Le chaudron géorgien, un pays écartelé entre Russes et Américains

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

La Géorgie, le mensonge, la tradition, le flou institutionnel et le poids des Russes…

Le Parlement assiégé depuis le 9 avril par les tentes des opposants au Président (photo PhM)

Le Parlement assiégé depuis le 9 avril par les tentes des opposants au Président (photo PhM)

Mikheïl Saakachvili, le Président de la Géorgie, continue à se heurter à une opposition disparate mais très décidée qui depuis le 9 avril ne cesse de manifester et de s’agiter afin que soient organisées de nouvelles élections présidentielles pour corriger le résultat de la consultation de janvier 2008.

Certains opposants sont favorables à un régime présidentiel, d’autres à un régime parlementaire. Certains sont secrètement liés aux Russes, d’autres à l’église orthodoxe et aux franges les plus réactionnaires de la société géorgienne.

Les positions du Président géorgien ont été confortées, selon lui, par une déclaration à Moscou du Président Obama

« En 2009, une grande puissance ne montre pas sa force en dominant ou en diabolisant d’autres pays, L’époque où les empires pouvaient traiter des Etats souverains comme des pièces sur un jeu d’échecs est finie. »

Deux visites vont peut-être permettre de redistribuer les cartes : le vice-président américain, Joseph Biden, sera à Tbilissi entre le 20 et le 24 juillet, tandis que Mme Nino Bourdjanadze l’ancienne Présidente du Parlement et ex-alliés de Mikheïl Saakachvili, a fait escale à Paris le 10 juillet.

Elle dénonce les « mensonges » de M. Saakachvili et son incapacité à tirer les leçons de la guerre désastreuse d’août 2008.

« Dans toute démocratie normale, lorsqu’un pays a perdu 20 % de son territoire, on organise de nouvelles élections, dit-elle au Monde. Nous n’avons actuellement ni stabilité ni démocratie en Géorgie. Les discours de Micha (diminutif du président) ne sont qu’une façade. Il ment à tout le monde et ne fait rien pour entamer un dialogue. »

Je rappelle que dans mon reportage sur la Géorgie publié dans mon blog principal fin juin, au retour de Tbilissi,  j’expliquais la complexité des états de force en Géorgie (voir la page fixe ci-joint), écartelée entre les Russes et l’Occident ; entre la modernité et une tradition tenace ; entre la vérité et le mensonge permanent…

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :