Le « terroriste » du CERN l’est-il vraiment ?

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le Matin de Lausanne est revenu sur l’arrestation de Adlene Hicheur, « l’Islamiste » supposé de Valance, collaborateur à un niveau modeste de l’Institut fédéral de technologie  de Lausanne. Le quotidien suisse cite :

Bruce Schneier, un expert américain en sécurité, se montre très sceptique dans ce genre de cas. Dans son article «Portrait du terroriste moderne idiot», il conseille de ne pas se laisser terroriser par des aspirants terroristes et des complots irréalistes. Il souligne aussi «qu’arrêter des gens avant qu’ils n’aient exécuté leurs plans revient à prouver des intentions, ce qui fait rapidement glisser sur le terrain du crime de la pensée. Régulièrement, les accusateurs utilisent de la littérature religieuse obscurantiste trouvée chez l’accusé pour prouver ce qu’ils croient. Cela peut déboucher sur des débats de théologie islamique en audience.» De là à imaginer que le préambule de la thèse en physique des particules que A.H. a présenté en 2003 à l’Université de Savoie sera utilisé contre lui, il n’y a qu’un pas. En introduction, il a en effet écrit: «Tout d’abord, je remercie Celui qui m’a donné la force, la persévérance et l’endurance nécessaires pour mener ce travail à terme.»

La rédaction de la revue Nature a pu prendre contact avec Halim Hicheur, le frère d’Adlene, qui défend son ainé avec vigueur :

But speaking exclusively to Nature, Adlène Hicheur‘s brother Halim Hicheur claims that the charges are unjustified. He does not deny that family members frequently trade e-mails with people in Algeria. But he categorically denies there was any email correspondence with al-Qaeda. « Most of my family is from Algeria, » he says. But he maintains that there is nothing in his family’s background « that would have made us think about violence ».

« We are Muslims, we have never hidden this, » Halim adds.

Contrary to several press reports, Halim is a 30-year-old postdoc in biomechanics working in Germany and says that he was not arrested with Adlène on Thursday. « I have never been contacted by the police, » he says, explaining that it was their 25-year-old youngest brother who was picked up by police and released without charge on 10 October.

Based on conversations with other family members, Halim believes that Adlène’s arrest is probably connected to a land purchase in Algeria. Halim told Nature that just before the police raid, Adlène withdrew €13,000 (US$19,200) in cash with which to purchase land near the family’s ancestral home of Setif in northeastern Algeria. He says that the police were initially asking questions about the money.

Je dois ces précisions au professeur Jean-Pierre Lees, directeur de thèse d’Adlene Hicheur. Cette déclaration a le mérite de lever le doute sur le vrai prénom d’Hicheur, défini à l’origine comme Halim, par confusion avec son frère.

Un autre lecteur m’apporte des précisions fort intéressantes sur le CERN et les éventuelles liaison avec la recherche « nucléaire » – au sens de l’untilisation de l’énergie fissile comme capacité de destruction.

A titre de comparaison, les capacités de ce chercheur à fabriquer une bombe atomique sont à peu près mêmes que celle d’un chercheur émérite en cosmétique (citons L’Oreal par exemple) à fabriquer un missile transcontinental (c’est à dire, proche de 0). Or cela peu de journaliste le savent, ou ne veulent le croire.

Pour information, le CERN est issus d’une collaboration internationale impliquant plus de 80 pays à travers le monde. (Pour la liste des Etats, voir wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_europ%C3%A9enne_pour_la_recherche_nucl%C3%A9aire )

La plupart de ces Etats ne seraient pas présent s’il y avait le moindre risque de compromettre la sécurité nationale par la biais des travaux effectués au CERN.

Cette affaire Hicheur met surtout l’accent sur les limites et les incertitudes de l’action policière à la DCRI, en matière de contre-espionnage. Je pense en fait que le chercheur a manqué de prudence et de vigilance.

Publicités

Étiquettes : , , ,

3 Réponses to “Le « terroriste » du CERN l’est-il vraiment ?”

  1. Tita Says:

    Mince ! Je dois avoir dans un coin de ma bibliothèque, un livre de Marx. Je ne l’ai pas lu, mais je l’ai. Si d’aventure dans ce livre, marx invite à l’insurrection armée et que les services « compétents » recoupent cela avec certaines de mes interventions ici ! Me voilà un … comment disent-ils ? … un terroriste d’ultra-gauche anarcho-demoniaco-débile. Cela fait froid dans le dos. Je vais vite me chercher une veste.

    Plus sérieusement, il est assez inquiétant de constater cette construction chimérique qui impute sur la base de leur angoisse la culpabilité des autres. C’est compréhensible dans le sens où 75 % des gens tendent à confirmer leur hypothèse en ne relevant que les éléments qui la conforte. Nonobstant et normalement, on la teste en observant aussi ses limites par les éléments divergents. Cependant, ce qui est compréhensible pour des amateurs ne l’est pas forcément pour des professionnels qui sont sensés travailler avec méthode.

    Je ne sais donc pas si le chercheur a manqué de prudence ou de vigilance. Peut-être que oui s’il doit prouver son innocence. Mais n’est-ce pas aux enquêteurs de prouve au contraire sa culpabilité ? Si on commence par se surveiller de peur que tels ou tels actes, paroles puissent être associées stéréotypiquement à tel ou tel « terrorisme », c’est très malsain. C’est malsain car, comme ma blague du début le montre, on est tous alors en liberté surveillée et potentiellement victime d’un procès d’intention.

  2. Marie-ange Marie Says:

    C’est hallucinant de constater à quel point il est facile de « faire du sensationnel ». Tout d’abord, on prend un individu un peu « louche »: un algérien en l’occurence (un corse, aurait aussi fait l’affaire), qui plus est, un physicien,intervenant au CERN; là, au lieu de définir clairement la vocation de ce centre – à savoir la recherche fondamentale- on ne retient dans cet acronyme que le terme « nucléaire »; et on rajoute l’Ogre du XXIe siècle « Al Quaida »;
    ce qui donne un algérien spécialiste du nucléaire en contact avec Al Quaida
    sur le sol français: fin du syllogisme: il ne peut que préparer un attentat…Rien n’est faux , et pourtant tout est faussé .
    Il est vrai que pour la majeure partie de l’opinion publique nucléaire=bombe, mais le travail d’un Journaliste est justement de se renseigner et d’éclairer ses lecteurs, et non de leur faire peur!

  3. phmadelin Says:

    J’ai intégré votre témoignage dans mon blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :