François Cluzet à France 2 : une question de déontologie ?

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Billet mis à jour 22 novembre, 9 h 51

Le CSA a confié à un groupe de travail sur la déontologie le soin d’évaluer les propos tenus par François Cluzet sur France 2 à propos de Saïd Hamouri. Des propos vivement condamnés par une partie de la communauté juive particulièrement excitée. Or ce groupe de travail est présidé par le journaliste Rachid Ahrab, toujours lié par contrat à FRance 2. 1800925_francois-cluzet-accuse-d-incitation-a-la-haine-l-affaire-qui-pourrait-faire-exploser-le-csa.html#xtor=EPR-275-[NL_732]-20091121-[politique]

Je note par ailleurs que rue89 n’a pas cru nécessaire de mettre en ligne le billet que j’avais consacré à cette affaire le 11 novembre dernier. francois-cluzet-cible-dattaques-pour-le-moins-injustifiees

Jean-Pierre V. ajoute :

“Medice Curate Ipsum” serait-on tenté de dire.

Si la déontologie demande d’éviter les conflits d’intérêt, pourquoi poser comme président d’une commission de déontologie une personne qui est en situation de conflits d’intérêt?
On est un peu dans la situation du prof de lettre qui étale ses fautes d’orthographe au tableau. Sa crédibilité est un peu… réduite. ;-)

Ainsi, ici, on peut se poser la question de la crédibilité de ce groupe de travail sur la déontologie autant que la crédibilité de ceux qui l’ont crée.

La manœuvre est même tellement grossière qu’on pourrait se demander si ce groupe est bien sérieux. Est-il là vraiment pour rendre un avis d’expert ou bien est-il là pour faire croire à Véronique Chemla et les autres cerbères de la politique de l’Etat d’Israel que leur point de vue est écouté et qu’une “enquête est en cours” ? Dans ce dernier cas, on aurait une attaque biaisé contre François Cluzet à laquelle répond un groupe de déontologie biaisé aussi. On aurait donc un désaveu de la part du CSA contre l’attaque disproportionnée que supporte François Cluzet.

Malheureusement, la manière de ce désaveu est politique, ce n’est pas une déclaration nette et explicite du rappel d’un droit important : celui de l’expression.
Par contre, une chose m’amuse. C’est que si on peut faire cette analyse (du moins, ces suppositions), les cerbères le peuvent aussi. Le conflit d’intérêt est visible pour tous. On a donc plus qu’un désaveu :  un camouflet.

Publicités

Une Réponse to “François Cluzet à France 2 : une question de déontologie ?”

  1. Tita Says:

    Humm…

    « Medice Curate Ipsum » serait-on tenté de dire.

    Si la déontologie demande d’éviter les conflits d’intérêt, pourquoi poser comme président d’une commission de déontologie une personne qui est en situation de conflits d’intérêt?
    On est un peu dans la situation du prof de lettre qui étale ses fautes d’orthographe au tableau. Sa crédibilité est un peu… réduite. 😉

    Ainsi, ici, on peut se poser la question de la crédibilité de ce groupe de travail sur la déontologie autant que la crédibilité de ceux qui l’ont crée.

    La manœuvre est même tellement grossière qu’on pourrait se demander si ce groupe est bien sérieux. Est-il là vraiment pour rendre un avis d’expert ou bien est-il là pour faire croire à Véronique Chemla et les autres cerbères de la politique de l’Etat d’Israel que leur point de vue est écouté et qu’une « enquête est en cours » ? Dans ce dernier cas, on aurait une attaque biaisé contre François Cluzet à laquelle répond un groupe de déontologie biaisé aussi. On aurait donc un désaveu de la part du CSA contre l’attaque disproportionnée que supporte François Cluzet.

    Malheureusement, la manière de ce désaveu est politique, ce n’est pas une déclaration nette et explicite du rappel d’un droit important : celui de l’expression.
    Par contre, une chose m’amuse. C’est que si on peut faire cette analyse (du moins, ces suppositions), les cerbères le peuvent aussi. Le conflit d’intérêt est visible pour tous. On a donc plus qu’un désaveu, mais un camouflet.

    Bien sûr, tout ceci n’est qu’hypothèses et conjectures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :