Posts Tagged ‘Sectes’

Justice : la scientologie en correctionnelle

41+01:00p31+01:0005blun, 25 Mai 2009 13:45:41 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Devant le tribunal correction comparaissent cet après-midi jusqu’au 10 juin sept scientologues, dont Alain Rosenberg, directeur général du Celebrity centre, et l’Association spirituelle de Scientologie (ASES-CC – Celebrity Centre) et sa librairie, basées dans le XVIIe arrondissement de Paris.

Objet des poursuites : escroquerie, pour avoir tenté de soutirer des fonds importants à des personnes privées auxquelles étaient promis monts et merveille.

Tous ont été renvoyés en justice pour escroquerie en bande organisée par le juge d’instruction parisien Jean-Christophe Hullin.

La plainte a été déposée il y a presque dix ans. Et le parquet avait requis, en septembre 2006, un non-lieu, en raison de charges insuffisantes.

L’affaire a débuté par une plainte pour escroquerie, fin 1998. Abordée par des scientologues pour un test de personnalité gratuit, une femme avait fini par dépenser 20 000 euros pour des cours « de communication et de réparation de vie », l’achat de livres, de médicaments et d’un « électromètre », un appareil électrique censé mesurer la « charge mentale » présente chez les patients.

Les plaignants, dont deux sur quatre se sont désistés, ne devraient pouvoir compter sur le soutien du parquet, celui-ci ayant d’ores et déjà requis un non-lieu général, estimant que les mis en examen avaient été « mus par leur seule conviction religieuse » et n’avaient tiré « aucun bénéfice personnel ».

Le précédent procès remonte à 2003: la cour d’appel de Paris avait alors relaxé l’association du chef d’escroquerie, ne la condamnant que pour une histoire de fichiers informatiques.
En France, l’Eglise de scientologie, créée par Ron Hubbard en 1953 aux Etats-Unis, est officiellement considérée comme une secte.

Pour la première fois en France, la Scientologie, en tant que telle, risque une condamnation
Et, de ce fait, la dissolution.
Les propos prêtés en février 2008 par l’hebdomadaire VSD à Emmanuelle Mignon, alors directrice du cabinet du président de la République, ont suscité une vive polémique. Elle semblait en effet douter que la Scientologie fût une réelle menace. Elle a ensuite démenti avoir tenu ces propos. En août 2004, le ministre de l’Economie d’alors, Nicolas Sarkozy, avait reçu à Bercy l’acteur américain Tom Cruise, membre éminent de l’Eglise.
Le Président a affirmé que cette réception était sans rapport avec l’engagement philosophique personnel de Tom Cruise.

Voir Le Monde

http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2009/05/25/que-croient-les-scientologues_1197468_3224.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20090525-%5Bzonea%5D&ens_id=1197411

Publicités

MIVILUDES : Les Sectes dans le collimateur

02+01:00p31+01:0005bmar, 19 Mai 2009 10:37:02 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le chiffre est stupéfiant : selon Georges Fenech, le président de la Miviludes, la Mission interministérielle de Vigilance et de Luttes contre les dérives sectaires, 5000 enfants seraient privés de l’accès à l’école par leurs parents, adeptes des sectes.
Cette situation est la principale préoccupation manifestée dans le rapport remis lundi soir au Premier ministre par Georges Fenech.
Fennech 1Pour mener à bien son travail, la Mission a eu largement recours aux différents ministères qui participent à l’action contre les dérives sectaires. En tout premier lieu le ministère de la Santé, particulièrement inquiet de la prolifération des pseudos psychologues qui promettent monts et merveilles à des malades atteints de maladies graves, parmi lesquelles les cancers. Jusqu’à des promesses de guérison assurée, sans traitement.
La Mission évoque ainsi « une explosion de la bulle psy accompagnée de nombreuses déviances ».
« Il est raisonnable d’estimer l’impact des pratiques psychothérapeutiques à environ 12 millions de personnes », souligne la Miviludes. 25 à 30% ne seraient pas diplômés
Or, selon ce même rapport, 25 à 30% de ceux qui se disent psychothérapeutes ne sont ni psychiatres, ni psychanalystes, ni titulaires d’un diplôme de psychologue.
« Ils se réclament de disciplines diverses et ont des parcours de formation hétérogènes », note la Miviludes.
«La Miviludes n’a pas d’équivalent en Europe. Mais je m’active beaucoup en ce moment pour qu’un vaste programme sur les dérives sectaires soit lancé à l’échelle de l’Union. Il pourrait être abrité par l’Agence européenne des droits fondamentaux.» A l’échelle nationale, l’ancien juge d’instruction se félicite qu’en France, «on est passé de la phase de dénonciation à la phase d’action». A Matignon, dans les prochains jours le Premier ministre, François Fillon, rendra un arbitrage au sujet de la création d’une cellule d’assistance judiciaire contre les sectes. Composée de chercheurs spécialisés, elle serait mandatée pour épauler policiers et magistrats travaillant sur des dossiers dans lesquels des mouvements sectaires apparaissent. Si François Fillon valide le projet, le lobbying antisecte de la Miviludes enregistrera un premier succès.
Miviludes rapportLe conflit avec la Scientologie risque de s’envenimer : Le 25 mai va s’ouvrir devant le tribunal correctionnel de Paris un important procès où l’Eglise de Scientologie est poursuivie en tant que personne morale par plusieurs personnes se considérant comme victimes de pratiques sectaires déviantes. La Miviludes attend d’une condamnation un sérieux coup de frein aux pratiques qu’elle dénonce.

Des réactions virulentes

Il fallait s’y attendre, les réactions à mon papier sur rue89 sont violentes, dans la ligne des contre-offensives menées par les entreprises sectaires.

Je ne les reprendrai pas.

En revanche je republie dans mon propre blog deux commentaires qui complètent utilement mon propos :

De J-BILLAUDEL, qui se qualifie lui-même de « retraité subversif « |

rue89 10H57 | 19/05/2009

Le sujet fait surface de temps en temps mais les faits ne sont pas nouveaux. Les Etats-Unis exploitent « le marché » comme ceux de la santé, de la misère et de la mort. Quand pour le profit de quelques uns tout est « marché » le risque est grand en période de grande incertitude économique de voir ces « charlots de Dieu » progresser.
Secte direz-vous…. secte ici mais pas là. En France il y a des « représentations » nombreuses de sectes américaines qui ici recoivent par la grâce du « chanoine du Latran » autorisation cultuelle.
Que dire de ces « écoles du Dimanche » empruntées au culte protestant… par des groupes qui n’ont rien de Chrétien même s’ils se disent « Christian » et de faux scientifiques qui se disent « Scientist ». Ils ont dans divers pays des « professeurs » et des « praticiens » qui ne sont que des zozos déguisés en psychothérapeutes d’opérette. Ils ont des écoles et laissent mourir des enfants sans soins…. Quand c’est au U.S.A. où ils sont nombreux des réactions avec des actions judiciaires sont possibles. En France quand ces groupes n’ont que quelques centaines de membres essentiellement anglophones ils ont la bénédiction du pouvoir politique actuel.

Le problème reste entier depuis des décennies…. et le marché est prometteur en prévision de la misère que génère un capitalisme sans foi ni loi.

D’un anonyme qui se déclare « honnête homme »rue89 15H58 | 19/05/2009

A la lecture de la majeure partie de ces commentaires, je conclus que :
1- La Miviludes, c’est un nom ridicule.
2- Son président n’est pas net, il a maille à partir avec la justice.
3- Tout cela est orchestré par les cathos, et par l’ADFI, véritable secte, elle (air connu).
4- de toute façon toutes les religions sont dangereuses, on essaie juste de nous distraire avec ces sectes.
Bien peu de riverains semblent inquiétés par le véritable danger que représentent les mouvements sectaires pour les libertés et les institutions ! Il y a pourtant de quoi être effrayé, qu’il s’agisse de petits groupes sous l’emprise d’un gourou ou de grandes organisations comme la Scientologie, mais aussi les témoins de Jéhovah.

En ce qui concerne les casseroles de Fenech, c’est en effet regrettable, mais c’est dommage que cela occulte le travail de cette commission, qui s’attaque a des lobbys très puissants. Rappelons qu’après avoir épinglé l’OSCE, la Miviludes a aussitôt été contrôlée par des inspecteurs de ce même organisme, suspect d’infiltration par la Scientologie (Libération du 18 mai).

Débattre sur le ridicule des croyances des sectes comparé à celui des religions « établies », c’est se tromper de cible, le problème n’est pas le contenu des croyances mais uniquement les pratiques : manipulation mentale, escroquerie, atteintes aux libertés. C’est à l’aune de ces pratiques que l’on peut juger de l’aspect sectaire d’un mouvement, qu’il soit religieux, spirituel, commercial ou politique.

Sectes : prolifération

21+01:00p31+01:0005bmer, 13 Mai 2009 11:35:21 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

500 000 Français seraient affectés par les dérives sectaires, qui touchent en particulier les départements d’Outre mer et désormais les franges de l’Eglise catholique ; 60 000 à 80 000 enfants se trouveraient emprisonnés dans le système. 2900 gourous et/ou para psychologues séviraient en France. Un secteur semble contaminé de façon inquiétante, pourtant déjà souvent dénoncé : la formation professionnelle continue assurée par des associations mal identifiées, mal contrôlées.

Telles sont quelques unes des révélations de George Fenech, Pdt de la MILIVUDES – Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires – qui va publier son rapport annuel le 19 mai.

Ce magistrat en charge de la Mission compte renforcer son action. Notamment en établissant un répertoire précis et complet de toutes les intiatives et actions à caractère para psychologique lié aux sectes.

Fenech rappelle que l’action engagée par la France reste fortement critiquée tant aux Etats-Unis qu’en Europe du Nord qui considèrent que en engageant cette lutte la France contribuerait à restreindre le champ des libertés individuelles. Les reproches portent aussi sur le caractère par trop administratif et répressif de la MILIVUDES.

Et pourtant, révèle Georges Fenech, la MILIVUDES a été créée après le « scandale » provoqué par la réception de Tom Cruse par Nicolas Sarkozy, alors ministre des Finances.

Des responsables de l’Eglise de Scientologie vont de nouveau comparaître en justice à partir du 25 mai. Et, en mars dernier, le pasteur de cinq églises réparties entre les Antilles et la Guyane a été interpellé avec  huit personnes de son entourage, et mis en examen abus de confiance et abus de faiblesse et  détournement d’un montant de 800 000 euros. Et en 2010 se tiendra à Paris une Conférence internationale consacrée à l’étude des circuits financiers utilisés par les organisations sectaires.

Ce travail de prévention formidable doit être d’autant plus souligné que en tant que magistrat, Georges Fenech continue à critiquer de façon virulente toutes les actions de prévention de la délinquance engagées avant l’arrivée de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République

L’hebdomadaire l’Express consacre un gros dossier à la Scientologie, enquête sur la secte qui fait peur