Grippe A – Une campagne grippée et desaxée

Révélation la plus stupéfiante d’une campagne de vaccination grippée : j’ai reçu au courrier de ce matin 27 janvier le « bon de vaccination contre la grippe A », que j’attendais naturellement avec impatience. Avec indication, me concernant, de trois centres de vaccination spécialisés. Pour deux injections alors qu’une seule est considérée comme utile. Seul problème : la Préfecture de police a annoncé que 21 des 22 centres de vaccination de Paris avaient été fermés le 25 janvier. Tandis que la fin de l’épidémie a été annoncée très officiellement.

Reste donc la possibilité d’être vacciné par mon médecin généraliste. Qui doit s’approvisionner dans un seul centre à l’autre bout de Paris. Je vois tout à fait mon gentil généraliste prendre le temps d’aller cherher les doses, entre ses visites et ses consultations au cabinet, il n’a sûrement pas d’autre préoccupation urgente.

Mme Bachelot, êtes-vous au courant de ces impedimenta ? De qui se moque-t-on ? Un tel niveau d’incompétence me stupéfie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :