Casse industrielle et mondialisation : Nortel

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Avec AFP et Usine Nouvelle

Casse industrielle : Nortel, en forme de scandale. Le tribunal de commerce de Versailles rendra jeudi sa décision concernant la mise en liquidation de la filiale française du groupe Nortel Networks SA, filiale française de l’équipementier télécoms canadien sise à Châteaufort dans les Yvelines.

Dans l’attente d’éventuels repreneurs, Nortel – qui a employé jusqu’à 6 000 salariés en France en 2000 – s’apprêterait à liquider la majeure partie de ses derniers actifs hexagonaux. Nortel emploie encore près de 700 salariés à Châteaufort.

Le  cabinet Ernst & Young – retenu comme administrateur judiciaire dans le cadre d’une procédure intracommunautaire ouverte en début d’année sous la loi anglaise Insolvency Act 1986 – devait solliciter lundi à 15 heures l’ouverture la procédure de mise en liquidation judiciaire de Nortel Networks SA avec poursuite de l’activité pendant trois mois, une procédure renouvelable une fois »,. L’autre activité hexagonale du groupe (130 salariés), n’est pas concernée par cette procédure.

Nortel devrait préparer la vente des actifs et des 200 collaborateurs restants. La perspective d’une liquidation totale n’étant « pas du tout exclue » si aucun repreneur ne se manifeste dans les délais prévus.

Lundi, une vingtaine de salariés sont venus manifester devant les portes du tribunal de commerce de Versailles. « Nortel, patrons voyous » ou « Nortel, non à la démolition », pouvait-on lire sur les pancartes.

Le groupe qui affichait toujours une trésorerie de 2,48 milliards de dollars fin mars 2009 malgré une perte trimestrielle de 507 millions de dollars – poursuit sa restructuration au niveau mondial,

Le 25 février, Nortel, qui compte 26.000 salariés dans le monde, avait annoncé 3.200 suppressions d’emplois, qui s’ajoutaient aux réductions de 1.800 emplois restant à finaliser aux termes des plans déjà annoncés.

« C’est un problème de mondialisation, nous avons délocalisé en Inde, au Mexique, en Chine et en Turquie où les ingénieurs sont aussi bon », s’est désolé un salarié

Les représentants syndicaux CFTC s’étonnent du traitement particulièrement « défavorable »
réservé à la filiale hexagonale.

« Les activités de recherche canadiennes, qui connaissent elles aussi de sérieuses difficultés, bénéficient d’un apport de capitaux de la part des Etats-Unis. Alors qu’il n’est pas question de nous apporter de l’argent pour nous aider à nous restructurer. Pire, il existe un système de rétribution entre le groupe et ses activités de R&D qui amène Nortel à ponctionner de l’argent sur la trésorerie restante de NNSA », regrettent-ils.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :