Archive for 25 janvier 2010

Mon clavier, 26 janvier

46+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 22:01:46 +0100+01:00 9,2008

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

Dernier bilan officieux : 150 000 morts pour la seule ville de Port au Prince, 190 000 blessés et 55 000 familles sinistrées ! Les autorités craignent que 200.000 autres cadavres ne soient encore enfouis sous les décombres.

Espérons que mes confrères ne vont pas oublier ce cataclysme dès que surgira un nouvel événement ! Les télés multiplient les reportages larmoyants sur les orphelins, reléguant le récit de la vraie réalité en arrière plan.

§ Mon Président en prime time à TF1 sarkozy-tele-plat-sur-la-defensive

§ Fisc : Michelin, retour de Suisse ? fonds-secrets-en-suisse-michelin-pris-la-main-dans-le-sac Il est d’ailleurs surprenant que le Président n’ait pas évoqué ce problème dans son « meet the Frenchies »

§ Sur mon blog Le Monde, les élections présidentielles au Sri Lanka sri-lanka-elections

§ à ne pas rater, Invictus de Clint Eastwood. Ma chronique dans mon blog des « Trois cultures » cinema-invictus-par-clint-eastwood

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne.

En fonction du résultat je compte suivre la même voie pour Nuits bleues.

Publicités

Affaire Colonna et Garde à vue

39+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 12:19:39 +0100+01:00 9,2008

Ma lectrice Marie Ange Marie met le point sur les I de façon tout à fait opportune :

Notre garde des sceaux [ Michèle Alliot-Marie] confirme et signe:  » l’aveu en garde à vue sera insuffisant pour justifier à lui seul une condamnation » et ceci sera inscrit dans le nouveau code de procédure pénale.

Cette déclaration est fondamentale au moment où la Cour de Cassation doit statuer sur le pourvoi formulé par les avocats d’Yvan Colonna; car si effectivement la Cour d’assise spéciale n’a pas à motiver sa décision, cela ne dispense pas l’accusation d’ apporter les preuves de la culpabilité de l’accusé; et j’ai beau relire les divers compte rendus d’audience ces « preuves » se résument aux aveux des membres du commando et de leurs épouses obtenus en garde à vue…

Et des géolocalisation d’appels téléphoniques, où Yvan Colonna n’apparaît jamais. D’ailleurs, on n’a jamais vu sa trace physique tout au long des débats lors du deuxième procès d’assises. Mais puisque ce vide passe pour une preuve pour le procureur Jean-Claude Kross, le petit doigt sur la couture de sa robe de magistrat…

Tout comme la rareté des éléments matériels était invoquée comme une preuve de la culpabilité de Dreyfus: » il n’y a pas de preuves, c’est qu’il a tout fait disparaître »…

« Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction; c’est la conviction souveraine, irrésistible qui déforme les faits et les choses »

Joseph Reinach député dreyfusard et historien de « l’ Affaire ».

Rappelons que ces déclarations de MAM, et probablement des instructions données aux parquets, ont provoqué un mouvement de très mauvaise humeur chez les commissaires et officiers de police judiciaire. On les comprend : sans aveux extorqués en garde à vue, comment prouver une culpabilité quand on ne dispose que de vagues soupçons ? C’est, suggèrent nos policiers, la voie ouverte à la grande criminalité et au terrorisme. Cependant, les policiers grogneux ont l’air d’oublier que ce ne sont pas eux qui font la loi, mais les parlements et la jurisprudence, et, désormais, surtout la jurisprudence européenne.

Police : élections professionnelles et ras le bol

53+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 11:53:53 +0100+01:00 9,2008

A partir d’aujourd’hui, et pendant trois jours, se déroulent les élctions professionnelles dans la police. Elles ont pour objet de désigner les représentants syndicaux qui d’une manière ou d’une autre cogèrent les répartitions de postes, notamment au niveau des commissaires et des officiers.

Cette consultation a été précédée par plusieurs semaines d’agitation au sein de la maison poulaga, en raison de la cartographie attendue des nouveaux rapports de force entre les différents syndicats de police, tous plutôt centristes, un peu à droite ou un peu à gauche. Il faut apprécier dans cette perspective les déclarations plus ou moins fracassantes des uns et des autres, à commencer par celle de Brice Hortefeux, le locataire de la place Beavau.

Régulièrement les ministres de l’Intérieur se « félicitent » de l’amélioration en matière de sécurité, sur la base des statistiques pubiées. Il est curieux que les experts et les policiers ne partagent pas forcément ce point de vue. Comme le souligne Le Journal du Dimanche (16 janvier) cette culture du résultat par les chiffres horripile les policiers ( et les gendarmes) auxquels on ne cesse de demander plus en restreignant les moyens et les effectifs, conséquence de la politique dite de la RGPP (révision générale des politiques publiques, lisez restrictions budgétaires).

« Le sociologue du CNRS-Cesdip Laurent Mucchielli,  résume ainsi le bilan 2009: « Face à une situation très difficile en 2009 mais mis sous pression par leur hiérarchie, les policiers et les gendarmes ont fait ce qu’ils ont pu pour permettre au ministre de sauver les apparences. »

Le criminologue Alain Bauer, président de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), ne dit pas autre chose depuis des années, lui qui qualifie ces statistiques policières, certes d' »indispensables« , mais aussi d’ »obsolètes, archaïques, partiales, partielles et parcellaires« . Alain Bauer prend volontiers l’exemple des violences intrafamiliales: un million de faits, selon les enquêtes de victimation, pour seulement 100 000 plaintes déposées. Dans la logique actuelle, il faudrait se féliciter de la baisse de ces plaintes?

Cette lecture « politique » des chiffres de la délinquance vit-elle ses dernières heures? Brice Hortefeux a évoqué jeudi ses projets de créer de nouveaux outils statistiques.

Cette promesse d’une approche plus qualitative dans des statistiques purement quantitatives tombe à point nommé alors que les policiers votent  dans un climat de plus en plus tendu, notamment à cause des baisses d’effectif, . Même Alliance, syndicat réputé proche de Nicolas Sarkozy, ne mâche plus ses mots pour dénoncer « cette culture de la statistique« .

« Il est tout à fait normal que l’on nous demande des résultats, explique Frédéric Lagache. Mais on n’est pas là pour accélérer la carrière d’une certaine hiérarchie qui met une pression inconsidérée sur les collègues, au risque de pourrir la vie des citoyens, notamment en termes d’infractions routières, au nom de cette politique du chiffre! »

Le ras-le-bol de la base pourrait profiter au SGP-Unité Police. Pour Nicolas Comte,

« il est temps que ces chiffres cessent d’être une question politique. Il faut aussi revoir les indicateurs pour qu’ils puissent faire apparaître le qualitatif, à commencer par la prévention. »

Pour sa part Laurent Opsomer développe sa vision des résultats

Si le SGP-Unité Police ( centre gauche) réalise le grand chelem, c’est-à-dire remporte plus de 50 % des suffrages, le gouvernement sera en difficulté car il devra composer avec le syndicat majoritaire qui conteste sa politique (réduction d’effectifs, politique du chiffre…). Il sera alors pris à son propre piège avec la loi sur la représentativité syndicale. De son côté, Alliance, seconde organisation parmi les gradés et gardiens de la paix, va tenter de limiter la casse d’un vote sanction, conséquence de sa trop grande proximité du pouvoir actuel, d’où le retournement de son discours. Du côté du SGP Unité Police est d’une certaine manière mise le danger par la multiplicité des petites listes (CGT, CFTC, FPIP…), laquelle pourrait disperser des votes à ses dépens. Enfin, une (mauvaise) surprise de ces élections professionnelles pourrait venir d’une éventuelle poussée de la FPIP (Fédération professionnelle indépendante de la police). Cette organisation minoritaire classée à la droite extrême par ses opposants pourrait réussir à décrocher un siège alors qu’elle n’est pas représentée à ce jour.



Mon clavier, 25 janvier

34+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 11:52:34 +0100+01:00 9,2008

Avant tout, toujours une pensée pour les Haïtiens, accablés par les conséquences cataclysmiques du tremblement de terre.

Dernier bilan officieux : 150 000 morts pour la seule ville de Port au Prince, 190 000 blessés et 55 000 familles sinistrées ! Les autorités craignent que 200.000 autres cadavres ne soient encore enfouis sous les décombres.

Espérons que mes confrères ne vont pas oublier ce cataclysme dès que surgira un nouvel événement ! Les télés multiplient les reportages larmoyants sur les orphelins, reléguant le récit de la vraie réalité en arrière plan.

§ La parole à Mon Président tele-sarkozy-dans-les-habits-de-berlusconi

§ grippe A épidémie très modeste, inférieure par son ampleur à la grippe saisonnière classique. Alors, pourquoi nous avoir paniqué ? On peut se demander si ce gouvernement a les capacités nécessaires pour gérer une véritable crise. Cette question qui contient sa réponse est inquiétante !

§ Réfugiés kurdes : en liberté ! Le ministère de l’Immigration a annoncé ce lundi que les arrêtés préfectoraux de reconduite à la frontière seront abrogés dès que les dossiers de demandes d’asile auront été déposés.

§ Outre-mer :un pas en arrière, un pas en avant outre-mer-collectivite-unique-pour-la-martinique-et-la-guyane

§ Stratégie de la Sécurité securite-economique-accord-inhes-j-et-cdse

§ Police : on grogne et on vote police-elections-professionnelles-et-ras-le-bol

§ Police : grogne bis, la garde à vue contestée par… la ministre! affaire-colonna-et-garde-a-vue

§ casse industrielle: l’équipementier télécom suédois Ericsson a annoncé, lundi 25 janvier, 1 500 suppressions d’emplois supplémentaires dans le cadre d’un plan de restructuration commencé début 2009 qui a lourdement pesé sur son bénéfice net, en chute de 92 % et très inférieur aux attentes. 6500 emplois en tout devraient être liquidés.

§ à ne pas rater, Invictus de Clint Eastwood. Ma chronique dans mon blog des « Trois cultures » cinema-invictus-par-clint-eastwood

§ Les billets les plus lus sur mon blog en 2009 les-dix-billets-les-plus-consultes-sur-mon-blog

Round-up de l’année : Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009. Lien pour le deuxième semestre bilan-2009-2%C2%B0-semestre

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon deuxième exemplaire. Belle édition, mais je n’en suis pas encore satisfait. Je devrai donc réaliser une troisième édition, en espérant qu’elle sera la bonne.

En fonction du résultat je compte suivre la même voie pour Nuits bleues.

Sécurité économique : accord INHES-J et CDSE

58+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 10:46:58 +0100+01:00 9,2008

Sécurité des entreprises : l’INHESJ et le CDSE s’associent pour mieux répondre aux attentes des entreprises; L’INHESJ et le CDSE ont signé une convention de partenariat afin de mieux répondre aux attentes des entreprises dans le domaine de la sécurité économique. Les deux organismes ont prévu de mutualiser leurs expériences respectives afin de promouvoir la fonction sécurité, et d’élaborer un guide des connaissances utiles à l’exercice de cette fonction et de son développement.

Cet accord a été signé par André-Michel VENTRE, Directeur de l’INHESJ, et François ROUSSELY, Président du CDSE. Les deux entités publieront ensemble, chaque année, un rapport sur la sécurité des entreprises (état des pratiques, prospectives et recommandations).

Télé : Sarkozy dans les habits de Berlusconi

48+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 10:22:48 +0100+01:00 9,2008

Ce soir sur TF1, émission spéciale, « Paroles de Français » réunissant Mon Président Sarkozy et une dizaine de téléspectateurs devenus acteurs, animés par la palote attachée de presse Laurence Ferrari et l’inoxydable et non moins ultra conservateur Jean-Pierre Pernaud. Cette prestation est programmée, notons-le, quelques jours avant le début du décompte des temps de parole pour les élections régionales, où sera comptabilisée au titre de la majorité la parole du Président. Le porte-parole du PS, Benoît Hamon suggère d’ailleurs que le président de la République étant supposé « être intégré dans le temps de parole du gouvernement pour tout ce qui concerne la politique intérieure » il ne « devrait pas y avoir en théorie beaucoup de (membres du) gouvernement sur TF1 pendant un mois ». Patrick Bloche, député de Paris et secrétaire national du PS chargé des médias, considère dans une interview au Post qu’une « nouvelle fois,  on retrouve les liens coupables entre Sarkozy et les groupes industriels qui contrôlent les grands groupes de médias ».

Le député Vincent Peillon s’inquiète de la « Berlusconisation » du pouvoir

« On ne peut pas dire qu’il y ait un changement qualitatif » estime l’avocat Jean-Pierre Mignard. « Sarkozy utilise à son profit les médias audiovisuels qui se focalisent trop sur le traitement événementiel de l’actualité et accordent donc une place excessive au débat lancé par le gouvernement sur l’identité nationale »

Outre-mer : collectivité unique pour la Martinique et la Guyane

32+01:00p31+01:0001blun, 25 Jan 2010 09:55:32 +0100+01:00 9,2008

Avec Le Monde et Reuters

La Martinique et la Guyane se sont prononcées dimanche par référendum pour la création d’une collectivité unique fusionnant les compétences du département et de la région.

Selon les résultats définitifs communiqués par le ministère de l’Intérieur, 68,3% des électeurs martiniquais et 57,49% des Guyanais ont répondu favorablement à la question: « Acceptez-vous la création d’une collectivité unique exerçant les compétences dévolues au département et à la région tout en demeurant régie par l’article 73 de la Constitution? »La participation a été plus faible que lors du vote du 10 janvier qui avait vu une large majorité d’électeurs rejeter la perspective d’une autonomie accrue. Cette participation est même dérisoire : de l’ordre de 35% des inscrits en Martinique et 27% en Guyane.

En Martinique, parmi les dix partis et formations politiques habilités à faire campagne, tous avaient appelé à voter « oui ».

En 2003, les Martiniquais avaient refusé cette évolution institutionnelle par 50,48% de « non », pour une participation de 43,94%.

A la différence du premier scrutin, cette seconde consultation avait été décidée par le gouvernement, qui souhaitait mettre fin aux chevauchements de compétences et dépenses inutiles entraînés par les deux structures depuis 1982.

Le peuple martiniquais « a fait le choix d’envisager son propre chemin dans le cadre d’une République qui devra désormais apprendre à concilier le droit à l’égalité et le droit à la différence. Vive la Martinique nouvelle! » a déclaré Serge Letchimy, maire de Fort-de-France et chef du Parti progressiste martiniquais, héritier d’Aimé Césaire.

Alfred Marie-Jeanne, président du Mouvement indépendantiste martiniquais et président sortant de la région, s’est également exprimé après la victoire d’un « oui » qu’il appelait de ses voeux.

A suivre : les élctions régionales et les adaptations institutionnelles internes des deux nouvelles régions. Les Régions prochainement élues auront en effet pour tâche de préparer les nouvelles collectivités uniques et de déterminer leur mode de scrutin.