Clearstream : une curieuse vérité surgit

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Affaire Clearstream : quand la vérité vraie commence à émerger. Un curieux témoignage publié par le Journal du Dimanche de samedi-dimanche 12-13 septembre 2009 permet d’obtenir une vue nouvelle sur l’affaire Clearstream. Selon Ely Calil, un homme d’affaires d’origine libanaise qui a partagé quelques jours la cellule d‘Imad Laoud à la prison de la Santé, en juin 2002, Lahoud aurait manifesté son intention de se venger de tout le monde après les poursuites pour escroquerie dont il était alors l’objet. Se venger comment ? En diffusant des listings Clearstream trafiqués pour donner à croire que des dizaines de personnes blanchissaient de l’argent par l’intermédiaire de la chambre de compensation luxembourgeoise.

Il est étonnant que ce témoignage surgisse si tard, alors que Calil a été poursuivi par le Juge Van Ruymbeke pour trafics divers en 2002. Et blanchi.

Ce témoignage contribue à transformer totalement le scénario de l’affaire Clearstream, dans le sens où je l’ai déjà développé dans mon bouquin « Dans le Secret des Services ». Les listings trafiqués ne seraient pas apparus soudain entre les mains de Jean-Louis Gergorin qui soutient n’en avoir disposé que très tard, mais ils auraient commencé à circuler dès l’hiver 2002-2003 pour empoisonner le climat politique. Ayant obtenu par une manoeuvre maligne des mains de Denis Robert un premier listing « d’origine » présenté sous forme de tableau Exel, Lahoud aurait modifié avec adresse le tableau, ajoutant les noms des personnes visées dans le sens horizontal, et les noms des banques et n° de comptes inventés de toutes pièces, dans le sens vertical. Cette opération est à la portée de n’importe quel pratiquant d’Exel. Ensuite, remise à Gergorin, Lahoud ignorant que le commissaire Martini de la sous-direction des affaires économiques de la DST avait lui-même initié un contrôle du listing. Contrôle totalement négatif. Gergorin aurait obtenu que le général Rondot mène une enquête de son côté, alors que Rondot est notoirement incompétent en la matière.

Il est évident que ce nouveau scénario ne peut pas plaire aux « complotistes » car il implique qu’Yves Bertrand – alors Directeur Central des Renseignements généraux – n’a pas pu intervenir dans la falsification de la liste, tout comme il exclut que Dominique de Villepin ait pu de son côté intervenir. A partir de la version manipulée par Lahoud , le listing « Clearstream » était devenu une patate chaude qui passait de main en main sans qu’on sache trop quoi en faire. Ce scénario exclut également de façon évidente que Nicolas Sarkozy ait pu être la cible unique et privilégiée de l’opération. L’examen détaillé permet de découvrir un certain nombre de noms extraits de la mémoire de Lahoud à des fins tout à fait personnelles.

Ma seule réserve concerne l’apparition soudaine d’une certaine « Brigitte », membre des services secrets, lors d’un RV à Neuilly. Certains éléments rendent ce rv crédible, notamment la volonté exprimée par « Brigitte » d’adopter un enfant libanais. D’un autre côté, il ne « semble pas » que Ely Calil ait été frappé par l’allure très particulière de son interlocutrice, qui pourrait être Brigitte Henry, alors membre du cabinet d’Yves Bertrand pour les affaires réservées. Ce qu’on appelle le « cabinet noir ». La commissaire Henry est en effet bien connue pour ses coiffures quasiment punk, toujours dans les rouges vifs. Calil n’aurait pu manquer de relever ce détail.

En tout cas, compliment à Laurent Valdiguié, du JDD, qui a su sortir des images d’Epinal pour produire ce nouveau témoignage qui m’apparaît décisif. Reste à savoir s’il apparaitra dans les débats au cours du procès ouvert contre Dominique de Villepin : c’est une autre question.

Note : Ely Calil a été placé en détention provisoire en juin 2002 sur décision du juge Renaud Van Ruymbeke dans le cadre d’une suspicion de financement clandestin de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur. Ely Calil a été depuis blanchi de tous soupçon. Reste à savoir pourquoi il n’a pas parlé plus tôt ? Peut-être, tout simplement, parce qu’on ne l’a pas sollicité !

Publicités

Étiquettes : , , , ,

3 Réponses to “Clearstream : une curieuse vérité surgit”

  1. payre Says:

    Bonjour,

    Qu’appelez-vous « RV » ? Rendez-vous ?

    Je suis l’affaire de près et essaierai un jour d’écire un papier dessus. J’ai eu JL Gergorin comme professeur à Sciences Po en 2005 et ai rencontré 2 fois Imad Lahoud, une fois à Sciences Po où il intervenait dans le cours de Mr Gergorin et une fois au Salon du Bourget 2005 sur le stand EADS.

  2. Fred Says:

    Encore une fois bravo pour cet article !

    Vous avez raison de souligner (mais hélas vous êtes bien le seul !!) que cette version contredit totalement la thèse officielle d’un complot ourdi par Dominique de Villepin.

    Dès lors, on peut bien imaginer qui a manipulé qui dans cette affaire.

  3. phmadelin Says:

    Je suis habitué à être le seul à évoquer des questions compliquées. Notamment en matière de renseignement et de manipulation du renseignement. Ça n’intéresse guère les confrères qui préfèrent broder sur le thème du « Complot politique ». C’est faux, mais plus payant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :