Posts Tagged ‘FIDH’

FIDH : pas de surprise dans le rapport attendu sur le procès Colonna

10+01:00p31+01:0007bmer, 01 Juil 2009 10:58:10 +0100+01:00 9,2008

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Les observateurs indépendants attendaient non sans curiosité le rapport réalisé par la FIDH (Fédération internationale des Droits de l’homme) sur le procès Colonna. Procès qui avait abouti à la  condamnation fin mars du nationaliste corse à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 22 ans. Colonna avait été reconnu coupable de l’assassinat, le 6 février 1998 à Ajaccio, du préfet de Corse Claude Erignac.

Les autorités judiciaires avaient affirmé et soutenu que le procès s’était tenu dans les meilleures conditions possibles. L’avocat général qui a soutenu l’accusation « en son intime conviction » s’en est longuement félicité.

La fédération avait envoyé trois observateurs à ce procès devant la cour d’assises spéciale de Paris.

Las. Il n’y a pas lieu de s’en étonner : rendu public le 30 juin, le rapport est mauvais,

http://www.fidh.org/PROCES-COLONNA-LA-JUSTICE?decoupe_recherche=Colonna

il accable la justice française.

« La question du caractère équitable » du procès en appel d’Yvan Colonna « est clairement posée […] Au-delà des vicissitudes de l’audience, quand bien même le procès d’appel se serait déroulé dans d’excellentes conditions, ce sont bien les lois de fond et de forme en matière de terrorisme qui sont en cause »

Et d’ajouter :

En raison des polémiques suscitées par le déroulement de l’audience, le défaut de motivation de l’arrêt rendu, certes conforme au droit actuel, confirme la nécessité d’une réforme rapide pour que les magistrats professionnels exposent les raisons de leur décision. Dans un arrêt prononcé le 13 janvier 2009, la Cour européenne des droits de l’Homme a jugé que, sans un résumé des principales raisons pour lesquelles la Cour d’assises s’est déclarée convaincue de la culpabilité de l’accusé, celui-ci n’est pas à même de comprendre – et donc d’accepter – la décision de la juridiction. Il en va de même vis-à-vis de l’opinion publique.

Il ne nous appartient pas de nous prononcer sur le système de défense choisi par l’accusé, ni sur sa culpabilité. Mais on se doit de constater que le déroulement du procès est l’illustration de l’impasse où se trouve la justice lors de l’application de toute législation d’exception, spécialement eu égard aux exigences de l’article 6 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme, qui mentionne que toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement par un tribunal indépendant et impartial dans le respect de l’égalité entre l’accusation et la défense. Ce procès soulève une fois de plus la question du maintien de cette justice d’exception.

On doit par ailleurs rappeler que le commissaire Amaury de Hautecloque dans son livre sur le RAID vient de révéler qu’une partie importante de l’enquête préalable sur Colonna et son frère a été occultée pendant le procès, alors qu’elle tend à démontrer que Colonna n’a pas cessé d’être sous surveillance bien avant sa « mise en cause par des complices » et son arrestation « opérée par hasard »

Publicités