Secrets : Birenbaum monte au créneau

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Sommes-nous entrés dans un monde où plus aucun secret ne tient vraiment la route ?

Ça ne lui arrive pas souvent de se départir de son attitude mi-goguenarde, mi-acide. Mais notre ami Guy Birenbaum est soudain monté au créneau en découvrant dans le texte de la conférence de presse de Mon Président, à l’issue du sommet européen à Bruxelles, que le « secret » n’aurait plus lieu d’être. Il écrit :

Le Président explique : « …On est dans un monde où tout se sait, où la notion de secret d’État n’existe plus… »

Je sais, en revanche, qu’en France, le secret-défense, lui, existe toujours.

Je sais que, dans ce monde « où tout se sait » et « où la notion de secret d’État n’existe plus… », en France, le secret-défense suffitsouvent et bien au delà de l’attentat de Karachi – à empêcher la Justice et la presse (on peut rêver…) d’enquêter, comme elles devraient pouvoir le faire dans une démocratie.

Je sais même que ce secret-défense, si commode, risque de s’étendre encore davantage

Et je sais, enfin, que, malheureusement, plus le secret-défense s’étendra, plus des secrets d’État(s), avec ou sans « s », il y en aura.

Il s’agissait pour le Président d’écarter les soupçons de corruption et de manipulations, visant des commissions et des rétrocommissions versées et non versées par Edouard Balladur et son équipe, dont Nicolas Sarkozy, pour obtenir le marchés des sous-marins du Pakistan. Le non versement aurait provoqué l’attentat contre les ingénieurs de la DCN à Karachi, onze morts.

Birenbaum a à la fois raison et tort. Il est exact que les milieux du renseignement ont pratiquement obtenu un fort élargissement du Secret défense. Il s’agit avant tout d’éviter que des juges puissent venir fouiller dans les petits papiers non avouables.

Mais selon mon expérience, je l’ai écrit en long et en large, plus aucun secret ne peut être mainenu sous le boisseau, dans un délai raisonnable, souvent très bref, tout se sait.

Ainsi, dans cette affaire du Pakistan le revirement des juges s’appuierait sur une enquête menée en 2002 par Claude Thevenet, un ancien officier de la DST passé dans le privé. Pour créer TPM, une société de protection de Kourou, le centre de lancement des fusées Ariane, et accessoirement pour mener des enquêtes très privées.

Il a transcrit son expérience dans deux romans, opération Dédale ( 1999) consacré aux problèmes de sécurité de Kourou, et Les loups de Mindanao ( 2000), tous deux aux éditions Flammarion.

J’ai assez longuement traité de cette question du Secret dans mon livre consacré aux serives secrets, « Dans le Secret des Services », Denoël 2007.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :