Yvan, le chevrier

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

 

Christina BIANCA TRONCIA a « pris sa plume » à la suite de mon observation sur le vrai métier d’Yvan Colonna, à savoir celui de chevrier et non de berger. Une distinction tout à fait importante, et, apparemment, pertinente.

Je précise que le métier de chevrier est d’autant plus difficile que le métier de berger de brebis, même si, et justement parce que, les chèvres sont plus indépendantes, , car lorsque l’une de ses chèvres est en difficulté, le chevrier doit être plus que perspicace pour aller tout d’abord la dénicher et la sortir de ses difficultés et surtout savoir la soigner, ces “jolies et entêtées artistes” étant de nature bien plus ardues que les douces brebis sans parler du très mauvais caractère de ces messieurs les boucs qu’il faut savoir gérer avec une certaine poigne !!! Ces dames n’ont pas, par exemple, un estomac cuirassé comme on pourrait le croire lorsqu’on les voit se régaler de buissons épineux, au point de tout pouvoir avaler sans soucis et il leur arrive aussi d’avoir quelques problèmes d’accouchement difficile, etc. que seul un “berger chevrier” sera capable de soulager ! De plus, pour aller les traire, je lance le défi à beaucoup pour aller faire une tentative ! Les difficultés donc ne sont pas amoindries pour le chevrier par rapport au métier de berger de brebis ! Vous aurez compris que j’aie une admiration sans failles pour ces personnes pratiquant ces deux beaux métiers, parmi lesquelles Yvan, bien solitaires, ayant peu l’habitude de communiquer mais si riches de connaissances de la nature et de la rude vie des montagnes et si créatifs pour la plupart (sculpteurs, musiciens, poètes, conteurs, etc.) !

Ils en auraient tant à apprendre à qui prendrait la peine de les écouter et d’aller les rencontrer surtout (peu ont le courage d’aller crapahûter en montagne pour aller les découvrir et découvrir leur beau métier !) ! Je crie donc : “Stop aux a-prioris !!!”

Pour ce qui est des éditions de bouquins en tous genres narrant deci-delà l’histoire d’Yvan Colonna ou du déroulement du procès, j’ai en qualité de membre du Comité de soutien, déjà fait part à la famille d’Yvan mon ressenti et je réagis donc ici, en direct, à la lecture de ce qui est dit quand aux décisions qui sont prises malgré le désaccord d’Yvan et de Christina, en vous disant que même si la démarche serait (et je conserve volontairement le conditionnel !) de bonne foi et dans le simple but de l’aider, je maintiens mon total refus d’aller dans ce sens ! J’estime, pour ma part, que s’il y avait quelqu’un qui devrait écrire un livre biographique et être reconnu et apprécié en qualité d’auteur, c’est Yvan et personne d’autre (ou un membre de sa famille, bien évidemment, avec son accord !), il a largement mérité d’avoir le droit de s’exprimer et d’être lu par la terre entière ! Il est trop facile de se faire une renommée en qualité d’écrivain en se basant sur une dramatique histoire telle que celle que vit Yvan Colonna pour “pondre” une sorte de best-seller que l’on recommande à corps et à cris pour sa distribution en mettant en avant son auteur et son éditeur !

D’une manière générale, je réagis avec virulence vis-à-vis de tous ceux qui, sous prétexte de soutien, se lancent dans l’écriture de books ou de recueils de poésies ou autres écritures, avec comme support le malheur des autres alors même qu’ils n’ont pas subi eux-même la triste expérience (je pense entre autres aux personnes qui ont subi des violences, etc.) ! Les personnes qui vivent réellement ces drames devraient avoir le droit et surtout la primeur et l’exclusivité, de leur auto-biographie et à l’édition de celle-ci !!!

Que l’on ponde des articles, des textes en appel à soutien, des textes à témoignages, voire des journaux informatifs, et ce, sans buts lucratifs, dans le seul but que le maximum de personnes finissent par être clairement convaincues au lire de ces justes informations, ce serait à mon avis bien plus efficace pour amener encore plus de signatures au sein de la pétition aux fins d’être ainsi bien plus nombreux et que celle-ci ait bien plus de poids dans la balance pour faire basculer les dernières décisions en faveur d’Yvan Colonna et faire en sorte qu’on le libère enfin !!!

Quand aux dons à recueillir, il existe d’autres moyens qui pourraient servir à récolter des fonds, autre que des ventes de livres dont les auteurs et éditeurs en récupéreraient les trois quarts des bénéfices sans compter la publicité qu’ils se font sur le dos de l’acteur principal !!!

La deuxième partie de ce texte devrait mettre un terme à une polémique qui n’a guère de sens.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :