Identité nationale : Mon Président omniprésent persiste et signe

 

Durant son voyage dans le Vercors, Mon Omniprésent Président a repris sur un mode majeur le thème de l’identité nationale (avec AP). En clair, il persiste, il signe. Et je dois bien constater que Mon Président Sarkozy a de vrais problèmes avec son identité. Sinon, elle ne l’obséderait pas

Il n’est pas « dangereux » mais « nécessaire » de parler de l’identité nationale.

Accusé par l’opposition d’avoir lancé le débat pour récupérer la frange la plus droitière de son électorat aux élections régionales de mars prochain, il a visiblement voulu élever le débat, affirmant au contraire que ne pas en parler reviendrait à « laisser le champ libre à tous les extrémismes ».

« Pour nous Français, l’identité nationale ne saurait être une chape de plomb intellectuelle et morale pesant sur les consciences. La France est diverse. Elle l’a toujours été. La France c’est une multitude de petites patries, de terroirs », a encore insisté Nicolas Sarkozy. « Notre identité, c’est le miracle français, est à la fois singulière et plurielle »,

Le président prône un retour aux valeurs, le mérite, le travail, le respect, la tolérance, mais aussi la liberté.

« La France est un pays de tolérance et de respect. Mais elle demande aussi qu’on la respecte », a-t-il insisté, estimant qu’on « ne peut pas vouloir tous les avantages de la République », comme l’assurance chômage, la Sécurité sociale ou l’école gratuite « si l’on ne respecte aucune de ses lois, aucune de ses valeurs, aucun de ses principes ».

« Jouer la carte de notre identité nationale, c’est refuser que la France devienne une sorte de grand fonds spéculatif cherchant sans cesse à saisir les opportunités du moment, allant et venant sans cesse d’une mode à une autre, n’inscrivant rien dans la durée », a insisté le chef de l’Etat, citant pêle-mêle le général De Gaulle, les Lumières, les Révolutionnaires, les résistants ou encore André Malraux.

Il s’ interroge sur l’échec de la politique française d’intégration, nous servant une assez étrange analyse, bien digne d’un citoyen de Neuilly. Comme si les incohérences et les incertitudes, le racisme et la ghétoïsation ne régnaient pas. Pas de travail, pas de logement pour un métèque ? C’est la faute à pas de République. Et les problèmes sociaux ? Connait pas.

« Si notre modèle d’intégration ne semblait plus fonctionner, ce n’était pas parce qu’il y avait trop de République mais parce qu’il n’y en avait plus assez. Ce ne sont pas nos valeurs qui sont en cause, c’est leur oubli et, parfois, leur reniement ».

Point d’orgue la condamnation réitérée au port de la burqa en France, pays

« où il n’y a pas de place pour l’asservissement de la femme », et promettant que « seront expulsés tous ceux qui viendront en France pour appeler à la violence et à la haine de l’autre ».

Comme s’il n’y avait pas de problème plus urgent. Et le jour même où Le Monde rapporte que des juristes reçus par les 42 membres de la Mission parlementaire d’information insistent sur les obstacles juridiques à l’interdiction de la Burqa dans l’espace public.les-obstacles-juridiques-a-l-interdiction-du-port-de-la-burqa-dans-l-espace-public_1266226_3224.html

Publicités

Une Réponse to “Identité nationale : Mon Président omniprésent persiste et signe”

  1. Fabien Says:

    Dans les commentaires que j’ai eux sur mon «Deutschland über alles» :
    http://menilmontant.numeriblog.fr/mon_weblog/2009/11/deutschland-uber-alles-au-programme-du-11-novembre.html
    une mienne correspondante de Stuttgart, prof de français de son état, répond sur l’identité nationale à une représentante UMP de mon secteur… Un brin d’ironie ne nuit pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :