Sécurité, police, citoyens « délateurs » à Blois

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La République du Centre publie dans son édition du 24 octobre une réaction de Marc Gricourt,  Maire socialiste de Blois à propos d’une initiative assez singulière prise dans sa ville. Par le directeur départemental de la Sécurité publique, Thierry Palermo, semble-t-il.

Lundi 19 octobre, nous avons évoqué l’arrivée dans le Loir-et-Cher d’un dispositif déjà testé dans un quart des départements français. Il s’agit des « Citoyens volontaires de la police nationale ». Ceux-ci sont recrutés sur des critères de probité et de bonne insertion dans leur quartier ou leur ville. Leur rôle principal est de prévenir la délinquance par l’information, la solidarité, l’information, le relais entre les gens et la police. De police, ils n’en ont pas les pouvoirs, même si un écusson indique l’officialité de leur rôle, puisqu’ils ont reçu une formation spécifique et sont agrémentés par la préfecture.
Marc Gricourt, maire de Blois – concerné par ce qu’on appelle la zone police avec Vendôme, Romorantin, La Chaussée et Saint-Gervais – dit son sentiment.

« L’article cite M. Palermo, directeur départemental de la sécurité publique. Il y est stipulé que les Citoyens volontaires pourront aider dans la prévention de la violence et de la délinquance. Concernant les citoyens volontaires, si les signalements des habitants sont souhaités et encouragés pour venir en aide aux forces de l’ordre dans le cas d’incivilités, d’agressions ou de toutes formes de violence, faisons attention de ne pas tomber dans la pure délation qui pourrait rappeler les heures les plus sombres de notre histoire. Quant aux conseils de quartier, je ne suis pas sûr que ce soit leur rôle d’intervenir sur ces sujets.
Concernant la prévention de la délinquance, elle doit être confiée à des professionnels. Dans ce domaine, la municipalité joue un rôle essentiel. Depuis plus d’un an, nous avons redonné la priorité à l’éducation de 0 à 25 ans, à travers nos politiques en faveur de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse. Accueil le plus large possible dans nos centres de loisirs, séjours de vacances cet été pour 200 enfants, remise en place d’une politique d’animation pour les 11-14 ans, actions communes avec notre service des sports et partenariat fort avec les autres institutions. Cela permettra de toucher un plus large public dans les mois à venir. Sans compter le rôle de notre police municipale, les correspondants de nuit et les éducateurs de la prévention spécialisée.
Je rappellerai ici l’excellent partenariat entre la police municipale, la police nationale, la préfecture et le parquet pour traiter toutes ces problématiques de délinquance. Nous ne pouvons que regretter d’arriver à de telles mesures qui selon moi traduisent les difficultés de la police nationale à être présente sur le terrain. Cela met en lumière les évidentes insuffisances d’effectifs […]
Une “ veille citoyenne ” existe déjà, mais ce dispositif préconisé par le gouvernement appelle toute notre vigilance. Une chose est certaine, à ce jour, rien de tel n’est validé par la municipalité. »

Tous policiers ou tous délateurs ? La position de Thierry Palermo est pour le moins ambiguë

Les bonnes relations avec les municipalités sont absolument nécessaires, explique Thierry Palermo, directeur départemental de la sécurité publique. « A Blois, nous avons formé un groupe de travail local qui se réunit chaque trimestre. Il compte le maire, son premier adjoint en charge de la sécurité, la police nationale et municipale, les bailleurs sociaux, l’Éducation nationale… La procureure de la République établit, grâce aux informations nominatives qui remontent, une liste de délinquants systématiquement signalés par les habitants. Sur 20 délinquants ciblés, 15 ont été interpellés avec des poursuites pénales. Des condamnations ont en effet été prononcées pour jets de pierre, tirs de billes avec des armes très bien imitées… » C’est dans ce cadre que, souvent par le biais des conseils des quartiers, on va solliciter le concours de personnes souhaitant aider notamment à la prévention de la violence et de la délinquance. Cela inclut la solidarité, l’information du public, l’accueil et l’aide aux victimes…

Soyons clairs : la délation. Mais il apparaît que c’est aussi une manière pour M. Palermo de justifier une insuffisance des effectifs de police à Blois.

Ce débat m’est signalé par Laurent Opsomer, j’ai pu lire les articles en format original.

Publicités

2 Réponses to “Sécurité, police, citoyens « délateurs » à Blois”

  1. Tita Says:

    Leur rôle principal est de prévenir la délinquance par l’information, la solidarité, l’information, le relais entre les gens et la police.

    Sauf si le rôle ici est d’éducateur social (et je ne suis pas certain que ce soit la police qui soit à même de former de telle personne), j’ai plutôt l’impression de lire que pour « prévenir », le citoyen-volontaire va délatter (c’est à dire observer, noter et informer la police des agissements des gens de son quartier).
    Non seulement, on est loin de prévenir (avant l’acte délinquant), mais cela ressemble effectivement beaucoup à un réseau de police d’Etat et de surveillance du peuple.

  2. bhecke@cnlaps.fr Says:

    Pas de commentaire, si ce n’est que je partage l’avis de TITA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :