Posts Tagged ‘Défense’

Un monstre policier : la nouvelle Préfecture de police de Paris

05+01:00p31+01:0007bven, 31 Juil 2009 07:15:05 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La grande police du « Gross Paris »

Mise à jouer avec photo de PhM, le 31 juillet

Petite révolution ou retour vers le passé ? A partir du 14 septembre, en vertu d’un décret signé le 24 juillet, la Préfet de Police de Paris concentrera dans ses mains tous les pouvoirs de police dans Paris et la petite couronne, il redeviendra le patron de toutes les polices dans la capitale et sa proche banlieue. La « Cité » sera plus que jamais le cœur de l’action policière. Ses missions s’étendront à la sécurité et à la paix publique ; le maintien de l’ordre public ; la régulation de la circulation et la sécurité routière ; le contrôle des taxis et autres moyens de transport ; la sécurité sur les voies navigables, notamment avec la brigade fluviale ; la sécurité incendie par le biais de la Brigade des Sapeurs pompiers, qui conserve toutefois son statut militaire, tout en étant financée par les collectivités territoriales couvertes par son action. Tombera également dans l’escarcelle du Préfet le laboratoire central de la Préfecture de police.

Enfin le renseignement social et politique aujourd’hui assuré par la DRPP, ex-RGPP pour les quatre départements concernés relèvera naturellement des nouvelles compétences du Préfet.

Publié le 25 au journal officiel, le décret affiche quatre signataires : le Président de la République lui-même ; le Premier Ministre ; Michèle Alliot-Marie, la Garde des Sceaux et Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur.

cache misère pendant travaux

cache misère pendant travaux

La puissance du Préfet de police sera immense. En vérité, le préfet de police est plus que le ministre de l’Intérieur bis : sa puissance est assez considérables pour que les étrangers puissent décrire Paris ainsi : un arbre, un policier. Et la capitale compte beaucoup d’arbres…

Le citoyen lambda ne voit que les gardiens de la paix dans les rues. Il ignore que la PP est un outil extrêmement sophistiqué. Héritier des intendants de police royaux (et du premier d’entre eux, Gabriel Nicolas de LaReynie, qui reste un modèle d’indépendance face au pouvoir), le préfet de police dispose de services solides, puissants, très bien implantés dans les quartiers et les banlieues, dans les trois départements de la petite couronne. Et, de ce fait, bien informés. Très bien informés.

Dans la réalité, les pouvoirs de police du préfet englobent pratiquement tous les aspects de notre vie quotidienne.  Le terme « police » dépasse très largement l’entendement étroit du mot, puisqu’il couvre l’hygiène publique, la qualité des produits alimentaires, de l’eau ; et, par ailleurs la « police des étrangers », c’est-à-dire la délivrance des titres de séjour.

Les services parisiens de la PJ et des RG ne sont en théorie que des directions régionales de la police judiciaire et des renseignements généraux. Dans la pratique, ces services fonctionnent en parallèle avec les autres polices de France, ils ne relèvent que du préfet et, au-delà, directement, du ministre de l’Intérieur, sans transiter par la direction de la police nationale.

Confiée au préfet de police Michel Gaudin depuis juillet 2007, cette énorme machinerie sera dirigée par un Directeur des services actifs de la Préfecture de police, assisté de quatre directeurs territoriaux, un par département. Ils seront tous commissaires de police.

Les 26 000 fonctionnaires en charge de la sécurité dite « de proximité », seront regroupés dans une direction interdépartementale de sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DISPAP). Ils sont actuellement affectés à la police urbaine de proximité pour Paris et aux trois directions départementales de sécurité publique (DDSP) pour les autres départements. Au total les effectifs pourraient atteindre 40 000 fonctionnaires !

Vont donc disparaître les Sûretés départementales grâce auxquelles les services de police étaient un peu plus près de la population.

Depuis la division du département de la Seine en quatre départements, Paris, Hauts de Seine, Val de Marne, Seine Saint-Denis, le pouvoir policier était relativement émietté. D’où, selon l’analyse du Ministère de l’Intérieur, le développement de l’insécurité en banlieue et ses conséquence sur l’insécurité dans la capitale. Selon la PP, sur cent délinquants présumés interpellés à Paris, 55 ne sont pas Parisiens, et 25 d’entre eux viennent de la petite couronne.

La justification de cette restructuration apparaît en termes clairs dans un tract du syndicat policier « Synergie-officiers », qui reflète assez étroitement les points de vue de l’équipe Sarkozy :

La Police parisienne ainsi que celle de petite couronne apparaît trop sectorisée. Afin d’augmenter son efficacité, il faut mettre en place une approche globale tenant compte des bassins de population et de délinquance, afin de mutualiser les moyens humains et matériels par un redéploiement plus efficient.

Il semble que  la nomination de Michèle Alliot-Marie au Ministère de la Justice a permis de débloquer la situation, alors que la ministre avait à plusieurs reprises exprimé ses réticences face à une telle extension des pouvoirs du préfet de police.

Cette réforme devait être débattue en septembre, devant le Parlement, à l’occasion du vote de la loi LOPSI 2. Nicolas Sarkozy n’a pas pris le temps d’attendre l’opinion des élus.

Contribution : Fabien Abitbol

jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20090725&numTexte=19&pageDebut=12422&pageFin=12424

la-prefecture-de-police-de-paris-au-coeur-de-la-grande-maison

Publicités

Deux barbouzes français enlevés en Somalie

17+01:00p31+01:0007bmar, 14 Juil 2009 15:27:17 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Deux Français, travaillant comme conseillers du gouvernement somalien, ont été enlevés mardi par des hommes armés dans un hôtel de Mogadiscio, le « Sahafi international ». Les ravisseurs ont été les chercher directement dans leurs chambres.

L'hôtel Sahafi (AFP)

L’hôtel Sahafi (AFP)

Ils s’étaient fait passer pour des journalistes, alors qu’ils opéraient comme « conseillers » auprès du gouvernement pour les questions de sécurité, en mission pour le gouvernement français. Lisez SCTIP ou DGSE. On se demande pourquoi les « journalistes » ont si mauvaise réputation dans ces pays. Tout simplement parce que des barbouzes usurpent le titre, contribuant à mettre en danger les « vrais » journalistes, ici et partout ailleurs dans le monde.

14 juillet

45+01:00p31+01:0007bmar, 14 Juil 2009 11:43:45 +0100+01:00 9,2008
Le rêve accompli et les journalistes à ses pieds

Le rêve accompli et les journalistes à ses pieds. Jean-Claude Narcy (TF1) et Marie Drucker (France 2)

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ce que j’en vois de ma fenêtre

La patrouille de France et la tour Lafayette

La patrouille de France et la tour Lafayette

Des hélicoptères de combat sur les toits de Paris

Des hélicoptères de combat sur les toits de Paris

Le chaudron géorgien, un pays écartelé entre Russes et Américains

40+01:00p31+01:0007blun, 13 Juil 2009 16:49:40 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La Géorgie, le mensonge, la tradition, le flou institutionnel et le poids des Russes…

Le Parlement assiégé depuis le 9 avril par les tentes des opposants au Président (photo PhM)

Le Parlement assiégé depuis le 9 avril par les tentes des opposants au Président (photo PhM)

Mikheïl Saakachvili, le Président de la Géorgie, continue à se heurter à une opposition disparate mais très décidée qui depuis le 9 avril ne cesse de manifester et de s’agiter afin que soient organisées de nouvelles élections présidentielles pour corriger le résultat de la consultation de janvier 2008.

Certains opposants sont favorables à un régime présidentiel, d’autres à un régime parlementaire. Certains sont secrètement liés aux Russes, d’autres à l’église orthodoxe et aux franges les plus réactionnaires de la société géorgienne.

Les positions du Président géorgien ont été confortées, selon lui, par une déclaration à Moscou du Président Obama

« En 2009, une grande puissance ne montre pas sa force en dominant ou en diabolisant d’autres pays, L’époque où les empires pouvaient traiter des Etats souverains comme des pièces sur un jeu d’échecs est finie. »

Deux visites vont peut-être permettre de redistribuer les cartes : le vice-président américain, Joseph Biden, sera à Tbilissi entre le 20 et le 24 juillet, tandis que Mme Nino Bourdjanadze l’ancienne Présidente du Parlement et ex-alliés de Mikheïl Saakachvili, a fait escale à Paris le 10 juillet.

Elle dénonce les « mensonges » de M. Saakachvili et son incapacité à tirer les leçons de la guerre désastreuse d’août 2008.

« Dans toute démocratie normale, lorsqu’un pays a perdu 20 % de son territoire, on organise de nouvelles élections, dit-elle au Monde. Nous n’avons actuellement ni stabilité ni démocratie en Géorgie. Les discours de Micha (diminutif du président) ne sont qu’une façade. Il ment à tout le monde et ne fait rien pour entamer un dialogue. »

Je rappelle que dans mon reportage sur la Géorgie publié dans mon blog principal fin juin, au retour de Tbilissi,  j’expliquais la complexité des états de force en Géorgie (voir la page fixe ci-joint), écartelée entre les Russes et l’Occident ; entre la modernité et une tradition tenace ; entre la vérité et le mensonge permanent…

Budget de la Défense : l’armée du ministre

02+01:00p31+01:0005bjeu, 14 Mai 2009 10:07:02 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Grâce au député René Dosières, nous apprenons que le cabinet du Ministre de la Défense Hervé Morin est  en soi une « petite armée » ( en fait l’effectif d’une compagnie) puisqu’il comprend « Au 1er juillet 2008, 126 personnes : 90 agents publics titulaires du ministère de la défense (dont 48 fonctionnaires), 2 fonctionnaires détachés, 13 contractuels et 21 fonctionnaires mis à disposition par d’autres départements ministériels. Le coût global des rémunérations et charges sociales supporté par le ministère de la défense pour les 50 fonctionnaires (y compris les fonctionnaires en détachement) s’est élevé en 2007 à 2 031 993 euros. Les 21 fonctionnaires mis à disposition par d’autres départements ministériels se répartissent de la façon suivante : 17 relèvent du ministère chargé de l’intérieur (y compris les policiers du service de protection des hautes personnalités), 1 du ministère chargé de l’écologie, 1 du ministère chargé des affaires étrangères, 1 du ministère de la justice et 1 du ministère de l’éducation nationale. »

Il faut y ajouter l’Etat-Major du ministre.

Piraterie : de la réplique préventive et de la disparition des ressources de pêche

32+01:00p31+01:0005blun, 11 Mai 2009 18:08:32 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Au centre du débat sur la répression de la piraterie, l’expression « réplique préventive ». L’affaire du Nivôse (11 pirates interceptés avant de pouvoir attaquer) est à cet égard caractéristique.

Le commandant de bord croit constater une attitude hostile des deux petits bateaux pirates, il met un dinghy avec commandos à la mer chargés d’attaquer les pirates avant qu’ils ne soient passés à l’acte.

C’est typiquement une action de prévention. La formule de « réplique préventive » n’est peut-être pas très bien choisie, mais elle correspond à la réalité.

On peut répliquer à une action dont on pense qu’elle va avoir lieu car toutes les conditions sont réunies.

Peu ou prou toute l’opération Atalante repose sur ce concept de prévention.

En droit français actuel l’incrimination d’Association de malfaiteurs en vue d’une action terroriste entre dans cette perspective. On poursuit l’intention et non l’acte lui-même.

Mais cette incrimination n’est pas applicable à la piraterie 1/ parce qu’elle n’est pas expressément mentionnée dans la loi 2/ parce que les actes de piraterie se déroulent en haute mer, hors de toute juridiction légale.
En vérité les juristes suggèrent qu’il faudrait créer une incrimination spécifique
« Association de malfaiteurs en vue de commettre un ou des actes de piraterie ».

Pour autant, je pense que ce ne serait pas simple car de nombreux principes fondamentaux du droit international sont en cause. Il ne suffit pas d’un clic pour résoudre ce problème épineux.

Quant aux pirates et à la piraterie, les spécialistes observent que le mouvement de fond, commencé au début des années 1990, est directement lié aux pratiques de surpêche des flottes armées par les pays surdéveloppés.

Devant la disparition de leurs ressources traditionnelles, pour survivre les pêcheurs côtiers se sont lancés dans la piraterie, version locale du hold up. Il ne s’agit pas d’excuser, mais de comprendre.

Pirates dans les mers du sud : une situation kafkaienne

14+01:00p31+01:0005blun, 11 Mai 2009 10:31:14 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

« On ne sait pas quoi faire des pirates arrêtés en haute mer, au large de la Somalie »
En examinant les textes, on ne relève en aucune mention claire ni d’un tribunal compétent, ni d’incriminations spécifiques, ni d’une procédure précise qui permettent d’engager des poursuites.

Au cours de plusieurs expéditions successives menées par les forces françaises opérant dans le cadre de l’opération Atalante, ou sur mission spécifique du gouvernement, les marins et les commandos français ont donc interceptés une vingtaine de pirates, dont onze pour la dernière opération Nivôse. Ils sont actuellement incarcérés en France, dans les prisons de Rennes et à Fresnes.

D’un point de vue criminologique, ils apparaissent comme de « petites gens », pêcheurs côtiers, opérant par petits groupes indépendants dans le style des « grandes compagnies » du Moyen Âge, aucune organisation criminelle de degrés supérieur n’apparaît dans les enquêtes.
Ils sont emprisonnés, alors qu’aucune loi ne leur est vraiment applicable !

Les actes de piraterie étaient réprimés par une loi 10 avril 1825, par une convention des Nations Unies de 1982, dite de Montego Bay, et par différentes résolutions du Conseil de Sécurité, 1816 et 1838 ; la résolution 1846 du 2 décembre 2008, confirme la détermination de la communauté internationale à lutter contre la piraterie en Somalie. Co-parrainée par 19 pays, qui renouvelle pour un an l’autorisation de réprimer les actes de piraterie dans les eaux territoriales somaliennes. Ce texte complète les dispositions du droit de la mer sur la lutte contre la piraterie en haute mer.

En vertu de la loi de 1825, seuls les tribunaux maritimes seraient compétents. Mais les tribunaux maritimes ont été supprimés. Il y aurait un vide juridique assez étonnant. Selon la convention de Montego Bay, la juridiction compétente serait celle qui a pris la succession de tribunaux maritimes.

La Chancellerie reconnaît que la loi de 1825 n’étant toujours pas abrogée, aucun texte ne permet actuellement la transposition en droit moderne ni de la loi de 1825, ni de l’article 105 de la Convention de Montego Bay qui confie la répression aux tribunaux compétents, lesquels, pour le moment, ne sont pas déterminés !

En clair, aucun texte ne permet de traiter les pirates et la piraterie. On ne peut pas tirer sur les embarcations montées par les pirates, on ne peut pas les arrêter, ni retenir. Comme on n’est pas en état de guerre avec la Somalie, on n’a pas le droit d’effectuer des tirs sur des véhicules ou des personnes circulant sur la terre ferme.

Or les marins et les commandos français, ont

1/ tiré sur des embarcations hors des cas de légitime défense ;

2/ tiré sur des véhicules circulant sur la terre ferme ;

3/ retenu prisonniers les pirates qui ont été transférés en France

Dans les milieux informés, on estime qu’il serait souhaitable, sinon indispensable qu’un texte de loi soit introduit, de façon à formaliser le droit français, sur cinq points :

  1. Transposition législative de l’article 105 de la convention de Montego Bay,  définir quels tribunaux sont compétents, pour juger toutes les affaires de piraterie, et en quoi sont-ils compétents.
  2. Définition des incriminations, telle que association de malfaiteurs et complicité ; ce texte pourrait s’inspirer du texte sur l’Association de malfaiteurs avec une mention « en relation avec une entreprise de piraterie » ;
  3. pour le moment, deux navires doivent être impliqués, un attaquant et un attaqué. Mais quid quand la réplique est préventive, quand elle est menée par des scaphandriers ou des plongeurs, et surtout quand elle est menée à terre : en l’absence d’état de guerre, en principe il n’est pas possible de tirer sur des véhicules et/ou des personnes circulant sur un territoire étranger.
  4. Qui doit donner les ordres de tir visant des pirates revenus à terre ?
  5. qui doit conduire la procédure ? Le commandant du navire n’est pour le moment pas attributaire d’une quelconque capacité juridique. Ou bien il serait nécessaire qu’un OPJ soit embarqué pour légaliser les arrestations, ou bien que le commandant de bord se voie attribuer une compétence d’OPJ pour le cas particulier.
  6. les conditions d’immobilisation des pirates à terre, puis de rétention à bord et de rapatriement sur la métropole ne sont pas déterminées actuellement.

Une loi sur la « force de mer » devrait régler toutes ces questions. Vaste programme. En attendant, pour le moment la situation des pirates interceptés relève de  la plus complète illégalité. Plus exactement d’une totale absence de légalité, ce qui n’est pas mieux.

Barbouzeries : la fin cocasse d’une sombre histoire

42+01:00p31+01:0005bsam, 09 Mai 2009 11:42:42 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Otages en Irak : non-lieu pour Didier Julia, officiellement innocenté par la justice, a révélé, vendredi 8 mai, le site web du magazine Le Point.
Ce non lieu marque le point final pour une affaire pour le moins cocasse bizarre que j’ai évoquée dans mon livre « Dans le Secret des Services » ( Editions Denoël, mars 2007) comme un exemple caricatural des rivalités entre services de renseignement officiels – la DGSE en l’occurrence – , et des privés.
Le député UMP Didier Julia avait revendiqué un rôle dans la libération des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot, enlevés en Irak en 2004, avec l’appui du Président ivoirien Laurent Gbagbo.
Considérée comme intempestive et totalement marginale, l’intervention de Julia avait rendu fou de rage Dominique de Villepin, alors Ministre des Affaires étrangères. Et très probablement Bernard Bajolet, en charge des négociations pour obtenir la libération des otages. Des négociations « officielles » sans suite, alors que Julia revendiquait la gloire d’avoir obtenu la libération des journalistes Chesnot et Malbrunot.
Julia et deux de ses assistants, Philippe Brett et Philippe Evanno, ont été alors poursuivis pour « intelligence avec une puissance étrangère », et pour avoir perturbé les tractations officielles en recourant au soutien du régime ivoirien.
Le député a pu en particulier démontrer qu’il avait agi en liaison constante avec le Quai d’Orsay. Donc que fonctionnait bien une diplomatie parallèle niée par les autorités. Et l’inefficacité des agents de la DGSE pilotés sur place par Bajolet et à Paris par le patron de la DGSE..
Il y a lieu de rappeler que Bernard Bajolet est aujourd’hui le grand patron de tous les services de renseignement français !

Renseignement : départ d’Alain Juillet

27+01:00p30+01:0004bmar, 28 Avr 2009 09:39:27 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Alain Juillet, l’incontournable Délégué à l’Intelligence économique au Secrétariat général du Gouvernement est donné comme partant. Un départ naturel, affirme-t-il. Dommage : je dois beaucoup à ce personnage singulier, ancien du service Action du SDECE (l’ancêtre de la DGSE) passé au privé où il a exercé de nombreuses responsabilités tout en restant un HC (Honorable correspondant) des Services.

Il avait été rappelé du privé pour devenir le directeur du Renseignement à la DGSE avant de se lancer dans l’aventure de l’Intelligence Economique. C’est-à-dire du renseignement à vocation économique et industriel. Qu’il a presque porté seul pendant des années, face à l’incompréhension du privé et à une certaine indifférence de l’Administration.

Les fonctionnaires de Bercy voyaient en lui une sorte de concurrent incontrôlable.

Il parait qu’il va rentrer dans la « vie civile ». On peut espérer qu’on n’oubliera pas de recourir à ses compétences et à sa finesse d’analyse. Je crains que ce soit moins que certain.

Pirates : la revendication loufoque de Prouteau

03+01:00p30+01:0004bmar, 14 Avr 2009 13:40:03 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le Préfet Prouteau, ex patron du GIGN, vient de monter au créneau pour « s’étonner » que le GIGN n’aie pas été sollicité pour mener à bien la prise d’otages par des pirates de l’équipage du voilier Tanit.

Ce qui sous entend bien sûr que si les gendarmes avaient mené l’opération, il n’y aurait pas eu de mort. Alors qu’avec ces « amateurs » (c’est moi qui l’écrit) du commando Hubert, on ne pouvait rien attendre de bien.

En quelque sorte, Prouteau revendique pour le GIGN l’exclusivité de la libération des otages, sur terre, en mer et au ciel. Amen.

Cette revendication est pour le moins loufoque. Certes les gendarmes du GIGN ont démontré à de nombreuses reprises leurs grands qualités professionnelles. Mais il s’en faut – heureusement – de beaucoup qu’ils soient les seuls capables !

Mon Clavier, 31 mars

40+01:00p31+01:0003bmar, 31 Mar 2009 09:30:40 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Aujourd’hui je développe les thèmes suivants :

§ Dossier Colonna, suite des éclairages focalisés : la »fuite », Le comportement de Colonna, l’absence des avocats. Et un papier spécifique sur le soi disant « délit de fuite » qui n’existe pas.

§ La « crise » démontrerait que les diamants ne sont pas éternels, le marché s’effondre à Anvers.

§ La casse industrielle, suite et pas fin : Eurostyle à Chateauroux ; groupe bancaire belgo néerlandais  Fortis : 28 milliards de pertes ; le Comité d’entreprise Continental se tient à… Nice, dans un hôtel bas de gamme de la zone aéroportuaire, pour éviter les manifestations.

§ Mon Président Sarkozy chahuté à Châtellerault… Quelle horreur, ces manifestants ne savent pas se tenir ! Ils étaient entre 1.500 à 2.000 personnes, selon la préfecture, et 7.000, selon les organisateurs. Mon Président était venu participer à une « table carrée » sur l’emploi.

§ Fraude fiscale, blanchiment, paradis fiscaux : ceux qui prennent l’argent dans notre poche pour le placer au Lichtenstein. Une enquête préliminaire ouverte contre Michelin, Elf (il est tout juste temps), Adidas et soixante autres entreprises françaises.

§ Mon Président Sarkozy n’aime plus vraiment les riches. Il veut les punir en limitant (très peu) les revenus extraordinaires des patrons.

§ Et Barack Obama snobe mon Très grand Président Nicolas Sarkozy : le Président américain sera aujourd’hui à Londres pour le G20, puis il filera à Strasbourg, Kehl et Baden Baden  les 3 et 4 avril pour assister au sommet de l’OTAN avant de s’envoler pour la Tchéquie (Prague) et la Turquie (Ankara et Istambul). Il ne passera pas par Paris. Il doit en principe revenir en France pour l’anniversaire du débarquement, le 6 juin : une visite sur les plages et dans les cimetières américains de Coleville, pas à mon très aimé Président.

Incidemment, côté français, où on attend 40 000 manifestants hostiles, le dispositif policier et militaire mettre 10 000 hommes et femmes sur le terrain.

§ Guadeloupe, le calme ne semble revenu que dans les médias métropolitains. Selon le Journal du Dimanche (internet)

 » Les braises de la grève sont toujours chaudes dans l’île des Antilles. Des secteurs entiers de l’économie de Guadeloupe demeurent paralysés et de nombreuses grandes entreprises n’ont toujours pas repris le travail. Les déclarations de Laurence Parisot, prévenant que le Medef ne signerait pas « l’accord Bino » sur les salaires en raison de son préambule, pourrait remettre de l’huile sur le feu. »

Relance : les mille chantiers et quelques questions

03+01:00p28+01:0002bmer, 04 Fév 2009 13:31:03 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Les mille chantiers annoncés par le Premier ministre François Fillon doivent démarrer dès cette année. «Les projets ne sont pas nouveaux, concède Patrick Devedjian, mais l’argent est frais. On accélère leur mise en œuvre.»  François Fillon est au demeurant incapable de savoir combien ces chantiers coûtent vraiment, si les crédits étaient déjà inscrits dans le budget et débloqués par anticipation. Le ministre de la Relance finit par chiffrer l’addition à «10 milliards d’euros» sur les 26 directement injectés dans le cadre du plan de soutien à l’économie. A y regarder de près, l’information est pour le moins vague. Il y aurait comme un air d’affichage…
Selon le gouvernement ces 1 000 projets s’ajouteraient aux 11,5 milliards débloqués en faveur des entreprises et aux 4 milliards d’investissements exigés des entreprises publiques. Or dans le panel présenté par le gouvernement ces 4 derniers milliards entrent dans la liste générale. D’où ma perplexité.
En visite ce matin dans le Val-d’Oise, à l’Isle-Adam et Mériel, le 3 février, Nicolas Sarkozy a précisé que dans le cadre de son intervention télévisée de jeudi soir consacrée à la crise, il souhaitait répondre «aux inquiétudes» qui se manifestent dans le pays, mais «pas au prix de l’immobilisme». Donc on continue à avancer sur le chemin des réformes.

Par ailleurs, Luc Chatel, secrétaire d’Etat à l’Industrie, révèle :

Le gouvernement français travaille à un plan de soutien à l’industrie automobile », qui « concerne à le fois le financement des constructeurs (…) en échange de contreparties fortes de la part des industriels de maintien de l’activité dans notre pays, d’engagements sur la gouvernance et d’actions à destination de l’ensemble de la filière », et « des mesures structurelles »,

Listing des projets établi par @ Le Figaro En euros
Infrastructures et transports Autorisations d’aménagement : 870 millions
LGV, Bretagne, Atlantique, Est Europe 65 millions
Canaux Seine Nord 20
Routes 111 millions
Investissements des entreprises publiques 4 milliards
EDF22,5 La Poste 0,6 milliards  RATP 0,5 milliards   GDF Suez 0,2 milliards
Entretien du parc de production existant, nouveaux moyens de production…Efforts sur la distribution et le transport du gaz en France essentiellement
ratp  Rénovation des infrastructures, acquisition de nouvelles rames…
*400 millions d’investissements supplémentaires prévus en 2009
+ 300 millions d’anticipations de commandes pour 2009-2010
sncf Rénovation du matériel roulant, acquisition de nouvelles locomotives…
Rénovation du patrimoine 630 millions. 252 projets culturels. Parmi lesquels :
BNF – Richelieu • Notre-Dame-de-Paris • Château et cathédrale de Versailles • Centre des archives de Pierrefitte Palais de Tokyo (travaux de sécurisation)Cathédrale de Bordeaxu,  Mucen (Marseille) Manufacture de Morlaix (restauration)
Enseignement supérieur et recherche 731 millions
Infrastructures et flotte océanographique 46
Centre d’intégration de Saclay 46
Centre universitaire d’Assas 18,5
Accélération du désamiantage de Jussieu 10
Bibliothèque universitaire de médecine de Nantes 8,5
Logements étudiants à la Réunion 6,5
Centre universitaire de Cachan 6,3
Facultés de lettres, langues et philosophie d’Aix-en-Provence 4
Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg 3
Faculté de recherche en médecine Lille-II 2A
Logement la réalisation 100 000 logements locatifs sociaux et intermédiaires«mobilisera» plus de 140 000 emplois dans le BTP en 2009
N’oublions pas non plus le milliard et demi consacré aux forces de sécurité, dont j’ai énuméré le détail hier.

Armée et OPEX : des effectifs réduits

34+01:00p31+01:0001bjeu, 29 Jan 2009 08:20:34 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Assemblée et Sénat vont se prononcer sur les OPEX ( les « opérations militaires extérieures », en particulier mercredi sur la prolongation de cinq d’entre elles (Kosovo, Liban, Côte-d’Ivoire, Tchad et Centrafrique), après le feu vert donné, dès le 22 septembre, à l’opération menée en Afghanistan. Plus de 13.000 soldats français sont engagés dans des opérations extérieures, dont près de 3.000 au Tchad et dans la République centrafricaine voisine, 2.800 en Afghanistan, 2.000 en Côte-d’Ivoire, 1.850 au Liban et 1.800 au Kosovo. Le coût de ces OPEX s’est élevé à 857 millions d’euros en 2008, bien au-delà des 475 millions inscrits au budget.
Hervé Morin, le ministre de la Défense, dans France Soir estime possible une réduction de 20 % des effectifs à terme. Il serait ainsi possible d’économiser permettrait « d’économiser de l’ordre de 100 à 150 millions d’euros par an ». Le contrôle parlementaire des OPEX -une nouveauté introduite par la réforme constitutionnelle de l’été dernier-, met fin  à une bizarrerie démocratique que j’avais dénoncée dans mon livre « Dans le Secret des Services« : auparavant, l’exécutif pouvait envoyer des troupes à l’étranger sans le moindre contrôle du Parlement.

« Je veux être certain que chaque soldat français, aujourd’hui engagé en opération extérieure, l’est conformément aux intérêts de notre pays », a lancé MPV (Mon Président volant) le 6 janvier devant le contingent français de la Finul, la force de l’ONU au Liban sud.

Dans l’immédiat, 2000 hommes vont être rappelés, a annoncé le ministre lors du débat parlementaire.

Président : rétro Sarko, 2008

21+01:00p31+01:0012bmer, 31 Déc 2008 10:55:21 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

J’ai le plaisir et l’honneur de vous présenter ma manière de voir la rétrospective Sarkosy pour 2008. J’ai éta aussi bref que possible…

2008 Sarkozy de janvier juin
Au temps du bling bling
Il est encore le Président de la France

Après une longue série de réformes présentées comme fondamentales, Mon bien Aimé Omni Président continue sur sa lancée. Ce devait être l’année de tous les succès. Ce sera l’année de toutes les grandes crises. Crise financière, conflit en Géorgie, présidence européenne en grande partie ratée, conflit franco-allemand. Les réformes « capitales pour notre pays » sont passée à la moulinette de la crise économique. Pas à la trappe. Endormies… Une petite satisfaction quand même, bien qu’il n’y soit pour rien : la libération d’Ingrid Betancourt.
Pour Mon Président, 2008 est une année capitale. Non sans agiter ses colifichets, son goût immodéré pour le bling bling, frénésie de voyages, frénésie de réformes, frénésie de com’ : il entend révolutionner la France. Laisser sa marque, son empreinte définitive. Libérer le pays. Il est libéral, faute d’une opposition claire, il accélère la manœuvre. Le président a dit de sa première année au pouvoir : «Il n’y a pas eu une telle action réformatrice depuis De Gaulle… finalement, gouverner est plus facile que je ne le pensais». Et les textes s’enchaînent à un rythme accéléré, sans souci des remous provoqués dans les couches sociales affectées. Réforme de la carte judiciaire (27 juin 2007), une nouvelle loi sur la récidive , puis un texte sur l’autonomie des Universités, suivi du fameux « paquet fiscal » qui permet de poursuivre la baisse des charges pour les entreprises, complété par le bouclier fiscal, avec enchaînement sur le service minimum en cas de grève dans les services publics, Régimes spéciaux de retraite (21 octobre 2007) (alignement de la Fonction publique sur le privé, assouplissement des dates de départ en retraite,…), grèves à l’appui. Sans compter la fusion entre la direction des impôts et la Comptabilité publique aux Finances, le volet social est complété par la loi qui introduit des franchises médicales (baisse des remboursements sur les médicaments) en vue de diminuer le déficit de la Sécurité Sociale. Le «Grenelle de l’Environnement» (25 octobre 2007) débouche sur une seule mesure concrète, la taxation des grosses voitures sous forme de  «bonus-malus». Retour enfin sur la préoccupation sécuritaire avec le texte sur «Immigration choisie» (20 novembre 2007) qui durcit les lois sur l’immigration.
Le Président et son gouvernement – qui existe alors encore – enchaînent sur de nouvelles réformes. Ils ont l’avenir et la prospérité devant eux, croient-ils. Ils n’ont rien vu venir, nos gouvernants, alors que la crise des subprimes va éclater dès février. On voit donc surgir une réforme du contrat de travail réclamée depuis longtemps par le patronat, suivies d’un assouplissement du système des RTT, en clair on liquide par  la bande les 35 heures.
Mon bien Aimé Omni Président ne voit pas d’opposition contre lui. Il aurait dû se méfier, et lire la presse étrangère qui a tendance à ridiculiser Nicolas. Il est vrai qu’il ne lit probablement pas les journaux, surtout pas anglo-saxons puisqu’il ne parle pas l’anglais. En vérité, manque de bienséance… voire de bienveillance ?, dans la presse étrangère l’année ne commence pas bien pour Mon bien Aimé Omni Président… La revue est inquiétante :  Süddeutsche Zeitung (Allemagne), 21 décembre : « Ehonté, irritant, narcissique (…) Ses prédécesseurs aussi aimaient le luxe. Chez Sarkozy, cependant, cela tourne vite au vulgaire. » Berliner Zeitung (Allemagne), 24 décembre : « Les Français ne peuvent que constater à quel point ce nouveau Napoléon est imprévisible ». Le Soir (Belgique), 26 décembre : « Sarko termine 2007 sûr de lui, arrogant, espérant mettre un voile sur ses premiers vrais déboires », le Hollandais NRC-Handelsblad du 27 décembre est persuadé qu’à l’Elysée on tourne un remake de Louis de Funès », alors que le britannique The Independent du 31 décembre suggère que « Sarkozy est le candidat unique d’un studio de «Loft Story» appelé Elysée, une star de soap opera ». Plus violent, l’Espresso (Italie) le 23 janvier assène: s’achemine vers un régime présidentiel.
En Argentine Terra Magazine est plus cru  « Sarkozy ou la politique de l’érection permanente ». The Times (Angleterre) – constate que Nicolas Sarkozy est devenu le lauréat incontesté du prix Silvio Berlusconi de l’homme politique européen le plus embarrassant du moment. « De ce côté-ci de la Manche, les maladresses du chef de l’Etat français, son côté nouveau riche et ses faux-pas nous paraissent tout bonnement comiques (…) L’économie française est dans une situation alarmante, et alors que le président part en vacances au soleil avec un cortège de 26 véhicules et une belle héritière italienne, les Français ne se sont jamais sentis aussi pauvres depuis le début des années 1990. »
Habillé pour l’hiver notre président de la France… Les journalistes étrangers disent n’importe quoi ou les Français sont-ils pusillanimes ? Nos confrères français auraient-ils oublié l’insolence de Beumarchais ?

Evidemment, Mon Président n’a rien lu. Nonobstant la volée de bois vert, il se déclare prêt à poursuivre les réformes sans débander. Dès sa première conférence de presse, le 7 janvier, il annonce la couleur. Suppression totale de la publicité sur les chaînes publiques, relèvement et assouplissement de la participation, lancement de dix projets de rénovation universitaire, changement complet de gouvernance de l’hôpital, réorientation de la Caisse des Dépôts en « un instrument de la politique de défense » des entreprises, recours à la clause de sauvegarde sur les OGM… Et de reconnaître que contrairement à ses promesses de campagne, »s’agissant du pouvoir d’achat, qu’est-ce que vous attendez de moi? Que je vide des caisses qui sont déjà vides? Qu’il faut que je donne des ordres à des entreprises à qui je n’ai pas à donner d’ordres ? », et il qualifie , d' »absurde de réduire le débat politique » à cette question.
Tollé dans la presse française ? Eh bien non. Dans les rédactions, on a d’autres préoccupations, tout Paris bruisse d’une histoire incroyable : notre Président se remarierait avec la « Carla », la chanteuse Carla Bruni-Tedeschi. Une « croqueuse d’hommes ». Avant que la rumeur ne se confirme, le 5 février Président file en Lorraine, à Grandange, pour rassurer les métalos. En effet, la stratégie du groupe indien Mittal qui a conquis le contrôle d’Arcelor, commence à poser le problème des délocalisations et des investissements stratégiques.
On apprendra dans la foulée le mariage le 9 février à l’Elysée – la Mairie du 8° arrondissement, c’est trop plouc –  de Mon bien Aimé Omni Président Sarkozy avec la belle Carla Bruni. Une fois n’est pas coutume les noces ont été précédées par le voyage de … noces en Egypte, à bord du jet de Vincent Bolloré.
A l’Assemblée nationale se poursuit la frénésie de réformes. Le 13 février, création d’un Service public de l’emploi, qui recouvre en fait une fusion entre les ASSEDIC et l’ANPE, c’est-à-dire entre le payeur et l’utilisateur. Avec durcissement des obligations pour les chômeurs. Aussitôt après, le ministre de  l’Education Xavier Darcos entame sa campagne d’hiver dans l’Education nationale avec la présentation des nouveaux programmes, Priorité à l’enseignement des maths et du français (orthographe, grammaire). Et grognements chez les instit. Tout ça sans vrais débats, la majorité est trop massive, pas moyen de discuter. Mais des voix s’élèvent : sous Sarkozy se profilerait Bonaparte ? Berlusconi ? On se trompe : c’est Poutine et Ju jin Tao, le Chinois. Le ravalement de son premier ministre au rang de « collaborateur » et celui du Parlement au rôle de chambre d’enregistrement ont rendu tentante l’analogie. En outre, les déclarations du Président sur la laïcité positive, c’est-à-dire une remise en selle de la cléricalité hérissent le poil : en estimant devant le panzer pape Benoît XVI que, « dans la transmission des valeurs, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur »,  il provoque un tollé dans les rangs républicains. Sarkozy a été mal inspiré par sa conseillère Emmanuelle  Mignon. Il sera assez habile pour oublier bientôt cette malencontreuse référence.
Mon bien Aimé Omni Président ne sera pas Badinguet. Mais le costume de Président français lui semble bien étroit, tout comme Jacques Chirac avant lui, il rêve de vêtement plus amples. Il se voit en Président de l’Europe. Il le sera de facto en juillet, mais il prépare l’événement dès le mois de mars. A Aix la Chapelle, il prononce un hommage vibrant à Angela Merkel, il lui passe la main dans le dos, sans comprendre que la rude Chancelière allemande n’a que faire des mamours. Le 3 mars lors d’un sommet européen à Hanovre, Sarko réussit quand même à soutirer à Merkel un accord du bout des lèvres – on appelle ça un compromis – sur une Union méditerranéenne dont il pourrait aussi être Président. Pâle avatar d’une union institutionnelle abandonnée au profit d’une structure plus légère, plus souple et plus concrète. Une Union vidée de son contenu à peine créée, mais grosse de conflits à venir entre l’Allemagne et la France. Le projet ira toutefois jusqu’en Juin 2008, lors d’une  conférence des chefs d’Etats riverains de la Méditerranée à Marseille, amplifiée les 13 et 14 juillet à Paris lors d’un Sommet « Union pour la Méditerranée » à Paris, avec les Etats concernés. C’st la gloire de moi-même sur les Champs-Elysées entouré d’une brochette de chefs d’Etat, dont le très discutable syrien Bachar el Assad. On a même craint des manif d’anciens combattants lors du défilé militaire. Les policiers rassemblés en masse on veillé au grain.
Il est probable que Sarkozy a alors atteint son apogée. Car, sanction des échos défavorables qu’il n’a pas entendus, les municipales des 10 et 16 mars sont un échec. Sensible bien que non spectaculaire, le bloc de la gauche traditionnelle PS-PCF-Verts, est crédité de 49,5% des voix contre 47,5% à l’UMP. Dès février sa cote de popularité est tombée en chute libre : selon, le sondage TNS Sofres/ Le Figaro, réalisé le 20 et le 21 février, le Président ne recueille que 37%. Il ne s’en prépare pas moins à d’autres échéances encore plus spectaculaires. Il va s’attaquer cette fois à une forteresse à laquelle Chirac n’a pas osé s’en prendre : l’armée. Dans un discours prononcé le 21 mars, il laisse pointer son option peu favorable aux militaires, tout en prêchant auprès de ses ministres l’abnégation le sang-froid, et l’art de savoir mettre de côté ses ambitions personnelles, oubliant ses propres impatiences personnelles. Quand il n’était pas Président !
Le 26 mars, une visite d’Etat chez la reine d’Angleterre le gonfle d’aise, surtout quand Carla se penche vers la Souveraine, sans esquisser  la protocolaire révérence. Puisqu’elle est reine, elle aussi. Jolie photo souvenir qu’il faudra contempler plus tard, lorsque les temps seront durs. Dans la presse pipole le voyage au Royaume-Uni éclipse la victoire de la gauche aux municipales, le Président a l’art de ces ripostes décalée. On oublie Bonaparte pour évoquer le coup d’Etat médiatique, les épisodes du feuilleton présidentiel ne doivent rien au hasard… Mais les spin doctors s’aperçoivent bientôt que le mariage présidentiel, ce que les sondages ont révélé, a bien provoqué un certain malaise parmi les Français. Pourtant, cette baisse de popularité du président de la République ne doit pas occulter la réalité de sa stratégie politique: la conquête méthodique puis l’exercice personnel du pouvoir. Au sommet de l’Etat prévaut une confusion permanente entre vie publique et vie privée. Produite par le choc entre l’hyper-présidentialisation l’hyper-médiatisation l’opposition ne comprend que goutte à cette berlusconisation. Parce qu’elle espère en tirer plus tard profit.
Mon Bien aimé Président ne bronche pas. Le 5 avril il annonce l’envoi de nouvelles troupes en Afghanistan. Nicolas Sarkozy entend se conduire en chef de guerre. Contre l’opinion publique française très hostile à toute forme de conflit. Sans vrai débat à l’Assemblée nationale.
Même passage en force pour une loi autorisant la culture d’OGM, malgré une levée de boucliers des écolos qui tiennent pour irresponsable de poursuivre une politique agricole criminelle coûte que coûte, quel qu’en soit le prix. De même, la  chasse aux sans papiers se poursuit. Seule réaction du Président : tout le monde ne peut pas recevoir la nationalité française. Tout le monde ne la demande pas non plus. Même indifférence apparent, au moins politique, face à la main mise de plus en plus lourde des Chinois sur le Tibet. Ce qui occasionnera au Parlement européens des incidents violents quand Daniel Cohn-Bendit somme le Président de ne pas se rendre aux Jeux olympiques de Pekin.
En juin enfin, par la voix d’un groupe Surcouf explose le malaise de l’armée, lors de la présentation d’un Livre Blanc sur la Défense qui prévoit de lourdes, de déchirantes révisions pour l’armée, la dissolution de dizaines d’unités, le redéploiement d’autres, la fermeture de bases, la limitation de certains programmes d’armement. Mon bien Aimé Omni Président est de plus en plus nerveux. Il laisse éclater sa colère « off » lors de la préparation d’une interview à France 3, il se plaint du manque de politesse d’un technicien, en coulisses, qui ne l’a pas salué : »On n’est pas dans le service public, on est chez les manifestants ». Tourné clandestinement, l’incident fait les choux gras de rue89 – 525.546 visites – et de Daily motion. Le semestre s’achève sur cette note désagréable. Mai on peut quand même partir en vacances. On a raison : les mois qui suivent seront chaotiques.

A demain pour la suite.

Une loi aux calendes grecques

03+01:00p31+01:0010bmer, 29 Oct 2008 11:52:03 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Loi de programmation militaire :
Les promesses tenues du Livre Blanc sur la défense

La Marine va quitter son siège historique de la rue Royale et le Président de la République se verra doté d’un super « avion de commandement », assez ironiquement surnommé le « Air Force One » français : un Airbus 330-200 à long rayon d’action. Il est vrai acheté d’occasion, mais profondément rééquipé. Ces annonces majeures vont caractériser la loi de programmation militaire adoptée ce mercredi 29 octobre en Conseil des Ministres, un projet qui tient les promesses annoncées dans le Livre Blanc sur la Défense publié en juin dernier.
Sa publication avait provoqué un séisme dans l’armée, puisqu’il préconisait de revoir de fond en comble le modèle sur lequel repose l’organisation de l’armée. De façon claire, il était prévu de remplacer une armée considérée à la fois comme un outil destiné à répliquer aux grandes armées hostiles, comme un support pour l’industrie d’armement et comme un instrument d’aménagement du territoire.
Le nouveau projet de loi écarte ces principes fondamentaux en faveur d’une armée dite « plus moderne », mais marquée par la politique dite de RGPP, pour Révision Générale des Politiques Publiques : c’est-à-dire que pour bien des aspects les unités ne disposeront plus de leur autonomie de gestion, au profit d’une unification des moyens logistiques. On recrée le service de l’Intendance tel qu’il existait naguère. Ça s’écrit aujourd’hui :
« Mutualisation des services de soutien, avec un seul service d’achat, une seule direction des ressources humaines, une seule direction financière pour toutes les armes. »
Avec à la clé 54 000 suppressions d’emplois, une masse salariale contenue à 12 milliards d’Euros. Les militaires désirant quitter l’armée bénéficieront de fortes aides au reclassement. Un vaste redéploiement des unités sur le territoire. Les casernes quitteront les centres villes pour revenir dans des camps. Le projet de loi est au demeurant fort discret sur cet aspect qui avait déclenché une véritable tempête politique dans les villes de province affectées.
En revanche, on insiste sur le regroupement de toutes les installations militaires parisiennes dans un « Pentagone à la française » situé près de la Place Balard. C’est dans cette perspective que le Ministère de la Marine va quitter la rue Royale. Au total, le programme de reventes immobilières devrait atteindre 1,5 à 2 milliards d’Euros.
Au total, selon Hervé Morin, le Ministre de la Défense, la Défense va réaliser entre 3,5 et 4 milliards d’économies.
Les économies réalisées sont censées permettre le développement d’un ambitieux plan de rééquipement. Selon Morin, « 101 milliards seront dépensés sur les six prochaines années pour équiper les armées […] ce qui va permettre d’injecter de l’argent dans le circuit économique au moment où notre industrie en a besoin. » Au programme : des matériels courants, notamment des blindés légers, des frégates FREMM, des hélicoptères NH90, des sous-marins nucléaires d’attaque Barracuda, des missiles de croisière Scalp. Et donc 280 millions d’Euros pour l’avion du Président et deux Falcon 900 7X pour les déplacements ministériels, On évoque même le deuxième porte-avion, sans doute pour rassurer les marins, mais la décision de lancer le chantier est renvoyée à plusieurs années, vers 2011-2012, soit à la fin du mandat présidentiel.
Bien que fort coûteuses, les OPEX, les interventions extérieures, ne semblent pas remises en cause.
Cet énorme budget est le prix à payer pour assurer à la France une position diplomatique forte dans le monde. Reste que ce projet de Loi a été élaboré avant la crise économique qui ravage les finances dans tous les pays, en France la dette publique a explosé. Le budget pourra-t-il tenir le choc, ou bien cette LPM, comme les précédentes, est-elle vouée à devenir un bel objet de collection dans une vitrine ? Comme le Président de la République ne porte pas spécialement l’armée ni dans son cœur, ni dans ses perspectives électorales, dans l’immédiat il risque d’arbitrer en faveur de priorités plus immédiates.

Sarkozy décide

46+01:00p30+01:0006blun, 16 Juin 2008 17:56:46 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Livre Blanc Défense: Sarkozy décide, la commission valide?
Comme le laissaient prévoir les premières indiscrétions sur le Livre Blanc Défense, le président Sarkozy semble avoir pratiquement tout décidé avant même que ne soient connues les conclusions de la Commission du Livre Blanc Défense. C’est au moins autant cette anticipation que l’absence totale de perspectives européennes qui a conduit Paul Quilès et Louis Gautier à se désolidariser de la commission.

La deuxième information majeure est la nomination de l’ambassadeur Bernard Bajolet comme coordinateur national du renseignement : elle conforte la mainmise du Quai d’Orsay sur l’organisation du renseignement au détriment des militaires. Ils avaient déjà perdu la DGSE, ils sont cette fois vraiment mis sur la touche.

Enfin, le choix du « tout technologique » pour la recherche de l’information se situe dans la droite ligne des options prises par les services américains. Plusieurs postes de la DGSE dans les zones sensibles sont déjà fermés.

Ces éléments représentent pour les services français une véritable novation, une réorientation en profondeur de la recherche stratégique. L’avenir prochain nous indiquera si ces intentions seront suivies d’un véritable renforcement des services. Quant à l’armée, ses craintes sont confirmées : la nouvelle configuration de la Défense prévoit d’importants sacrifices tant au plan des effectifs que des matériels.

Porte-avions reporté

24+01:00p31+01:0005bven, 30 Mai 2008 17:53:24 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Deuxième porte-avions reporté: les armuriers se font du mouron

Par Philippe Madelin | Journaliste | 30/05/2008 | 13H35
En annonçant mardi le report à 2011-2012 de sa décision pour le lancement du projet d’un deuxième porte-avion français, le Président Sarkozy a confirmé sur RTL ce qui transparaissait dans le projet de Livre Blanc sur la Défense : les industriels qui participent aux programmes d’armement français sont soucieux, le temps des grands contrats lancés sans discussion semble bien passé. Désormais, on va réfléchir dans la perspective de l’économie, de la fameuse RGPP, qui prévoit d’épargner les sous de l’Etat avant chaque nouveau programme.

Les industriels du secteur ne s’y trompent d’ailleurs pas : auditionnés par les sénateurs le 15 mai, les principaux d’entre eux –Dassault, Thalès, EADS entre autres– se sont tous plaints des conditions d’exportation rendues particulièrement dures pas la baisse du dollar. Or, face à la baisse prévisible des commandes par l’armée française, l’exportation des armements leur paraît le seul gage de survie face à une industrie américaine particulièrement agressive.