Le physicien islamiste mis en examen

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Les proches à l’Université d’Adlene Hicheur, le physicien arrêté à Vienne , m’ont apporté des éléments d’information considérables. Ils sont dans l’ensemble surpris que ce Docteur en physique puisse être suspecté de participation à des activités terroristes.

Soupçonné d’entretenir des liens avec l’organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), après avoir été présenté lundi après-midi au juge antiterroriste Christophe Teissier, Hicheur a été mis en examen lundi à 12 octobre à Paris pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Le chercheur français est accusé  d’avoir été en contact par internet avec l’Aqmi. Il aurait également dit vouloir perpétrer au moins un attentat: il en était au stade « de souhait, d’envie », mais ne semble « pas avoir commis d’actes matériels de préparation », selon des sources proches du dossier.
C’est dans le cadre d’une autre enquête, qui visait une filière présumée de djihadistes vers l’Afghanistan, que des échanges par internet entre le frère aîné et un membre de l’Aqmi avaient été détectés, selon une source judiciaire.
Les enquêteurs avaient en effet déjà « ciblé » l’aîné des frères H. et possèderaient plusieurs de ses textes, grâce à la « veille internet ».
L’Aqmi a succédé en 2007 au GSPC algérien (Groupe salafiste pour la prédication et le combat). Ce groupe, qui a prêté allégeance à la mouvance Al-Qaïda, est particulièrement actif dans les pays du Maghreb, en Mauritanie et au Mali.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :