Casse industrielle : Marionnaud 693 emplois

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec Lyon Capitale

Une trentaine de salariés de Marionnaud , venus des 25 magasins du Grand Lyon mais aussi, pour certains, arrivés d’Isère, ont protesté cette semaine contre le plan social présenté fin juin par la direction qui prévoit 693 suppressions de postes en France, dont 110 en Rhône-Alpes, la région la plus touchée. Marionnaud envisage en effet de se séparer de plus de 21 % de sa masse salariale dans la région, une masse salariale déjà à l’agonie.

Depuis quatre ans et le rachat de Marionnaud par A.S. Watson group, un groupe chinois basé à Hong-Kong, le parfumeur français a perdu sa place de leader dans l’hexagone, rattrapé par Sephora. Depuis, les salariés ont vu défiler quatre directions générales, trois services marketing, et quatre directions commerciales. Pour Bernard, salarié depuis 1993 chez Marionnaud, « c’est la preuve que les gens qui sont à la tête de l’entreprise n’y arrivent pas ».

La direction invoque la crise économique pour supprimer des postes. Mais les salariés n’y croient pas. « La direction justifie ce plan social par la crise économique, mais moi je parle plutôt de mauvaise gestion« , dit Florence Bourg, secrétaire nationale du syndicat UNSA chez Marionnaud, venue manifester à Lyon mercredi. Alors certes, l’entreprise perd de l’argent depuis quatre ans, mais selon les salariés qui ont mandaté un expert comptable dans le cadre des négociations sur le plan social, les comptes pourraient revenir à l’équilibre dans deux ans « simplement en laissant les gens partir à la retraite, sans les remplacer« . Les suppressions de postes seraient donc inutiles. Mais là non plus, les salariés ne sont pas d’accord. « Ce n’est pas en supprimant des postes qu’on va faire revenir la clientèle. On nous enlève des vigiles, on nous enlève des conseillères et on nous reproche les pertes liés aux vols en magasin », se plaint Françoise Lipnicki, vendeuse à la Part Dieu à Lyon.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :