“And that’s the way it is »- L’anchorman Walter Cronkite est parti…

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

NYTimes Published: July 17, 2009

Walter Cronkite, est mort chez lui à NY, il avait 92 ans.

Il était  » la voix de l’info Télé », qui avait inventé et modélisé le rôle du présentateur vedette (anchorman), avec une telle qualité de parole qu’il était devenu l’homme le plus crédible des Etats-Unis.

Apparu au début des années 1960, il était intervenu durant des décennies dans le journal du soir de CBS.  Il concluait toutes ses interventions par sa signature  “And that’s the way it is.

From 1962 to 1981, Mr. Cronkite was a nightly presence in American homes and always a reassuring one, guiding viewers through national triumphs and tragedies alike, from moonwalks to war, in an era when network news was central to many people’s lives.

En réalité, le rôle de Cronkite s’est inscrit dans un moment paradoxalement passager de la télévision, quand le monde entier « communiait » avec le journal du début de soirée. Le 20 h en France.  Un moment passager entre les nouvelles brutes débitées à l’antenne par un speaker anonyme, dans les tous débuts de la télé, et les journaux d’information continue composés de sujets commentés off par des journalistes qui apparaissent parfois pour signer leurs reportages. Des journaux d’information continue qui envahissent et et déstructurent totalement le « marché audiovisuel », notamment depuis l’irruption des centaines de chaînes diffusées sur le cable.

A commencer par Patrick Poivre d’Arvor, tous les présentateurs ont tenté de l’imiter avec plus ou moins de bonheur. Les nouveaux « anchormen », qui sont désormais souvent des « anchorgirls » sont aujourd’hui ringardisés. Walter Cronkite a « dit l’information ». Il n’aura pas de descendance.

18cronkite.html?hp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :