Le débat sur les îles : Christina persiste

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Christina ne veut pas cesser de ferrailler pour défendre sa Sardaigne en particulier, les régions méditerranéennes en général. Je n’ai coupé qu’un développement consacré aux sans abri. Intéressant, mais sans vrai rapport avec le sujet principal.

Tout le problème, écrit Christina Bianca,

se situe au niveau du climat et des littoraux ! Les îles possèdent encore des trésors de falaises, plages, bosquets, fontaines, sauvages non encore détruits par la race humaine et sont bien évidemment fort convoités par ceux qui veulent y cacher leur vie luxueuse et/ou tapageuse et qui, bien évidemment veulent se retirer au soleil, vue sur l’horizon au bord de mer, bien souvent, mais de plus en plus, au fin fond des campagnes et au creux des montagnes, pour atteindre l’âge centenaire dans des endroits qu’ils savent non encore pollués par l’industrie ! D’autres encore, n’ont qu’une idée, se faire un maximum d’argent en transformant ces lopins de terre en résidences de quelques villettes amassées les unes contre les autres, entourées de minuscules jardins (pas même l’espace suffisant pour y planter un arbre !)qu’ils revendent à des prix “étrangleurs” à des pauvres gens qui n’ont qu’une aspiration, celle de devenir propriétaires pour échapper à leur étouffement dans leur minuscule appartement pour lequel ils payent un faramineux loyer, au sein de hauts immeubles ! Ces dits immeubles que l’on continue également à construire aux abords des grandes villes et dans lesquels on entasse nos jeunes pour les éloigner de leur famille et de leurs petits patrimoines durement gagnés et conservés par leurs anciens ! Sans parler des grandes surfaces qui se multiplient à une vitesse grand V ! Il ne restera plus que quelques jardins publics dont les municipalités se vanteront d’avoir “généreusement offert à leurs concitoyens”, lesquels verront leurs impôts augmenter pour leur entretien !

Sur le littoral, on verra des barrières se dresser pour avoir accès aux plages ! Il ne restera plus que quelques chemins communaux qui pourront être empruntés par la population filtrée par des interdits en tous genres.

[Je raconte par exemple la sale aventure que vivent 4 touristes, en Sardaigne, arrêtés avec leurs appareils photos sur une plage publique aux abords de la villa de Berlusconi ! ] !

En Sardaigne, des générations d’anciens avaient planté des génévriers, dont les baies servent maintenant aux “requins” qui s’en sont emparés, à en faire le commerce du gin, fameux alcool très connu !!! Les terrains comprenant ces centaines d’arbustes sont interdits d’accès ! Les bergers avaient pour habitude de confectionner leur bâton, leurs instruments de musique, leurs sculptures avec leurs branches, car le bois de génévrier devient aussi dur que l’ébène, une fois seché ! Serait arrêtée et condamnée, désormais, toute personne ramassant ne serait-ce qu’une branche morte à terre !) !

Le peuple grec l’a bien compris car il l’a constaté à ses dépends, suite aux terribles incendies de 2003 (il me semble, puis de 2007) ! En effet, des immeubles et autres batisses ont vu le jour sur des terrains dénudés qui étaient autrefois des terres préservées et pseudo-protégées de par leurs rares spécimens floreaux, dont les promoteurs et constructeurs ont obtenu des permis alors que la législation promettait un interdit sur de très longues années !!! Bien évidemment, la population aux revenus modestes, déjà entassée dans les grandes villes, ne comprennent pas notre dilemne et nos cris d’alerte, car on ne leur montre que le côté “touristique” (comme le dit si bien Philippe Madelin) des lieux et cette dite population ne connaissant les lieux que par ce qu’en disent les médias et publicitaires, pense que les résidents sont des “rupins” à l’abri de soucis !!! Je me suis même entendue dire que la Sardaigne était une île de milliardaires (?!!!) !

Ces lieux et sa population sont à défendre parce qu’ils sont les gardiens de sites qu’ils entretiennent et préservent, pour faire en sorte qu’ils demeurent encore accessibles à ceux dont les salaires sont plus que modiques et qui ont besoin d’air pur et de détente durant quelques mois de leur dure année de labeur et qui ont surtout besoin d’espérer pouvoir un jour, trouver des lieux de retraite paisible à la portée de leur maigre pension ! Je ne sais comment faire comprendre tout ceci mais le problème est grave, aussi grave que peuvent l’être les problématiques des indiens d’Amazonie qui voient leur territoire s’amenuiser petit à petit, toujours à coups d’incendies volontaires, de déboisements sauvages à outrance, d’extermination sournoise de la population à coups de transmissions de virus et de pulvérisations d’insecticides et pesticides !!!

Je ne suis qu’une simple femme, simple citoyenne et simple mère de famille et je ne peux qu’exprimer mes craintes en témoignant, en écrivant mes ressentis ici et là, et je ne comprends pas que les syndicats et partis politiques de tous bords n’agissent pas en exigeant officiellement (et en contrôlant, bien évidemment !) le respect, en tout premier lieu, des législations établies notamment en matière d’interdit de construction suite à des incendies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :