Identité française : un débat à sens strictement unique

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le débat consacré à l’Identité française sur le site du Ministre Besson est strictement à sens unique. Les opérateurs confondent « modération » et « censure », ils ne laissent passer que les messages le plus souvent très gnangnan qui vont dans le sens du ministre.

J’avais envoyé hier la contribution que vous avez pu lire sur mon blog. Mais ne cherchez pas à la trouver, elle a été « modérée », c’est-à-dire tout simplement caviardée. J’imagine que c’est la conception bessonesque des Valeurs de la République.

Sur rue89 Chloé Leprince souligne que je partage cette situation avec des dizaines d’autres messages.

Je leur conseille en outre de refuser tous les messages sous pseudonyme, qui relèvent en effet d’une tradition profondément française : la dénonciation anonyme.

Publicités

2 Réponses to “Identité française : un débat à sens strictement unique”

  1. Fabien Says:

    La page d’accueil examinée par Fateh Kimouche :

    qui a relevé un certain nombre de fautes…
    Fateh Kimouche, tenancier du blogue communautaire musulman Alkanz (le trésor):
    http://menilmontant.numeriblog.fr/mon_weblog/2009/08/al-kanz-un-tresor-pour-le-consommateur.html
    a lu les sondages, et retenu que 80% des personnes interrogées mettent la langue française dans l’identité nationale.
    Pour ma part, j’avais retenu :
    1/que plus de 60% mettent les services publics (contre 50% la Marseillaise)
    2/que lorsque la question avait été posée pour la présidentielle de 2007 il y avait 2% de plus en faveur d’un débat… et que le dernier discours de F. FIllon, le 4 mai 2007 à Bercy, portait sur ce thème.

    Concernant la censure, elle s’est exercée dès les premières heures, à en croire une dépêche Reuters tombée lundi qu’il fallait lire attentivement (comme beaucoup de dépêches société de cette agence):
    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE5A10IQ20091102?sp=true

  2. Opsomer Says:

    Débat sur l’identité nationale : à l’école aussi

    http://www.france-info.com/france-politique-2009-11-04-debat-sur-l-identite-nationale-a-l-ecole-aussi-364838-9-10.html

    http://www.unsa-education.org/modules.php?name=News&file=pdf&sid=1483

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :