Identité : une belle histoire de famille… française

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Ça n’a pas raté : mon point de vue sur l’identité nationale (que j’ai appelée à tort, pas tout à fait, idée nationale) a entrainé de jolies réactions. Je vous livre une nouvelle fois celle de Christina Bianca Troncia, chanteuse, qui vit actuellement à Montpellier. Son histoire est bien celle de nous tous. Jugez-en :

“Mon père et ma mère ont tenu à nous donner à mes frères et soeurs et moi-même des prénoms à terminaison en “O” et en “A” ! Un de mes frères et ma soeur ont choisi de se “franciser” et ainsi de transformer leurs prénoms en une consonnance plus…froide, à mes oreilles ! Du “O” mon frère l’a transformé en “ain”, du “A” ma soeur l’a transformé en “e anonyme” ! Pourquoi ? Parce que la seule consonance de nos nom et prénoms a fait que l’on nous a désigné comme des étrangers partout où nous atterrissions (écoles et lycées, lieux administratifs, groupes “amicaux”, associations de loisirs, entreprises professionnelles, etc.) !!!

Il y a peu, j’ai déjà raconté cette anecdote sur mon midiblogs perso, j’ai, en qualité de chanteuse d’un grand orchestre de Vichy (que notre chef d’orchestre a bien voulu nommer avec une partie à consonance en “A”) été confrontée à une pure scène de racisme le plus bas et le plus lamentable qui soit ! Alors que nous, les musiciens et moi-même, avions remballé le matériel après avoir animé un bal populaire dans un village nommé “Mayet de Montagne”, nous nous sommes retrouvés autour d’une table pour un “convivial” casse-croûte et l’on m’a demandé de pousser ma chansonnette pour le plaisir des convives qui avaient aidé au nettoyage de la salle ! J’eus la facheuse idée d’entamer la “Coupo Santo” en provençal et là, deux mégères se sont regardées, le regard venimeux et la langue acerbe, l’une d’elles s’écriant : “Non seulement, elle ne porte pas un nom français celle-là, mais en plus elle chante en langue étrangère !”

Cette phrase restera gravée dans ma mémoire pour l’éternité ! Ainsi en France profonde, la Provence est considérée comme pays étranger ! Faut-il en rajouter !!! Depuis, divorcée d’un homme portant un nom bien français, j’ai décidé de porter bien haut quelquefois jusqu’à l’exagération (?) titillant ainsi l’exaspération de beaucoup, le flambeau “A” que sont mes prénoms et nom et j’aurais bien aimé pouvoir porter également les noms de mes grand-parents paternels (la famille du côté de ma grand-mère s’appelle Faedda qui à mon avis, est issue certainement du côté maghrébin, si on se réfère à l’histoire de la Sardaigne !) et maternels (Soler et Lenglez, familles issues du côté espagnol et celte d’après mes recherches !) !

Dois-je continuer ? Et bien oui, je vais même vous révéler que mes goûts instinctifs pour l’Art et l’intelligence asiatique me font penser que peut-être un de mes ancêtres devait être descendant de Marco Polo qui nous a ramené les fameux spaghettis tout droit de la Chine !!! Ainsi mon nom de famille paternel que je porte aujourd’hui se retrouve avec quelques transformations en pleine Auvergne où j’ai découvert la fameuse forêt de Tronçais, et où j’ai rencontré des Tronci et des Troncé ! Ces derniers noms ainsi que le mien, Troncia, sont portés également par des familles en Argentine et au Mexique ! Je pense que si je poussais mes recherches encore plus loin, je retrouverais certainement des traces d’ancêtres jusqu’en Mongolie, voire même jusqu’en Sibérie !!! Ne retrouve-t’on pas le prénom Christina (ou Cristina) dans les pays de l’Est ?!!!

Et je suis bien certaine que nous sommes tous, de toute manière, issus des fins fonds des pays d’Afrique et/ou des peuplades indiennes ! Alors, les racistes me feront toujours bien rire et bien souvent, lorsque je suis plus que saturée par l’imbécilité humaine à laquelle je me confronte quotidiennement, je leur rétorque que je voudrais bien être encore en vie lorsque les terriens seront traités d’étrangers par les habitants d’autres planètes !!!

Je me sens sarde dans le sang parce que j’ai grandi sur cette île, puis corse dans l’âme parce que j’ai continué à grandir sur cette autre île de mon coeur, et que j’y ai acquis une éducation qui à l’heure d’aujourd’hui ne me donne pas à rougir de honte (respect de l’autre et de soi-même, de l’enfant, du malade, de l’ancien, politesse, goût de l’Art, refus du laxisme, courage et sens de l’honneur, ouverture sur tout, respect de la nature, objectivité, etc. la liste est bien longue !), française parce que c’est écrit sur les papiers et que j’ai offert à la France 2 beaux enfants, à qui j’ai transmis ce que l’on m’a inculqué (entre autres quelques devises : “ne pas faire subir aux autres ce que l’on ne voudrait pas subir !” ou “On ne dit pas, je ne peux pas, je n’y arriverai pas, on dit je vais essayer et demain peut-être vais-je y arriver !!!” etc. ) espagnole parce que je ne peux résister au rythme flamenco, celte et africaine à la fois parce que j’ai des dons de médiumnité et de radiésthésie et le goût inné de la percussion, asiatique parce que je reste admirative de la finesse de leur Art et de leur porcelaine et aussi parce que l’une de mes filles a des yeux de mangas et que la seconde a les yeux bridés comme les chinoises sans compter leur fine intelligence et perspicacité, indienne parce que j’ai acquis un brin de leur sagesse, martienne parce que je me sens incomprise et rejetée par beaucoup dans quelque pays que je visite, dans quelques lieux où j’ai eu à vivre et même dans ce beau pays qu’est la France où l’on m’a pondue mais qui ne veut pas me reconnaître !!! Ouf !

Heureusement, j’ai la peau blanche, ma multi-nationalité passe donc inaperçue !!! Mais, je m’obstine à laisser pendre ma jolie croix en perles que m’a confectionnée une de mes tantes que j’adore et qui ne sera bientôt plus sur terre et mes pendentifs en liège peints par mon autre tante, artiste peintre sarde, qui représentent sur une face un nuraghe (premières habitations du peuple sarde), et sur l’autre face, le drapeau de la Sardaigne, de plus, j’ai un écusson collé représentant la SNCM (compagnie de navigation maritime, symbole à mes yeux de ces deux îles, Corse et Sardaigne), ce qui me vaut régulièrement des affronts et autres ennuis (freins dans mes activités professionnelles et autres, par exemple, insultes, et j’en passe…) !

J’oubliais ! Ma grande fille s’est installée avec un jeune et beau marocain et ils m’ont donné tous les deux un petit-fils, né à Paris ! Que lui réservera l’avenir ? J’en tremble à l’avance !

M. Besson, « c’est koa » l’identité française ? Allons, je peux peut-être me tromper, mais ce débat ne va guère durer : quand ce ministre des expulsions va s’apercevoir que son chantier est impossible à gérer, il l’oubliera. Ou bien il publiera un texte préétabli ne tenant aucun compte des vraies contributions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :