Obama-Sarkozy : mésentente cordiale. A peine

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Il n’est que cinquième dans l’ordre protocolaire. C’est Barack Obama qui reçoit : le Prince Charles, héritier de la Couronne britannique ; Gordon Brown, le Premier britannique, toujours aussi mal en politique ; Stephen Harper, le Premier canadien qui semble se demander pourquoi il est là. Et, en queue, Nicolas (Sarkozy)…

707388Il a l’air tout rikiki, et pourtant il porte des talons hauts : ah comme est loin  la fête espérée pour Moa tout seul ! Et cette dégaine quand il descend de son hélico, en manches de chemise, la veste à bout de bras. Rien à voir avec la dignité souple d’Obama.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20090606.OBS9535/le_debarquement_a_change_le_cours_de_lhistoire_affirme_.html

Cette commémoration du débarquement de Normandie avec la rock star Barack Obama en vedette américaine, ce devait être le gloire de Mon Président. Las : il avait oublié que le territoire de Colleville-sur-mer est un morceau de territoire des Etats-Unis. L’hôte était le Président américain, Et Nicolas un petit invité, relégué au bout du rang.

Il a oublié aussi d’aller accueillir personnellement le Président américain à sa descente d’avion à Paris. Même les Présidents africains connaissent cette particularité de protocole. Apparemment notre bon Nicolas n’a pas assimilé ce chapitre des bons, des incontournables usages diplomatiques. Barack Obama est poli, il n’a rien dit. Il n’en pense sûrement pas moins.

Notre très cher Nicolas, mon petit raro mio, a tenté de se rattraper aux branches pendant la « conférence de presse » commune des deux Président, à Caen. Or, là aussi, rien ne s’est passé comme il le voulait. Après avoir proclamé que « tout était parfait », Nicolas aurait aimé imposer sa vision très personnelle du monde. Obama l’a gentiment remis à sa place.

Sous le consensus apparent, diplomatique, deux approches fondamentalement différentes.

Sarkozy joue pour sa propre chapelle, alors qu’Obama est un chef d’orchestre au niveau du monde. Sarkozy croit encore à la guerre à la manière Bush, guerre contre les Terroristes, guerres contre l’Ogre russe,  contre les enturbannés de Téhéran. Obama ne rêve que de la paix du monde, sans terrorisme, sans arme nucléaire. Sans roulements d’épaules et de mécaniques.

C’était flagrant sous les assauts de politesses et de mots sucrés déversés pendant la conférence de presse de Caen. Dont Sarkozy a servi le plat principal en louant l’accord parfait de la France et des Etats-Unis sur les questions internationales. Il a même été jusqu’à reconnaître qu’Obama avait raison sur le voile islamique !

Je trouve assez pénible l’empressement plat de certains  journalistes français à célébrer Nicolas dans une affaire où il n’a « guère la banane ». Par exemple : pour masquer le fait qu’Obama n’a pas dîné à l’Elysée, on a rapporté qu’il déjeunait avec sa famille dimanche chez notre bon Pdt. C’était inexact, bien sûr.

La remise en place a même été un peu plus loin. Un journaliste demande à Barack Obama pourquoi il ne reste pas plus de temps à Paris. Réponse : je suis Président, j’ai trop de travail. Trop de travail pour aller à l’Elysée.

Mais assez de temps pour visiter le Centre Pompidou et surtout pour aller dîner à la Fontaine de Mars, rue St Dominique.

Bon choix, Monsieur le Pdt Obama : ce resto a été fondé par Jacques Boudon, le fils d’un cafetier de l’avenue Rapp, la Brasserie de l’Alma, que j’ai connue il y a trente ans alors que ce n’était encore un café-tabac-marchand de bois charbon. Jacques était en culottes courtes. Les patrons sont des Auvergnats, naturellement. Voici La Fontaine de Mars érigée au rang d’emblème international de la cuisine française. Les tables sont seulement un peu trop serrées.

Et pas cher : pour un menu foie gras, gigot, île flottante, 300 euros pour la petite famille, papa Président, Maman Michèle et les deux filles dont l’aînés fêtait son anniversaire. Et Papa a vraiment payé.
Pas bling-bling, Obama : il est Président, mais il veut absolument se montrer un bourgeois comme tout le monde. Ça nous change. N’est-ce pas aussi une sorte de leçon donnée à quelqu’un ? J’insiste : notre Président, par exemple ?

Pour satisfaire la curiosité des lecteurs : le restaurant « La Fontaine de Mars », 129 rue St Dominique, tire son nom de la belle fontaine dressée sur la placette adjacente. Cette fontaine marque de façon symbolique le coeur du quartier dit du « Gros caillou ».

téléphone pour réserver : 01 47 05 46 44

Publicités

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Obama-Sarkozy : mésentente cordiale. A peine”

  1. Cécile Says:

    Obama n’avait pas le temps de déjeuner avec Sarko à l’Elysée mais, en revanche, il souhaitait ardemment rencontrer Jacques Chirac et visiter avec lui le musée des Arts Premiers du Quai Branly (d’après plusieurs sites dont le Nouvel Obs si je me souviens bien). Après la lettre « très sympathique » que Chirac a reçu du président américain en mars, voilà encore une bonne raison pour Sarkozy de piquer une crise de nerfs!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :