Mon Clavier, 9 octobre

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

§ Obama lauréat du Prix Nobel de la paix. Surprise ou consécration ?

§ Frédéric Mitterrand : cette affaire de traître qui affiche ses moeurs contestées ne m’intéresse guère, sauf sur deux points : comment le Président qui se veut un parangon de la morale et de la Sécurité, a-t-il eu la curieuse idée d’aller chercher ce personnage dont le plus grand des mérites est de porter un nom ; pourquoi la Gauche a-t-elle  attendu l’intervention de Marine Le Pen, pour laquelle je n’ai pas la moindre sympathie, pour crier haro sur le baudet ?

Le livre de F.M. « La mauvaise vie », figure ce vendredi 9 octobre en tête des ventes du libraire en ligne Amazon. Bizarrement, malgré le succès commercial de l’ouvrage, l’éditeur Robert Laffont n’est pas enchanté car il craint que cet engouement tienne à de mauvais raisons.

§ religion : mon amie Kouky va bondir : selon La Croix (!) on compterait 1,57 milliard de musulmans dans le monde

§ People : Tout va bien pour Elizabeth Taylor: l’actrice âgée de 77 ans a subi cette semaine une intervention cardiaque qui s’est bien passée, comme elle l’annonce jeudi sur Twitter. Elle dit avoir l’impression d’avoir « un coeur tout neuf ».

§ A lire sur mon blog « Les trois cultures » un nouveau livre sur les rapports entre la politique et les francs-maçons. Lien : 228

§ En attendant, vous pouvez toujours lire…

  • Dans le Secret des Services, aux Editions Denoël. Avec le récit détaillé de l’affaire Clearstream. Et de l’affaire Farewell, de première main, là aussi.
  • le manuscrit de la “Sérénade italienne“, thriller, en chargement libre fiction-la-serenade-italienne
  • et le manuscrit de “Nuits bleues, la saga d’un fugitif“, également en chargement libre fiction-nuits-bleues

… et vous amuser en allant rechercher les innombrables occurrences liées à mon nom. Enfin, vous amuser, c’est un bien grand mot !

Publicités

8 Réponses to “Mon Clavier, 9 octobre”

  1. Opsomer Says:

    « selon La Croix (!) on compterait 1,57 milliard de musulmans dans le monde. » « La Croix » ne fait que rapporter les données d’un rapport américain dont voici le lien :
    http://pewforum.org/docs/?DocID=450

    1,57 milliards de musulmans, soit un homme sur quatre dans le monde, chiffre à comparer à celui des chrétiens sur Terre, évalué à 2,1 à 2,2 milliards.

    Cette enquête américaine est d’autant plus intéressante car elle met en exergue des réalités souvent ignorées, voire occultées telles que 60 % des musulmans vivent en Asie alors que seuls 20 % se trouvent au Moyen-Orient et au Maghreb, 15 % dans les pays d’Afrique subsaharienne, 2,4 % en Europe et 0,3 % aux États-Unis et en Amérique du Sud. L’Indonésie est ainsi le pays qui compte le plus de musulmans avec 203 millions tandis que quelque 38 millions de musulmans vivent en Europe, dont 16 millions en Russie, 4 millions en Allemagne et 3,5 millions en France. D’ailleurs, les musulmans d’Europe ne sont pas tous issus de l’immigration vu que des peuples européens comme les Albanais sont musulmans auxquels s’ajoute une minorité de convertis (1).

    Le rapport ajoute qu’environ 317 millions musulmans, soit le cinquième des musulmans dans le monde, vivent dans des pays où les musulmans ne constituent pas la majorité de la population.

    Les trois quarts des musulmans qui vivent en tant que minorité sont établis dans cinq pays : Inde (161 millions de musulmans), Éthiopie (28 million de musulmans), Chine (22 millions de musulmans), Russie (16 millions de musulmans) et Tanzanie (13 millions de musulmans).

    Par ailleurs, les deux tiers des musulmans vivent dans dix pays, dont six sont en Asie (Indonésie, Pakistan, Inde, Bengladesh, Iran et Turquie), trois en Afrique du Nord (Égypte, Algérie, Maroc) et un seul pays subsaharien, le Nigeria.

    Ce rapport bat aussi en brèche l’idée préconçue selon laquelle les musulmans sont des Arabes et les Arabes sont des musulmans. Ainsi, les Turcs et les Iraniens ne sont pas des peuples arabes bien que musulmans tandis que des Libanais et des Égyptiens sont des Arabes mais chrétiens (coptes, chrétiens d’Orient).

    Mieux, il nuance la perception de l’Islam perçu comme un bloc monolithique alors que cette religion est profondément divisée entre sunnites et chiites ; La grande majorité, soit 87 à 90 %, des musulmans du monde sont des sunnites, contre 10 à 13 % de chiites. Toutefois, deux critiques à ce propos : d’abord, le rapport ne prend pas en compte les dérives sectaires de l’Islam comme le kharijisme, ensuite, il fait l’impasse sur les différents courants qui tiraillent le sunnisme ; depuis le XIIIème siècle, quatre écoles sont reconnues comme canoniques par l’ensemble de la communauté sunnite, à savoir : l’école hanifite (environ un tiers des sunnites suivent les rites hanifites) ; le chafiisme ; le malikisme ; l’hanbalisme.

    (1) Selon le professeur Raphaël Israeli, de l’Université hébraïque de Jérusalem, au moins 100.000 citoyens français et britanniques se seraient convertis à l’Islam au cours de la décennie écoulée. Son livre intitulé « The Third Islamic Invasion of Europe » [La troisième invasion islamique de l’Europe] est contestable sur bien des points et occulte d’autres réalités telles que les musulmans convertis au christianisme ou au judaïsme. En résumé, cet ouvrage partisan vise plus à faire peur à partir de préjugés et d’a priori qu’à informer réellement ; c’est une lecture extrémiste à destination d’autres extrémistes puisque, comme toujours, les extrémismes se nourrissent entre eux.

  2. Cécile Says:

    Il faut absolument que je lise vos livres, comme promis. Il me faut juste trouver du temps. Sachant que maintenant, j’ai aussi cours le samedi et que j’ai pas de vacances avant Noël, je ne sais pas quand ce sera possible!

    Pour Mitterrand, je trouve effectivement que ce qu’il a fait est bizarre mais le FN qui le traite de pédophile, c’est pitoyable. Le livre est assez clair sur le fait que l’homme est majeur, que c’est du tourisme sexuel et qu’il le regrette. Je trouve assez dangereuse cette moralisation de la société. Surtout que Le Pen avoue après être « aller aux putes »! Quelle différence entre une prostituée d’ici et un gigolo d’ailleurs? En revanche, il y a bien une différence majeure : Mitterrand regrette, Le Pen trouve ça normal.

    Maintenant, Mitterrand m’a aussi agacé avec sa façon de nous déclarer que, parce qu’il a eu un oscar, Polanski ne devrait pas être arrêté. Mais de là à le lyncher (et Polanski avec), il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.

  3. phmadelin Says:

    J’apprécie votre mansuétude !

  4. phmadelin Says:

    Au moins, lisez le dernier. Du super polar !

  5. Opsomer Says:

    « selon La Croix (!) on compterait 1,57 milliard de musulmans dans le monde. » « La Croix » ne fait que rapporter les données d’un rapport américain dont voici le lien :
    http://pewforum.org/docs/?DocID=450

    1,57 milliards de musulmans, soit un homme sur quatre dans le monde, chiffre à comparer à celui des chrétiens sur Terre, évalué à 2,1 à 2,2 milliards.

    Cette enquête est d’autant plus intéressante car elle met en exergue des réalités souvent ignorées, voire occultées telles que 60 % des musulmans vivent en Asie alors que seuls 20 % se trouvent au Moyen-Orient et au Maghreb, 15 % dans les pays d’Afrique subsaharienne, 2,4 % en Europe et 0,3 % aux États-Unis et en Amérique du Sud. L’Indonésie est ainsi le pays qui compte le plus de musulmans avec 203 millions tandis que quelque 38 millions de musulmans vivent en Europe, dont 16 millions en Russie, 4 millions en Allemagne et 3,5 millions en France. D’ailleurs, les musulmans d’Europe ne sont pas tous issus de l’immigration vu que des peuples européens comme les Albanais sont musulmans auxquels s’ajoute une minorité de convertis (1).

    Le rapport ajoute qu’environ 317 millions musulmans, soit le cinquième des musulmans dans le monde, vivent dans des pays où les musulmans ne constituent pas la majorité de la population.

    Les trois quarts des musulmans qui vivent en tant que minorité sont établis dans cinq pays : Inde (161 millions de musulmans), Éthiopie (28 million de musulmans), Chine (22 millions de musulmans), Russie (16 millions de musulmans) et Tanzanie (13 millions de musulmans).

    Par ailleurs, les deux tiers des musulmans vivent dans dix pays, dont six sont en Asie (Indonésie, Pakistan, Inde, Bengladesh, Iran et Turquie), trois en Afrique du Nord (Égypte, Algérie, Maroc) et un seul pays subsaharien, le Nigeria.

    Ce rapport bat aussi en brèche l’idée préconçue selon laquelle les musulmans sont des Arabes et les Arabes sont des musulmans. Ainsi, les Turcs et les Iraniens ne sont pas des peuples arabes bien que musulmans tandis que des Libanais et des Égyptiens sont des Arabes mais chrétiens (coptes, chrétiens d’Orient).

    Mieux, il nuance la perception de l’Islam perçu comme un bloc monolithique alors que cette religion est profondément divisée entre sunnites et chiites ; La grande majorité, soit 87 à 90 %, des musulmans du monde sont des sunnites, contre 10 à 13 % de chiites. Toutefois, deux critiques à ce propos : d’abord, le rapport ne prend pas en compte les dérives sectaires de l’Islam comme le kharijisme, ensuite, il fait l’impasse sur les différents courants qui tiraillent le sunnisme ; depuis le XIIIème siècle, quatre écoles sont reconnues comme canoniques par l’ensemble de la communauté sunnite, à savoir : l’école hanifite (environ un tiers des sunnites suivent les rites hanifites) ; le chafiisme ; le malikisme ; l’hanbalisme.

    (1) Selon le professeur Raphaël Israeli, de l’Université hébraïque de Jérusalem, au moins 100.000 citoyens français et britanniques se seraient convertis à l’Islam au cours de la décennie écoulée. Néanmoins, son livre intitulé « The Third Islamic Invasion of Europe » [La troisième invasion islamique de l’Europe] est contestable sur bien des points et occulte d’autres réalités telles que les musulmans convertis au christianisme ou au judaïsme. En résumé, cet ouvrage partisan vise plus à faire peur à partir de préjugés et d’a priori qu’à informer réellement ; c’est une lecture extrémiste à destination d’autres extrémistes puisque, comme toujours, les extrémismes se nourrissent entre eux.

  6. Opsomer Says:

    Ne connaissant pas ni Frédéric Mitterrand, ni l’ouvrage incriminé, je suis allé lire les extraits proposés par Le Monde :

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/08/extrait-de-la-mauvaise-vie-de-frederic-mitterrand_1251310_823448.html#ens_id=1241480

    J’avoue un certain malaise à leur lecture car cela reste de la prostitution ! Or, la prostitution est une dégradation de l’être humain, un écoeurant avilissement puisque ravalé au rang de marchandise consommable. En outre, pourquoi parler de garçons et non de jeunes hommes ? Or, dans les extraits présentés, il n’y a aucune référence à un jeune homme, juste ce mot continuel de “garçon” avec en prime un “gosse” à un certain moment.

    J’admets qu’un beau gosse est une expression populaire pour désigner un beau jeune homme mais il en est différement d’un beau garçon. En sus, à 18-20 ans, on ne parle plus de garçons mais de jeunes hommes, de jeunes adultes. On ne parle pas non plus de garçon lorsqu’on désigne un partenaire sexuel. Vraiment le malaise demeure.

  7. phmadelin Says:

    Votre réflexion est excellente. Je vais la reprendre, sous votre signature

  8. marie-ange Marie Says:

    Tout comme Opsomer, j’ai lu les extraits du livre de F.Mitterrand publiés
    dans le Monde; pour essayer de comprendre…
    J’avoue avoir le même sentiment de malaise; je rajouterai un détail:
    l’auteur assure, jure,lors de son interview télévisée, que ces garçons et lui avaient le même âge – à 5ans près; pourtant, lors d’une de ses rencontres avec un jeune garçon, il repense à « une mauvaise expérience avec un marocain, il y a trente ans dans un sauna »… Même, si notre ministre a été extrêmement précoce,je ne pense pas qu’une simple différence d’âge de 5ans le sépare alors de ce jeune garçon, prénommé Bird…
    Je reconnais également, que dans ces passages, il ne semble pas s’agir d’une apologie du tourisme sexuel comme le prétendent certains, mais d’une « confession » (pour paraphraser Laurent Joffrin); mais 4ans plus tard
    apparemment il n’a pas obtenu l’absolution. Et ce, malgré tout le talent avec lequel il a écrit sa confession…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :