Education nationale : un témoignage cabossé

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ma lectrice Christina a osé : témoigner de sa vie dans l’Education nationale.

C’est presque du premier degré, mais c’est la vraie parole, hors de tout filtre politique et syndical. Compte tenu de la passion inhérente à la rédactrice, lire ce texte avec soin, il nous en apprend beaucoup.

[Je témoigne de] quelques années d’enfance et d’adolescence passées à l’intérieur de cette belle enceinte qu’est l’Education Nationale : en qualité d’élève, j’en suis sortie avec l’impression que, heureusement, quelques rares espèces dans le professorat avaient réellement la vocation ! Grâce à ces exceptions, je n’ai donc pas eu, au moment du bilan, le sentiment que j’y avais perdu mon temps et ma « nature autonome »…quoique !!!

Puis plus tard, j’ai eu « l’opportunité » de rentrer à l’Education Nationale parmi le personnel Atos : deux années traversées chaotiquement dont je suis sortie totalement « cabossée », j’ai fui pour ainsi dire, refusant, totalement écoeurée et démotivée de passer le concours d’adjoint administratif que l’on me suggérait fortement ! Mais, bien que j’ai mis quelques années à m’en remettre, je n’ai plus eu ce sentiment qui m’a taraudé durant plusieurs années, d’avoir perdu mon
temps, car après une analyse globale de ce que j’y avais vécu, ce « séjour » m’a permis d’avoir une nette idée de la nature humaine ! Un établissement scolaire, à mes yeux, surtout les collèges, est un grand navire en pleine « mer », dans lequel embarque un commandant qui a tout pouvoir (puisqu’il est le signataire en dernier recours des décisions proposées à la table du conseil d’administration !) pour gérer son bâtiment.

Quand je dis « tout pouvoir », le mot n’est pas trop fort, puisqu’il faut savoir que pour « détrôner » ce « roi », il faut 3 plaintes du personnel enseignant et Atos additionnées de 3 plaintes de parents d’élèves déposées auprès de l’inspection académique, à défaut de quoi, aucune sanction possible, même pas un prémisse d’enquête !

Il ne reste plus alors, pour essayer de faire bouger les choses et obtenir un maigre résultat, qu’à s’unir et à occuper l’établissement, en demandant par exemple, une mutation du chef de cet établissement !), son personnel navigant (à vue et à coups de menaces de mauvaises annotations à partir desquelles la plupart des membres, syndiqués ou pas, vont décider de plier ou non aux directives !) ; ses « mousses » (les élèves à qui on inculque « la discipline », les « règles », donc, à mes yeux, à qui on apprend à se « taire » et à « obéïr », à qui bien souvent, on ne donne pas toute latitude à leur curiosité instinctive !) ; le mépris des personnels titulaires à l’égard des personnels contractuels (considérés comme incultes en matière d’éducation !!!) etc.

Si le capitaine est solide, bien dans sa peau, d’une grande ouverture d’esprit sur le monde extérieur, sur l’horizon hors des limites de sa « cabine », possédant une grande capacité d’écoute humble et objective de tout ce qu’apporte comme avis enrichissant son « petit monde », alors le bâtiment et ses passagers arriveront à bon port, « armés » pour combattre l’adversité à « terre », ayant eu un exemple d’union, de solidité, de force morale, d’objectivité et j’en passe, sans compter bien évidemment, l’envie, la motivation, la soif de connaissances qui leur permettra d’avancer, d’établir des projets, de construire leur avenir !!!

Je n’ai hélas, pour ma part, pu que constater des attitudes bien plus immatures de la part des personnels enseignants et Atos en place, que de la part des enfants eux-mêmes ! Je n’ai pu constater qu’un manque de solidarité, un manque d’objectivité à l’égard de certains élèves, un manque de motivation (ou de sacerdoce !) ou a contrario, pour certains une division par intérêt (certains obtenaient bien plus facilement et systématiquement que les autres l’aval à leurs projets culturels, par exemple, bien souvent, en raison du poids d’importance des matières aux yeux du décideur ! Un projet artistique étant bien souvent dévalorisé en face d’un projet scientifique ou, mais plus rarement, littéraire et/ou linguistique !

Le poids relationnel municipal et/ou politique qu’apportait un professeur pesait bien souvent dans la balance, également !) Bref ! Mais j’ai bien compris que l’apprentissage de la vie en communauté sur le plan relationnel se tient là ! Tout démarre là ! Tout se joue là, y compris sur le plan politique !

Ma conclusion : Bien des humains ont été des enfants et le resteront toute leur vie ! Bien des professeurs ont été des élèves et le resteront tout le long de leur vie professionnelle, à moins qu’ils n’aillent baigner dans le monde réel, à une période de leur vie ! Je leur conseille d’ailleurs fortement de sortir souvent du contexte de leur école pour se faire une idée de ce que vivent leurs élèves (et leurs parents !) à l’extérieur de leur classe ! Beaucoup me répondront qu’ils n’ont pas le temps, que je suis mal placée pour leur faire la morale (j’ai déjà entendu celà, donc…), qu’ils sont là pour enseigner une matière, que l’école n’est pas un lieu à oeuvre sociale, etc. etc. Mais je leur dis : »un enfant n’est pas seulement un cerveau à emmagasiner du savoir », il est avant tout un être humain qui a une vie à l’extérieur, qui a eu un parcours de vie avant qu’il n’atterrisse dans votre classe et combien d’entre vous (pour ma part, je n’en ai pas vu beaucoup le faire !) se donne la peine de se rendre au secrétariat pour demander à consulter le dossier d’un élève dans lequel on peut y trouver quelques éléments intéressants le concernant, combien se donne la peine de se dire qu’un enfant turbulent ou un enfant passif, a peut-être vécu la veille quelque chose de traumatisant, ou ne mange pas à sa faim (ce qui le fait somnoler à 11 heures en plein cours ), sans parler de l’attitude des surdoués ou enfants précoces que bien des professeurs ne veulent se donner la peine d’aider, voire de reconnaître, etc. etc. Beaucoup d’etc. etc. me direz-vous ! Je pourrais en écrire des tomes de ce que j’ai constaté durant ces deux longues années !

Je n’ai qu’une dernière chose à ajouter : « Messieurs/dames, membres de l’Education Nationale, osez quelquefois, passer outre des ordres provenant de circulaires académiques et/ou gouvernementales, tant de choses iraient tellement mieux dans ce pays !!! » J’en profite pour faire passer un message personnel à tous les instituteurs (de Canari en Corse) qui m’ont réellement aidée à être moi-même, à prendre conscience de mes valeurs et de mes capacités, en toute objectivité, qui, lorsque j’ai quelques doutes sur ce que je suis en train de réaliser ou face à des harcèlements moraux, dont leurs actions à mon égard sont des sources dans lesquelles je puise un réconfort, une certitude !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :