Corse : une nouvelle citoyenneté ?

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Une nouvelle citoyenneté réservée aux résidents corses est-elle possible ? Telle est la question posée par les indépendantistes corses quand ils ont présenté leur projet pour les élections territoriales du printemps 2010…Lors lors des «journées internationales de Corte» qui se sont tenues lors du dernier week-end ,

Le point majeur de ce rassemblement traditionnel a été la la présentation du document «Corsica 21», consacré au «développement durable et solidaire». Globalement, il propose, dans plus d’une centaine de pages, «un développement durable et solidaire, fondé sur l’environnement et l’identité».

Il s’agit d’un contre projet au Plan d’aménagement et de développement durable de la Corse (Padduc) proposé par les élus de l’UMP, qui en feront leur cheval de bataille pour les élections territoriales du printemps 2010.
Le pôle nationaliste Corsica Libera, qui a 3 élus sur 51 à l’Assemblée de Corse a indiqué qu’il allait maintenant faire circuler et enrichir «Corsica 21».

Au centre du texte se trouve la «citoyenneté corse». Celle-ci interdirait à tout nouveau venu dans l’île de participer à des élections ou d’acheter un bien immobilier avant d’avoir résidé dix ans en continu en Corse.

«Les nouveaux arrivants n’ont pas à se prononcer lors de scrutins déterminants pour notre avenir»

a lancé Jean-Guy Talamoni le principal leader indépendantiste. Selon Paul-Felix Benedetti, un des membres dirigeants du pôle indépendantiste Corsica Libera, la Corse doit faire face à l’arrivée de 5.000 personnes supplémentaires, venues du continent ou de pays étrangers.

«En 2040, les Corses ne seront plus que 100.000 sur 450.000 habitants, c’est une véritable colonisation de peuplement contre laquelle nous devons nous battre».

Cette suggestion va bien sûr soulever une vague de dérision sur le Continent, sur le thème « ce n’est pas possible ». A ceci près que ce concept de citoyenneté limitée imposée aux nouveaux arrivants est déjà mis en œuvre en… Nouvelle Calédonie. Manifestement, les indépendantistes corses se sont calés sur ce modèle.

Publicités

Étiquettes : ,

4 Réponses to “Corse : une nouvelle citoyenneté ?”

  1. Chnoupi (de Corse) Says:

    Le fait d’être îlien d’au moins 10 ans est intéressant et est bien accepté en Nelle Calédonie. Il faudrait appliquer cette règle à tous ceux qui se disent Corse et n’habitent pas ici sauf en villégiature estivale pour quelques uns : pas de vote pour eux, ni pour des décisions régionales, ni pour des votes communaux.

  2. phmadelin Says:

    Je pense que le vrai problème est le vote. Bien que, désormais on ne puisse voter que dans un bureau couvrant la résidence principale, où on paie les impôts sur le revenu. Ça devrait calmer quelques ardeurs.

  3. magali Says:

    Il est vrai que de nombreux corses votent en Corse et n’y résident pas ! Des corses, de plus en plus nombreux vendent à des prix exhorbitants leurs maisons au village à des étrangers le plus souvent; les corses « résidants » ne peuvent plus se loger ! A l’instar d’autres îles touristiques, on ne se sentira bientôt plus chez nous « , parqués dans des réserves » pour distraire les touristes peut être ou petits travailleurs saisonniers dans les hôtels de luxe défigurant nos paysages …(ce que laisse présager le projet de PADDUC élaboré par nos élus de droite !)
    Toutefois, je ne pense pas que le concept de « citoyennet limitée » soit le plus adapté à la Corse (envahie succéssivement au cours des siècles) ; ce n’est pas en terme de « temps » mais en terme de « valeurs partagées » et de « communauté de destin » qu’il faut aborder la question; aimer la Corse, la respecter, la considérer comme un Patrimoine et non comme un Capital, préserver nos paysages, notre culture, notre identité…etc. Surtout, faire en sorte de se tourner vers l’extérieur ( notre position géographique au coeur de la méditerranée est un chance !), cesser de consider les autres commes les envahisseurs.. les principaux responsables de la situation actuelle, ce sont d’abord nos responsables politiques et corses ( qui votent ! )
    Etre corse, c’est avoir réellement envie de mettre tout en oeuvre pour faire avancer les choses et sortir de cet archaisme qui nous caractérise, donner une autre image de nous même !

  4. phmadelin Says:

    Bien, cette mise au point. Je vais la reprendre en blog, pas seulement en commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :