Social : ça s’agite encore

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec l’AFP

Alors qu’une grève catégorielle a immobilisé aujourd’hui la ligne A du RER parisien, la semaine sociale s’annonce chaotique. Elle sera dominée par les conséquences de la crise sur l’emploi, les syndicats devant mercredi retrouver le patronat pour entamer des négociations.

Alors que le chômage a fait un bond inédit depuis 1975 au 1er trimestre, les syndicats tentent depuis des mois d’infléchir le patronat et de l’amener à augmenter la part des salariés dans les décisions des entreprises et les richesses créées afin d’enrayer la spirale de la crise.

Le Medef, la CGPME et l’UPA ont consenti à entamer une négociation qui démarrera mercredi sur “la gestion sociale des conséquences économiques de la crise sur l’emploi.

Selon des chiffres provisoires, la récession a détruit en trois mois autant de postes salariés que sur toute l’année 2008.

Les huit syndicats français (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires et Unsa) appellent les salariés et leurs familles à manifester de nouveau samedi. Cette initiative devrait ressembler plus aux défilés du dernier 1er mai qu’aux mobilisations des 29 janvier et 19 mars qui avaient vu descendre dans la rue de 1 à 2,5, voire 3 millions de personnes pour réclamer un changement de cap.

En outre, cinq centrales syndicales (CGT, CFDT, CFTC, FO, CFE-CGC) seront reçues, en principe ce lundi, par Nicolas Sarkozy, qui veut les consulter avant un déplacement prévu devant l’Organisation internationale du travail (OIT) le 15 juin.

Au coeur de cet entretien avec le chef de l’Etat devrait figurer la question du “travail décent“, autrement dit décemment rémunéré et soutenable, sans lequel selon l’OIT, aucune stratégie de sortie de crise n’est crédible.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :