Université : la ronde vue de Bordeaux

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Mardi 28 avril à Bordeaux : Sous de larges ondées, 400 étudiants et quelques dizaines d’enseignants-chercheurs se sont joints  à la « ronde des obstinés » qui se tient depuis le 15 avril devant l’hôtel de ville de Bordeaux. Alors que l’université Bordeaux 3, IUT compris, a voté lundi la poursuite de l’occupation, les pressions pour une reprise rapide des cours se font plus vives. Le mouvement des universités contre les réformes de Valérie Pécresse est arrivé à un point crucial, alors que la fin de l’année approche.

Ce n’était pas la foule des grands jours à la onzième journée d’action des étudiants et enseignants-chercheurs. La faute au temps, plus que maussade, à la lassitude peut-être, devant la surdité du gouvernement, mais aussi à l’angoisse de perdre définitivement cette année universitaire. Les manifestants ont alors « tourné en rond », adoptant cette formule qui, initiée à Paris, est devenue le symbole du refus tenace d’une « marchandisation » des services publics.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Université : la ronde vue de Bordeaux”

  1. Fabien Says:

    “Alors que l’université Bordeaux 3, IUT compris, a voté lundi la poursuite de l’occupation…”
    Pourquoi cette précision concernant l’IUT ?
    Y aurait-il, depuis le départ de la section journalisme pour la rue Jacques-Ellul et la transformation de l’IUT de journalisme en IJBA, un changement de comportement chez les étudiants Bac +2 ? De mon temps comme lorsque ma cousine y faisait ses études (peu après moi) on n’avait pas l’habitude de faire la distinction, sauf à dire que l’IUT était en grève et pas la fac, par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :