Obama au Caire : en arabe et en hébreu

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

A l’université du Caire, devant quelque 3.000 invités, Barack Obama a commencé son discours par les salutations traditionnelles en arabe, il l’a terminé avec l’équivalent en hébreu. Toujours le sens aigu du symbole, notre cher Obama.

Non sans insister sur sa connaissance personnelle de l’Islam, croisé sur trois continents : par la famille musulmane de son père d’abord, par l’Indonésie – où il a vécu enfant avec sa mère – et par les Etats-Unis, lorsqu’il a côtoyé à Chicago « de nombreuses personnes qui se retrouvaient dans la foi musulmane ».

Les grands dossiers : la cause palestinienne, le terrorisme. L’Irak et l’Afghanistan.

« Je suis venu chercher un nouveau départ entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde »,  » les aspirations des Palestiniens à avoir un Etat sont légitimes, soulignant et le « lien inébranlable » des États-Unis avec Israël, et appelant ce dernier à mettre un terme  ce « que la colonisation cesse » dans les territoires palestiniens, colonisation qui « viole les accord passés et nuit aux efforts de paix »

Autre grand défi « l’extrémisme violent sous toutes ses formes », car les États-Unis « rejettent la même chose que les gens de toutes les fois : les meurtres d’hommes, de femmes et d’enfants innocents ». « J’ai dit clairement que les États-Unis n’étaient pas et ne seraient jamais en guerre contre l’Islam », a rappelé Obama, avant de justifier l’intervention américaine en Afghanistan contre Al-Qaeda et les Talibans. « En dépit des coûts induits, l’engagement américain » ne faiblira pas, a précisé Obama, en précisant que les États-Unis ne veulent « pas maintenir (de) troupes en Afghanistan ». Pour l’Irak, soulignant que cette guerre « a fait l’objet d’un choix » qui a fait débat, il a rappelé le départ promis des troupes « avant 2012 ».

Tout au plus peut-on  reprocher à Obama d’être trop resté sur le registre de la philosophie que de la pratique.

Côté anecdote, par trois fois Barack Obama a défendu le port du voile pour les musulmanes en Occident, critiquant le fait qu’un pays occidental « dicte les vêtements » qu’une musulmane « doit porter » et qu' »on ne doit pas dissimuler l’hostilité envers une religion devant le faux semblant du libéralisme ». Il a encore souligné que « le gouvernement américain s’est porté en justice pour protéger le droit des « femmes et des filles à porter le voile » et « punir ceux qui voudrait leur dénier ». une américaine musulmane portant le voile, Dalia Mogahed, d’origine égyptienne, est entrée à la Maison Blanche comme conseillère de Barack Obama.

Demain, vendredi 5 juin, il sera à Dresde et Buchenwald, et samedi 6 juin sur les plages du débarquement en Normandie. Toujours et encore les symboles.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

3 Réponses to “Obama au Caire : en arabe et en hébreu”

  1. Cécile Says:

    Le passage sur les femmes musulmanes ayant le droit de porter le voile est encore une pique envoyée dans les dents de notre ami Sarkozy. Mais à part ça, à part l’incident diplomatique avec le Royaume-Uni, à part tous les autres couacs que je ne citerai pas (un commentaire n’a pas vocation à faire 3 pages je suppose), Obama a « une très bonne relation avec le président Sarkozy »! Néanmoins, je ne lui en veux pas d’avoir déclaré ceci, malgré l’hypocrisie (la diplomatie?) du propos. C’est tellement plus drôle ce Sarkozy qui lui court après et ce Obama toujours pas décidé à lui porter le coup fatal! C’est du pur sadisme mais on risque de bien rigoler samedi!

  2. jean-pierre Vernet Says:

    Oui, Barack Obama savoure sa période de grâce et cette période est d’autant plus intense que l’ex-patron de la white-house (Bush) fut mauvais. A cela s’ajoute le fait que Barack Obama est un très très très bon communiquant. Il est intelligent et sait utiliser les symboles pour donner de la force à ses communications.

    Cependant, communiquer est une chose. Il reste à agir.
    En psychologie, un des grands thèmes de recherche est l’axe attitude – intention – comportement. En effet, avoir une attitude (comme faire un discours) ne signifie pas avoir l’intention ; et avoir l’intention ne signifie pas non plus que le comportement suivra. Par exemple, une méta-analyse de Krauss en 1995 montrait seulement la possible existence d’une relation modérée entre l’attitude et le comportement. Bref, un beau discours comme celui de Monsieur Obama peut séduire.
    Cependant, tout comme la séduction n’est pas l’amour dans les couples, les comportements et décisions de Barack Obama parleront mieux encore.

  3. jean-pierre Vernet Says:

    Intéressant cette diatribe de Barack Obama contre les occidentaux au sujet du port du voile ! Je ne sais pas si cette diatribe est circonstancielle (séduire son public) ou s’il pense réellement cela, cependant prendre position sur ce sujet me parait risqué.

    En effet, on pourrait lui rétorquer que sous couvert de religion, il défend alors le sexisme car :

    1) seules les femmes sont voilées.

    2) Elles le sont pour éviter aux hommes de mauvaises pensées libidinales. C’est à croire que les femmes ne peuvent pas avoir de pensées libidinales (puisque les hommes ne sont pas voilés). C’est à croire aussi qu’elles sont le côté mauvais de l’humanité tandis que l’homme est le bon côté ; celui de l’innocence qu’il faut protéger du démon féminin. D’où l’intérêt de cacher ce démon féminin derrière un voile. C’est à croire enfin que c’est aux femmes d’être punies (d’être derrière le voile) pour les fautes des hommes (les pensées libidinales). Et si chacun gérait ses fautes ?

    3) Je n’ai pas connaissance que le Coran exige des femmes qu’elles soient voilées. Ce serait donc non pas la religion mais la tradition qui exigerait cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :