Cremonesi raconte :

« Les miliciens du Hamas, le plus souvent de jeunes garçons de 16 ou 17 ans armés de mitraillettes, cherchaient expressément à provoquer les Israéliens. Ils ne pouvaient rien faire contre les tanks et les avions, ils savaient qu’ils étaient beaucoup plus faibles qu’eux mais ils voulaient que nos maisons soient prises comme cibles pour pouvoir ensuite accuser l’ennemi de crimes de guerre. » C’est ce que soutient Abu Issa, 42 ans, habitant du quartier Tel Awa. « Pratiquement tous les immeubles les plus élevés de Gaza comme le Dogmoush, l’Andalou, le Jawarah, le Siussi et beaucoup d’autres avaient sur leur toit des rampes de lancement de missiles ou des postes d’observation du Hamas. Ils en avaient installés aussi tout près du grand dépôt de l’Onu, celui qui a été détruit par les flammes. Et c’est la même chose en ce qui concerne les villages sur la ligne de frontière qui furent ensuite dévastés par la furie punitive insensée des sionistes » lui répond en écho sa cousine, Um Abdallah, âgée de 48 ans.
Celui qui raconte une version différente de la fable imposée par la « muhamawa » ( la résistance ) est automatiquement un « amil », un collabo et risque sa vie. Mais la récente lutte fratricide entre le Hamas et l’Olp vient à notre aide. Si Israël et l’Égypte avaient permis plus tôt l’entrée aux journalistes étrangers tout aurait été plus facile. Les journalistes locaux sont en effet souvent menacés par le Hamas.
« Ce n’est pas un fait nouveau, au Moyen Orient, dans les sociétés arabes, il n’y a jamais eu de tradition culturelle des Droits de l’Homme. Sous le régime d’Arafat il était fréquent que la presse soit persécutée et censurée. Avec le Hamas la situation est pire» affirme Eyad Sarraj, psychiatre renommé de Gaza City.
Et une autre donnée devient de plus en plus évidente en visitant les cliniques, les hôpitaux et les familles qui furent victimes des tirs israéliens : en vérité, leur nombre semble beaucoup plus réduit  que les 1 300 morts et les plus de 5 000 blessés rapportés par les hommes du Hamas et diffusés par le personnel officiel de l’Onu et de la Croix-Rouge locale. « Le nombre des morts pourrait ne pas dépasser 500 ou 600, et pour la plupart des jeunes garçons entre 17 et 23 ans, recrutés dans les rangs du Hamas et qu’on a envoyé littéralement se faire massacrer. » c’est ce que nous dit un médecin de l’hôpital de Shifah qui ne veut absolument pas être identifié, il en va de sa vie.
Mais ces chiffres sont aussi confirmés par les journalistes locaux : « Nous l’avons déjà fait remarquer aux chefs du Hamas. Pourquoi insistent-ils à gonfler le nombre des victimes? Il est tout aussi étrange, d’autre part, que les organisations non gouvernementales, même celles des pays occidentaux, les rapportent sans les vérifier. À la fin la vérité pourrait se savoir et ce pourrait être comme à Djénine en 2002 : au début on avait parlé de 1500 victimes et finalement on a su qu’il n’y avait eu que 54 morts dont au moins 45 terroristes morts au combat. »
Il suffit de visiter quelques hôpitaux pour comprendre que les chiffres ne sont pas exacts. Beaucoup de lits sont libres à l’Hôpital Européen de Rafah, celui qui devrait être le plus impliqué dans la prise en charge des victimes de la « guerre des tunnels » israélienne. On peut dire la même chose dans le cas de l’hôpital « Nasser » de Khan Yunis. Quant à l’hôpital privé Al-Amal, seulement 5 lits sur les 150 disponibles sont occupés.
Même le Shifah, le plus grand hôpital de la ville, est bien loin d’afficher le « tout complet », par contre, en terme de densité, le taux d’occupation de ses souterrains semble avoir été très élevé. « Le Hamas y avait installé sa prison secrète avec cellules d’urgence et salle d’interrogatoire, pour y détenir les prisonniers du Fatah et ceux du Front de la Gauche Laïque qu’on avait évacué de la prison de Saraja. » selon ce que nous disent les militants du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine. On a assisté à une guerre dans la guerre, le Fatah contre le Hamas. Les organisations humanitaires locales, la plupart contrôlées par l’OLP, nous parlent de dizaines d’exécutions, de cas de torture, d’enlèvements perpétrés par le Hamas au cours des trois dernières semaines.

Ce billet ne peut être considéré comme une prise de position, mais je dois avouer être assez agacé par mes confrères qui n’enquêtent pas, qui ne recoupent pas, qui se contentent de rapporter sans prendre de distance les propos tenus par leurs interlocuteurs d’un jour.

Au bonheur de la République, et de « Sa » propagande

42+01:00p30+01:0011bven, 14 Nov 2008 00:30:42 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

On trouve tout au « Bonheur des Dames ». Même l’article Sarkozy en bonne posture sur les gondoles. Autrement dit, notre Omni Président ne recule devant rien pour assurer la promotion de sa bonne image. Même pas de dépêcher Dominique Paillé, son conseiller à l’Elysée, et porte-parole de l’UMP, auprès d’une vaste assemblée de francs maçons pour leur expliquer combien l’Omni Président est un type remarquable.

Ça s’est passé mercredi soir au Cercle républicain. L’aréopage était constitué de représentants issus de toutes les obédience maçonnes, de la GLNF au Grand Orient, en passant par le Droit Humain, et tutii quanti. L’essentiel est que la parole du Président puisse être relayée dans ce milieu très fermé, considéré comme influent.

J’avais naturellement sur place mon informateur et observateur. Et de quoi s’agissait-il ? Tout simplement de célébrer l’action exceptionnelle du Président lors de la crise. Une crise qui aurait débuté avec l’abandon en rase campagne de la banque Lehman Brothers, dont l’effondrement a provoqué les autres chutes en cascade. Même la nationalisation – le mot a été utilisé – de l’assureur AIG n’a pas ralenti la chute. Mais quand la vague a atteint NATEXIS, le Président a initié le sauvetage de la banque DEXIA. dans son discours de Toulon, undiscours rassembleur, il a défini les grandes lignes de la politique à suivre. Lors de la crise provoqué par la mini-guerre en Géorgie, il a pu affirmer sa position prééminente. Tout le monde n’apprécie pas : Sarkozy, on l’aime ou on ne l’aime pas.

Sa méthode est claire, expose Paillé : Nicolas Sarkosy cherche d’abord à comprendre le problème. Aucun homme politique n’agit de la sorte. « Imaginez,  a lancé Paillé, ce qui se serait passé si Mme royal avait été aux affaires ».

Ça n’a rien à voir, mais ça ne mange pas de pain de lancer cette pique.

Et Paillé de poursuivre : la méthode du Président, c’est comprendre, analyser, éclairer. »Le politiquement correct n’apporte rien ». Comprendre, puis décider.

Mme Merkel, la Chancelière allemande est restée enfermée dans ses frontières. Rien n’est sorti de la réunion du G4, où Berlusconi, l’Italien, Zapatero, l’Espagnol, étaient réunis autour du Président Sarkozy. Il a fallu que le 4 octobre notre Président rencontre Brown, le Premier ministre britannique, pour que Mme Merkel soit déstabilisée, pour qu’elle accepte de bouger. « Rassembler et assurer, c’est novateur ». Notre Président a été finalement à l’origine de ce sommet du G20 qui doit se tenir le 15 novembre, Georges W. Bush a dû s’aligner, le capitalisme sera remis en cause.

Sarkozy, ou le Zorro de la politique financière internationale. Paillé l’affirme, tout en reconnaissant que les temps seront difficiles au moins jusqu’en 2011. Avec Barack Obama, les Etats-Unis resteront la puissance dominante dans le monde. « Je connais bien les hommes qui entourent Obama, révèle Dominique Paillé, je peux vous dire que le futur Président ne sera pas un homme facile. »

« Pour nous, en Europe, se dessine une nouvelle échéance avec le présidence de l’Union assurée successivement par la Tchéquie et la Suède, des membres de l’Europe qui n’appartiennt pas à la zone Euro. Que va devenir l’Europe dans ces conditions ? »

Et le Président de conclure par la bouche de Dominique Paillé : « Il faut passer à un monde multipolaire, sinon rien n’ira plus. Le Président Sarkozy  présente ce grand avantage de soutenir al représentation des pays émergents, en particulier la Chine et l’Inde. »

Nous voici donc bien éclairés. Tour ira moins mal grâce à l’action décisive du Président Nicolas Sarkozy. Il faut que cela se sache. Et l’on perçoit en sous texte de ce propos une certaine circonspection quant aux rapports à entretenir avec Barack Obama. Il est évident qu’il est en effet pas très commode de passer de la grande amitié, de la grande admiration de Bush à l’établissement de nouveaux rapports avec le 44° Président des Etats-Unis d’Amérique.