Posts Tagged ‘Afghanistan’

Défense : faut-il renforcer les moyens français en Afghanistan ?

00+01:00p31+01:0012bsam, 26 Déc 2009 15:48:00 +0100+01:00 9,2008

Nouvelle version daté du 26 décembre 2009 d’un article oublié en février

Mon Président Nicolas Sarkozy est toujours aussi indécis quant à l’envoi de nouvelles troupes en Afghanistan.

Paris, qui a déployé 3 750 soldats ainsi que 150 gendarmes.

Parmi les moyens manquants aux troupes françaises, des drones d’observation vraiment performants.

Selon Secret Défense le blog de Merchet, le renfort en matériel porte notamment sur la livraison mensuelle d’une vingtaine de VAB équipés de tourelleaux télécommandés de l’intérieur . Les militaires français doivent recevoir soixante de ses véhicules, également mieux protégés contre les mines artisanales.

Mais Paris note que les renforts annoncés début décembre par M. Obama n’arriveront sans doute pas sur place avant le début du mois de mars 2010.

« Cela ne veut pas dire qu’on ne fera rien d’ici au 28 janvier », précise Paris, au cas où M. Karzaï formulerait une demande précise et jugée pertinente. Le but est d’avoir une stratégie d’« afghanisation », qui permette in fine aux alliés de se retirer.

L’envoi de renforts est toujours à l’ordre du jour, mais pas avant la fin janvier, et naturellement sans débat à l’Assemblée nationale. Il n’est pas prévu d’envoyer des troupes combattantes sur le terrain, la France estimant avoir les effectifs suffisants pour assumer ses responsabilités dans les zones dont elle a la charge. Il s’agirait avant tout de « formateurs de terrain », des conseillers techniques intégrés dans les troupes afghanes. Même si la « fidélité » de ces dernières laissent à désirer : le gouvernement afghan paie ses soldats 80 euros par mois, les talibans offrent 500 euros. Probablement grâce au financement par le trafic de l’opium et de l’héroïne.

Le général américain Stanley McChrystal, architecte de la stratégie de renforts en Afghanistan, s’est fait fort mardi de briser l’élan des talibans dans un délai d’un an grâce aux dizaines de milliers de soldats supplémentaires promis par Washington et ses alliés.

Les 30.000 hommes annoncés par le président Barack Obama doivent permettre « l’an prochain à la même époque (…) de renverser la tendance de la rébellion et de couper l’accès des talibans à la population dont ils dépendent pour leur survie », a promis le commandant des forces internationales en Afghanistan lors d’une audition au Congrès.

« Cette mission n’est pas seulement importante: elle est aussi à même de réussir », a-t-il déclaré à la commission de la Défense de la Chambre des représentants.

Ce genre de déclaration me rappelle le « dernier quart d’heure » en Algérie. Les militaires sont toujours très forts pour proclamer la victoire avant de l’avoir gagnée.

Selon un récent sondage ( début décembre), les Américains sont favorables à 58% à l’envoi de renforts et à 60% au début de retrait en 2011. Selon cette enquête de l’Université Quinnipiac, 57% des sondés approuvent désormais la guerre en Afghanistan, soit une hausse de neuf points par rapport à un sondage précédent effectué à la mi-novembre.

Laurent Opsomer présente pour sa part une analyse bien argumentée de la situation des troupes françaises en Afghanistan :

Près de six mois après l’embuscade qui a coûté la vie à dix de nos soldats, dont au moins un a été égorgé, pardon “tué à l’arme blanche”, le contingent français va bénéficier de trois drones Sdim (avions sans pilote) pour renforcer ses capacités de reconnaissance, ainsi que des soixantes VAB (Véhicules de l’avant-blindé, des transports de troupes à roues) équipés de tourelleaux, qui permettent au servant de la mitrailleuse lourde de 12,7 mm de tirer tout en restant à l’abri. De bien maigres renforts, qui ne compenseront guère les insuffisances ; le soutien en artillerie est ainsi toujours réduit en raison du nombre de pièces insuffisantes (pour compenser cette faiblesse, il avait été envisagé un moment d’envoyer une poignée de chars Leclerc, engins particulièrement inadaptés à ce théâtre d’opérations montagneux où les altitudes de 3 000 à 6 000 mètres sont la norme).

Pendant la campagne présidentielle, le candidat Sarkozy, conscient de l’impossibilité de gagner cette guerre (car c’est une guerre !), avait évoqué un possible retrait d’Afghanistan. Désormais président de la République, il accroît l’engagement militaire de la France. Serait-il devenu autiste à la réalité ? Aujourd’hui comme hier, l’Afghanistan est un bourbier sans fond où la victoire est impossible mais la défaite interdite. Dès lors, les Nations Unies ne devraient-elles pas réunir, comme à la fin 2001, un sommet extraordinaire rassemblant tous les protagonistes et d’autres acteurs de la région tels que l’Iran, la Chine, le Pakistan, la Russie et l’Inde ? L’actuel locataire de l’Elysée, toujours en quête de notoriété, ne devrait-il pas prendre l’initiative d’un tel sommet plutôt que de s’obstiner dans une voie sans issue ?

Publicités

Expulsion d’Afghans : tollé à gauche. Et à droite

37+01:00p31+01:0010bjeu, 22 Oct 2009 11:59:37 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Billet modifié à 13 h 20 jeudi

Pas gentil, Le Post, de rassembler les critiques virulentes qui se sont élevées à droite contre l’expulsion d’Afghans :

A droite, la nouvelle fait polémique. Tous ne soutiennent pas la politique d’immigration menée par le gourvernement.
« Eric Besson nous a trompés. (…) J’avais jusqu’à présent confiance en lui », lâche Etienne Pinte sur Europe 1, avant de rajouter: « Nous ne souhaitons pas qu’il y ait des renvois d’Afghans dans un pays en guerre. »

Françoise Hostalier, s’est exprimée mardi dans une interview accordée à la Voix du Nord. La députée UMP du Nord et vice-présidente du groupe d’amitié franco-afghan à l’Assemblée estime que « renvoyer des Afghans contraints et forcés est criminel »

D’ailleurs, même France 2 a consacré un reportage à la question. C’est dire toute l’estime que le « milieu médiatique » porte à Besson, et derrière lui, au gouvernement. Je sais : nous commentons, ils agissent. Comme pendant la guerre : on protestait dans les tracts de la résistance, le contrôleur général de la police René Bousquet – lui aussi transfuge de la gauche – agissait, oeuvrait en faveur de la déportation.

Dans l’Express, ce billet qui raconte l’arrivée en Afghanistan de l’un des expulsés. aghanistan-le-retour-force-de.php?XTOR=EPR-181

Expulsions : billets plus chers qu’en 1ère classe sur Paris NewYork ? Tel est le résultat du calcul de Georges Fleurot, pubié hier sur Slate.com :

Officiellement, le coût total des reconduites forcées est estimé à 415,2 millions d’euros pour l’année 2009, soit 20.970 euros par personne en se basant sur l’estimation de 19.800 reconduites forcées cette année. Ces données sont celles d’un rapport du Sénat rédigé par la commission des Finances à l’occasion de l’examen du budget 2009 du ministère de l’Immigration. Ils ne prennent pas en compte les services des préfectures compétents dans ce domaine, l’aide juridictionnelle attribuée aux personnes retenues, ainsi que le coût du contentieux devant les tribunaux liés à la rétention administrative et à la reconduite à la frontière. On peut imaginer qu’avec ces coûts supplémentaires, la somme totale dépasse les 500 millions d’euros. Pour comparaison, c’est le montant du plan d’aide à la jeunesse présenté par Sarkozy en septembre.

Il serait peut-être plus simple de donner cet argent aux réfugiés, pour les réinstaller en France, non ?

A lire aussi, émanant du blog (PS) bugbrother : plus on arrête des sans papiers moins on en expulse. Peut-on m’expliquer ? 80-des-sans-papiers-arretes-sont-relaches

Droit d’asile : la galère des Afghans

54+01:00p31+01:0010bmer, 21 Oct 2009 16:30:54 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La galère des réfugiés afghans demandeurs de droit d’asile

 

Malgré l’opposition résolue des associations de soutien, trois Afghans ont été expulsés de France hier soir mardi, dans un vol franco-britannique à destination de Kaboul, annonce, mercredi 21 octobre, le ministre français de l’immigration Eric Besson. Il s’agit du premier vol groupé depuis 2005.

C’est un vol « qui a décollé à minuit cette nuit de Roissy et qui a à son bord trois Afghans, trois adultes de sexe masculin, et qui va les reconduire dans leur pays d’origine », a-t-il dit sur Europe 1. « C’est un avion spécialement affrété par les Britanniques. Il y aura d’autres vols ».

Manifestation à Lille-Lesquin contre cette expulsion

Manifestation à Lille-Lesquin contre cette expulsion

Mais aucun de ces réfugiés ne relevait de l’opération Claver. Laquelle a pour objectif de venir en aide aux réfugiés afghans qui ont transité par la Grèce avant d’arriver en France. L’association Pierre Claver consacre ses efforts à aider « les personnes déplacées par force de leur pays d’origine et trouvant refuge en France, et en premier lieu les demandeurs d’asile ». Elle a déjà obtenu de nombreuses décisions permettant l’attribution de statut de demandeurs d’asile aux réfugiés.

Le processus se traduit par un itinéraire de galère : fuite d’Afghanistan pour échapper aux persécutions de l’un ou l’autre des partis en guerre, transit par l’Iran, puis passage en Turquie d’où les fugitifs sont expulsés en étant « jetés » dans les eaux grecques, selon de nombreux témoignages.

Les policiers grecs prennent les empreintes, qui vont entrer dans la base de données Eurodac, répondent très mollement ou pas du tout aux demandes d’asiles politiques et renvoient les réfugiés dans la nature, non sans quelques mauvais traitements au passage, soutiennent les fugitifs. Qui par des moyens divers s’empressent de remonter vers le Nord, vers le paradis britanniques, via l’Italie et la France. Où ils sont arrêtés comme clandestins.

Selon les accords de Dublin 2 qui régissent le statut des réfugiés – politiques ou non – en Europe, ils devraient être aussitôt renvoyés vers le « pays d’entrée », c’est-à-dire la Grèce.

Or les avocats qui travaillent bénévolement pour l’association ont réussi à trouver la parade : elle se fonde sur le fait que la Grèce n’entreprend rien en faveur des réfugiés, 1 % seulement sont admis. Ce qui constitue une entorse grave au Droit européen. Et donne à la France le droit de traiter elle-même ces demandes d’asile, évitant le retour des réfugiés en Grèce. Procédure à deux étages : référé devant le tribunal administratif contre la décision de renvoi – dite de réadmission – en Grèce, et devant le juge des libertés et de la détention,  référé liberté permettant aux Afghans de sortir des centres de rétention

La réussite de ces démarches juridiques est fondamentale pour que les réfugiés puissent obtenir l’attribution par une préfecture d’une APS (autorisation provisoire de séjour) laquelle leur permet de déposer une demande de droit d’asile à l’OFPRA – Office française de protection des réfugiés et apatrides -. Avec, à la clé, l’ouverture d’un certain nombre de droits sociaux. L’association a obtenu auprès des Tribunaux administratifs, Paris et Lille, sept ordonnances en référé liberté du 23 mars 2009, au 5 octobre 2009. Et devant le juge des libertés et de la détentionsept ordonnances de référé du 13 décembre 2008 au 27 septembre 2009.

L’une des décisions positives a été rendue par exemple en raison du caractère déloyal du motif de mise en rétention : elle était rédigée dans une langue qui était censée être écrite en Dari ( une des langues pratiquées en Afghanistan) mais selon un alphabet fantaisiste, sans aucun sens. Ce caractère déloyal est très souvent invoqué parce que les policiers ne prennent pas la peine d’informer correctement les réfugiés interpellés.

Pour autant, les réfugiés n’en ont pas fini. Et c’est même là que tout commence : très empressées à appliquer les décisions qui vont dans leur sens, les autorités administratives traînent outrageusement les pieds pour celles qui sont favorables aux réfugiés. Ainsi, un certain Assad S. a dû attendre six mois avant d’obtenir son Autorisation provisoire de séjour. L’Association a dû remonter jusqu’au ministère pour obtenir une simple application d’un jugement. Ce qui nous conduit à un cas limite : pendant que les avocats plaidaient devant le tribunal administratif la cause de Hamad M., un professeur de Dari, les policiers venaient le chercher dans le centre de rétention où il était interné pour le conduire à l’avion qui devait le ramener en Grèce. Il a refusé d’embarquer, ses défenseurs ont donc pu le rattraper.

Et même en cas de décision positive obtenue sur toute la ligne, avec attribution du statut de demandeur d’asile, rien n’est fini : il faut se réhabituer à une vie normale, trouver un abri, des moyens pour survivre. Ailleurs, près de la Gare de l’Est à Paris, dans le square Villemin où quelque soit le temps, qu’il pleuve ou qu’il neige, ou que le soleil pèse du plomb s’entassent les réfugiés afghans. 200 par an transitent par la France.

Et dans les réactions à mon billet publié par rue89 je me permets de retenir ce dessin de presse dû au crayon de Chimulus :

Air Besson, par Chimulus

Ce dessin est quand même plus sympa qu’un certain nombre de réflexions d’un racisme assez lourd, confondant immigration et droit d’asile des réfugiés.

14 juillet

45+01:00p31+01:0007bmar, 14 Juil 2009 11:43:45 +0100+01:00 9,2008
Le rêve accompli et les journalistes à ses pieds

Le rêve accompli et les journalistes à ses pieds. Jean-Claude Narcy (TF1) et Marie Drucker (France 2)

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ce que j’en vois de ma fenêtre

La patrouille de France et la tour Lafayette

La patrouille de France et la tour Lafayette

Des hélicoptères de combat sur les toits de Paris

Des hélicoptères de combat sur les toits de Paris

Obama au Caire : en arabe et en hébreu

16+01:00p30+01:0006bjeu, 04 Juin 2009 17:02:16 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

A l’université du Caire, devant quelque 3.000 invités, Barack Obama a commencé son discours par les salutations traditionnelles en arabe, il l’a terminé avec l’équivalent en hébreu. Toujours le sens aigu du symbole, notre cher Obama.

Non sans insister sur sa connaissance personnelle de l’Islam, croisé sur trois continents : par la famille musulmane de son père d’abord, par l’Indonésie – où il a vécu enfant avec sa mère – et par les Etats-Unis, lorsqu’il a côtoyé à Chicago « de nombreuses personnes qui se retrouvaient dans la foi musulmane ».

Les grands dossiers : la cause palestinienne, le terrorisme. L’Irak et l’Afghanistan.

« Je suis venu chercher un nouveau départ entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde »,  » les aspirations des Palestiniens à avoir un Etat sont légitimes, soulignant et le « lien inébranlable » des États-Unis avec Israël, et appelant ce dernier à mettre un terme  ce « que la colonisation cesse » dans les territoires palestiniens, colonisation qui « viole les accord passés et nuit aux efforts de paix »

Autre grand défi « l’extrémisme violent sous toutes ses formes », car les États-Unis « rejettent la même chose que les gens de toutes les fois : les meurtres d’hommes, de femmes et d’enfants innocents ». « J’ai dit clairement que les États-Unis n’étaient pas et ne seraient jamais en guerre contre l’Islam », a rappelé Obama, avant de justifier l’intervention américaine en Afghanistan contre Al-Qaeda et les Talibans. « En dépit des coûts induits, l’engagement américain » ne faiblira pas, a précisé Obama, en précisant que les États-Unis ne veulent « pas maintenir (de) troupes en Afghanistan ». Pour l’Irak, soulignant que cette guerre « a fait l’objet d’un choix » qui a fait débat, il a rappelé le départ promis des troupes « avant 2012 ».

Tout au plus peut-on  reprocher à Obama d’être trop resté sur le registre de la philosophie que de la pratique.

Côté anecdote, par trois fois Barack Obama a défendu le port du voile pour les musulmanes en Occident, critiquant le fait qu’un pays occidental « dicte les vêtements » qu’une musulmane « doit porter » et qu' »on ne doit pas dissimuler l’hostilité envers une religion devant le faux semblant du libéralisme ». Il a encore souligné que « le gouvernement américain s’est porté en justice pour protéger le droit des « femmes et des filles à porter le voile » et « punir ceux qui voudrait leur dénier ». une américaine musulmane portant le voile, Dalia Mogahed, d’origine égyptienne, est entrée à la Maison Blanche comme conseillère de Barack Obama.

Demain, vendredi 5 juin, il sera à Dresde et Buchenwald, et samedi 6 juin sur les plages du débarquement en Normandie. Toujours et encore les symboles.

Justice : cinq de Guantanamo relaxés

13+01:00p28+01:0002bmer, 25 Fév 2009 07:50:13 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Hier soir, relaxe général pour six Français : le 19 décembre 2007 la 16° chambre correctionnelle de Paris présidée par Jean-Claude Kross avait condamné en première instance Brahim Yadel à cinq ans d’emprisonnement, dont quatre avec sursis, ainsi que Nizar Sassi, Mourad Benchellali, Redouane Khalid et Khaled ben Mustapha à quatre ans, dont trois avec sursis. Un autre ex-détenu, Imad Kanouni, avait été relaxé.

Dans son arrêt, la cour d’appel a annulé mardi les procès-verbaux d’interrogatoires des cinq hommes réalisés par les services de renseignements français en janvier-février 2002 et janvier 2004 à Guantanamo, estimant que ceux-ci agissaient alors dans le cadre d’une mission de renseignements, et non de police judiciaire.

L’annulation de ces procès-verbaux vidant le dossier de l’accusation, la relaxe a été prononcée.
Rappel : à partir de juillet 2001, tous les accusés ont suivi peu ou prou le même itinéraire : Paris, Londres, Lahore ou Jallalabad au Pakistan, Kaboul, Kandahar et des camps d’entraînement d’Al Qaïda en Afghanistan. Les six jeunes Français, Mourad Benchellali, Nizar Sassi, Brahim Yadel, Imad Achab Kanouni, Khaled Ben Mustapha et Redouane Khalid, Français avaient été interceptés en Afghanistan par le troupes américaines, puis incarcérés dans le bagne de Guantanamo, à Cuba durant plusieurs années.

Si les personnages sont des petites mains de l’islamisme ultra, l’affaire a pris un tour singulier et même scandaleux avec l’irruption dans l’affaire de la DST, à l’origine clandestine. Une clandestinité dévoilée lors d’une première session en juillet 2006 qui avait donc tourné court faute pour la Défense d’avoir eu accès aux notes multiples de la DST sur lesquelles l’accusation  croyait pouvoir s’appuyer.

Cette découverte avait conduit le Président à renvoyer les débats pour complément d’information.

« Les éléments à charge ont été obtenus en violation du Droit, s’indigne Philippe Meilhac, l’avocat de Ben Mustapha. Particulièrement en violation des Droits de la Défense, qui permet à tout individu se trouvant dans une situation où il est interrogé étant détenu ou retenu, de bénéficier de droits élémentaires de procédure (au moins être informé de la qualité et du cadre juridique dans lequel interviennent ses interlocuteurs, être avisé de ses droits, dont celui de se taire, de consulter un avocat, de voir un médecin), propres à toute démocratie qui se respecte. »

Or la loyauté est considérée comme un principe fondamental du droit français, et comme telle sanctionnée par de nombreux arrêts de jurisprudence.
Le parquet général a introduit un recours en cassation.

Voir article précédent , 21 mai 2008

Armée et OPEX : des effectifs réduits

34+01:00p31+01:0001bjeu, 29 Jan 2009 08:20:34 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Assemblée et Sénat vont se prononcer sur les OPEX ( les « opérations militaires extérieures », en particulier mercredi sur la prolongation de cinq d’entre elles (Kosovo, Liban, Côte-d’Ivoire, Tchad et Centrafrique), après le feu vert donné, dès le 22 septembre, à l’opération menée en Afghanistan. Plus de 13.000 soldats français sont engagés dans des opérations extérieures, dont près de 3.000 au Tchad et dans la République centrafricaine voisine, 2.800 en Afghanistan, 2.000 en Côte-d’Ivoire, 1.850 au Liban et 1.800 au Kosovo. Le coût de ces OPEX s’est élevé à 857 millions d’euros en 2008, bien au-delà des 475 millions inscrits au budget.
Hervé Morin, le ministre de la Défense, dans France Soir estime possible une réduction de 20 % des effectifs à terme. Il serait ainsi possible d’économiser permettrait « d’économiser de l’ordre de 100 à 150 millions d’euros par an ». Le contrôle parlementaire des OPEX -une nouveauté introduite par la réforme constitutionnelle de l’été dernier-, met fin  à une bizarrerie démocratique que j’avais dénoncée dans mon livre « Dans le Secret des Services« : auparavant, l’exécutif pouvait envoyer des troupes à l’étranger sans le moindre contrôle du Parlement.

« Je veux être certain que chaque soldat français, aujourd’hui engagé en opération extérieure, l’est conformément aux intérêts de notre pays », a lancé MPV (Mon Président volant) le 6 janvier devant le contingent français de la Finul, la force de l’ONU au Liban sud.

Dans l’immédiat, 2000 hommes vont être rappelés, a annoncé le ministre lors du débat parlementaire.

Livre-photos : Charuel en Afghanistan

36+01:00p31+01:0012bmer, 17 Déc 2008 09:55:36 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Attaché à l’hebdo Valeurs actuelles, le photographe de guerre Marc Charuel,  ne dételle pas. Il vient de publier chez aux éditions Valmonde un album illustrant la vie des militaires français en Afghanistan. Les textes sont de Fréderic Pons. Sur place les deux journalistes ont suivi en opération les hommes du bataillon Kapissa (8ème RPIMa, 35ème RAP, 17ème RGP, Service de santé), le détachement air de Kaboul et le groupe médico-chirurgical. 110 pages, format carré 21×21, 39 euros.

Grand baroudeur devant l’éternel, Charuel a assis sa réputation initiale par un grand reportage chez les Karen, en Birmanie, un voyage au cours duquel il a été blessé. Il a publié notamment en 1993

Putain de guerre: Gaston Besson, volontaire français contre les Serbes,

et en 2003 L’affaire Boudarel. Ces deux livres sont introuvables neufs.