Liberté de parole : encore du sang sur Raoult

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Pauvre Eric Raoult, pour un peu je le défendrais, tant il est attaqué. Il ne le mérite pas (d’être défendu), évidemment mais je plains toujours les pauvres petits mammifères aux abois. Allons, on va encore en remettre une couche, c’est mon lecteur Jean-Pierre V. qui s’y est collé. Pas tendre, tendre…

Voilà ainsi que les lauréats doivent respecter “la cohésion nationale et l’image de notre pays” sous prétexte d’un prétendu devoir de réserve.

1) Je sais bien que le devoir de réserve est un concept à la mode pour notre gouvernement car cela lui permet de bâillonner les travailleurs mécontents du service public, mais un lauréat n’est pas un travailleur du service public.

2) Un lauréat est jugé non pas sur ses compétences en flagornerie, mais sur ses compétences à savoir bien écrire (indépendamment du contenu).

3) Monsieur Eric Raoult confond-t-il la cohésion nationale et l’image de notre pays avec la soumission au pouvoir du dit pays ? On peut être fier d’être Français, mais pas de son gouvernement. Si si ! C’est possible, très possible même.

4) Monsieur Eric Raoult se souvient-il qu’avec de telles pensées, Victor Hugo qui était fort critique envers Napoléon, ne mérite alors ni avenue ni rue puisqu’il menaçait l’image de la nation (à moins que ce ne soit Napoléon III et ses méthodes qui ternissaient l’image de la nation — allez savoir!).

Bref, Monsieur Eric Raoult est bien prompt à rendre jugements. Certes, la bienséance veut qu’on ne citique pas ceux qui nous complimentent, mais le gouvernement est-il réellement pour quelque chose dans le choix des lauréats du prix Goncourt ?
Bref, Cet exemple aurait tendance à me faire penser que l’usage qu’on veut faire du “devoir de réserve” ressemble bigrement à une limitation de la liberté d’expression. La preuve : on veut l’appliquer même à ceux auxquels le devoir de réserve ne s’applique pas.

Au besoin, vous pouvez aussi vous délecter de la page Trois du Monde, publiée ce jour, datée de demain. Où l’on y lit que le milieu intellectuel dans son ensemble est furieux. Et pas seulement les intellectuels de gauche. Vous m’objecterez que Raoult s’en fout probablement, puisqu’il a atteint son objectif : s’inscrire dans l’histoire comme le plus beau des beaufs. Je ne suis même pas certain que Sarkozy l’en apprécie plus.

Publicités

2 Réponses to “Liberté de parole : encore du sang sur Raoult”

  1. marie-ange Marie Says:

    Dans une lettre ouverte à N.Sarkozy publiée par le Monde le 18/02/2009,W.Werner, médaille Fields 2006, proposait à notre président suite à un discours « humiliant pour la communauté scientifique »:
     » Un début de solution pourrait être de vous séparer des conseillers qui vous ont aidé à écrire ce discours ainsi que de ceux qui ne vous ont pas alerté sur les conséquences de telles paroles »
    http://www.sncs.fr/imprimer.php3?id_article=1618&id_rubrique=1518
    De même,Albert Fert, prix Nobel de physique déplorait à l’occasion du projet de réforme de Valérie Pécresse: « de nombreux représentants de la communauté scientifique ont proposé de nombreuses pistes de réflexion. Le ministère les a pieusement écoutés pour ensuite ne tenir aucun compte de leurs suggestions et remarques. »
    http://pagesperso-orange.fr/sncs510/documents-sncs/fert0109.pdf
    Donc, après avoir mécontenté la communauté scientifique, c’est au monde littéraire que notre gouvernement s’attaque: il semble en fait
    ne pas apprécier simplement que l’on puisse émettre des idées contraires au « prêt à penser » gouvernemental.
    On constate d’ailleurs que les intellectuels ne sont pas légion autour de notre président, où se pressent plus volontiers les people du spectacle ou du sport…
    A propos, on vient d’annoncer la prochaine candidature de Bernard Laporte dans une « région de rugby ». Dans ce cas sera-t-il élu pour les idées gouvernementales qu’il est censé représenter?

  2. phmadelin Says:

    Bravo, Marie Ange. Je vais reprendre ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :