Archive for 18 janvier 2010

Mon clavier, 18 janvier

28+01:00p31+01:0001blun, 18 Jan 2010 14:53:28 +0100+01:00 9,2008

D’abord une pensée pour les Haïtiens, accablée par cette nouvelle catastrophe. Notre amie Anne Christine d’Adesky, américaine mais d’origine haïtienne, conseille d’utilisr cette adresse pour communiquer sur Haïti http://www.haitivox.com/ et www.haiti.ushahidi.com

§ Une analyse de la situation, entre le NY times et mes propres connaissances haiti-un-etat-defaillant-detruit-par-la-colere-de-la-terre

Penser aussi toujours à nos camarades enlevés en Afghanistan

§ Claude Guéant, le Secrétaire général de l’Elysée, embouche les trompettes présidentielles pour condamner les journalistes enlevés en Afghanistan. Que peut-il comprendre, ce préfet qui ne sort de son bureau que pour aller dans celui du Président ? ALeqM5iE-JFAVeLTfFP-u8MgSTXxAGSXOg

§ Une question : qui décide, qui parle, qui gouverne ? Sarkozy mon agité Président ou Guéant, un préfet sans la moindre légitimité démocratique ?

§ Mon Président dans l’Océan indien Nicolas Sarkozy est arrivé lundi à Mayotte pour une courte visite dans cette île de l’océan Indien marquée par une forte immigration clandestine qui deviendra en 2011 le 101e département français.

§ Mélenchon (AP) Le leader du parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, estime dans « Le Parisien Dimanche/Aujourd’hui en France Dimanche », que Nicolas Sarkozy ne pourrait pas être français avec les lois qu’il a fait voter.

§ Pour qui sonne le glas du terrorisme ?terrorisme-du-mauvais-usage-de-la-menace

§ Je suis presque toujours d’accord avec le blogueur Roger Bruno-Petit. Cette fois-ci encore plus quand il fustige les confrères de l’audiovisuel qui s’ameutent pour condamner Vincent Peillon, coupable de ne pas avoir respecté la règle non dite de l’audiovisuel : on ne refuse jamais un débat, même avec Marine Le Pen. Peillon a refusé, il s’est dérobé, il est un fugitif, donc coupable par définition.

§ A signaler les deux livres de mon confrère Ian Hamel document-xavier-bertrand-sur-la-sellette

§ En Suisse, on ne manque pas toujours de lucidité banques-la-vraie-lecon

Je suis en train de composer une rétro de Sarkozy 2009. La première partie est déjà disponible, la deuxième va venir. Toutes deux intègrent les liens pour aller rechercher les billets utilisés.

Lien pour le premier semestre bilan-sarkozy-1er-semestre-2009 Il faudra être patient pour le second semestre.

§ Et ne vous privez pas de lire :

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • Nuits bleues ou la saga d’un fugitif, roman nuits-bleues-la-saga-dun-fugitif. Toujours en consultation libre. Version modifiée le 18 novembre 2009.
  • “La Sérénade italienne” Comme le livre est désormais en vente, j’ai retiré la page de consultation gratuite. Autopub : Vous pouvez  le commander ( payant) sous forme de livre papier, sur  http://www.lulu.com/fr . Malheureusement, en raison de frais d’envoi élevés puisque l’impression est effectuées à Raleigh, Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le livre est un peu cher. J’ai reçu mon premier exemplaire. Belle édition, mais imprimée un peu petit. J’ai donc réalisé une deuxième édition plus conforme au confort de lecture. Du moins je l’espère. En fonction du résultat je compte suivre la même voie pour Nuits bleues.
Publicités

Terrorisme : du mauvais usage de la menace

32+01:00p31+01:0001blun, 18 Jan 2010 11:26:32 +0100+01:00 9,2008

Le terrorisme, et singulièrement le terrorisme islamiste, est censé être la plus grande menace qui pèse sur ce début du 21° siècle, après avoir empoisonné le précédent. Cette menace est brandie à tout bout de champ. Principalement pour justifier les atteintes répétées aux libertés civiles. « Attention , si vous n’acceptez pas de vous plier à ces nouvelles règles, vous allez mourir ». Certes, mais encore faudrait-il savoir de quoi on parle. Je reviens sur une constatation déjà énoncée en 1986 dans mon livre « La Galaxie terroriste » : est qualifié de terroriste, tout mouvement politique potentiellement violent nt les objectifs ne sont pas conformes aux institutions en place.

Dans cette perspective, toute action de contestation devient « terrorisme ». Ainsi les autorités russes viennent-elles de décider que toute action tendant à bloquer la circulation, des trains, mais aussi sur la voie publique, relève du terrorisme. Ce qui revient à interdire de facto toute manifestation qui exprimerait un désaccord quelconque avec les options défendues par le gouvernement.

Il apparaît en fait que le terrorisme » devient un outil de gouvernement et de propagande pour mener les populations à la baguette. On ne cesse de sacrifier les Libertés à la Sécurité. Par petites touches multipliées. Aujourd’hui, il semble qu’il n’y ait pas d’autre bonne gouvernance qu’anti-terroriste.

Cette guerre au terrorisme a été un des chevaux de bataille de l’administration de Georges W. Bush, l’administration Obama a enfourché ce même cheval. Sans vraiment plus de succès puisque les menaces ne sont pas conjurées, faute d’une application basique de quelques principes fondamentaux. usa-les-failles-de-la-securite-suite-mais-pas-fin Dans ce billet je rappelle une fois de plus que la politique anti-terroriste des USA ne cesse d’être mise en défaut.

Banques : la vraie leçon

16+01:00p31+01:0001blun, 18 Jan 2010 07:59:16 +0100+01:00 9,2008

Dans son numéro du 14 janvier, l’Hebdo de Lausanne analyse le plan d’aide aux grandes banques comme un transfert massif d’rgent des classes moyennes vers les riches.didier_cossin_un_transfert_massif_des_classes_moyennes_42464_.html