Justice : pour être avocat, mieux vaut être people que coloré

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Billet révisé à 15 h

Pour embrasser la profession d’avocat, mieux vaut être un bon people français qu’un peu trop coloré. La politique du Conseil de l’Ordre appelle quelques critiques…

Un ami veut ma mort… civile, en me poussant à écrire un article assassin sur les privilèges de quelques Français pour obtenir d’être inscrits au tableau de l’Ordre des Avocats, alors que certains « étrangers » présentant les mêmes qualités, diplômes, etc. et même plus, qu’ils soient sénégalais comme Maîtres Gabriel Ndong et Mame abou Diop, ou tunisiens, comme Maîtres Sana Bellaid, et Safouen ben Abdallah, sont rejetés sans pitié. Ils ont dû recourir à la justice pour enfin être admis !Le tout prouvé par de bonnes décisions de justice, il va sans dire.

Parmi les heureux élus « bons français », par la voie oblique sans titres évidents en dehors des équivalences, que des noms du monde « peopolo-politique » : dans la foulée de Noël Mamère se sont engouffrés Dominique de Villepin, dont tout le monde sait qu’il adore courir le marathon, et, ce qui est moins connu, Jean-François Copé, Président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, et surtout Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP et désormais ex-député.

L’admission de Lefebvre provoque des réactions « contrastées ». A commencer par celle de Maître Vincent Delmas, membre du Conseil de l’Ordre, élu du COSAL, Syndicat des avocats libres, qui dans un message mis en ligne sur le site du dit COSAL, le 23 octobre, donne quelques intéressantes précisions.

Le rapport au Conseil de l’Ordre a été rédigé par un membre du Conseil de l’Ordre, Monsieur Xavier Delcros et il précisait qu’il n’y avait aucune difficulté pour admettre Monsieur LEFEBVRE….

C’est toujours ce même Monsieur Delcros qui rédige ce genre de rapports et ils concluent invariablement à l’admission de tous les hommes politiques…. 

Le Conseil de l’Ordre a néanmoins décidé d’entendre Monsieur Lefebvre. C’était une idée du Bâtonnier Charrière-Bournazel, que l’idée amusait….

Lors de son audition, le 8 septembre 2009, Monsieur Frédéric Lefebvre était assisté par le Bâtonnier Jean-René Farthouat (qui ne siège plus au Conseil de l’Ordre)

Monsieur Frédéric Lefebvre a expliqué devant le Conseil de l’Ordre qu’il souhaitait « prendre le temps de modifier son activité professionnelle » (sic !) et qu’il « travaillera en droit public et probablement en droit de la consommation ».

 C’est un membre du Conseil de l’Ordre, membre de la CNA, qui s’est chargé de vérifier les conditions d’exercice du prestigieux impétrant. 

Il « louera » au cabinet Aschurst (évidemment un cabinet anglo saxon), dixit le procès-verbal du Conseil de l’Ordre que j’ai sous les yeux (enfin le projet de PV, car étrangement les Procès-verbaux ne sont même pas remis, même pas aux membres du Conseil de l’Ordre…. )

 Le dossier de Monsieur Lefebvre, c’est ce que l’on appelle, en langage ordinal, un « accès dérogatoire ». 

Cela ne gène, semble t-il presque personne, puisque Monsieur Lefebvre a été confortablement admis par le Conseil de l’Ordre. Lors du vote, il n’y a eu que 5 voix contre et 5 abstentions. Il y a 42 membres du Conseil de l’Ordre…

Et voici quelques réflexions supplémentaires, que j’ajoute au billet.

1) tu écris que pour être admis au Barreau, mieux vaut être people que coloré. le problème n’est pas tant une question de couleur : le Barreau se compose de nombreux Confrères issus de la Diversité…pourvu qu’ils aient obtenu leurs diplômes en France. Car là est la question : fort de préjugés colonialistes sur la piètre qualité de l’enseignement dans certains pays africains, l’Homme Blanc proclame la supériorité de sa formation sur celle dispensée outre-mediterranée. Et puis, « là-bas », les diplômes sont octroyés dans des conditions troubles, c’est bien connu ! … sauf que, c’est bien à l’université de Toulon, en Gaule, qu’une affaire de trafic de diplômes a été mise à jour ces temps-ci…

2) les confidences de mon Confrère Vincent Delmas, au sujet de l’admission de Frédéric Lefebvre au Barreau de Paris, est révélatrice de ce que celle-ci ne ressort pas de conditions objectives, mais bien du fait du Prince. Ainsi, apprenons-nous que l’impétrant a dû se présenter (en chemise et la corde au cou en signe de soumission, style « bourgeois de Calais » ?) pour une audition devant le Conseil de l’Ordre, « parce que l’idée amusait le Bâtonnier ». Ainsi, a t-il été soumis à une procédure en dehors de tout texte, qui n’avait pas été exigée pour Copé, Villepin, ou Mamere avant lui. c’était le bon plaisir du Bâtonnier (étiqueté à gauche) que de le voir comparaître…les puissants ont parfois des joies simples !

Mais l’admission au Barreau vaut bien cette petite mise en scène, sachant que l’intéressé sera accepté à titre dérogatoire, son expérience professionnelle l’assimilant à un haut fonctionnaire de catégorie A (lesquels sont dispensés de l’examen du CAPA et bénéficient d’une équivalence). Le texte prévoit bien les « assimilés » aux fonctionnaires de catégorie A,  Le décret de 1991 régissant les conditions d’admission à cette noble profession (notamment son article 98) ouvre les portes du Barreau aux fonctionnaires de catégorie A mais ne fait nulle mention d' »assimilés » (selon quels critères et quelles modalités ? nul ne le sait…). Mais sans préciser les conditions d’appréciation de cette « assimilation ». Iil est donc probable que c’est au prix d’une interprétation très élastique des textes, que l’impétrant Lefebvre sera admis.

Mais cela n’est encore rien au regard de la jurisprudence Mamere. L’intéressé ne justifiait d’aucune expérience juridique, autre que d’avoir animé une émission appelée « résistances » pendant quelques années. ni d’aucune formation en ce domaine, à l’exclusion d’une licence en droit (soit un niveau simplement supérieur d’un an à celui de Jean Sarkozy). ce qui signifie que jeannot pourrait dans l’absolu, intégrer le barreau de Paris l’an prochain, pour peu qu’il obtienne son DEUG cette année et sa licence en 2011…

Ce qui reste à démontrer. Il lui faut trouver le temps, non pas d’aller aux cours – il semble suivre un enseignement par correspondance – mais pour étudier. Entre toutes ses obligations politico-mondaines…

Cette admission de Mamere est la preuve la plus éclatante du « fait du prince » : il ne satisfaisait à aucune des conditions exigées par les textes, pour endosser la robe. Mais les lois sont bien faites : aucun recours contre cette admission n’est ouvert à un avocat ou à un syndicat d’avocats. Seul le procureur peut saisir le Tribunal s’il considère que cette admission est abusive et illégale. Il ne l’a pas fait. les recours contre cette admission de Mamere n’ont donc pas abouti et il peut désormais porter la robe.
Seulement tu comprendras que quand on sait comment Maître Mamere a pu obtenir sa place indue au Barreau, et qu’on l’entend hurler au népotisme dans l’affaire de l’EPAD, on se dise que les donneurs de leçons feraient bien de se regarder avant de se préoccuper du voisin. voir Mamere se draper dans sa vertu outragée me fait sourire.

3) sourire oui, mais jaune. parce que parallèlement, l’ordre des Avocats de Paris se montre bien plus regardant et tâtillon pour admettre les sénégalais et tunisiens dans ses rangs. au point de persister dans ses refus, malgré plusieurs condamnations par la Cour d’Appel de Paris !

Le cas de Mame Abou DIOP est à cet égard, assez édifiant : demande d’admission au Barreau de Paris en faisant état d’un diplôme de Docteur en Droit et d’un CAPA obtenu avec succès. Refus. recours et condamnation de l’ordre des avocats pour refus injustifié, par la cour de Paris. nouveau refus, au motif que Monsieur DIOP ne dispose pas d’un maître de stage. et pour cause : la procédure ayant duré de nombreux mois, entretemps celui qui se proposait de l’accueillir dans son Cabinet, est décédé…

Et je te passe les artifices pour retarder encore plus l’admission et décourager l’impétrant : exigence de paiement d’un droit d’inscription (prévu par aucun texte), affirmation que son dossier ne serait pas complet, ou que des documents transmis auraient été perdus…
Pour un Mame DIOP opiniâtre et tenace, combien ont renoncé à intégrer le Barreau, découragés par ce parcours du combattant  ?

Alors oui, il y a incontestablement deux poids, deux mesures, entre ces hommes politiques accueillis à bras ouverts en un temps record, sans trop se soucier de ce qu’ils satisfont aux conditions légales d’admission à la profession d’avocat, et ces diplômés africains, excellents juristes, qui eux ^disposent de l’expérience et des connaissances requises pour exercer, et qui doivent aller en Justice pour faire reconnaître leurs droits que l’Ordre ne leur reconnaît pas spontanément.

Une réaction sympathique de Fabien de M. :

Droit dans ses bottes, Lefebvre… Après le cabinet de lobbying, le droit de la consommation.
Va-t-il défendre l’association «Touche pas à mon népote» ?

Note du maître de blog : Pendant que j’y suis, sur ce registre : ma belle fille est mexicaine, son fils est donc fortement typé indien, et actuellement avec une assez belle crinière noire. Un parcours personnel exempt de tout problème, bac avec mention en poche et une adresse  tout à fait prestigieuse. Il cherche du boulot, il est convoqué à plusieurs RV. Mais, quand il arrive, « la place est toujours déjà prise ».

Avec de tels comportements, la société française n’est pas prête à faire la paix avec les siens

Publicités

7 Réponses to “Justice : pour être avocat, mieux vaut être people que coloré”

  1. Marie-ange Marie Says:

    Coluche disait : » les avocats, il y a ceux qui connaissent la loi, et ceux
    qui connaissent les juges »…
    Amicalement,

  2. Dominique M Says:

    pourquoi tiens-tu tellement à me présenter comme instigateur du forfait ? et la protection de tes sources ???

    dorénavant je sais donc que t’écrire un courriel peut me valoir sa publication sur ton blog…

    s’agissant de Frédéric Lefebvre, je t’ai écrit une bêtise (ce ne sera pas la dernière, rassure-toi…) : le texte du décret de 1991 prévoit bien une dérogation aux fonctionnaires de catégorie A « et personnes assimilées » pour pouvoir intégrer le Barreau. Quant aux conditions d’appréciation de ladite assimilation, je ne sais. cette notion doit être particulièrement extensive.

  3. Fabien Says:

    Droit dans ses bottes, Lefebvre… Après le cabinet de lobbying, le droit de la consommation.
    Va-t-il défendre l’association «Touche pas à mon népote» ?

  4. phmadelin Says:

    Pure joke. Quant au reste, c’est corrigé. Et je retire l’allusion à ton auguste personne ! Tant pis pour toi. En fait, je reproduis parce que c’est très intéressant

  5. Opsomer Says:

    Chronique du racisme ordinaire, qui, banalisé, laisse indifférent une majorité de Français, dès lors complices de cet état de fait dans leur for intérieur.

  6. Charton Says:

    Bonjour, je souhaiterais pouvoir contacter Maître Mame Abou Diop, pour un ami. Impossible de trouver ses coordonnées dans les annuaires (il habiterait dans le 8ème arrondissement). Merci d’avance.

  7. phmadelin Says:

    Vous devez demander son contact à l’Ordre des avocats. Sinon, je vous donnerai une autre adresse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :