Posts Tagged ‘Outre-mer’

Outre-mer : Mayotte gronde

06+01:00p31+01:0005bmar, 26 Mai 2009 10:43:06 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

( Avec le reportage de Nicolas Goinard publié par Bakchich)
http://www.bakchich.info/Mayotte-la-poudriere-des,07805.html
Après les fonctionnaires, ce sont les salariés de Total qui descendent dans les rues de Mayotte. La situation est complexe dans ce qui deviendra en 2011 le 101e département français. Mais, en France, tout le monde s’en fout. La Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion… Tous les confettis de l’Empire qui s’enflamment. Mais Mayotte… Où est-ce d’ailleurs ? Quelque part au Nord de Madagascar, dans le canal de Mozanbique.
Depuis lundi toutes les stations essence Total – en monopole à Mayotte – sont bouclées par une chaîne. Les salariés de l’entreprise, à l’appel d’une intersyndicale, se sont mis en grève illimitée pour obtenir notamment des augmentations de salaires. L’activité est totalement ralentie.

Mercredi, une petite délégation d’employés a manifesté devant la préfecture. Ils demandent un 13e mois, une prime d’intéressement… autant de facteurs qui pourront augmenter leur pouvoir d’achat. Car à Mayotte, le Smic est à 927 euros brut (1 324 euros en métropole) alors que les prix sont « plus élevés que dans n’importe qu’elle autre DOM » explique Hamidou Madi M’Colo, secrétaire de l’Unité territoriale Force ouvrière à Mayotte.
Avant les salariés de Total, les instituteurs ont déclenché la grève les 14 et 15 mai pour demander l’indexation des salaires des enseignants embauchés localement (un bac + 2 suffit) sur ceux des professeurs des écoles du premier degré. Les surveillants de la prison de Majicavo ont participé au mouvement national en bloquant le  centre pénitentiaire pendant quatre jours. Les salariés du Comité départemental du tourisme ont entamé une grève contre les éventuels licenciements à venir compte tenu d’une situation financière déplorable. Les employés locaux du conseil général se sont mis en  grève pour demander l’indexation de leurs salaires sur ceux des métropolitains (NDLR : dans les administrations, les métropolitains ont un salaire majoré de 40 % alors que les employés embauchés localement touchent le salaire local) et la barge qui relie petite terre à grande terre a été bloquée.

Beaucoup de mouvements pour une île de 370 km².

La grogne n’est pas seulement sociale.
lundi 25 mai par Un vigile. Une chaîne tendue en milieu de l’entrée. Depuis lundi, offrent le même paysage. Du coup, l’île au lagon s’en trouve considérablement ralentie. Les embouteillages, pourtant fréquents à Mamoudzou, la principale ville de Mayotte, ont disparu, et peu de bateaux laissent leurs sillons sur le lagon.

Enseignants, matons, salariés de Total… la révolte gronde. Me mot évoque d’autres tensions entre communautés. A Mayotte, un réel clivage existe entre les M’zungus (blancs européens) et les Mahorais. Exemple dans les administrations où les blancs et les Mahorais ne se mélangent pas pour déjeuner. Des quartiers pour blancs fleurissent un peu partout donnant parfois sur des bidonvilles de tôles. Les blancs souvent employés des administrations sont synonymes de fort pouvoir d’achat. Ou alors ce sont des touristes souvent cibles des voleurs sur les plages reculées de l’île.

Il y a enfin le clivage entre les Mahorais et les Comoriens, parmi lesquels de nombreux clandestins arrivés comme « boat peoples ». En se souvenant que Mayotte est toujours revendiquée par Ahmed Abdallah Sambi, président de l’Union des Comores. Evidemment Yves Jego, qui passe pour être Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer, n’ira jamais jusque là. Et encore moins mon Président. Nicolas Sarkozy a d’autres chats à fouetter : aujourd’hui il  inaugure une base militaire française à Abu Dhabi. Et tente de vendre des avions Rafale, de Dassault.

Outre mer : le Président absent

29+01:00p30+01:0004bmar, 28 Avr 2009 07:38:29 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Mon Président Sarkozy avait promis qu’il assisterait à l’ouverture des Etats généraux de l’Outre-Mer en se rendant dans l’une des îles Antilles, tandis que François Fillon devait aller sur l’autre.

Le président et le Premier ministre ont eu mieux à faire : on ne les a vus nulle part. Même pas à la réunion qui se tient à Paris.

Une version Guéant et une version MAM ( Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur et tutrice de l’Outre Mer) toujours personne.  Même pas Yves Jego. MAM a tranché : ce sera “en fonction de son calendrier international”. On en déduit, si le projet est maintenu, que ce sera un simple détour lors d’un voyage officiel ailleurs.

Mais n’est-ce pas MAM qui a tempété contre les absents qui ont toujours tort ?

Nos compatriotes ultramarins apprécieront, évidemment. Leurs voix pèsent-elles donc si peu pour les Européennes ?

Indiscret de Paris-Match, cette semaine : Colère d’Yves Jégo qui ne figurait pas sur la carte d’invitation aux Assises des ultramarins organisées cette semaine par l’UMP. Il est vrai que le secrétaire d’Etat chargé de l’outre-mer est en train de muscler un axe anti-Xavier Bertrand. A ses côtés, Jean-François Copé, mais aussi Brice Hortefeux qui n’était pas favorable à la nomination de Bertrand à la tête du parti.Ça baigne, à l’UMP !

Guadeloupe : obsèques, attente et fête populaire

22+01:00p28+01:0002bdim, 22 Fév 2009 12:32:22 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Guadeloupe : La Gauche française monte au créneau. Olivier Besancenot, Ségolène Royale … et José Bové sont aujourd’hui à Pointe-à-Pitre pour participer aux cérémonies accompagnant le départ vers son Paradis de Jacques Bino, le syndicaliste tué par balle sur un barrage Pointe à Pitre dans la nuit de mardi 17  à mercredi 18 février.

Après une veillée mortuaire à Petit-Canal, au nord de Grande Terre, haut lieu de la mémoire de l’esclavage, l’enterrement doit se dérouler dimanche après-midi.

Polémique bizarre : dans un communiqué la fédération UMP de Guadeloupe dénonce la « récupération politicienne » de Ségolène Royal :

« Au moment (…) où il convient de s’incliner devant la peine de la famille, cette visite démontre à quel point prime la récupération politicienne sur le sens de la retenue qui s’impose en pareilles circonstances »,

Une hypothèse : Nicolas Sarkozy aurait renoncé à venir plus tôt en Guadeloupe pour éviter d’être taxé de « récupérateur politique ». Pourquoi pas ?

Invitée par le maire de Pointe-à-Pitre Jacques Bango Mme Royal est venue à titre personnel et non pour représenter le PS. Une délégation du PS était en Guadeloupe la semaine dernière dans une quasi indifférence.

Ségolène Royal a réfuté toute récupération politique.

« Ayez un peu de respect, a-t-elle dit à l’adresse des journalistes. Il y a eu ici un sentiment de solitude, un sentiment d’isolement, le sentiment que l’Etat a abandonné ces territoires ».

Sur place, l’atmosphère est plutôt à la fête. Dans la rue, les tambours roulent sans cesse, relayés par les chansons. Le carnaval est annulé mais le théâtre est dans la rue. Le carnaval a été également annulé à la Martinique, pour la première fois depuis 1902, lors de la destruction de Saint-Pierre par l’éruption volcanique de la Montagne Pelée.

Interrompues pendant le week-end les négociations reprendront lundi.

Cantonné en touche depuis la prise en main du dossier guadeloupéen par l’Elysée, le Secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, Yves Jégo assure sans rire être au gouvernement, la voix de toutes les outre-mers.

Dans ce conflit, je suis en quelque sorte devenu l’ambassadeur de la Guadeloupe».

Il fallait l’oser.

Pour Jego, sa démission n’est toujours pas à l’ordre du jour !

Mon Président Sarkozy : Pauvre petit Président, pas riche

36+01:00p28+01:0002bven, 20 Fév 2009 11:09:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Humeur du jour, de parfaite mauvaise foi, naturellement. Mais j’avais envie de me défouler pour une bonne fois.

Si j’étais Carla B., la Carla B. qui tient son journal dans Le Canard Enchaîné, je plaindrais Mon Mari, Nicolas Sarkozy. Comment en est-il parvenu au fond de ce gouffre dans les sondages ?

N’a-t-il pas été royalement élu ? Pour célébrer sa gloire, n’a-t-il pas mobilisé ses amis les grands patrons de presse, Bouyges, Lagardière et autre Bolloré ? Pour arme sa garde rapproché, n’a-t-il pas mis au pas le moindre de ses ministres, transformé en vulgaire porte-parole que l’on envoie au front et rejeté avant même la fin de sa mission ? Le thuriféraires n’ont-ils pas célébré son exceptionnelle maîtrise à la tête de  l’Europe pendant les six mois de Ma Présidence ? N’-a-t-il pas bouleversé les structures de l’information audiovisuelle pour la mettre au garde-à-vous ? N’a-t-il pas accordé aux riches d’énormes cadeaux, et une quasi immunité avec le bouclier fiscal ?

Et pourtant, ils sont tous sur le dos de Mon Bien aimé Président…Il recule, il recule encore en proclament qu’il avance et qu’il a compris, pourtant ils refusent de rentrer à la niche.

# Les lycéens qui ne veulent pas entendre parler de Xavier Darcos et de sa Réforme.

# Les enseignants-chercheurs qui par dizaines de milliers défilent dans la rue pour rejeter les décrets Pécresse – Pécheresse – et refuser toute suppression de poste.

# Les salariés qui réclament à cors et à cris des augmentations de salaire, une amélioration du pouvoir d’achat.

# Les banquiers qui ne sont jamais contents des cadeaux à eux dispensés par Mon Président.

# Les paysans qui à la veille du Salon de l’Agriculture commencent à grogner à l’unisson.

# Les Français d’Outre mer, de la Guadeloupe, qui se révoltent sur l’état post colonial de leurs départements et partent à l’assaut du pouvoir.

# Et jusqu’aux magistrats de la Cour d’Assises de Paris chargés de juger le Corse Yvan Colonna qui, nonobstant Ma condamnation déjà prononcée depuis longtemps, depuis six ans, se mêlent de pinailler et commencent peut-être à se poser des questions sur la culpabilité du dit Colonna.

Tout ça, pour ça ? Mon Président a beau argumenter expliquer à la radio, à la télé, à RFO, plus les semaines passent, plus les agitations de la racaille se multiplient. Et on approche du printemps, des jours moins froids où il est moins dur de descendre dans la rue. Et on approche des élections européennes. Vous me direz que depuis que Mon Président n’est plus aux commandes de l’Europe, l’enjeu européen n’est plus aussi important.

Quand Mon Président a été interviewé l’autre jour à la télé par quelques journalistes très respectueux au milieu d’une salle de bal vide, on a eu l’impression qu’il était bien seul. Un mois ne s’est pas passé depuis : il a l’air encore plus seul, notre pauvre Petit Président.

Donc, je dois vous le dire, je ne suis par Carla B. Mais je plains Son mari, Nicolas Sarkozy.