Le psychologie et le désordre

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Mon lecteur « Tita », bon psychologue professionnel, me transmet en « réaction » un texte qui mérite d’être poussé en avant. Il développe une réflexion importante sur les rapports entre la psychologie telle que la conçoit le Président, et le désordre. C’est clair, net, et ça met bien les idées au point.

Sous Sarko 1er, l’entorse avait déjà commencé avec (si je ne m’abuse pas) sa demande auprès des maires de surveiller dès 36 mois les enfants, graines de délinquant. Et puis, il y a eu la loi de sureté qui permet préventivement d’interner les récidivistes. L’individu était alors puni pour la culpabilité d’une intention attribuée mais pas pour une acte (non encore commis).

On voit ici que sous Sarko 1er, l’intention est un thème récurant. Je crois pourtant me souvenir qu’en psychologie, on montre qu’entre avoir l’intention et réaliser le fait, il n’y a qu’une corrélation de seulement .20 ou .30. C’est une relation finalement assez faible car bien d’autres déterminants jouent sur le comportement. Il faut en déduire que notre bon président et son glorieux gouvernement n’a que faire de la psychologie et de la complexité de l’être humain. Il transparait au contraire une volonté de simplifier et d’enfermer l’être humain dans des schémas simplistes.

Allons plus loin : On ne peut simplifier que ce qui est homogène. On ne peut pas simplifier ce qui est diversifié et complexe. La recherche de ce qui est homogène, de la norme, de ce qu’il faut faire et penser nous conduit alors naturellement à débusquer tout ce qui oserait contredire ce que doivent être (selon le gouvernement) de bons citoyens. La chasse à l’intention est ouverte.
Et que c’est pratique ! Avec les intentions, nous sommes tous de potentiels coupables selon le bon vouloir de nos dirigeants. Non seulement il est alors possible de condamner facilement mais en plus, les citoyens ont peur et s’auto-policent eux-mêmes pour rentrer dans le moule.

Quant alors à la santé de notre démocratie et de l’Etat de droit, la question se pose. A propos, êtes-vous fan des “stars wars” ? Dans l’épisode 3, le sénateur palpatine, devenu chancelier, fait un magnifique discours quand il prends les pleins pouvoirs pour créer l’empire. On y retrouve des thèmes fort appréciés aussi par notre président bien aimé : l’ordre, la sécurité, un complot nécessitant des mesures d’exception pour protéger un peuple faible, etc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :