La sécurité, la passion française

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Texte de Laurent Opsomer

A n’en pas douter, c’est sa marque de fabrique, son fonds de commerce. D’ailleurs, si l’insécurité n’existait pas, il l’aurait inventée… pour exister. Mais cette frénésie sécuritaire devient oppressante, anxiogène même car malsaine et débilitante. En effet, aujourd’hui comme hier, « il » joue délibérément sur les fantasmes les plus fous, les peurs les plus profondes et tous les préjugés enfouis dans les tréfonds de notre for intérieur. Mieux, il exploite cyniquement le moindre fait divers et, démagogue, mise sur la surenchère sécuritaire.

Pour preuve, des lois toujours plus répressives et liberticides s’empilent inexorablement (pas moins de 20 depuis 2002 !), le Code pénal enfle démesurément et la sécurité publique se privatise… le tout dans l’ignorance ou l’indifférence générale. Pis, les Français sont infantilisés et chacun se défie désormais de l’étranger, du chômeur, du pauvre, de la jeunesse, de la police, de la justice, de son prochain… Finalement, comme disait Roger Gicquel le 18 février 1976, la France a peur… à moins que nous ne soyons des veaux comme le suggérait un illustre Français.

Le général De Gaulle, en l’occurrence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :