Témoignage : la volonté du prince et le chômage

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

J’ai reçu dans mon courrier le témoignage émouvant de Patricia Poirier, salariée d’une étude d’avoué. Je tiens à le publier.

Salariée depuis 18 ans dans une étude d’Avoué, je vais prochainement me retrouver encore sans emploi.

En 1978, j’ai déjà perdu mon travail, lorsque le gouvernement alors en place a décidé de supprimer l’autorisation préalable de licenciement. J’avais 25 ans, un enfant de 2 ans dont le Papa était décédé pendant ma grossesse. Peu importe, je fut sacrifiée.

Nos dirigeants de l’époque pensait avoir trouvé LA solution qui devait libérer l’emploi. On sais maintenant ce que ca à donné.

Il m’a fallu 5 ans de galère et de petits boulot pour survivre, et avoir enfin l’emploi que j’occupe encore aujourd’hui. Emploi que je pensais stable.

Quelle erreur, sur la volonté D’UN SEUL HOMME, me voilà encore sacrifiée. J’ai aujourd’hui 50 ans, et dans ma petite ville, tout comme dans d’autres d’ailleurs, j’ai peu de chance de retrouver un emploi. Le gouvernement me jette à la rue avec mes presque 2.000 collègues contre de maigres indemnités, alors que j’ai des patrons formidables qui ne demandent qu’à bosser et me faire vivre et continuer à remplir les caisse de l’état avec de la TVA et diverses cotisations.

C’est à ni rien comprendre. Mais c’est la volonté du Prince. Alors qu’importe ! Je serais une nouvelle fois sacrifiée.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :