Aung San Suu Kyi : encore en résidence surveillée pour 18 mois

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.
Avec AP | 11.08.2009 | 09:12

Aung San Suu Kyi la lauréate du prix Nobel de la paix âgé de 64 ans, a été condamnée mardi à une peine d’emprisonnement de 18 mois.

Le Mormon John Yettaw, l’Américain jugé pour avoir gagné à la nage la résidence de l’opposante birmane, a été pour sa part condamné à une peine de sept ans d’emprisonnement dont quatre de travaux forcés.

Dans un premier temps, le tribunal avait condamné Aung San Suu Kyi à trois ans d’emprisonnement  pour violation des conditions de son assignation à résidence à la suite de l’intrusion de  Yettaw dans sa propriété à Rangoon.

Mais après une interruption de cinq minutes de l’audience, le ministre de l’Intérieur est entré dans le prétoire pour lire à haute voix le décret spécial du chef de la junte Than Shwe. Ce décret réduit de moitié la peine que Suu Kyi pourra accomplir dans les conditions d’une assignation à résidence.

Le 4 août dernier, le parti de l’opposante birmane, , avait publié le transcript de sa déposition du 24 juillet dans laquelle estimait que le verdict du tribunal de Rangoon dans son dossier « constituera un jugement du système législatif, judiciaire et constitutionnel du pays dans son ensemble ».

L’opposition, représentée notamment par la Ligue nationale pour la démocratie (LND), accuse la junte militaire au pouvoir depuis 1962 de vouloir empêcher Aung San Suu Kyi de participer à la vie politique dans la perspective des élections prévues pour 2010. Les militaires avaient confisqué la victoire écrasante de la LND aux dernières législatives, en 1990.

Aung San Suu Kyi a passé 14 des 20 dernières années privée de liberté,

John Yettaw a affirmé s’être introduit dans la résidence de l’opposante pour la prévenir d’un rêve dans lequel elle était assassinée.

Ce mormon âgé de 53 ans originaire du Missouri avait été hospitalisé le 4 août dernier à Rangoon à la suite d’une attaque. Les tribunaux birmans n’énonçant en général pas de verdict en l’absence de l’accusé, l’avocat de Suu Kyi Nyan Win avait dit s’attendre à un nouveau report si Yettaw restait à l’hôpital. Souffrant de diabète, d’épilepsie et d’autres problèmes médicaux, Yettaw n’a quitté le service des soins intensifs qu’à la veille du verdict. AP

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :