Les Français atteints par le syndrome suisse

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Fisc et Suisse : retour vers le passé

Officiellement, ce n’est pas dans la foulée de l’accord UBS-IRS, mais le résultat est le même : après 75 ans de mansuétude, la Suisse va livrer des milliers de noms, titulaires et ayant droits français de comptes en Suisse. Tel sera le résultat le plus clair de l’Accord franco-suisse sur l’échange d’informations bancaires, un avenant à la convention fiscale franco-suisse signé à Berne par la ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, et Hans-Rudolf Merz, président de la Confédération helvétique, qui intègre ainsi une « clause d’échange de renseignements » qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain.

Premier effet de cet accord qui est une nouvelle reculade du Président en exercice de la Confédération helvétique. Version Eric Woerth, ministre du budget :

« Nous avons récupéré les noms de 3.000 contribuables détenteurs de comptes dans les banques suisses dont une partie correspond très probablement à de l’évasion fiscale. Ces comptes sont ouverts dans trois banques et représentent des avoirs à hauteur de trois milliards d’euros »,

Cette présentation est impressionnante, mais elle passe sous silence le fait que la « bienveillance » offert depuis quelques mois aux contribuables français est restée pratiquement sans effet. Seuls 20 détenteurs de comptes clandestins auraient approché l’administration française.

Le ministre est même obligé d’en appeler à la collaboration des banques françaises pour identifier d’éventuels virements frauduleux vers la Suisse. Ce qui ne manque pas de naïveté au demeurant : comme si les méchants fraudeurs fiscaux avaient attendu l’arme au vestiaire d’être grondés pas le Ministre. Et surtout comme si ces méchants agissaient toujours sans précaution.

Bizarrement, cet accord avec la Suisse est un véritable « retour vers le passé » puisque, comme je l’ai déjà rappelé il y a quelques jours, le secret bancaire suisse a pour origine principale une vaste affaire  d’évasion fiscale vers la Suisse de contribuables français. En 1934. 2000 noms avaient déjà été jetés sur la place publique. Apparemment, chez les Riches infâmes on entretient toujours les mêmes mauvaises manières !

Voir l’article publié dans mon blog « LeMonde » :

action-anti-secret-bancaire-les-prochaines-cibles

Publicités

Étiquettes : , , , ,

2 Réponses to “Les Français atteints par le syndrome suisse”

  1. TFE Says:

    Ne vous en faites pas, les Français concernés ne tarderont pas à s’installer dans une Suisse propre et sûre.

  2. phmadelin Says:

    Certes, mais il faut y séjourner six mois et un jour, et ça, c’est un problème !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :