Posts Tagged ‘manifestations’

Mon Brice de Beauvau n’aime pas les photographes. Ah bon ?

32+01:00p30+01:0009bven, 11 Sep 2009 08:53:32 +0100+01:00 9,2008

Il paraît que Mon Brice de Beauvau n’aime pas les photographes. Ah bon ? C’est ce qu’il donnerait à croire.

En tout cas, Mon Brice de Beauvau rencontre  quelques difficultés pour fournir une interprétation cohérente des propos qu’il a tenu « in video » aux journées des jeunes UMP, et qui circulent sur le net à la vitesse de la lumière.

« Il en faut toujours un. Quand il  y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ».

Dans le contexte, on a l’impression qu’il évoque le cas d’un jeune Maghrébin – un Kabyle est-il précisé : vue sous cet angle la déclaration serait parfaitement raciste. Eh bien justement, il ne faut pas la lire dans ce sens, il faut comprendre que Mon Brice de Beauvau s’en prend à la meute des paparazzi qui seraient en train de l’assaillir : c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.

Et, problème, justement : sur l’image on n’aperçoit pas la moindre trace d’un paparazzo, et Mon Brice apparaît de dos, on constate qu’il ne pose pas, il est naturel et détendu au milieu d’un groupe de copains, il se permet une grosse blague !

Jean-Louis Borloo croit pouvoir dénoncer le harcèlement dont sont victimes les hommes publics, le ministre déplore qu’ils ne puissent pas se permettre le moindre écart.

  • Si un ministre en sortie publique n’était pas harcelé par les photographes, il aurait tout lieu de se plaindre. Il sort pour se montrer, donc pour être photographié, il ne peut se plaindre.
  • En effet, un homme public, a fortiori un ministre ne doit jamais cesser de se surveiller, il ne peut jamais savoir à quel clan appartiennent les personnes qui l’assaillent avec de grands sourires.
Publicités

Nouvelle Calédonie : remue ménage

22+01:00p31+01:0008bsam, 22 Août 2009 11:49:22 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

On n’en parle guère, parce que c’est à l’autre bout du monde, et parce que le « Caillou » n’intéresse pas vraiment grand monde. Des kanaks, dites-vous.On croyait le problème réglé depuis vingt ans ans avec Michel Rocard.

Or ce bout du monde ( 22 000 km, j’avais pris la photo du lieu) est agité de soubresauts. Les anti-indépendantistes laissent trainer les choses pour freiner la marche vers une certaine indépendance, les indépendantistes poussent à la roue.

D’où les affrontements actuels, avec les poursuites devant la justice en appel d’un syndicaliste coupable d’avoir protesté contre un licenciement qu’il considère comme abusif à AirCalin (ou AirCal)

Avec AFP

Plus d’un millier de personnes ont défilé dans le calme à Nouméa pour demander la libération de Gérard Jodar, le président de l’Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (USTKE) et protester contre la répression policière.

La marche, organisée par le « Collectif pour la défense des droits et des libertés et la défense des syndicalistes », a rassemblé entre 800 (police) et 3.000 personnes (organisateurs). Dans une ambiance bon enfant favorisée par un soleil éclatant, les manifestants ont défilé dans le centre-ville.

« Nous dénonçons les excès de zèle, les débordements gratuits et les violences policières contre les syndicalistes et tous ceux qui manifestent »,

a lancé Alain Trupit, membre du bureau confédéral de l’USTKE aux sympathisants. Incarcéré depuis le 29 juin, Gérard Jodar a été condamné à un an de prison après un coup de force sur l’aéroport de Nouméa. Avec six autres militants, il sera rejugé en appel mardi.

L’USTKE est proche de l’extrême gauche française. Et la compagnie AirCalin est liée au groupe Bolloré.

Commentaire de l’envoyée spéciale du Monde à Nouméa, après une visites dans les « cités » occupées pour l’essentiel par des Kanaks :

Pour l’USTKE, les cités et sa jeunesse désorientée, tiraillée entre culture européenne et tradition coutumière tribale, restent un terrain d’influence à ne pas abandonner. Depuis fin 2007, le syndicat s’est armé d’une branche politique – le Parti travailliste (PT), situé exactement dans les mêmes locaux et présidé par le fondateur du syndicat, Louis Kotra Uregeï, proche de José Bové.

Dans la classe dirigeante néo-calédonienne, le climat est moins à l’inquiétude qu’à l’interrogation. Depuis sa création, en 1981, l’USTKE a en effet toujours joué les marges, sans qu’on en saisisse bien les logiques. Il ne signe, en moyenne, qu’un accord de branche sur deux, préférant les négociations bilatérales qui embourbent de facto le dialogue social. Les mouvements sociaux ne sont presque jamais en faveur de causes collectives. Les blocages d’entreprises les plus longs ont toujours concerné des cas individuels complexes.

MBAOP (Mon bien aimé omniprésident etc.) en campagne

43+01:00p31+01:0007bmer, 15 Juil 2009 06:31:43 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Je n’ai pas regardé ce lundi soir sur la 5 le « remarquable » portrait du Président « à visage découvert ». Sa description  par « Le Monde » m’en a carrément dissuadé. Triomphe du journalisme de complaisance, tempête Olivier Beuvelet.

le Monde daté du 15 juillet.

L’émission de cette chaîne publique dotée d’une dimension pédagogique par sa vocation “éducative” s’est très précisément placée dans la ligne de com’ de l’Elysée telle qu’elle s’est montrée pour la première fois dans l’interview du Nouvel Observateur. “changement personnel de l’homme transformé par la fonction” (regrets, modestie, culture…) “Présidentialisation” (retenue, recul, universalisme bon teint), et surtout “nécessité du second mandat” (pour avoir le temps de tout faire et de sauver la France de sa paresse congénitale). Il était sûrement normal dans le monde enchanté de Rintintin que des employés du service public s’en fassent les relais efficaces.

La propagande c’est bien, mais quand on arrive à se servir de journalistes politiques comme chroniqueurs mondains, quand en plus, on peut refaire le monde en studio sans que rien de réel ne vienne gâcher le plaisir de se voir si beau en ce miroir, c’est encore mieux…

On comprend mieux l’arrivée rue de Valois, au ministère de la culture, de Frédéric Mitterrand. Le choix de mon Président ne s’est-il pas porté sur  le chroniqueur emphatique et nasillard des princesses et des stars ? Mon Bien aimé Président devrait se méfier : le vrai triomphe de Frédéric aux dents longues se situe dans les registres des stars déchues et des nécrologies.

Il est vrai que le choc des évènements n’a pas mené Le Monde vers la complaisance, puisque au moment où l’émission était diffusée, un jeune journaliste stagiaire du quotidien était raflé à Montreuil parmi des « manifestants », et placé sans motif en garde-à-vue toute la nuit.

Sécurité : délire des délits (suite)

07+01:00p31+01:0007bmer, 01 Juil 2009 11:56:07 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La proposition de loi UMP visant à renforcer les moyens de lutte contre les bandes violentes, a été adoptée mardi 30 juin par les députés. Depuis 2002, c’est la 15e loi contre l’insécurité qui est adoptée.
Le texte est passé grâce aux 43 voix des députés de l’UMP et du Nouveau Centre présents ou représentés. La gauche n’a pas participé au vote. La députée socialiste Delphine Batho relève dans la majorité une contradiction entre « la légende des bons résultats de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité et la réalité du terrain ».

Antilles : un voyage paisible et morose pour le Président

27+01:00p30+01:0006bsam, 27 Juin 2009 12:35:27 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec @ Associated Press
Jeudi et vendredi, vingt heures en tout, le voyage aux Antilles du Président s’est passé mieux que prévu. Grâce, à n’en pas douter, à l’envoi de 900 gendarmes mobiles pour couvrir le voyage. 900 gendarmes qui viennent s’ajouter aux effectifs normaux. Trois Airbus pleins à craquer de « casqués » : pas mal, non ? Plus 700 gendarmes en Martinique. Plus des transferts strictement assurés par hélicoptère. Et un filtrage strict des invités au cours de réunions tenues loin des centre-ville.sarkosma

Après trois mois de grève au printemps en Guadeloupe, Sarkozy débarquait dans un climat morose.
En Martinique et en Guadeloupe, le Président a participé à deux réunion des Etats-généraux de l’outre mer.

« Défendre le statu quo serait incompréhensible », a-t-il dit jeudi en Martinique, défendant la nécessité d’une « réorganisation économique, sociale, politique et culturelle » mais aussi administrative, ainsi que l’amélioration de la « transparence » sur les prix.

Il a approfondi ce message lors d’un discours en fin de journée à Petit-Bourg, mais, selon l’Elysée, il réserve ses conclusions -et ses annonces- pour le conseil interministériel de l’outre-mer programmé pour la fin octobre.

Mais les Etats généraux en cours suscitent surtout de l’indifférence dans la population et l’hostilité du LKP (Lyannaj kont pwofitasyon, Ensemble contre la surexploitation), qui avait mené la grève générale et qui entretien le malaise social persistant, sur fond de crise économique.

Le 19 février le déblocage d’une enveloppe de 580 millions d’euros notamment pour favoriser des hausses de salaire et accélérer le versement du RSA avait permis la fin progressive des grèves générales. Selon les reportages des télévisions nationales, les baisses de prix promises seraient effectives, notamment pour l’essence.

Le chef de l’Etat a rendu visite au 2ème R.S.M.A qui forment des jeunes via le service militaire adapté. L’occasion pour Nicolas Sarkozy d’annoncer un renforcement du dispositif. Les effectifs vont doubler et passer de 400 à 900 ou 1000 jeunes.

Le Président a surtout stupéfié les Antillais en annonçant l’organisation d’un référendum sur un éventuel statut d’autonomie pour la Martinique. En Martinique, pas en Guadeloupe ?

Mon Président a toutefois strictement encadré l’exercice en indiquant qu’il ne cachait pas

«un je ne sais quel “largage de la République“». «Le débat qui est ouvert est celui du juste degré d’autonomie», a-t-il insisté, «tant que je serai président de la République, la question de l’indépendance de la Martinique (…) ne sera pas posée».

Evidemment. Le Président n’apprécie sans doute pas les Guadeloupéens qu’il a tancés. Ainsi Nicolas Sarkozy a adressé au mouvement LKP d’Elie Domota, une sévère mise en garde en assurant qu’il serait «très ferme sur le respect des principes républicains».

«Le droit de grève est un droit légitime mais il ne peut pas être utilisé comme un instrument de propagande et de déstabilisation politique».

Le collectif juge que « tout a déjà été décidé par l’Etat » et boycotte la consultation. Son porte-parole Elie Domota ne répondra donc pas à l’invitation qui lui a été faite -comme à tous les leaders syndicaux- d’assister au discours du chef de l’Etat.

Reste que la capacité de mobilisation du LKP n’est pas totalement démontrée. Les manifestations organisées quelques jours avant la visite de Nicolas Sarkozy, n’ont pas connu un grand succès. Environ 500 personnes ont assisté vendredi soir à Pointe-à-Pitre à un meeting du LKP qui, avec la manifestation, nouveau test prévu samedi dans la même ville, constitue le point d’orgue de la « semaine de mobilisation » décrétée par le collectif. Selon l’agence Reuters 1500 participants.

Tous les orateurs, qui se sont exprimés en créole durant plus de trois heures, ont fustigé les « relents de colonialisme », selon eux, du discours prononcé dans l’après-midi par Nicolas Sarkozy lors d’une réunion des états généraux de l’outre-mer à Petit-Bourg.

sous la forme d’un nouveau grand défilé à Pointe-à-Pitre.

Je serais très heureux d’accueillir les réactions en provenance des îles, dans la mesure où les informations délivrées par les médias nationaux me paraissent pour le moins édulcorées.

Casse industrielle : Michelin, plus de 3500 emplois en fumée ?

08+01:00p30+01:0006bmer, 24 Juin 2009 16:20:08 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Selon le site web 7 h 10 spécialisé dans les affaires sociales, un millier de salariés de Michelin manifestent depuis ce matin devant le siège du groupe à Clermont-Ferrand où se tient un comité central d’entreprise (CCE) consacré au «plan social» très contesté de la direction.

Descendus vers 13h00 rendre compte aux salariés des négociations de la matinée, les syndicats ont décrit une «ambiance tendue» et une «absence de réponses».

Cyrille Poughon (CFDT) indique

«En observant les chiffres officiels des documents de la direction, nous nous apercevons de la véritable ampleur du plan social, car il ne s’agit pas seulement de 1.093 suppressions de postes mais plutôt de près de 3.500 à fin 2011», a-t-il ajouté.

Son collègue de Sud, Zakir Ali Mandjee, qui a affirmé qu’au «31 mai 2009, l’effectif de Michelin France était de 22.156 salariés et qu’il devra être ramené à 19.185 fin 2011».

Le 17 juin, Michelin avait annoncé la suppression de 1.093 postes dès 2010,  promettant toutefois qu’il n’y aurait «aucun licenciement», ce dont doutent les syndicats.

Trois sites sont concernés: Tours (340 postes sur 1.300), Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire, 477 postes sur 1.400) et Noyelles-lès-Seclin (Nord, 276 postes), près de Lille, qui va fermer. Parmi les salariés touchés, 495 bénéficieront selon la direction de mesures d’âge (retraite anticipée, temps partiel), et 598 de reclassements internes.

Et il sautera encore plus vite, plus souvent, plus haut : notre Président

41+01:00p30+01:0006bdim, 21 Juin 2009 17:54:41 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP

L’hyperactivité de l’hyper Président Sarkozy. Ça le reprend, bien que Villepin lui aie conseillé de se calmer un peu pour être plus crédible, Notre bien aimé Omniprésident se lance des actions tous azimuth.

La semaine dernière il était à Bruxelles pour tirer les conséquences des élections européennes, écorchant au passage les familles des victimes de l’attentat contre les ingénieurs de la DCN en décembre 2002.

Puis, ce lundi discours devant le Congrès à  Versailles à 500 000 sinon 1 million d’euros de l’heure. Les analystes se perdent en conjecture sur le contenu, voire sur l’intérêt d’une telle procédure solennelle. Qu’est-ce qu’il va nous sortir encore comme coup publicitaire ? Quatre thèmes prévus quand même, quatre priorités : l’environnement, l’aménagement du territoire, la vie après 60 ans et la réforme des collectivités territoriales.

Ce qui est presque certain, annonce mardi du remaniement ministériel, sans cesse remis mais rendu obligatoire par le départ a minima de Rachida Dati, la Garde des Sceaux, et de Michel Barnier, le ministre de l’Agriculture. Les ministres en activités s’inquiètent, les candidats piaffent.

Et ce qui n’est pas le moins anodin jeudi départ pour la Martinique et la Guadeloupe dans le cadre des états généraux de l’outre-mer lancés par le gouvernement le 21 avril après la crise sociale sans précédent qui avait secoué les deux îles de janvier à mars.

Ces états généraux doivent déboucher à la rentrée sur un conseil interministériel de l’outre-mer, qui déterminera les suites à donner aux propositions qui auront été faites. Les états généraux sont boudés par les principaux mouvements à l’origine des grèves générales en Guadeloupe et en Martinique.

En pleins Etats généraux de l’outre-mer, ce voyage avait été repoussé à plusieurs reprises, le temps que retombent les tensions nées du long conflit social de cet hiver.

Entre autres manifestations et réunions, il devrait y inaugurer le 26 juin l’aéroport Aimé-Césaire au Lamentin, en Martinique.

Mais en Guadeloupe les manifestants risquent de ne pas tous être débonnaires : les centrales syndicales membres du LKP – qui a été à l’origine de la grève générale de six semaines en début d’année – appellent à une « semaine de mobilisation », à partir de ce lundi, sous forme d’une grève de 24 heures reconductible.

Le LKP — en Guadeloupe– et plusieurs leaders syndicaux ont appelé, par voie de tract et déclarations, « le peuple de Guadeloupe » à participer « en toute fierté aux rendez-vous de solidarité », à compter de ce lundi, devant des entreprises dont le personnel est en grève.

Dans la quinzaine d’entreprises concernées, les grévistes revendiquent « l’application de l’accord Bino initial » qui prévoit une majoration de salaire de 200 euros, prise en charge par l’Etat et les collectivités pour 150 euros, et qui devra être intégralement payée par les entreprises dans trois ans. L’accord, négocié durant la grève générale, a été étendu à toutes les entreprises insulaires, mais la majoration de salaire n’y est pas garantie au-delà des trois ans.

Les principaux services publics –eau, électricité, hôpitaux et cliniques– ont été destinataires de préavis de grève pour la semaine à venir, selon des sources syndicales. Aucune indication n’a pu être obtenue sur la forme que pourraient prendre les « rendez-vous de solidarité » prévus par le LKP.

Un appel est lancé pour un meeting à Basse-Terre, où doit se tenir un congrès des élus départementaux et régionaux, et à Pointe-à-Pitre vendredi, au soir de la visite de M. Sarkozy. Une manifestation est prévue samedi prochain à Pointe-à-Pitre.

Question : combien de policiers ont-ils été convoyés depuis la Métropole pour assurer la quiétude du Président ? 1000 ? 1500 ? Set seront-ils cagoulés (pour rapporter de l’argent à l’Etat !)

Social : ça s’agite encore

22+01:00p30+01:0006blun, 08 Juin 2009 11:18:22 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP

Alors qu’une grève catégorielle a immobilisé aujourd’hui la ligne A du RER parisien, la semaine sociale s’annonce chaotique. Elle sera dominée par les conséquences de la crise sur l’emploi, les syndicats devant mercredi retrouver le patronat pour entamer des négociations.

Alors que le chômage a fait un bond inédit depuis 1975 au 1er trimestre, les syndicats tentent depuis des mois d’infléchir le patronat et de l’amener à augmenter la part des salariés dans les décisions des entreprises et les richesses créées afin d’enrayer la spirale de la crise.

Le Medef, la CGPME et l’UPA ont consenti à entamer une négociation qui démarrera mercredi sur “la gestion sociale des conséquences économiques de la crise sur l’emploi.

Selon des chiffres provisoires, la récession a détruit en trois mois autant de postes salariés que sur toute l’année 2008.

Les huit syndicats français (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires et Unsa) appellent les salariés et leurs familles à manifester de nouveau samedi. Cette initiative devrait ressembler plus aux défilés du dernier 1er mai qu’aux mobilisations des 29 janvier et 19 mars qui avaient vu descendre dans la rue de 1 à 2,5, voire 3 millions de personnes pour réclamer un changement de cap.

En outre, cinq centrales syndicales (CGT, CFDT, CFTC, FO, CFE-CGC) seront reçues, en principe ce lundi, par Nicolas Sarkozy, qui veut les consulter avant un déplacement prévu devant l’Organisation internationale du travail (OIT) le 15 juin.

Au coeur de cet entretien avec le chef de l’Etat devrait figurer la question du “travail décent“, autrement dit décemment rémunéré et soutenable, sans lequel selon l’OIT, aucune stratégie de sortie de crise n’est crédible.

Corse : une merendella près de la villa Clavier

27+01:00p30+01:0006bmar, 02 Juin 2009 12:42:27 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec Europe 1

A l’initiative de Corsica Libera des indépendantistes corses ont organisé lundi 1er juin une merendella, le traditionnel pique-nique corse lundi à proximité de la villa de Christian Clavier. Une action organisée deux jours avant le procès en appel des militants poursuivis pour avoir envahi le jardin de l’acteur il y a neuf mois. Au cours de leur « promenade champêtre », deux marcassins ont été relâchés à la limite de la propriété de Christian Clavier située dans un lotissement privé rebaptisé Punta d’Oro alors que le lieu dit portait initialement le nom de Cala Purcili, ou Baie des cochons.

Les manifestants entendaient surtout protester contre le Plan d’aménagement et de développement durable de la Corse (Padduc) qui doit être débattu à l’Assemblée territoriale de Corse les 15 et 16 juin prochains. Jean-Guy Talamoni, membre de l’exécutif de Corsica Libera et conseiller territorial :

« Nous sommes venus dire ensemble que les Corses sont partout chez eux et y compris sur cette plage privatisée de fait depuis des années » ?

Ce qui lui a valu une réaction particulièrement inepte d’un auditeur d’Europe 1 :

Vive le President et vive Christian Clavier. Il ont qu’a aller ailleur les corses si il sont pas content et pas la peine de dire su’il sont chez eux c’est pas chez eux.

J’ai scrupuleusement respecté l’orthographe

Social : nouvelle journée d’action

50+01:00p31+01:0005bmar, 26 Mai 2009 08:23:50 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec 7 h 10

Pour la quatrième fois de l’année, tous les syndicats appellent à une journée d’action interprofessionnelle, mardi 26 mai, pour exiger un changement de politique du gouvernement et du patronat face à la crise.

Pas d’action commune massive au plan national, la mobilisation revêtira des formes très variées en l’absence de mot d’ordre national de grève et de manifestations, avec peu de perturbations attendues dans les transports.

Les huit organisations syndicales à l’origine de la mobilisation (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, FSU, UNSA et Solidaires) ont en effet laissé cette fois-ci le soin à leurs fédérations, dans les entreprises et les branches professionnelles, de décider leur mode d’action “en fonction des réalités locales et visant à la participation du plus grand nombre“, selon une déclaration commune.

Il faut bien reconnaître que ces « journées nationales d’action » aux résultats mitigés et peu visibles finissent par agacer les participants. C’est l’effet recherché par le gouvernement qui  en n’acceptant rien, en jouant les indifférents à la Thatcher contribu à bloquer le dialogue social. Inquiets pour leur emploi, les « travailleurs » font le dos rond. Jusqu’à quand et jusqu’où peut nous conduire cette stratégie de l’autisme ?

Santé : grosse grogne du monde hospitalier. Au Sénat et à l’Assemblée Nationale

19+01:00p31+01:0005bven, 15 Mai 2009 12:45:19 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Un appel national à la grève et à des manifestations des personnels des hôpitaux est lancé pour jeudi par les principaux syndicats.

Les sénateurs ont commencé à examiner mardi 13 mai dans un climat houleux le projet de loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) » de Roselyne Bachelot sur la réforme de l’hôpital, qu’ils entendent profondément remanier pour répondre à une contestation inédite de la communauté médicale.

Quand la Ministre a commencé son discours au Palais du Luxembourg, une vraie bronca s’est élevée dans les rangs des Sénateurs. Ils ont imposé à la ministre un bouleversement de l’ordre d’examen du texte. L’opposition contestait la procédure d’urgence, maintenue par Roselyne Bachelot.

La ministre de la Santé a dès le début été mise en minorité, les sénateurs lui imposant de bouleverser l’ordre d’examen du texte. Le président de la commission des Affaires sociales, le centriste Nicolas About, avec l’appui du président UMP Gérard Larcher, a fait voter contre son avis le regroupement de l’examen du titre I sur l’organisation des hôpitaux et du titre IV créant les ARS (Agences régionales de santé), laissant les titres II (accès aux soins) et III (santé publique) pour la fin du débat.e député PS de Paris.

14 mai, 16 h 20 -Jean-Marie Le Guen affirme jeudi 14 mai que les engagements pris par Nicolas Sarkozy, notamment sur la mise en place d’un directoire collégial, n’apparaissent pas dans les amendements au projet de loi Bachelot de réforme de l’hôpital. Jean-Marie Le Guen est député et président du Conseil d’administration de l’AP-HP (hôpitaux de Paris).

Accusé par le PS de ne pas avoir repris les propositions de Nicolas Sarkozy sur la mise en place d’un directoire collégial, le cabinet de Roselyne Bachelot dément. Le rapporteur du projet de loi explique pour sa part que « le gouvernement a le temps de déposer d’autres amendements » au projet de loi, actuellement débattu au Sénat.

De quoi s’agit-il ? Le projet entend remettre en cause le système actuel de l’hospitalisation publique, reposant sur un ensemble relativement hétérogène où les CHU – Centre hospitalo-universitaires -, voisinent avec ces hôpitaux publics de toutes dimensions.

Dans les établissements, le pouvoir de décision est largement partagé entre un directeur souvent désigné au niveau de la Collectivité locale, et les médecins chefs de service.
La grogne est entretenue par le Mouvement de défense de l’Hôpital public (MDHP), qui fédère des représentants des médecins hospitaliers et demande « de lever la procédure d’urgence parlementaire » sur le texte HPST.

Selon le MDHP, « même amendée, la loi Bachelot met en place un pouvoir vertical politisé détenu par les directeurs d’Agences régionales de santé (ARS) ». Sa seule finalité, selon le MDHP, est « l’équilibre budgétaire », avec pour corollaires les suppressions d’emplois et la dégradation des soins.

Jean de Kervasdoué, professeur de l’économie de la santé au Conservatoire national des arts et métiers, analyse les raisons du conflit (Le Monde- 12 mai 2009)

La réforme projetée en France est partie de la volonté du président Sarkozy d’offrir à l’hôpital un « vrai patron ». Il est en effet nécessaire de rechercher une autorité capable de fédérer les forces divergentes. A condition, bien entendu, de choisir la bonne. Or, si cette loi est votée, l’autorité sera celle de l’Etat : autant dire la mauvaise. L’hôpital public français perdra toute autonomie et cela aura, pour tout gouvernement à venir, un coût politique élevé.

« Les objectifs de ce projet paraissent inattaquables. Certes, il ne traite d’aucune des deux urgences du moment en matière de soins médicaux : la maîtrise du déficit de l’assurance-maladie et l’inéluctable déclin du nombre de généralistes, faute de reconnaissance suffisante.

Mais le projet s’efforce de réorganiser les services de l’Etat, d’adapter l’offre hospitalière, de mettre un peu d’ordre dans la médecine de ville et de favoriser l’éducation pour la santé et la prévention.

L’étonnement ne provient donc pas des objectifs recherchés, mais des moyens imaginés pour y parvenir. Il est surprenant qu’un gouvernement de droite s’en remette aussi aveuglément à l’Etat. Il est inattendu qu’il s’échine à faire perdre à l’hôpital toute autonomie, alors qu’il se bat pour tenter d’en offrir un peu à l’Université.

Le pouvoir devrait être désormais exercé par un directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), une sorte de préfet sanitaire, nommé en conseil des ministres. Il contrôlera les ressources, la stratégie de tous les établissements de sa région. Les nominations, non seulement des directeurs, mais des cadres médicaux de chaque hôpital, remonteront jusqu’au ministère de la santé, voire au conseil des ministres !

Au sujet de la composition du conseil de surveillance, Roselyne Bachelot, a enlevé la nomination par le maire et le président du conseil général de trois des cinq personnalités qualifiées de ce conseil (les deux autres étant nommées par le préfet). L’amendement déposé par le gouvernement spécifie que trois personnalités qualifiées seront nommées par le préfet et deux par l’Agence régionale de Santé (ARS). La gestion des hôpitaux devient hyper centralisée.

Pourtant, lundi à Nancy, pour apaiser la tension, le Président Sarkozy avait promis d’accepter de nombreux amendements au projet initial

La CSMF, le principal syndicat des médecins libéraux, a apporté son soutien à la journée de mobilisation des hospitaliers rappelant mardi que l’hôpital n’était pas le seul sujet contesté du projet de loi.

Les médecins et personnels hospitaliers ont rejoint dans la rue les Universitaires qui poursuivent leur combat, même si les universités bloquées sont moins nombreuses. Des manifestations sont prévues à Paris et en province pour protester contre les réformes des universités et de la recherche. François Fillon envisage un report des examens en septembre.

Deux ans après, l’Omniprésident est rattrapé par la crise

56+01:00p31+01:0005bjeu, 07 Mai 2009 07:45:56 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Deux ans de Sarkozy, ou l’extrême volontarisme de l’éternel candidat Président.
Ce mercredi soir il n’a pas daigné participer à la Salle Gaveau à la célébration du deuxième anniversaire de sa victoire, organisé par l’UMP. Il n’est pas du genre à apprécier les bilans, quand ce ne sont pas les siens.

Pourtant le Président se vante à tous les vents d’avoir « réformé la France » plus que n’importe lequel de ses prédécesseurs.

Le grand thuriféraire Luc Châtel va jusqu’à affirmer lors du compte-rendu devant la presse mercredi 6 mai, que les deux premières années du mandat de Nicolas Sarkozy ont été marquées par le redémarrage de la « pensée universelle française« .

Pour un peu on se croirait revenu à l’époque bénie du Grand Timonier, Mao Dzeu Dong.

Quelles réformes ? Avant tout  détricoter les acquis traditionnels considérés par ses amis oligarques comme des freins au développement. La lutte contre les 35 heures n’est qu’un symbole d’une volonté profonde, beaucoup plus vaste.

Le socle est une idéologie hyper libérale précise, mélange de l’Ecole de Chicago, de Reaganisme et de Thatchérisme : avec une obsession,  libéraliser l’économie et la société française. En vérité jeter à bas toutes les structures contribuant à protéger peu ou prou les entreprises et les travailleurs, au profit d’un patronat et d’un capitalisme triomphants.

Au nom de la souplesse de gestion et des capacités d’adaptation, Il s’agit bien de détruire les acquis cumulés du Front populaire de 1936, du Gaullisme de 1945 et de la révolution sociétale de 1968.

L’hôpital, l’Université, les contrats de travail, tout doit passer par la moulinette sarkozyste.

Mais, alors que la crise économique historique s’installe, ses réformes tardent à produire leurs effets et à convaincre les Français.

A  l’heure où le pays s’installe dans le chômage, le discours de Nicolas Sarkozy a du mal à convaincre. Contraint par le dérapage inquiétant des déficits publics de privilégier la relance par l’investissement, il est dénoncé à gauche pour avoir négligé le soutien à la consommation et oublié en route ses promesses de « président du pouvoir d’achat ».

Il se caractérise aussi par un entêtement qu’il appelle volontarisme.

« Les difficultés qui nous attendent en 2009 seront grandes » mais pas question de « rester immobiles », répète-t-il à l’envi, « la crise appelle à continuer les réformes, pas à les stopper (…) grâce aux réformes, nous sortirons plus forts de la crise ».

Il est bien obligé quand même de revenir à une certaine forme de dirigisme.

La méthode

Ce libéral est en vérité très autoritaire. Il supporte mal la moindre concurrence. Il lui faut écarter systématiquement tout rival possible dans le paysage médiatique
L’omniprésident veut tout, partout.  Il est hyperactif, superprésent et omnipotent, toujours en mouvement, prenant la parole à chaque instant et décidant de tout.

De déplacements dans l’hexagone en visites à l’étranger, il a fait voler en éclats l’image « jupitérienne » d’un chef de l’Etat rare, donc forcément sage et respecté.

Ceux qui ne voyaient ( qui espéraient ?) dans cette agitation qu’un feu de paille de début de mandat en ont été pour leur frais. Nicolas Sarkozy se veut du souffle. Et loin de l’apaiser, la tempête économique qui s’est abattue sur le monde à l’automne dernier a boosté le tourbillon présidentiel.

Depuis qu’il a décrété la mobilisation générale contre la crise à Douai en décembre, le chef de l’Etat multiplie les sorties pour décliner, en régions ou à l’Elysée, le même discours.

Il continue d’afficher une foi inébranlable dans sa politique et sa méthode. « La relance par la consommation, ça ne marche pas » et « je n’ai pas été élu pour rester enfermé dans mon bureau ».

Il se vante d’avoir parfaitement mené l’Europe pendant son semestre de présidence, mais à y regarder de près ses succès sont modestes. Gaza ? La Géorgie ? Il est le seul à vraiment croire à son discours. Avec ses thuriféraires.

En vérité la méthode Sarkozy est remise en cause. A ceux qui dans l’opposition dénoncent depuis deux ans la « frénésie » du président se joignent désormais ceux de la majorité qui, comme l’ex-Premier ministre Dominique de Villepin, « n’attendent pas d’un président qu’il soit survitaminé (mais) sage ».

Des nuages ont voilé l’horizon. Sa peur provoque la peur. La longue crise sociale dans les Antilles, la multiplication des manifestations massives contre sa politique, ou encore l’entrée d’un concurrent de poids sur la scène internationale, le charismatique Barack Obama.

A droite, ses prétentions à renforcer la régulation de l’économie par l’Etat inquiètent le Medef et les libéraux. Et son refus de lever son très controversé « bouclier fiscal » irrite la frange sociale de son électorat.

« Depuis deux ans, la France a eu le courage de se réformer. Elle a bousculé les conservatismes qui, en la paralysant, la condamnaient à un déclin irrémédiable », a déclaré le chef de l’Etat lors de la « réunion républicaine » tenue à Nîmes (Gard).

Ce discours de Nîmes n’en a pas moins été accueilli par la presse avec circonspection. Et sa cote de popularité est faible.

Nombre d’observateurs n’en considèrent par moins que, deux ans après son arrivée à l’Elysée, Nicolas Sarkozy reste sans véritable rival dans l’échiquier politique français.

Sondage : mitigé
Face à cet empilement de difficultés, sa cote de popularité reste en berne. Une majorité de Français demeure mécontente du président, même si elle n’atteint plus l’étiage de sa période « bling bling » fin 2007.
Les Français jugent encore que Nicolas Sarkozy a de fortes qualités personnelles mais ils sont de plus en plus nombreux à critiquer le président, selon un sondage CSA publié mercredi par Aujourd’hui en France/Le Parisien.
Selon le sondage – qui établit une comparaison avec une enquête d’opinion de février 2008 – les Français jugent notamment Nicolas Sarkozy « dynamique » (85%, -3%), « Courageux » (75%, -1%), sachant « prendre des décisions difficiles » (66%, =) avec « le sens de l’Etat » (60%, +3%).
En revanche, les sondés sont 55% (+3%) à penser qu’il ne fait pas « un bon président » car pour 73% (+12%) d’entre eux il n’est pas « suffisamment à l’écoute des Français », pour 67% (+3%) il n’apporte pas de solutions aux problèmes des Français » et 54% (+11%) estimant qu' »il n’a pas de vrai projet pour la France ».
Publiquement, Nicolas Sarkozy assure ne voir dans ces sondages et le succès des récentes mobilisations syndicales que la traduction « normale » de l’inquiétude des Français face à la crise.

La manif en rose et mauve, pour nos bébés

33+01:00p31+01:0005bmer, 06 Mai 2009 07:38:33 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

C’est l’une des plus jolies manif, une des plus sympathiques… Toutes en mauve, en rose, en bleu.

p1040070A l’occasion de la Journée Internationale de la Sage-femme, mardi 5 mai professionnel(le)s et étudiant(e)s, venus de toute la France, 3.000 sages-femmes ont défilé à Paris pour la reconnaissance de leur formation.

p1040072
L’Association nationale des étudiants sages-femmes (Anesf) et l’Organisation nationale des syndicats de sages-femmes (Onssf) avaient appelé à un rassemblement national dans les rues de la capitale. Le cortège est parti de la place de l’Odéon vers 13h pour rejoindre le ministère de l’Enseignement supérieur.
Les sages-femmes réclament une meilleure reconnaissance de leur profession, compétences et attributions. Elles demandant notamment que le cursus scolaire des étudiants s’inscrive dans un parcours universitaire « au même titre que les autres professions médicales ».

On ignore en général que la profession de sage-femme – pourune fois les hommes sont inclus au féminin – manque cruellement d’effectifs alors que la France est le deuxième pays le plus prolifique d’Europe. Juste après l’Irlande, mais bien avant tous les pays cathos latins.

Social : ça s’agite beaucoup

34+01:00p31+01:0005bmar, 05 Mai 2009 09:23:34 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

On n’en parle jamais, donc je commence par elles : les sages-femmes défilent aujourd’hui à Paris pour réclamer une revalorisation de leur condition.

Ça doit être urgent car il n’y a pas assez de sages-femmes en France.

Et puis ce sont les matons et les flics qui se cognent dessus. Ce matin, les CRS ont tenté de déloger  des surveillants de prison qui bloquaient la Santé

Les surveillants ont rassemblé palettes et pneus pour empêcher toute sortie de la maison d’arrêt parisienne. Les CRS sont intervenus plusieurs fois depuis 5h30 ce matin, sans parvenir à les déloger totalement.

Dès lundi soir, de violents incidents ont éclaté à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), opposant 200 à 400 surveillants de prison à des gendarmes mobiles et des CRS.

Et enfin : les suites de la grande manif de samedi. Au lendemain de l’appel à deux nouvelles journées de mobilisation interprofessionnelle unitaire, les 26 mai et 13 juin prochains, le secrétaire général de Force ouvrière (FO) Jean-Claude Mailly a souligné mardi 5 mai sur Canal + que les huit syndicats n’ont pas été « d’accord sur tout ». « L’unité d’action » permet d’être « plus fort », mais « ce n’est pas parce qu’on est dans l’unité d’action, qu’on est d’accord sur tout ».

Dans leur communiqué, les syndicats soulignent, selon eux, le caractère « historique » du 1er mai dernier « tant en raison de l’unité des huit organisations syndicales qu’en raison de l’ampleur de la mobilisation au travers de plus de 280 rassemblements dans toute la France ».

Les manifestations organisées vendredi dernier à l’occasion d’un 1er mai unitaire pour la première fois dans l’histoire du syndicalisme français ont rassemblé entre 465.000 et 1,2 million de personnes, selon les sources.

Pour les syndicats, cette mobilisation, la troisième depuis la fin janvier, « témoigne d’un enracinement de la mobilisation et de la détermination des salariés, demandeurs d’emplois et retraités à exprimer leurs revendications et à obtenir des réponses ».

Université : suite de la ronde de l’Hôtel de Ville, à l’Hôtel de Ville

04+01:00p31+01:0005bsam, 02 Mai 2009 10:28:04 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Université : dans le prolongement de la « ronde éternelle » organisée par les enseignants-chercheurs et les étudiants devant l’Hôtel de Ville de Paris, le bâtiment municipal  a été brièvement occupé, vendredi 1er mai au soir, en marge d’une manifestation d’étudiants opposés au projet de réforme de l’université.

L’action a été menée de 20h45 à 21h45 par »quelques dizaines » de personnes, qui ont quitté les lieux au bout d’une heure, apparemment dans le calme.

Peu auparavant, plusieurs centaines d’étudiants étaient massés autour de l’hôtel de ville de Paris, encadrés par un important dispositif policier

Résistance contre la politique de la peur

54+01:00p31+01:0005bven, 01 Mai 2009 07:52:54 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Appel général, que je répercute :Nous refusons la politique de la peur

Mobilisation pour la journée du 1er mai
« Chers amis », Le 1er mai a une valeur symbolique en soi pour les luttes du mouvement social. Cette année, il revêt un caractère encore plus fort cette année : l’unité des syndicats et des collectifs de luttes pour faire de ce jour un temps massif pour stopper la politique Sarkozy. Un communiqué commun des organisations syndicales Santé, sociaux et médicaux est en cours de parution, ce jour. Il inviter à la combativité et à la multiplication des actions décentralisées comme nationales. Aux grandes (…)
*
Mobilisation pour la journée 1er mai
Appel à l’action Arrêtons le massacre ! Ensemble contre la casse sociale et le sécuritaire Là où nous sommes, nous sommes divers. Chacun de nous a ses engagements, son métier, son éthique de professionnel et de citoyen. Chacun des collectifs, chacune des organisations associatives, syndicales, politiques a ses orientations et ses priorités. (…)
*
Manifestation le 19 mars 2009
Contre la « politique de la peur » et la casse sociale, Manifestons ensemble Les citoyens, les collectifs et les organisations qui protestent contre l’aggravation des atteintes aux libertés, de la précarité et des inégalités sociales sont divers dans leurs engagements et dans leurs formes de mobilisation.

Rencontre de convergence ACTE 1
12 mars
Rencontres de convergences acte1 Contre la politique de la peur Contre une société de surveillances Pour la défense des droits fondamentaux et des libertés Pour la défense de la citoyenneté et des professionnalités

Appel contre la réforme de l’ordonnance du 2 février 1945
12 mars
Collectif Liberté, Egalité, Justice Appel contre la réforme de l’ordonnance du 2 février 1945 Mercredi 3 décembre, André Varinard, président de la commission pour la réforme de l’ordonnance de 1945, a rendu les conclusions de son rapport pour lutter contre la délinquance des jeunes. Sur plusieurs points importants, celles-ci, loin de trouver de réelles solutions, tendent à mettre en place toujours plus de répression en lieu et place d’une politique volontaire de prévention et d’éducation.

Université : la ronde vue de Bordeaux

39+01:00p30+01:0004bjeu, 30 Avr 2009 08:03:39 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Mardi 28 avril à Bordeaux : Sous de larges ondées, 400 étudiants et quelques dizaines d’enseignants-chercheurs se sont joints  à la « ronde des obstinés » qui se tient depuis le 15 avril devant l’hôtel de ville de Bordeaux. Alors que l’université Bordeaux 3, IUT compris, a voté lundi la poursuite de l’occupation, les pressions pour une reprise rapide des cours se font plus vives. Le mouvement des universités contre les réformes de Valérie Pécresse est arrivé à un point crucial, alors que la fin de l’année approche.

Ce n’était pas la foule des grands jours à la onzième journée d’action des étudiants et enseignants-chercheurs. La faute au temps, plus que maussade, à la lassitude peut-être, devant la surdité du gouvernement, mais aussi à l’angoisse de perdre définitivement cette année universitaire. Les manifestants ont alors « tourné en rond », adoptant cette formule qui, initiée à Paris, est devenue le symbole du refus tenace d’une « marchandisation » des services publics.

Hospitalisation publique : dans la rue

02+01:00p30+01:0004bmar, 28 Avr 2009 10:59:02 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Aujourd’hui mardi, journée test pour les opposants au projet de loi « Hôpital Patients, Santé, Territoires ».
Loin de se calmer, la contestation dans le monde de l’hospitalisation publique prendrait plutôt de l’ampleur. En tout cas, c’est ce qu’espèrent prouver les détracteurs de la loi HPST, défendue par une Roselyne Bachelot inflexible. Aujourd’hui plutôt soutenue par Claude Evin, l’ancien ministre socialiste de la Santé. La manifestation de mardi, les professionnels de la santé l’ont voulue la plus unitaire possible, afin de prouver que le mécontentement dépasse largement le simple cercle des seuls médecins, accusés lundi par certains de « corporatisme », et ne se limite pas aux seuls établissements parisiens.
La liste des organisations appelant à la manifestation parle d’elle-même. Les six syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC et Sud) de personnels de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et cinq organisations de médecins – mêlant syndicats d’internes, de praticiens hospitaliers et de chefs de service- mèneront le cortège, auquel prendront part des associations de lutte contre le sida, la Coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité, ou encore le Collectif national contre les franchises médicales.

Enseignement supérieur : nouvelle montée au créneau

46+01:00p30+01:0004bmar, 28 Avr 2009 10:39:46 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Je répercute les principaux arguments du collectif « Sauvons la Recherche » pour expliquer pourquoi les chercheurs descendent de nouveau dans la rue ce mardi 28 avril, après le calme relatif correspondant aux vacances universitaires.

 

Le collectif SLR propose de reprendre un à un les différents dossiers en jeu, pour savoir si tous ceux qui, à de multiples reprises, sont descendus dans la rueces deux derniers mois vont désormais pouvoir tranquillement reprendre leurs activités.

L’emploi scientifique.

Nous demandions au gouvernement de rétablir les emplois supprimés en 2009 et de mettre oeuvre un plan pluri-annuel d’emplois, indispensable pour au moins trois raisons :

1-le fait que les jeunes, faute de perspectives, se détournent chaque jour un peu plus de nos carrières et que c’est l’enseignement supérieur et la recherche de demain qui sont ainsi menacés (30% de doctorants en moins pour 2017 selon les chiffres du ministère) ;

2-les nouvelles charges d’enseignements qui reviennent aux universités avec notamment le plan Licence et la mise en place du décompte des heures de TP à égalité avec les eures de TD ;

3- une crise économique grave qui devrait imposer à l’Etat de reconsidérer une politique d’emploi public dictée par des raisons purement idéologiques.

Or, qu’avons-nous obtenu ? La promesse faite par François Fillon de la non-suppression d’emplois dans les universités pour 2010 et 2011. Et pour les suppressions programmées pour 2009, une compensation financière et pérenne. Ainsi, sur ce second point, ce qui avait été possible en 2004, à savoir des créations d’emplois obtenues en avril, ne le serait donc plus en 2009. En outre, souvenons-nous des promesses que le même François Fillon, alors ministre de minisre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, nous avait faites en 2004 : nous réclamons toujours le plan pluri-annuel promis alors ! Enfin, nous n’avons absolument aucun élément laissant présager l’absence de suppressions d’emplois dans les organismes de recherches dans les années à venir. La seule concession que nous avons pu arracher à Valérie Pécresse est l’engagement que les « chaires d’excellence » ne devraient pas se traduire par des suppressions d’emplois dans ces organismes. Nous ne pouvons donc pas renoncer !

L’arrêt du démantèlement des grands organismes de recherche.

Qu’avons-nous obtenu ?  rien ! Face à la mobilisation dans les labos, face aux revendications portées par la coordination des délégués de laboratoire, face à la grève administrative lancée par plus de 500 directeurs d’unités (une minorité d’extrémistes eux aussi…), la ministre avait pourtant promis qu’une déclaration explicite du Premier ministre dissiperait nos craintes de voir disparaître à terme des institutions essentielles et qui font en partie la force de notre recherche publique. Or, dans les propos tenus par François Fillon sur France Inter le 22 avril, non seulement il n’en a rien été, mais il a même évacué complètement cette question, faisant comme si elle n’avait jamais été au cœur de notre mobilisation. Nous ne pouvons donc pas renoncer !

Le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs.

A la suite d’une « concertation approfondie » (selon les termes du communiqué du conseil des ministres du 22 avril), ce texte, aurait été réécrit et sa nouvelle version donnerait entière satisfaction à tous. Comment répondre à tant de contre-vérités ? Pourquoi, si tel était le cas, seuls 2 des 35 représentants syndicaux que comptent le CTPU et le CSFPE auraient-ils approuvé ce texte, tous les autres s’abstenant ou votant contre ? Pourquoi tous les acteurs de la mobilisation continueraient-ils à dénoncer ce texte et notamment l’ambiguïté qui laisse ouverte- dans un contexte d’emploi scientifique décroissant- la possibilité que, pour bon nombre d’enseignants-chercheurs des disciplines à forts effectifs étudiants, la modulation de service se traduise par un alourdissement subi des heures d’enseignement au détriment de leur activité de recherche, sans même paiement d’heures complémentaires ? L’annonce par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de la publication d’une circulaire d’accompagnement, procédure rarissime, montre que ce projet – et notamment la modulation des services qui en est le cœur – demeure plein d’ombres. Connaissant le fonctionnement des universités, nous savons que « l’accord » de l’intéressé pour la modulation n’est en rien une garantie suffisante. Nous ne pouvons donc pas renoncer !

La réforme de la formation des enseignants du secondaire et du primaire.

Le gouvernement aurait accepté de reporter d’un an cette réforme et de prendre le temps de la concertation. Or, là encore, il a choisi en réalité le passage en force. Il a décidé de contourner le refus de l’AERES d’expertiser les rares maquettes de masters « métiers de l’enseignement »déposées par certaines universités (dont plusieurs issues des établissements de l’enseignement privé) et d’entériner dès à présent leur existence.

En outre, le vrai report est très loin d’être encore acquis, puisqu’une partie des lauréats du concours 2010 ne seraient pas fonctionnaires stagiaires à l’issue du concours.

Enfin, comment peut-il prétendre remettre à plat la formation des enseignants, alors qu’il continue de précipiter le calendrier (puisque tout devrait être réglé à la mi-juillet), dans la plus grande confusion sur la composition et le rôle des instances chargées de cette remise à plat)? Nous ne pouvons donc pas renoncer !

Et le collectif de conclure :

Nos demandions enfin qu’une fois ces quatre points réglés, s’ouvrent des discussions associant tous les acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur sur la loi LRU et sur le Pacte pour la recherche.

 

Manif : lunettes noires… et cagoules interdites

49+01:00p30+01:0004bven, 17 Avr 2009 08:33:49 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

MAM – la martiale Michèle Alliot-Marie, notre très grande Ministre de l’Intérieur -, nous prépare enfin un nouveau texte pour calmer les jeunes manifestants : à l’instar de l’Allemagne, le port des cagoules et tout autre moyen de se dissimuler seraient interdits. Lunettes noires comprises ?

Hors de toute autre forme d’action, le port d’une cagoule pourrait justifier une interpellation immédiate. MAM justifie son projet avec fermeté :

« Quand on manifeste, c’est pour ses idées et on ne cache pas normalement ses idées […] Je constate que nous sommes dans une société où on voit monter beaucoup de violence à travers les grands événements (comme les manifestations en marge du sommet de l’Otan à Strasbourg, ndlr) ou le phénomène de bandes y compris dans les établissements scolaires »… le « drame du Vélib' » ne faisant que renforcer ses positions: « Les rencontres entre groupes de jeunes qui ne constituent pas des bandes et qui sur un détail, c’est-à-dire une moquerie de l’un à l’autre, se bagarrent avec des armes blanches, ce qui se traduit par un décès et deux blessés. Ça c’est vraiment préoccupant. »

« Bien entendu,  il faut prendre un certain nombre de précautions, mais à chaque fois c’est en quelque sorte le savoir-faire et le jugement des policiers ou des gendarmes qui permet de voir quand on peut agir immédiatement, ou quand on peut agir après la manifestation, notamment « grâce à des systèmes de vidéoprotection ».
Concrètement, cela veut dire que les porteurs de cagoule pourront être pistés pendant ou après la manifestation grâce aux caméras disposées dans la rue. »

Cette disposition serait intégrée dans le nouveau projet de loi « anti-casseurs » en cours de préparation par le député UMP Christian Estrosi. Cette interdiction permettrait de « mieux lutter contre le délit de participation à une bande violente », un texte exigé le 18 mars par Nicolas Sarkozy, lors de son déplacement à Gagny (Seine-Saint-Denis) sur le thème de la sécurité, la proposition de loi contre les violences commises en bandes.

Commentaire de l’Humanité :

[Ce] délit de « participation » à une bande violente ressemble furieusement à la défunte loi anticasseur du 8 juin 1970 qui créait une sorte de responsabilité collective en cas de troubles. Abrogée par la gauche en 1981, cette législation a toujours suscité une certaine nostalgie chez de nombreux élus de droite qui rêvent de la rétablir à intervalles réguliers.

Ce texte accroit encore la pile des lois et décrets sécuritaires qui ne cesse de s’élever. Le Syndicat de la Magistrature observe :

« La présomption d’appartenance à une bande sera quasiment impossible à démontrer par les juridictions, mais elle permettra immanquablement d’augmenter le nombre (pourtant déjà très élevé) de gardes à vue et d’alimenter les sacro-saints fichiers policiers. »

Pire : le délit d’appartenance à une bande existe déjà dans le Code pénal. Début mars, après un pénultième affrontement entre bandes, Mon Président déclare la guerre :

«Désormais, la seule appartenance à une bande pourra être sanctionnée d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison.»

Il aurait dû lire le Code pénal en son état actuel, qui stipule :

«Il importe peu que chaque membre ait été mis au courant de toutes les activités envisagées par l’association de malfaiteurs, il suffit que chacun ait adhéré au groupement dont il connaissait le caractère infractionnel.»

Cette avalanche de textes et de déclarations fracassantes confirme en vérité l’inquiétude – que j’ai qualifiée de « peur » – qui paraît prévaloir au sommet de l’Etat.

Et juste une question, pour terminer : le port de la cagoule sera-t-il aussi interdit aux « bandes en uniforme » qui interviennent en uniforme pour contrer les manifestations ?