SÉCURITÉ, et habitat individuel

L’habitat individuel est un facteur très aggravant de risques… Les commentaires sur lle meurtre à Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise de deux retraités qui provoque une violente polémique entre le Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux et Michèle Alliot-Marie, la Garde des Sceaux quant à l’opportunité d’alourdir les sanctions pour les crimes et délits commis à l’encontre des séniors laissent de côté le vrai problème : le facteur de risque élevé représenté par l’habitat individuel. tout beau, tout nouveau, dans les années 1960 on a poussé les braves gens à acheter de bien jolies maisons bien isolées pour jouir d’une tranquillité que ne leur procurerait par le séjour en ville. Chacun veut pouvoir posséder son petit château.

C’est oublier que les maisons individuelles sont à tous les égards pratiquement impossibles à protéger. Vous pouvez surajouter toutes les barrières que vous voulez, laisser circuler des chiens bien méchants, accumuler les textes de loi et même multiplier les programmes de prévention, vous n’empêcherez jamais les malfaisants décidés à s’attaquer aux propriétaires de maisons individuelles. On ne se souvient pas que l’urbanisation accélérée est en grande partie la conséquence de la lutte contre l’isolement toujours dangereux. Et que cette urbanisation a même été considérée comme un progrès très réel, le lien avec l’agriculture aujourd’hui dissous ne nécessitant plus d’être proche de son champ.

Je le répète depuis trente ans, je n’ai naturellement pas été écouté, tant ce facteur de risque a été effacé – volontairement ? – de la promotion de la maison individuelle. Et ce qui est vrai pour les jeunes couples en pleine force de l’âge l’est encore plus pour les séniors, les retraités, auxquels plus personne ne prête la moindre attention parce qu’ils sont loin du voisin. Il faut le répéter : une maison individuelle est dangereuse pour ses occupants, la loi n’ changera rien.

Pour les fanatiques de la campagne, j’ai toujours conseillé de s’installer au milieu des villages. Comme les ruraux se sont pour la plupart repliés sur la ville pour profiter de ses avantages et de sa sécurité, les maisons de village sont largement disponibles, et au demeurant peu coûteuses.

Et je le répète : la vraie maison individuelle est vraiment dangereuse pour tous ! Ce n’est pas une opinion, mais l’expression d’une réalité évidente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :